Rejoignez-nous

Faits divers

Un drame relance l’affaire Magalie Part

Publié

,

le

Nouveau rebondissement dans l’affaire Magalie Part. Plus de 17 ans après, le meurtre de cette jeune femme de 19 ans retrouvée à moitié calcinée au pied du Vuache n’est toujours pas résolu. Or, samedi, l’ex mari de la jeune femme, un temps dans le viseur de la justice, s’est donné la mort. 

Marie Prieur

C’est ce que l’on appelle un cold case. L’un des plus connus de la région genevoise. Et cette affaire non résolue vient de connaître un ultime rebondissement. L’ex époux de Magalie Part a mis fin à ses jours. Dans le courant de l’enquête, il avait été placé en garde à vue. Tout comme le beau-père de Magalie.

Samedi, avant son geste funeste, l’ex mari de la jeune femme a laissé une lettre. Un message que Me Georges Rimondi, l’avocat du père de Magalie, commente : “Ces derniers mot ne font pas avancer l’enquête.” Le pénaliste ajoute que cet événement dramatique ne change rien à la détermination de la famille de Magalie pour résoudre son meurtre.

Que sait-on de ce qui s’est passé fin mars 2001?

Marie Prieur

C’était le 26 mars pour être précise. Magalie Part habite dans le Pays de Gex avec celui qu’elle a épousé trois mois auparavant. Ce matin là, elle quitte la maison pour aller chercher des cigarettes accompagnée de son chien, un Rottweiler. Elle n’est jamais rentrée. Son corps est découvert le lendemain, au bord d’un chemin de campagne. L’autopsie va révéler qu’elle a été battue mais aussi brulée. Les zones d’ombres sont nombreuses. Sur les lieux, les enquêteurs découvrent une cigarette de marque marocaine. La marque en question n’est commercialisée qu’en Suisse. Sur ce mégot se trouve l’ADN de Magalie.

Autre détail troublant: le chien de la jeune femme qui avait disparu en même temps que sa maîtresse réapparaît le lendemain à Crozet. Son pelage n’est pas analysé. Les voitures des proches de Magalie ne sont pas contrôlées alors que le corps de la jeune femme a été transporté. Bref, l’enquête piétine. Et dix-sept ans plus tard, le meurtrier de Magalie Part court toujours.

Faits divers

Les vergers prisés par les voleurs

Publié

le

C’est une pomme rouge qui vous attire comme celle de Blanche-Neige. Mais si elle n’est pas empoisonnée, ramasser cette pomme directement dans les vergers est interdit. Et, pourtant, chaque année les producteurs genevois déplorent des vols de pommes dans leurs plantations. A l’image de Michel Serex, arboriculteur à Versoix.

Michel Serex  Arboriculteur à Versoix

En prenant les fruits les personnes emportent une partie de la récolte des arboriculteurs mais aussi une partie de leur salaire. Pour Michel Serex c’est, certes, une perte financière mais c’est aussi une insulte. 

Michel Serex  Arboriculteur à Versoix

Reste que cueillir des pommes dans les vergers n’est pas du glanage mais bien du vol. Les personnes s’exposent à des sanctions avec des amendes pouvant aller jusqu’à 60 000 francs, conformément à la loi genevoise sur la police rurale, entrée en vigueur en mai 2018. Police municipale et cantonale  peuvent verbaliser les voleurs mais aussi les gardes de l’environnement. Alain Rauss, chef du secteur des gardes de l’environnement à Genève. 

Alain Rauss Chef du secteur des gardes de l’environnement à Genève

Des vols de pommes qui n’ont pas diminué avec le semi-confinement, bien au contraire. Selon les arboriculteurs, certaines personnes ont réalisé qu’il y avait des vergers autour de chez eux. Même constat chez Alain Rauss, chef du secteur des gardes de l’environnement à Genève. 

