Rejoignez-nous

Leman Express

La situation du matériel roulant du Leman Express reste délicate

Publié

,

le

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Le Léman Express connaît des débuts compliqués. Déployé intégralement le 22 janvier, le réseau RER transfrontalier doit faire face à des perturbations et des annulations de train en cascade. La situation du matériel roulant reste délicate, ont fait savoir vendredi la société exploitante Lémanis, la SNCF et les CFF.

Deux types de trains circulent sur le réseau. Le suisse Flirt, du constructeur Stadler, rencontre des difficultés avec les logiciels de bord. Pour les trains français Régiolis, d’Alstom, des problèmes ont été signalés avec les pantographes et avec les marchepieds dans certaines gares.

Ces dysfonctionnements sont analysés en collaboration avec les constructeurs afin de normaliser progressivement la qualité ainsi que la fiabilité de l’offre, ces prochains mois, ont précisé Lémanis, la SNCF et les CFF. Une task force réunissant les équipes CFF et SNCF se réunit trois fois par semaine depuis le 27 janvier.

Des mesures ont déjà été prises dans le cadre de ce groupe de travail, notamment sur des processus opérationnels entre les CFF et la SNCF. La préparation des trains par les conducteurs a été modifiée et de nouveaux scénarios sont appliqués en cas de perturbation.

Tout a été aussi entrepris pour stabiliser la desserte entre Genève et Coppet (VD). Lémanis rappelle que le Léman Express est un réseau particulièrement complexe et « qu’une phase d’adaptation est nécessaire pour relever les défis techniques et technologiques ». Chaque jour, 240 trains circulent sur le réseau.

Source: Keystone-ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

« Mire » pour en mettre plein la vue des voyageurs du Léman express

Publié

le

«Mire» c’est le nom du projet dévoilé ce lundi par le Canton de Genève. Un projet d’art dans les gares du Léman express. Treize œuvres d’art disséminées dans cinq gares pour démocratiser l’art vidéo et l’art contemporain. 

Le projet « Mire », ce sont 13 œuvres d’art contemporain disséminées dans 5 gares du Léman express. Les œuvres présentées sont des vidéos, des images en mouvement, qui entrent en résonance avec la mobilité symbolisée par les gares CEVA. Le projet mûrit depuis 2017 et il a été inauguré ce matin à la gare de Champel par les  acteurs principaux, le Canton de Genève, le Fonds cantonal d’art contemporain et les CFF.

A Genève-Champel, un écran géant de 15 mètres de long accueille les voyageurs au premier sous-sol de la gare, avec des vidéos d’une artiste d’origine sud-américaine. Diane Daval, la Responsable du Fonds cantonal d’art contemporain.

Diane Daval Responsable du Fonds cantonal d'art contemporain

Oeuvres géantes et oeuvres plus petites

Les autres gares proposent également des œuvres géantes, une à Lancy-Pont-Rouge, une aux Eaux-Vives et deux à Chêne-Bourg. D’autres écrans plus petits attendent également les voyageurs au-dessus des ascenseurs à l’entrée des gares. Des œuvres qui peuvent être vues par les habitants du quartier également. Le but : ouvrir l’art contemporain à un large public. 50’000 voyageurs passent dans ces gares, rappelle Thierry Apothéloz, le Conseiller d’Etat chargé de la cohésion sociale.

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat chargé du Département de la cohésion sociale

Effectivement, Genève joue un rôle pionnier dans l’art vidéo depuis les années 70 avec André Iten et le Centre pour l’image contemporaine, le CAC à Saint Gervais. Diane Daval.

Diane Daval Responsable du Fonds cantonal d'art contemporain

Les œuvres sont de diverses origines. La plupart sont des vidéos de commande, d’autres viennent du Fonds municipal et du Fonds cantonal d’art contemporain. Un projet compliqué à mettre en place avec l’Office de l’urbanisme et les CFF. Diane Daval.

Diane Daval Responsable du Fonds cantonal d'art contemporain

Faire le tour des œuvres en prenant le Léman express.

Le visiteur pourra s’arrêter successivement dans les cinq gares de Lancy-Pont-Rouge à Chêne-Bourg. Notez que les visites guidées ne sont pas permises à cause de la dangerosité des quais. Mais la borne Mire, qui se trouve à côté des œuvres, contient toutes les informations nécessaires.

Le projet Mire va durer 10 ans et les vidéos seront renouvelées chaque année.

Continuer la lecture

Actualité

Le monde de demain: Le Léman Express, future source de chaleur

Publié

le

Photo: Keystone

Et si le Léman Express pouvait produire de la chaleur, c’est le monde de demain… 

Benoît Rouchaleau Le monde de demain

L’idée n’en est encore qu’en phase de tests, mais elle est intéressante et prometteuse. A la baguette: l’Office cantonal de l’énergie, les Services Industriels Genevois, l’EPFL et un bureau d’ingénierie qui ont lancé conjointement un projet pilote dès 2018 pour tenter d’exploiter la chaleur produite par le Léman Express à la gare de Lancy-Bachet. L’idée c’est que le passage et le freinage des trains dissipent de l’énergie, qui pourrait être récupérée pour alimenter ensuite des réseaux de chauffage ou de refroidissement dans les constructions situées aux alentours. Pour se faire, il a d’abord fallu implanter, en amont, des tubes remplis d’un fluide qui transporte la chaleur: ils ont été coulés dans la dalle en béton, sous les rails et dans les parois, lors de la construction de la gare lancéenne. Et le tout est relié à une pompe à chaleur pour produire du chaud et du froid.

Est-ce que cette technique est efficace?

