Rejoignez-nous

Actualité

Exercice de sauvetage géant aux Diablerets

Publié

,

le

La Rega et les Secours alpins romands ont mis en scène un exercice grandeur nature vendredi au glacier des Diablerets. (©KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Rega et le Secours alpin romand se sont livrés à un exercice grandeur nature vendredi sur le glacier des Diablerets (VD). Objectif: entraîner la rapidité et la coordination, les deux éléments-clés en cas d'avalanche.

Selon le scénario imaginé par les secouristes, et présenté sur place aux médias, sept randonneurs en raquettes ont été emportés par une coulée, en plein coeur du domaine skiable de Glacier 3000.

L'alerte a été donnée à 10h40 à la centrale de la Rega à Zurich. Moins de dix minutes plus tard, un hélicoptère basé à Lausanne débarque sur les lieux. "Quand on nous annonce une avalanche, il y a toujours une montée de stress. Chaque seconde doit être utilisée au mieux", raconte le pilote Werner Marty, responsable de la base lausannoise.

Depuis ses différentes bases, la Rega doit pouvoir rallier chaque endroit de Suisse en moins de 15 minutes. "Passé ce quart d'heure, les chances de survie chutent drastiquement", explique Christian Reber, le président du Secours alpin romand (SARO).

Arrivé à Glacier 3000, l'hélicoptère survole l'imposante coulée d'environ 200 m sur 300 m, dans laquelle les sept figurants ont été disséminés. "Il faut d'abord être certain de pouvoir se poser en toute sécurité, et notamment vérifier que toute l'avalanche est descendue", relève Guido Guidetti, chef de la formation au SARO, tandis que l'hélicoptère longe les corniches de l'Oldenhorn.

Chiens indispensables

Lorsque le site est jugé sûr, l'équipage débarque, à savoir un spécialiste en sauvetage héliporté, un médecin urgentiste et un conducteur avec son chien. "C'est une composition idéale", remarque M. Guidetti, précisant que l'apport du chien n'est pas toujours possible dès la première rotation.

La présence des chiens est pourtant indispensable. "Ils remplacent tous les appareils", affirme M. Reber. Il explique qu'un chien peut sentir une personne ensevelie jusqu'à 4 à 5 m de profondeur.

Vendredi aux Diablerets, l'hélicoptère est revenu quatre fois sur le site de l'avalanche, amenant à chaque fois un chien et des sauveteurs. "Après la phase d'urgence, il faut passer à la phase d'organisation", indique M. Guidetti, tandis que les secouristes quadrillent la coulée, sondant et creusant lorsqu'un chien leur signale une présence.

Un hélicoptère survole également l'avalanche pour y repérer d'éventuels signaux de DVA (détecteurs de victimes d'avalanche). "Près de 90% des skieurs de randonnée en porte un. Mais c'est beaucoup moins fréquent chez les skieurs classiques qui s'aventurent hors des pistes", regrette M. Guidetti.

Une vocation

Peu avant midi, le septième figurant est extrait de l'avalanche et l'opération s'achève. "Nous menons ce genre d'exercice de grande envergure une à deux fois par année. Le reste du temps, de nombreux entraînements spécifiques sont effectués", note M. Guidetti.

Devenir secouriste exige "un fort engagement", reconnaît M. Reber. Et d'autant plus que les membres du SARO ne sont pas rémunérés lors de leurs entraînements et formations. Seules leurs interventions sont rétribuées par la Rega.

Le président du SARO raconte aussi que l'enchaînement des sauvetages peut finir par peser psychologiquement. "Nous faisons un maximum de débriefing pour vider la charge émotionnelle. Mais parfois, ça reste lourd", confie-t-il.

Malgré tout, la vocation continue de se transmettre et le SARO ne connaît pas difficulté à recruter. A une exception près toutefois: les conducteurs de chien, dont la formation est longue et astreignante.