Alain Rauss Chef du secteur des gardes de l’environnement à Genève

Précisons que tous les accès à l’aire agricole, vignes, champs, sont interdits toute l’année.

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Un homme poignardé à mort à Morges (VD)

Publié

le

Un homme a été tué à coups de couteau samedi soir près de la gare à Morges (photo d'illustration). (©KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN)

Un homme a été poignardé à mort samedi soir dans un restaurant de Morges (VD). Son agresseur a été interpellé dimanche.

L’attaque a eu lieu vers 21h20 dans un restaurant kebab, situé près de la gare, a indiqué dimanche matin un porte-parole de la police cantonale vaudoise, confirmant à Keystone-ATS une information de 24 heures et La Côte. Il a précisé que la victime, décédée sur place, est un ressortissant portugais de 29 ans.

L’auteur de l’agression a pris la fuite. Mais après une nuit de cavale, il a été arrêté dimanche à Renens (VD) par la police vaudoise. Les raisons qui l’ont poussé à agir ne sont pas connues.

La police ne donne pas d’autres informations sur cette affaire. Elle indique juste qu’une enquête a été ouverte par la procureure de service. Les investigations ont été confiées aux enquêteurs de la brigade criminelle de la police de sûreté.

Selon 24 heures et La Côte, qui citent des témoins, la victime se trouvait avec sa compagne lorsque l’assaillant leur a foncé dessus avec un couteau. Le secteur de la gare a été bouclé durant plusieurs heures samedi soir

Continuer la lecture

Actualité

Plusieurs personnes poignardées à Birmingham

Publié

le

Selon les premiers éléments de l'enquête, rien ne permet de retenir une hypothèse "terroriste". Les évènements se sont produits à proximité d'un complexe de bars et de night-clubs. (©KEYSTONE/AP/Jacob King)

Un homme est mort et sept personnes ont été blessées, dont deux grièvement, lors d’une série d’agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche à Birmingham, deuxième ville d’Angleterre. La police est à la recherche d’un suspect qui a pris la fuite.

Selon les premiers éléments de l’enquête, ouverte pour meurtre, rien ne permet de retenir à ce stade une hypothèse « terroriste » ou celle d’un crime haineux, pas plus que celle d’un conflit entre gangs, a expliqué l’un des responsables de la police, Steve Graham, lors d’une conférence de presse.

« Nous sommes à la recherche d’un suspect et les investigations pour identifier et ensuite retrouver ce suspect se poursuivent », a ajouté le responsable.

Aucune des victimes n’a de lien avec des gangs et semblent plutôt avoir été visées « au hasard », a-t-il précisé, soulignant le caractère particulièrement « traumatisant » de cette série d’agressions.

Outre un homme et une femme hospitalisés dans un état grave, « cinq autres personnes ont été légèrement blessées », a encore déclaré M. Graham. Selon la police, les attaques, liées entre elles, se sont déroulées entre 00h30 et 02h20 locales (01h30 à 03h20 suisses).

Complexe de bars

Dimanche à la mi-journée, un dispositif policier était toujours en place autour de l’Arcadian center, un complexe de bars, restaurants et établissements de nuit. Emballages de nourriture à emporter et bouteilles vides jonchant le sol trahissaient une intense vie nocturne.

« Je suis supris », a déclaré à l’AFP Wayne Hopkins, un habitant de la ville de 67 ans. « D’habitude, quand il y a une agression au couteau, c’est juste une personne ou deux, mais pas autant », a-t-il ajouté, disant croire à « un coup de poing » qui ensuite dégénère, « s’ils étaient drogués, ils ne savent pas ce qu’ils font ».

Cara Curran, qui travaille dans les clubs de l’Arcadian center, a expliqué à l’AFP avoir assisté à de multiples bagarres et plus violentes que celles d’un samedi soir habituel qui éclatent pour une histoire de boisson ou de filles.

La jeune femme de 18 ans a décrit une soirée « avec beaucoup de tensions ». « Ce n’était pas les bagarres habituelles impliquant une ou deux personnes », a-t-elle poursuivi, « c’était des groupes de 15, 16 personnes, les gens s’en mêlaient parce que des amis sortaient des clubs pour voir ce qui se passait ».

Elle a également raconté avoir entendu des « injures raciales » qu’elle n’avait jamais entendu par le passé dans ce lieu « multiculturel » mais sans pouvoir en expliquer les circonstances.

Appel à témoins

Si certains témoins ont affirmé sur Twitter avoir entendu des coups de feu résonner, la police a en revanche indiqué que de tels faits ne lui avaient pas été rapportés « à ce stade ». La police a incité la population à la vigilance et lancé un appel à témoins.

Yvonne Mosquito, une élue locale travailliste, a évoqué le « traumatisme » des événements de la nuit dernière. Saluant les efforts déployés par la police pour lutter contre la violence qui a émaillé l’histoire de la ville au début des années 2000, elle a aussi rappelé qu’il subsistait un véritable problème d’exclusion sociale et de trafic de drogue parmi les jeunes.

Le 20 juin dernier, trois hommes avaient été tués au couteau dans un parc à Reading, à l’ouest de Londres et l’enquête avait été confiée à la police antiterroriste.

Le suspect, Khairi Saadallah, un réfugié libyen de 25 ans, avait été inculpé pour trois meurtres et trois tentatives de meurtres. Il souffrait de problèmes mentaux imputés à la guerre civile en Libye, selon sa famille. Il venait de sortir de prison peu auparavant, pour des faits qui n’avait pas été qualifiés de « terroristes ».

Inchangé depuis novembre 2019 au Royaume-Uni, la menace terroriste y est classée au troisième niveau d’importance sur une échelle qui en compte cinq.

Continuer la lecture

Actualité

HUG: les salaires d’août versés par erreur à double

Publié

le

Les collaborateurs des HUG ont reçu par erreur leur salaire d'août à double. Ils sont priés de rendre l'excédent d'ici le 10 septembre (photo d'illustration). (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont versé par erreur à double les salaires d’août, soit une somme totale de 79 millions de francs. Les collaborateurs doivent restituer l’excédent d’ici le 10 septembre.

Cette erreur révélée par la Tribune de Genève a été confirmée samedi par le porte-parole des HUG. Des investigations sont en cours pour faire la lumière sur cet incident et prendre des mesures pour que cela ne se reproduise pas.

Continuer la lecture

Actualité

Etats-Unis: Plus de 54°C enregistrés dans la Vallée de la mort

Publié

le

La température record a été enregistrée par un système automatique sur le site de "Furnace Creek", le ruisseau de la fournaise (archives). (©KEYSTONE/EPA/ETIENNE LAURENT)

La Vallée de la mort, en Californie, n’a jamais aussi bien porté son nom: le mercure y a grimpé dimanche jusqu’à 54,4°C, selon les services météorologiques américains. C’est potentiellement l’une des températures les plus élevées jamais relevées sur Terre.

Cette température record, qui doit encore être vérifiée, a été enregistrée par un système automatique du National Weather Service (NWS) américain à 15h41 locales sur un site au nom de circonstance lui aussi: « Furnace Creek », le ruisseau de la fournaise.

L’Organisation météolorogique mondiale (OMM) a indiqué sur Twitter qu’elle allait vérifier cette observation. « Ce serait la température la plus élevée officiellement relevée dans le monde depuis 1931 », a-t-elle écrit.

Située dans le désert des Mojaves, à l’ouest de la ville de Las Vegas, la Vallée de la mort (« Death Valley ») détient le record de la température la plus élevée jamais enregistrée sur Terre: 56,7°C, en juillet 1913. Le mercure y était également monté jusqu’à 53,9°C en juillet 2013.

Le sud-ouest des Etats-Unis fait actuellement face à une intense vague de chaleur.

Continuer la lecture