Rejoignez-nous

Mobilité

Un même visuel pour les plans des réseaux lémaniques

Publié

,

le

De Genève à Lausanne, en passant par Morges et Nyon, les plans des réseaux de transports publics lémaniques présentent désormais une approche visuelle commune (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les principales entreprises de transports publics de Genève, Lausanne, Morges et Nyon ont publié lundi leurs plans de réseau 2023 avec, pour la première fois, une approche visuelle commune. L'objectif consiste à faciliter la compréhension des usagers et les déplacements sur l'Arc lémanique.

Les Transports publics genevois (tpg), les Transports publics de la région nyonnaise (TPN), le Chemin de fer Nyon – St-Cergue – Morez (NStCM), les Transports de la région Morges Bière Cossonay (MBC) et les Transports publics de la région lausannoise (tl) sont à l'origine de cette initiative, "une première au niveau helvétique", affirment-ils lundi dans leur communiqué.

Les nouveaux plans, qui entreront en vigueur lors du changement d'horaires du 11 décembre, se distinguent par une nomenclature commune et une charte graphique identique.

"Jusqu'à présent, quatre types de plans distincts cohabitaient, impliquant quatre codes de lecture différents, ajoutant de la complexité à la lecture de chaque réseau. L'expérience des clients et des clientes sera grandement facilitée par cette lecture commune", poursuit le communiqué.

A noter que le réseau d'Annemasse (TAC) s'est également associé à cette démarche, "permettant une lecture unique de la desserte en transport public dans l'agglomération genevoise."

Cette uniformisation a été menée par l'architecte et créateur de plans Jug Cerovic, de réputation internationale. Celui-ci a notamment réalisé par le passé les plans de réseaux du Luxembourg, le plan schématique de Séoul ou encore les systèmes d'orientation de Barcelone et de Dubaï.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Des mesures à l'essai pour améliorer la vitesse commerciale des bus

Publié

le

Le canton de Genève prend des mesures pour améliorer la vitesse commerciale des bus. Des restrictions toucheront le trafic individuel motorisé sur la rampe du Pont-Rouge et la rampe Quidort (illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

A Genève, le canton met à l'essai dès le 27 mars et pendant une année deux mesures visant à améliorer la vitesse commerciale des bus 21, J, K et du tram 14. Benjamin Smadja et Elsa Duperray font le point sur le trafic individuel motorisé qui sera par conséquent restreint sur la rampe du Pont-Rouge et la rampe Quidort.

 

Actuellement, les lignes de bus 21, J et K empruntent la rampe du Pont-Rouge à la montée et à la descente. A l'heure de pointe en fin de journée, le trajet à la descente en direction de Lancy-Pont-Rouge accuse un retard moyen de 15 minutes. En cause, le trafic individuel motorisé de transit sur ce réseau de quartier, relève vendredi le Département des infrastructures (DI) dans un communiqué.

Pour améliorer cette situation, la voie de circulation qui descend sera fermée au trafic individuel motorisé, mais restera ouverte aux cycles, aux taxis, aux véhicules de plus de 3,5 tonnes et aux lignes de bus. Les autres usagers devront emprunter le réseau primaire pour rejoindre le secteur de Pont-Rouge, soit la route de Chancy et le Pont de Lancy.

L'autre mesure vise la rampe Quidort à Lancy, dont la voie de circulation montante sera fermée au trafic individuel motorisé. Les voitures et scooters circulant depuis la Jonction pourront emprunter la route de Chancy. Depuis les Vernets ils pourront passer par la route des Jeunes en direction de la Jonction pour rejoindre la route de Chancy.

Ces deux mesures sont mises à l’essai pour une durée d’une année. Elles pourraient permettre jusqu'à 300'000 francs d'économies d'exploitation pour les TPG, souligne le DI.

