Rejoignez-nous

Genève

Un rappeur genevois fait la tournée des cycles d’orientation

Publié

,

le

Il vient de Plainpalais et écume la scène genevoise depuis une quinzaine d’années. Mais pendant quelques mois, Jo2Plainp et son équipe – un DJ et un guitariste – se produisent également dans plusieurs cycles d’orientation. Aujourd’hui, c’était au tour de Vuillonnex à Confignon. 

« Est-ce que vous savez ce que ‘RAP’ veut dire? » L’aula du cycle de Vuillonnex reste silencieuse face à la question de Jo2Plainp. « Rythme et poésie? » demande finalement un jeune hésitant. La réponse est juste, mais le rappeur genevois fait répéter à son guitariste et son accent irréprochable: « Rythme & poetry », à l’anglaise.

C’est de cette manière que Jo2Plainp échange avec les élèves des cycles d’orientation dans lesquels il se produit. Le chanteur entrecoupe son concert de moments d’interactions afin de transmettre ce qu’il sait de cette culture. Un véritable défi pour le groupe, que les membres prennent avec le sourire.

Jo2Plainp
Rappeur
Jo2PlainpRappeur

« Dinosaure »

Cela fait une vingtaine d’année que le rappeur était en âge de fréquenter le cycle. « On a un peu l’impression d’être des dinosaures » confie-il. Mais malgré l’écart de génération et le décalage entre la musique actuelle et celle que fait de Jo2Plainp, les élèves du cycle de Vuillonex participent, dansent et chantent. Ce qui réjouit l’artiste toujours de bonne humeur sur scène.

Jo2Plainp
Rappeur
Jo2PlainpRappeur

Mais pourquoi du rap dans un cycle d’orientation? Le DIP propose un « service concert » explique Céline, la manager de Jo2Plainp. Chaque année, ce service sélectionne trois groupes. Dans le cas du rappeur et de ses acolytes, ils ont été choisis pour leurs paroles positives et parce que leur musique est accessible.

Céline
Manager de Jo2Plainp
Céline Manager de Jo2Plainp

Elèves comblés 

Pas facile de se lâcher dans une école au milieu de ses camarade. Au départ, les élèves sont quelque peu frileux. D’autant que ce type de musique est relativement éloigné de ce qui se fait actuellement, notamment dans le rap. Mais très rapidement, les jeunes se lèvent et se lâchent. Ils ont apprécié le concept et la performance.

Titouan
Élève du cycle d'orientation
TitouanÉlève du cycle d'orientation
Shana et Tom
Élèves du cycle d'orientation
Shana et Tom Élèves du cycle d'orientation

Plus d’informations sur Jo2Plainp sur son site internet.

Pour écouter l’émission: 

replay Bonsoir Genève
replay Bonsoir Genève
replay Bonsoir Genève
replay Bonsoir Genève

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Un grand magasin évacué à Genève suite à une fuite de mazout

Publié

le

La rue du Rhône a été fermée de la place du Rhône à la place de Bel-Air pour le bon déroulement de l'intervention [Keystone/Martial Trezzini]

Une fuite de 500 litres de mazout a provoqué la fermeture de plusieurs commerces de la rue du Rhône et l'évacuation du Coop-City de la Fusterie mercredi après-midi au centre ville de Genève. Deux personnes ont été transportées aux HUG sans que leur pronostic vital ne soit engagé. A 18h30, le pompage du mazout était terminé, seuls des travaux de ventilation étaient encore entrepris par le Service d'incendie et de secours (SIS).

La fuite est intervenue lors du remplissage d'une cuve de mazout utilisé pour le chauffage. Elle a été signalée aux environs de 10h30 mercredi matin mais ce n'est qu'à 14h37 que le SIS a été alarmé. Pour une raison inconnue, le mazout livré dans la matinée est arrivé dans le bac de rétention de la citerne. A l'arrivée du fourgon dépêché sur place, des renforts ont été appelés. Au total, 12 véhicules et  21 hommes et femmes ont été mobilisés par le service de secours.