"Nous manquons de monde. Il est de plus en plus difficile d'assurer les piquets", indique Mattia Corti, responsable du domaine cynophile. Il explique que quatre couples sauveteur-chien peuvent actuellement être engagés en Suisse, tandis que sept autres se trouvent en formation.

Même si les moyens mis à disposition sont importants en Suisse, les avalanches continuent de tuer. En moyenne, 20 personnes périssent chaque hiver dans le pays.

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

International

Bombardements à Rafah, après la prise par Israël d'une zone tampon

Publié

le

L'armée a dit jeudi avoir visé 50 cibles à travers la bande de Gaza ces derniers jours, notamment ici à Rafah. (© KEYSTONE/EPA/HAITHAM IMAD)

Des tirs d'artillerie intenses et des bombardements ont frappé jeudi la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, où l'armée israélienne a annoncé contrôler une zone tampon stratégique entre le territoire palestinien et l'Egypte.

En dépit de l'indignation internationale soulevée par un bombardement meurtrier dimanche d'un camp de déplacés à Rafah, l'armée israélienne poursuit ses frappes et son offensive terrestre dans la ville surpeuplée. L'opération a été lancée le 7 mai pour, selon elle, éliminer les derniers bataillons du Hamas.

Après avoir débuté des opérations dans l'est de la ville, elle a progressé vers l'ouest, entraînant l'exode en trois semaines d'environ un million de personnes, selon l'ONU, pour la plupart des déplacés à nouveau sur les routes vers des zones déjà surpeuplées du territoire assiégé.

50 cibles visées

L'armée a dit jeudi avoir visé 50 cibles à travers la bande de Gaza ces derniers jours. Des tirs d'artillerie ont eu lieu à Zeitoun, dans le sud-est de la ville de Gaza (nord), selon des journalistes de l'AFP.

Les forces israéliennes ont aussi visé Beit Lahia et le camp de Jabalia, selon des témoins. L'armée a dit avoir essuyé une attaque à Jabalia, précisant qu'un avion avait frappé des combattants, en tuant deux.

A Rafah, des témoins ont fait état de bombardements intenses par l'artillerie et de tirs dans le centre et l'ouest de la ville. Un journaliste de l'AFP a observé la fuite de nombreuses personnes du secteur ouest, où au moins quatre corps ont été emmenés à l'hôpital Nasser après un bombardement, selon cet établissement.

Le conseiller israélien à la sécurité nationale Tzachi Hanegbi a affirmé mercredi que la guerre pourrait se poursuivre "encore sept mois", afin d'atteindre l'objectif de détruire le mouvement islamiste palestinien, auteur de l'attaque du 7 octobre en Israël.

"Tuyau d'oxygène"

L'armée israélienne a annoncé mercredi soir avoir pris le contrôle "ces derniers jours" du couloir de Philadelphie, une zone tampon de 14 kilomètres de long qui borde la frontière égyptienne le long du sud de la bande de Gaza, près de Rafah.

"Le couloir de Philadelphie servait de tuyau d'oxygène au Hamas, par lequel il faisait transiter régulièrement des armes vers la bande de Gaza", a déclaré le porte-parole de l'armée israélienne, Daniel Hagari.

"Infrastructure souterraine terroriste"

Il a ajouté que l'armée avait "découvert une infrastructure terroriste souterraine sophistiquée à l'est de Rafah d'une longueur d'un kilomètre et demi à une centaine de mètres du passage" entre l'Egypte et la bande de Gaza.

L'Egypte a démenti l'existence de tunnels sous la frontière, affirmant qu'Israël cherchait ainsi à justifier son offensive à Rafah.

Les deux pays se renvoient par ailleurs la responsabilité du blocage de l'acheminement de l'aide humanitaire par le poste-frontière de Rafah, seul point de passage entre le territoire et l'Egypte, depuis que l'armée israélienne en a pris le contrôle, du côté palestinien, début mai. Ce point de passage est crucial pour l'entrée de l'aide dont la population de Gaza a désespérément besoin.

Appel à une conférence de paix

A Pékin pour un forum réunissant la Chine et des pays arabes, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a appelé jeudi à empêcher tout déplacement de Gazaouis "par la force". Le président chinois Xi Jinping a quant à lui plaidé pour l'organisation d'une "conférence de paix élargie" pour mettre fin au conflit, affirmant que la justice ne devait "pas être absente pour toujours".

Le ministère de la Santé du Hamas à Gaza a en outre appelé jeudi à l'ouverture de tous les points de passage, notamment pour "faciliter l'évacuation des malades et blessés".

A Genève, le CICR et la Fédération internationale des sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) se sontdit "outrés" par le décès de deux membres du Croissant-Rouge palestinien mercredi lorsque l'ambulance dans laquelle ils se trouvaient a été atteinte par une frappe à l'ouest de Rafah. Ils ont de nouveau appelé à protéger le personnel de santé.

Elections exigées

En Israël, le parti de centre-droit de Benny Gantz, membre du cabinet de guerre, a déposé jeudi un projet de loi pour dissoudre le Parlement et tenir des élections anticipées. Le Likoud (droite), le parti de Benjamin Netanyahu, a répliqué qu'un tel scénario signifierait "une capitulation face aux pressions internationales et un coup fatal aux efforts visant à libérer nos otages".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Fusillade à Londres: une fillette dans un état critique

Publié

le

La police a lancé un appel à témoins pour obtenir des informations sur la fusillade (image d'illustration). (© KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN)

Une fillette de neuf ans était dans un état critique jeudi après avoir été blessée par balle par des tirs devant un restaurant à Londres mercredi soir, a indiqué Scotland Yard. Trois hommes ont aussi été blessés.

Les trois hommes âgés de 26 à 42 ans, qui étaient attablés à l'extérieur de cet établissement situé dans le quartier de Hackney, dans l'est de la capitale britannique, sont dans un état stable, mais souffrent de blessures aux conséquences potentielles graves. La petite fille se trouvait quant à elle à l'intérieur du restaurant où elle dînait avec sa famille.

L'un des responsables de Scotland Yard, James Conway, a indiqué que cette petite fille, "victime innocente de crimes aveugles à l'arme à feu", se "bat pour sa vie" en ce moment même. "Quelqu'un sait qui est responsable de ces coups de feu", a-t-il déclaré.

La police a lancé un appel à témoins. Elle a pour l'instant retrouvé une moto volée qui, selon les enquêteurs, a été utilisée. Ce type d'événement impliquant une arme à feu est relativement rare dans la capitale britannique, qui connaît en revanche plus fréquemment des violences à l'arme blanche, souvent entre adolescents.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

International

Deuxième jour de délibérations du jury au procès Trump

Publié

le

Donald Trump a l'interdiction de quitter le tribunal durant toutes les délibérations. (© KEYSTONE/EPA/JUSTIN LANE / POOL)

Les douze jurés qui ont entre leurs mains le sort judiciaire de Donald Trump poursuivaient jeudi au tribunal de Manhattan leur quête d'un verdict au premier procès pénal d'un ancien président des Etats-Unis. L'accusé a de nouveau dénoncé "un tribunal de pacotille".

En arrivant à la cour pénale de Manhattan, qu'il a interdiction de quitter pendant toutes les délibérations, le candidat républicain à la présidentielle de novembre a accusé son adversaire, le président démocrate Joe Biden, d'avoir orchestré le procès.

"Je veux simplement dire que c'est un jour très triste pour l'Amérique (...) Tout est truqué", a-t-il ajouté, alors qu'il sera jugé par des citoyens de New York tirés au sort et sélectionnés par la défense et l'accusation.

Depuis mercredi, ces sept hommes et cinq femmes plongés depuis six semaines dans cette affaire aux enjeux extraordinaires, ont commencé à délibérer à huis clos dans une salle du tribunal. Après quelques heures de travail, ils ont demandé à pouvoir réentendre des extraits de certains témoignages, ainsi que les instructions du juge Juan Merchan, ce que le magistrat a commencé à faire jeudi matin.