Avec ats

Continuer la lecture

Genève

Voilure réduite pour des lignes frontalières des TPG

Publié

le

L'offre diminuera légèrement sur les lignes transfrontalières F, 66 et 68 des TPG (photo prétexte). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les transports publics genevois (TPG) annoncent une légère diminution de la fréquence sur les lignes frontalières F, 66 et 68 dès lundi. La régie française qui les exploite pour le compte des TPG fait face à des difficultés de recrutement et à un taux d'absentéisme important.

La Régie départementale des transports de l'Ain (RDTA) a pris une première série de mesures au 5 janvier 2023. Après une réévaluation approfondie de la situation, elle a décidé d’adapter les horaires à partir de lundi, rapportent les TPG jeudi dans un communiqué.

Cette décision aura un impact sur la fréquence des lignes transfrontalières F, 66 et 68. L'ajustement va permettre d'améliorer la lisibilité des horaires sur les trois lignes concernées F, 66, 68 et d'assurer une offre homogène, en lieu et place de la suppression ponctuelle de courses.

Dans le détail, une légère diminution des fréquences aux heures de pointe est prévue dès lundi sur les lignes F et 66 du lundi au vendredi, ainsi que le samedi après-midi sur les lignes 66 et 68. L'ensemble des supports horaires sont mis à jour aux arrêts des lignes concernées et sur le site internet.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Un job truck va à la rencontre des candidats

Publié

le

(KEYSTONE/Gaetan Bally)

Une société de placement genevoise a lancé un job truck pour aller directement chercher des candidats pour ses clients chez eux.

C'est l'agence de placement "Accès Personnel" qui a lancé ce véhicule sur les routes de Suisse mais aussi des pays voisins. L'idée est donc d'aller à la rencontre de potentiels candidats au plus près de chez eux pour ensuite proposer leur profil à des employeurs en recherche de personnel. Les explications de Miles Hopwood, CEO du groupe Integraal et à l'origine de ce projet:

Miles HopwoodCEO du groupe Integraal

A Genève, certains secteurs sont particulièrement en recherche de personnel, Miles Hopwood.

Miles HopwoodCEO du groupe Integraal

La prochaine destination de ce job truck: ce sera Bulle.

 

 

Continuer la lecture

Actualité

La situation s'apaise sur le marché de l'automobile

Publié

le

(KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)

Les immatriculations de véhicules neufs sont en baisse en Suisse mais les délais de livraison sont maintenant respectés. Si vous commandez une voiture aujourd'hui vous l'aurez dans 3 à 8 mois.

Le marché de l'automobile va un peu mieux. Par rapport à 2021, les immatriculations de véhicules neufs sont en baisse de 6% en Suisse et 4,5% à Genève. Mais la bonne nouvelle c'est que la situation s'arrange si on compare au début d'année où la pénurie de semi-conducteurs faisait exploser les délais de livraison. Thierry Bolle, président de l'UPSA, l'Union Professionnelle Suisse de l'Automobile, section Genève:

Thierry BollePrésident de l'UPSA section Genève

"Les gens ont envie de changer de voiture et ont surtout les moyens de le faire."

Si vous voulez un véhicule, il y a donc du stock, mais globalement les ventes ont tout de même nettement baissé depuis la crise sanitaire. Thierry Bolle:

Thierry BollePrésident de l'UPSA section Genève

Continuer la lecture

Actualité

Léman Express: fin de la grève

Publié

le

(KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

La grève du Léman Express, côté français, est suspendue. Les grévistes ont mis fin à leur mouvement ce lundi matin, sans avoir obtenu la prime de cherté qu'ils réclamaient.

"La direction du Léman express à gagné un bataille mais a perdue la confiance des cheminots et celle des usagers." Le syndicat Force Ouvrière des cheminots d’Annemasse

Le mouvement avait été engagé le 18 octobre dernier avec comme principale revendication une prime de cherté mensuelle de 300 euros, versée à tous les cheminots haut-savoyards.

Les syndicats se réuniront prochainement pour définir quelle suite donner à cette grève suspendue.

Continuer la lecture