Rejoignez-nous

Genève

L'activiste "aux mains rouges" écope d'une amende

Publié

,

le

L'activiste de Breakfree Suisse, qui avait souillé de peinture rouge un bâtiment de Credit Suisse à Genève en octobre 2018, a été reconnu coupable de dommages à la propriété. Les juges genevois de deuxième instance ont tenu compte de la détresse profonde du jeune homme face à la crise climatique en le condamnant à une simple amende de 100 francs.

La chambre pénale d'appel et de révision a aussi condamné le militant à payer à Credit Suisse un peu plus de 400 francs à titre de réparation du dommage matériel, soit les frais de nettoyage. Les juges ont débouté la banque du solde de ses prétentions civiles. L'avocate du militant, Me Laïla Batou, ne fera pas recours. Ecoutez sa réaction.

Me Laïla BatouAvocate du jeune militant climatique

Selon les juges, l'activiste bénéficie de circonstances atténuantes. Il est affecté par les causes et les conséquences largement décrites du changement climatique, relèvent-ils dans l'arrêt rendu public jeudi. Il peut donc se prévaloir d'une détresse profonde. De plus, selon l'arrêt, il a agi pour des motifs altruistes, visant à attirer l'attention de la banque et du public sur les enjeux climatiques. Les manifestants voulaient dénoncer les investissements de Credit Suisse de plusieurs milliards dans les énergies fossiles, d'où la peinture rouge et noire. Me Laïla Batou.

Me Laïla BatouAvocate du jeune militant climatique

Les moyens choisis ont porté une atteinte limitée au patrimoine de la banque car le militant avait pris des précautions pour n'occasionner que des dommages temporaires, relève encore l'arrêt. Le jeune homme avait effectivement utilisé de la peinture lavable. Selon les juges, il a ainsi agi de façon mesurée sans se soustraire à ses responsabilités. Ecoutez la réaction du jeune activiste.

Me Laïla BatouAvocate du jeune militant climatique

Etat de nécessité

Cet activiste avait été condamné en première instance en février 2020 à 10 jours-amende à 30 francs avec sursis pour dommages à la propriété. En octobre 2020, en deuxième instance, la Chambre pénale de révision l'avait acquitté en reconnaissant l'état de nécessité putatif face à l'urgence climatique.

Mais une année plus tard, le Tribunal fédéral avait annulé cet acquittement estimant que pour invoquer cet état de nécessité, il doit exister un danger imminent pour un intérêt juridique individuel. Selon les juges de Mon Repos, le réchauffement climatique et les catastrophes qu'il provoque ne constituent pas un tel danger imminent.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Arts

Les “Balades Théâtralisées” ou comment découvrir Genève autrement

Publié

le

KEYSTONE-MARTIAL TREZZINI

Genève racontée à travers le prisme de ses statues. C’est le but de visites guidées un peu particulières car elles sont données par des comédiens. Reportage au cœur de ces “Balades Théâtralisées”.

Découvrir l’Histoire de Genève autrement.

C’est ce que proposent les “Balades Théâtralisées” pour la 8e année. Cette troupe compte une vingtaine de comédiens amateurs. Le principe est simple: un guide emmène le public à travers un parcours d’un peu plus de deux kilomètres dans la ville et s’arrête devant sept statues. C’est là que sont jouées des scénettes qui racontent les histoires de ces figures emblématiques, du Duc de Brunswick, en passant par Sisi ou encore Jean-Jacques Rousseau. Si les comédiens sont amateurs, la mise en scène est assurée par un professionnel.

Reportage:

Et une nouvelle venue fait son entrée cette année, Sainte-Clotilde. Pourquoi ce choix? Daniel Sepe, le président de la troupe:

Si vous voulez les découvrir les "balades théâtralisées" se jouent tous les dimanches jusqu’au mois de novembre. 

Enfin sachez que la troupe cherche des comédiens, en particulier des hommes. 

Continuer la lecture

Genève

Une majorité du dividende de SGS versé en actions

Publié

le

Le géant de l'inspection et de la certification SGS versera 64,9% du dividende pour l'exercice 2023 sous forme de nouvelles actions. Quelque 35,1% sera payé en numéraire (illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le géant de l'inspection et de la certification SGS a annoncé lundi que 64,9% du dividende pour l'exercice 2023 sera versé sous forme de nouvelles actions. Quelque 35,1% sera payé en numéraire.