Dans la salle d'audience, Donald Trump écoute en silence. Derrière lui a pris place l'un de ses fils, Eric.

Un saut dans l'inconnu

Après des débats durant lesquels il a souvent été question de sexe, d'argent et de conquête du pouvoir, les jurés doivent répondre à une question: Donald Trump s'est-il rendu coupable de 34 falsifications de documents comptables, destinées à cacher un paiement de 130'000 dollars à l'actrice de films X Stormy Daniels pour éviter un scandale sexuel à fin de sa campagne présidentielle de 2016?

Une réponse positive ferait basculer la campagne présidentielle américaine de 2024 dans un scénario inconnu. Donald Trump pourrait faire appel et quand même se présenter le 5 novembre face à Joe Biden, mais avec une casquette lourde à porter, celle d'un condamné en justice.

S'il était reconnu coupable, le juge prononcerait la sentence dans plusieurs semaines, probablement avant le 5 novembre. La peine peut aller, en théorie et au maximum, jusqu'à quatre ans de prison, mais le magistrat peut décider aussi d'une sanction plus légère, comme une peine de prison avec sursis probatoire, voire de simples travaux d'intérêt général.

Le délibéré des jurés peut prendre plusieurs jours. Il leur faudra être unanimes pour déclarer Donald Trump coupable ou non coupable. Cette affaire n'est que l'un des quatre dossiers dans lesquels le républicain est inculpé. Mais le procès à New York sera probablement le seul à être jugé avant la présidentielle du 5 novembre.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / blg / afp

Continuer la lecture

Genève

Ville de Genève: Natacha Buffet-Desfayes candidate du PLR

Publié

le

Natacha Buffet-Desfayes sera la candidate du PLR pour l'élection au Conseil administratif de la Ville de Genève (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La section municipale du PLR a désigné Natacha Buffet-Desfayes comme candidate pour l’élection au Conseil administratif de la Ville de Genève lors de son assemblée générale mercredi soir. La députée a obtenu 50 voix contre 21 au conseiller municipal Pierre de Boccard.

Le PLR Ville de Genève compte sur cette enseignante, actuelle cheffe de groupe PLR au Grand Conseil, engagée depuis 20 ans en politique pour reconquérir le siège perdu en 2012 à l'exécutif, a indiqué jeudi le parti, revenant sur une information de plusieurs médias.

La députée de 41 ans fera campagne seule au premier tour. Pour le deuxième tour, tout reste ouvert, a déclaré Maxime Provini, président du PLR Ville de Genève, interrogé par Keystone-ATS.

Avant d'être élue au Grand Conseil en 2018, la PLR a siégé treize années au niveau municipal, à Corsier d'abord, puis en Ville de Genève. Elle avait déjà été candidate au Conseil administratif en 2015.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

La socialiste Christina Kitsos est maire de Genève pour un an

Publié

le

Dès samedi et pour un an, Christina Kitsos sera la maire de la Ville de Genève. La magistrate socialiste, qui a été élue en 2020, accède à cette fonction pour la première fois (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Dès samedi et pour un an, Christina Kitsos sera la maire de la Ville de Genève. La magistrate socialiste, qui a été élue en 2020, accède à cette fonction pour la première fois. Elle a décidé de placer son année de mairie sous le thème de "Ce qui nous lie".

Christina Kitsos, qui dirige le département de la cohésion sociale et de la solidarité, estime qu'il est impératif de renforcer les liens sociaux, de repenser les rituels et de créer un sentiment d'appartenance. Elle prévoit des rencontres dans les quartiers et la mise à disposition d'équipements permettant des échanges intergénérationnels, a indiqué jeudi la Ville de Genève.

Mme Kitsos succède à la centriste Marie Barbey-Chappuis. Le socialiste Sami Kanaan accède à la vice-présidence.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture