Rejoignez-nous

Le procès en appel de l’activiste pour le climat, qui avait apposé ses mains pleines de peinture rouge sur la devanture de Credit Suisse, le 13 octobre 2018, s’ouvre ce lundi, à Genève. Son argumentaire d’un état de nécessité dû à l’urgence climatique n’avait pas été retenu par les juges qui l’avaient condamné à 10 jours-amendes à 30 francs avec sursis et à payer 2250 francs,  pour les frais de nettoyage. Son avocate, Laïla Batou était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h35, dans Radio Lac Matin. 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces vidéos peuvent vous intéresser