Le groupe genevois émettra 4,96 millions de nouveaux titres destinés à ce dividende scriptural à un prix de référence de 82 francs par nominative, a-t-il précisé dans un communiqué. Un montant total de 207,3 millions de francs sera versé pour la partie en liquide.

Fin mars, les actionnaires de SGS réunis en assemblée générale avaient notamment accepté de recevoir leur dividende soit en numéraire, soit sous forme d'actions. Les actions choisies comme dividende seront attribuées avec un escompte de 6% par rapport au prix de marché.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le Salon des inventions de Genève attire plus de 24'000 personnes

Publié

le

Salon des Inventions- Photo Manon Voland
La 49e édition du Salon international des inventions de Genève, qui s'est tenue de mercredi à dimanche à Palexpo, a attiré plus de 24'000 personnes. Elles ont pu découvrir 1035 inventions issues de 45 pays.

Dans un communiqué diffusé dimanche, les organisateurs tirent un bilan positif. "Le niveau s'améliore d'année en année. Toutes ces inventions ont comme point commun d'avoir un impact", souligne le président du jury David Taji, cité dans le communiqué.

Et de mentionner comme exemple une invention pour dégrader les microplastiques, qui a reçu le Grand Prix, ou encore une technologie de récupération du phospore dans les eaux usées.

La prochaine édition, qui célèbrera le demi-siècle de l'événement, se tiendra au printemps 2025.

Continuer la lecture

Genève

Plus de 25 événements à Evaux en fêtes

Publié

le

Plus de 25 événements figurent au programme de la 3e édition d'Evaux en fêtes, de mai à octobre. Découvertes de la nature, spectacles et courses pédestres prendront place dans le parc genevois de 50 hectares (illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Plus de 25 événements figurent au programme de la 3e édition d'Evaux en fêtes, de mai à octobre. Découvertes de la nature, spectacles et courses pédestres prendront place dans le parc de 50 hectares, à cheval sur les communes genevoises d'Onex, de Confignon et de Bernex.

La programmation propose aux enfants - dès 2 ans, selon l'événement - de participer à des jeux de piste en nature, de découvrir les habitants de l'étang ou encore de visiter le potager. Le volet environnemental offre aussi la possibilité de faire analyser le sol de son jardin.

De son côté, le volet culturel comprend un concert à l'étang dans le cadre du festival Les Nuits baroques d'Onex et un spectacle de cirque contemporain programmé par La Bâtie-Festival de Genève. Pour ce qui est du sport, plusieurs courses à pied sont à l'affiche d'Evaux en fêtes, ainsi que des cours sur la méthode Feldenkrais.

www.evaux.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Le site militaire et civil d'Epeisses ouvre ses portes samedi

Publié

le

Le site de formation et d'instruction militaires et civils dans le domaine du sauvetage d'Epeisses ouvre ses portes samedi. La population pourra observer des opérations de cette place d'exercices, où s'entraînent notamment les chiens de recherche et de sauvetage (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le site de formation et d'instruction militaires et civils dans le domaine du sauvetage d'Epeisses ouvre ses portes samedi. La population pourra observer quasiment la totalité des opérations et des prestations de cette place d'exercices.

Inaugurée en 2023, la caserne accueille le centre d'instruction des troupes de sauvetage (CITS 76), qui est le pôle de compétences pour des opérations militaires d'envergure lors de sinistres graves ou de catastrophes. Elle abrite aussi le centre d'instruction feu et protection civile. L'utilisation commune des infrastructures par des formations militaires et civiles est unique en Suisse.

Située sur une ancienne gravière entre les villages de Chancy et Avully, la place d'Epeisses se déploie sur 17 hectares. Ses installations modulaires s'adaptent aux exigences des exercices, avec un village constitué de décombres réalistes. Un simulateur pour les grands feux permet différents scénarios de lutte contre les feux urbains et industriels.

Samedi, entre 09h00 et 17h00, l'armée, la police cantonale, les sapeurs-pompiers, l'office cantonal de la protection de la population et des affaires militaires ou encore l'association de chiens de recherche et de sauvetage REDOG tiendront des stands. Des animations et démonstrations expliqueront leurs interventions en cas de catastrophe.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture