Rejoignez-nous

Environnement

Danger d'avalanche au-dessus de 2200 mètres

Publié

,

le

CREDIT: KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Les précipitations abondantes de ces derniers jours ont augmenté le risque d'avalanche en montagne. Lundi, le danger était de 4 sur une échelle de 5 dans les Alpes valaisannes, au-dessus de 2200 mètres, selon le portail de la Confédération sur les dangers naturels.

Les zones concernées vont du Val d'Illiez, dans le Bas Valais, jusqu'aux Alpes situées entre Naters, dans le Haut Valais, et Interlaken (BE). Le danger est décrit comme "fort" (4) en raison des chutes de neige fraîche. Des avalanches spontanées et souvent très grandes sont probables.

Plus bas en altitude, le danger de pluie est aussi "fort", soit classé 4 sur 5. Le portail des dangers cite le risque de montée forte et rapide des eaux des ruisseaux et des lacs, des glissements de terrain sur les versants raides et des inondations de sous-sol.

Les régions à risque sont Aigle, Bex et Monthey dans le Chablais, la Vallée du Trient et Vouvry, le Pays d'en Haut et le Val Ferret.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Environnement

Le marronnier de la Treille annonce le printemps à Genève

Publié

le

Le marronnier officiel de la Treille a annoncé dimanche la fin de l'hiver à Genève (image symbolique). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L’hiver est terminé à Genève, à en croire le marronnier officiel de la Treille. L’arbre a fait éclore dimanche sa première feuille, marquant symboliquement l’arrivée du printemps dans la cité de Calvin.

"Cette date du 3 mars est un peu plus précoce que la moyenne des observations de ces dernières années (...) où l'apparition de la première feuille a été observée entre le 5 et le 24 mars", a annoncé le sautier de la République, Laurent Koelliker, dans un communiqué. L’hiver 2023-2024 "doux et éphémère", pourrait expliquer cette date avancée.

Le 3 mars 2024 a été inscrit sur le parchemin qui recense toutes les dates d’éclosion de la première feuille, dont la surveillance est confiée au sautier. La tradition du marronnier de la Treille a débuté le 16 mars 1818 et fête cette année son 207e anniversaire.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Environnement

"Supplément fromage": Parmelin "prend acte" des revendications

Publié

le

Guy Parmelin, chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR), au front sur le dossier agricole. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Guy Parmelin "prend acte" de la demande de l'Interprofession Lait d'augmenter de 3 centimes le supplément pour le lait transformé en fromage, mais il manque la base légale pour une telle mesure. En revanche, il salue la hausse de 3 centimes du prix indicatif du lait.

Dans un article paru dimanche dans le SonntagsBlick, le ministre en charge de l'Agriculture Guy Parmelin explique pourquoi une des revendications de l'Interprofession Lait (IP Lait), soit une augmentation du supplément pour le lait transformé en fromage de 3 centimes par kilo de lait, ne peut pas être satisfaite, du moins en l'état.

La loi fixe actuellement ce supplément à 15 centimes. Pour l'augmenter, il reviendrait au Parlement de se prononcer, puisqu'il s'agit d'une modification de loi. Une revalorisation de 3 centimes de ce "supplément fromage" coûterait 50 à 60 millions de francs au contribuable, a précisé M. Parmelin au SonntagsBlick, dans des propos confirmés dimanche par son département à Keystone-ATS.

"Effets négatifs"

A moyen terme, estime Guy Parmelin, une hausse du supplément aurait des "effets négatifs" sur l'équilibre entre la production de fromage et l'approvisionnement en beurre. La filière de la production indigène de beurre serait affaiblie, ce qui menacerait la "sécurité d'approvisionnement (du pays) à long terme".

En outre, le "supplément fromage" n'a pas pour vocation de réguler les variations du prix du lait sur le marché à court terme, mais de corriger le déséquilibre concurrentiel de la production suisse de fromage vis-à-vis de l'étranger, précise le porte-parole du département de M. Parmelin, Urs Wiedmer.

Lait: 3 centimes en plus dès juillet

En revanche, sur le dossier très chaud du prix indicatif du lait, l'augmentation de 3 centimes par litre à partir de juillet est actée et "saluée" par M. Parmelin, comme annoncé vendredi.

Une proposition des producteurs pour une hausse immédiate de 4 centimes n'a pas trouvé de majorité au sein du comité de l'IP Lait. Cette dernière est la plate-forme commune de l’économie laitière suisse, regroupant 35 organisations régionales et nationales des producteurs et des transformateurs de lait ainsi que des entreprises du secteur industriel et du commerce de détail.

Les revendications et cette hausse du prix du lait surviennent en période de forte contestation du monde paysan, en Suisse comme à l'étranger. Les revenus des agriculteurs et producteurs sont sous forte pression. Les intéressés, mobilisés pacifiquement depuis plusieurs semaines, critiquent en particulier la politique des grands distributeurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Environnement

Avalanches dans les Alpes et crues attendues au Tessin

Publié

le

Pour désamorcer le risque d'avalanche, on a souvent recours à des explosions (archives). (© KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN)

L'Institut des avalanches a mis en garde samedi contre un danger d'avalanche parfois fort. Il s'agit du deuxième niveau de danger le plus élevé, qui n'est prévu que pour quelques jours en hiver. Au sud des Alpes, le niveau des cours d'eau risque d'être élevé.