Évacué aux environs de 16h, le centre commercial a pu être réintégré par ses employés, le temps de récupérer leurs affaires et passer le magasin en "mode nuit". L'intervention n'a toutefois pas nécessité l'évacuation de l'entier de l'immeuble.

Parmi les principaux symptômes signalés par les 57 personnes à s'être présentées au nid de blessés mis en place, des maux de tête et quelques vertiges liés aux vapeurs d'hydrocarbures propagées dans le magasin par la ventilation. Aux environs, une forte odeur de mazout restait dans l'air, plus de huit heures après le début de la fuite.

Le risque d'explosion est resté faible durant l'entier de l'intervention et aucune pollution dans les eaux du Rhône n'est à signaler, le dispositif entourant la cuve de mazout ayant été conçu dans les normes pour prévoir ce type d'incident.

Une enquête est en cours pour déterminer les raisons de la fuite, ainsi que le délai de 4h30 entre le constat de celle-ci et l'alarme donnée.

Les explications du commandant du SIS Nicolas Schumacher, avec le détail des mesures quant à la qualité de l'air:

Nicolas Schumacher
Commandant du SIS
Nicolas SchumacherCommandant du SIS

Continuer la lecture

Genève

La production de tuiles de Bardonnex transférée à Rapperswil

Publié

le

Photo Tuileries & Briqueteries Bardonnex SA

La production des Tuileries et Briqueteries de Bardonnex (GE) est transférée à Rapperswil, dans le canton de Berne, annonce mardi le propriétaire de l'entreprise, Gasser Ceramic.

La décision de fermer le site genevois relève de raisons économiques. "La demande de tuiles plates de Bardonnex était en baisse depuis des années", souligne Gasser Ceramic. Par ailleurs, les coûts de production de l'usine de Bardonnex étaient en augmentation constante. Un remplacement des installations aurait nécessité un investissement de plusieurs dizaines de millions de francs.

Par rapport à la rentabilité attendue, cet effort aurait été "disproportionné", d'autant plus qu'il n'aurait pas permis de sauver beaucoup d'emplois. Avec de nouvelles installations, de nombreuses étapes de travail, qui sont effectuées jusqu'ici à la main, disparaissent, rappelle Gasser Ceramic.

La fermeture du site de production de Bardonnex, intervenue fin 2020, a laissé sur le carreau 23 employés. Une solution de remplacement a été trouvée pour sept d'entre eux, les 16 autres ont dû être licenciés. Un plan social a été élaboré. Il a été accepté par les employés concernés, les syndicats et le canton de Genève, selon Gasser Ceramic.

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Genève

Récusation d’un policier: refus du Parquet genevois annulé

Publié

le

Photo archives

Le Tribunal fédéral admet un recours de Simon Brandt contre une décision du Ministère public genevois refusant la récusation d'un policier. Le droit d'être entendu de cet ancien proche de Pierre Maudet a été violé.

Le 5 mars 2020, Simon Brandt avait déposé plainte contre un policier et contre inconnus pour abus d'autorité notamment. Il entendait dénoncer les conditions de son arrestation et de son interrogatoire, en décembre 2019, dans le cadre d'une enquête pour violation du secret de fonction.

Le 26 octobre 2020, le conseiller municipal PLR a demandé la récusation de ce policier et de tous les membres de la brigade qui avaient participé à cette intervention. Il reprochait au premier d'avoir établi un rapport d'analyse sur du matériel informatique saisi lors de la perquisition alors qu'il était lui-même l'objet de la plainte du mois de mars. La demande a été écartée en décembre 2020 par le Ministère public.

Décision annulée

Dans un arrêt publié mardi, le Tribunal fédéral admet le recours du politicien. En ne transmettant pas à ce dernier la prise de position du policier sur la récusation, le Parquet a violé son droit d'être entendu. Et cela quand bien même cette réponse était de nature générale. La décision est donc annulée et renvoyée au Ministère public qui doit trancher à nouveau.

Simon Brandt a été condamné l'automne passé par ordonnance pénale pour violation du secret de fonction. Il a contesté cette décision et l'affaire doit passer devant un tribunal. La justice reproche au conseiller municipal d'avoir communiqué aux médias un rapport confidentiel sur les frais du personnel de la ville de Genève. (arrêt 1B_649/2020 du 10 février 2021)

Avec ATS Keystone

Continuer la lecture

Genève

Une loi pour la classe moyenne qui ne peut plus payer son loyer

Publié

le

Le Parti socialiste, les verts, Ensemble à gauche et l'Asloca ont déposé une loi pour venir en aide à la classe moyenne qui subit la crise et qui ne peut plus payer son loyer à Genève. Elle réclame que l'Etat avance le loyer aux locataires frappés par la crise et le convertisse ensuite en prêt. La loi doit passer prochainement en plénière du Grand Conseil. 

A Genève, la gauche et l’Asloca ont écrit au Conseil d’Etat pour tenter de sauver leur projet de loi. Une loi qui se propose de venir en aide aux locataires de la classe moyenne fortement touchés par la crise et qui n’arrivent plus à payer leur loyer. Ce projet a été refusé par la commission sociale du Grand Conseil. Elle devrait être renvoyée en plénière prochainement, mais la gauche craint qu’elle ne soit rejetée, le MCG l’ayant d’abord soutenue l’a ensuite rejeté en commission. Ils seraient nombreux les locataires genevois qui sont victimes d’une perte de revenu temporaire et qui luttent pour ne pas se faire expulser. Ecoutez Caroline Marti, député socialiste au Grand Conseil.

Caroline Marti
Députée socialiste au Grand Conseil et membre du comité de l'Asloca
Caroline MartiDéputée socialiste au Grand Conseil et membre du comité de l'Asloca

La loi qui émane des socialistes, des verts et d’ensemble à gauche prévoit que le prêt serait accordé à 0% d’intérêt. Le remboursement est prévu dans un délai de 7ans.

Ils seraient nombreux les locataires de la classe moyenne inférieure dans cette situation selon la gauche et l’Asloca.

Caroline Marti
Députée socialiste au Grand Conseil et membre du comité de l'Asloca
Caroline MartiDéputée socialiste au Grand Conseil et membre du comité de l'Asloca

Il s’agit d’éviter l’expulsion prévue par le droit du bail fédéral. Elle intervient très vite, selon Caroline Marti

Caroline Marti
Députée socialiste au Grand Conseil et membre du comité de l'Asloca
Caroline MartiDéputée socialiste au Grand Conseil et membre du comité de l'Asloca

Perdre son logement dans la crise du logement qui sévit à Genève peut avoir de graves conséquences.

Caroline Marti
Députée socialiste au Grand Conseil et membre du comité de l'Asloca
Caroline MartiDéputée socialiste au Grand Conseil et membre du comité de l'Asloca

La loi devrait passer devant la plénière du Grand Conseil genevois en mars. La gauche espère un soutien du Conseil d’Etat pour qu’il protège le droit au logement. Elle attend aussi que le MCG qui avait dans un premier temps accordé un accueil favorable au projet réitère son soutien.

Continuer la lecture

Actualité

Pour le ski, un tour de cou genevois, durable et anti-Covid

Publié

le

Photo Heidi mask

A quelques jours des vacances de février, voici un tour de cou malin pour le ski. Son nom: “Heidimask”.

C’est un concept développé à Genève, qui combine protection contre le Covid, durabilité et esthétique.

Présentation avec Benoît Rouchaleau.  

Stéphane Rychen
Créateur d'Heidimask
Stéphane RychenCréateur d'Heidimask

Il est en vente sur le site Heidimask.com. (Code de réduction de 15% pour les auditeurs de Radio Lac: 15RADIOLAC)

Continuer la lecture