Alors on manque encore un peu de recul et d’expériences en la matière parce que les structures énergétiques de ce type dans des tunnels ferroviaires ne sont encore que peu répandues. On dispose donc de peu de données pour évaluer leur performance. Et c’est aussi tout l’enjeu de ce programme genevois pour modéliser les échanges thermiques et évaluer le potentiel géothermique réel. Prochaine étape: le dispositif va donc être couplé à la pompe à chaleur pour simuler le fonctionnement en conditions réelles sur une année entière. Viendra ensuite le temps d’analyser les résultats obtenus sur un cycle de saisons complet pour estimer précisément la puissance du système. Mais déjà, les SIG tablent sur une puissance thermique de 200kW, soit l’équivalent de l’énergie consommée par 20 appartements familiaux urbains d’environ 90m2. Le Léman Express n’a pas fini de souffler le chaud et le froid…

Continuer la lecture

Actualité

Coronavirus: le Léman Express réduit son offre

Publié

le

En raison des différentes mesures nationales de lutte contre l’épidémie de COVID-19, l’offre du Léman Express est adaptée à partir du mercredi 18 mars, jusqu’à nouvel avis.

« Au vu du nombre important d’arrêts maladie et de la fermeture des établissements scolaires, une partie du personnel ne peut actuellement assurer sa prise de poste », explique Lemanis dans un communiqué publié ce mardi. La circulation du Léman Express reste toutefois partiellement assurée. Néanmoins, les offres seront réduites dès mercredi 18 mars et des adaptations et retards seront possibles selon l’évolution de la situation.

Dès le jeudi 19 mars, les branches de Haute-Savoie entre Annemasse et Evian-Les-Bains / Annecy / St-Gervais-les-Bains-Le Fayet ne pourront plus être assurées par train. Ces relations seront partiellement substituées par des bus, jusqu’à nouvel avis. Lémanis, les CFF et la SNCF demandent aux voyageurs de consulter les horaires en ligne avant chaque voyage. Lémanis continue d’informer les voyageurs sur les changements importants qui devraient subvenir,
via le groupe WhatsApp mis en place ainsi que sur le site lemanexpress.com. Les horaires sont disponibles sur les sites et applications des CFF et de la SNCF, dans la mesure du possible. Lémanis, les CFF et la SNCF, sont pleinement mobilisés pour informer les voyageurs et veiller à leur protection, comme à celle de ses collaborateur

Continuer la lecture

Leman Express

Le Léman Express fait la fête malgré les couacs

Publié

le

La culture investira neuf gares genevoises et françaises du Léman Express ainsi que des trains du nouveau RER le temps d'un week-end. Danse, théâtre, musique, performances figurent au menu de la manifestation transfrontalière F-LEX, les 25 et 26 avril (archives).

F-lex: c’est le nom qui a été donné au Festival du Léman Express, qui se tiendra les 25 et 26 avril. Les neuf gares du CEVA accueilleront pour l’occasion des spectacles et des créations artistiques.  

« Favoriser l’appropriation du CEVA et contribuer au rayonnement culturel du Grand Genève. » C’est en ces termes que les autorités présentent le festival ce mercredi en conférence de presse. Au programme, deux jours de spectacles dans les différentes gares du Léman Express mais également à bord de certains trains.

Xavier Magnin, Président de l’Association des communes genevoises, nous explique la démarche.

Xavier Magnin Président de l'Association des communes genevoises

Célébration 

Plus de deux mois après la mise en service du Léman Express, ce festival vient – pour les autorités – couronner la réussite du projet. Pourtant, elles constatent que pour parler de véritable succès, il s’agit d’encourager la population à s’approprier les nouveaux aménagements.

C’est précisément un des objectifs du F-lex : célébrer la praticité du nouveau réseau.

Xavier Magnin Président de l'Association des communes genevoises

Programme varié 

Les animations proposées lors de ce festival sont nombreuses. Elles permettront de découvrir les gares différemment et de faire le tour du réseau. C’est ce qu’explique Elisabeth Gabus-Thorens, Conseillère administrative à Confignon et co-présidente du Comité de pilotage de ce festival.

Elisabeth Gabus-Thorens Conseillère administrative à Confignon et co-présidente du Comité de pilotage du F-lex

Couacs 

Malgré l’entrain des organisateurs, le CEVA a connu de nombreux problèmes depuis son lancement. Entre les retards, les annulations et les dysfonctionnements, les critiques des usagers sont nombreuses. Pourtant, les autorités estiment qu’il faut du temps pour procéder à des ajustements. Et que ces débuts compliqués devraient être – à les entendre – rapidement oubliés.

Xavier Magnin Président de l'Association des communes genevoises

Même son de cloche du coté de la co-présidente du Comité de pilotage du festival. Pour elle, on célèbre avant tout ces nouveaux lieux qui rapprochent les habitants de la région.

Elisabeth Gabus-Thorens Conseillère administrative à Confignon et co-présidente du Comité de pilotage du F-lex

Davantage d’informations sur le site internet de la Comédie.

Continuer la lecture

Leman Express

Aucun train mardi matin entre Annemasse et Genève

Publié

le

Mardi 11 Février au matin, la circulation a été totalement interrompue entre Annemasse et Genève.

Aucun train n’a pu circuler ce matin entre la France voisine et Genève. Les perturbations ont débuté vers 7H, en raison d’un train bloqué sur les voies, à la sortie d’Annemasse. Toutes les liaisons transfrontalières ont été provisoirement interrompues jusqu’aux environs de 9H. Les usagers ont dû se rabattre sur le tram 17, le bus ou leurs véhicules. Les CFF annoncent encore quelques retards possibles.

 

Continuer la lecture