Un fort danger d'avalanche est signalé dans la région du Simplon, au sud de la vallée de Conches, dans la vallée de Bedretto et dans les vallées supérieures de la Maggia, a indiqué l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches SLF à Davos (GR). Il est recommandé aux personnes inexpérimentées de rester sur les descentes et les itinéraires ouverts.

Neige et hausse du niveau des lacs

Entre samedi soir et lundi matin, des chutes de neige sont attendues dans les régions montagneuses du sud des Alpes, au sud des Alpes valaisannes et jusqu'au massif du Gothard en passant par la vallée de Conches. Dans ces régions, 50 à 90 centimètres de neige fraîche vont s'accumuler sur une grande partie du territoire.

Plus d'un mètre de neige fraîche pourrait tomber sur l'ouest du Tessin ainsi que dans la région du Simplon.

Avec les précipitations, le lac de Lugano devrait atteindre le niveau 2 de danger de crue, ce qui signifie que des inondations pourraient se produire localement dans des cas exceptionnels. Le lac Majeur continuera également à monter. De nombreux cours d'eau du sud des Alpes enregistreront également des hausses de débit.

Tempête de foehn attendue

Un fort foehn devrait se lever au nord des Alpes à partir de samedi soir. Dans les régions à f½hn au nord des Alpes, des rafales de 80 à 110 km/h sont attendues, avec des pointes plus élevées dans les endroits exposés.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Environnement

Le président de l'USP inquiet face à la grogne paysanne

Publié

le

Le président de l'Union des paysans Markus Ritter s'est dit surpris par l'ampleur des manifestations des paysans (archives). (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Le président de l'Union suisse des paysans (USP), Markus Ritter, s'inquiète pour l'image des agriculteurs après leurs manifestations. Il espère que les paysans trouveront d'autres moyens pour gagner la population à leur cause.

"Les paysans sont très bien ancrés dans le milieu politique", a déclaré le conseiller national saint-gallois du Centre dans l'émission "Samstagsrundschau" de la radio SRF. La population pourrait ne pas comprendre que les paysans manifestent et se montrent agressifs comme en Belgique ou en France.

Jusqu'à présent, les agriculteurs ont compris qu'ils devaient gagner la population par la manière douce. Markus Ritter a évoqué les tactiques des militants en faveur du climat qui choisissent de se coller sur la chaussée pour empêcher les véhicules de passer. Ils suscitent l'incompréhension avec leurs méthodes de plus en plus agressives et nuisent à leur objectif à long terme, a-t-il avancé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Environnement

L'interprofession augmente le prix du lait de 3 centimes

Publié

le

Dans le canton de Zurich, des agriculteurs et agricultrices ont demandé vendredi soir des prix justes pour leur travail. (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

L'IP Lait augmentera le prix indicatif du lait de 3 centimes par litre à partir de juillet. Une proposition des producteurs pour une augmentation immédiate de 4 centimes n'a pas trouvé de majorité au sein du comité, a annoncé vendredi l'organisation de la branche.

L'Interprofession du Lait (IP Lait) a justifié sa décision en expliquant qu'une augmentation de prix au printemps déjà, alors que le volume de lait est élevé, aurait été un mauvais signal pour le marché. Le comité est conscient de la situation actuelle très difficile sur le marché, écrit-il dans son communiqué.

L'IP Lait regroupe aussi bien des producteurs et des transformateurs de lait que des entreprises du secteur industriel et du commerce de détail.

La situation étant particulièrement tendue dans le secteur du fromage, l'IP Lait demande une augmentation du supplément pour le lait transformé en fromage de 3 centimes par kilo de lait. Cela afin d'améliorer "substantiellement" la situation économique tendue des producteurs de lait.

"Pas entièrement satisfaits"

Les paysans zurichois ne se sont pas montrés "entièrement satisfaits" de cette augmentation annoncée. Selon un communiqué de l'Union des paysans zurichois (ZBV), il s'agit d'un "pas tardif dans la bonne direction". Les paysans ont donc maintenu leurs actions de protestation annoncées pour vendredi soir.

Plusieurs centaines de paysans se sont rassemblés lors de trois manifestations dans le canton de Zurich. Selon le ZBV, environ 1000 personnes ont participé aux manifestations à Affoltern am Albis, Bülach et Hinwil. Les paysans ont fait sonner des cloches et allumé des torches ainsi qu'un feu de protestation. Les quelque 200 manifestants réunis à Affoltern am Albis se sont comportés de manière pacifique, selon une journaliste de Keystone-ATS sur place.

Hausse de prix pour d'autres produits

Les paysans continuent de réclamer des hausses de prix pour d'autres produits agricoles, afin de compenser la forte augmentation récente des coûts de production.

Ils ne veulent toutefois pas que ce soit les consommateurs qui trinquent pour cette augmentation des prix. Ils aimeraient bien au contraire que les grands distributeurs, qui engrangent des "résultats record", passent à la caisse.

Avec les actions de vendredi soir, les protestations entamées en France, en Allemagne et dans d'autres pays européens ont également gagné le plus grand canton de Suisse. Les jours précédents, des manifestations avaient également eu lieu en Suisse romande et dans certains cantons alémaniques.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture