Rejoignez-nous

Emissions

Wimbledon: Cruel échec pour le Maître

Publié

,

le

Djokovic a triomphé pour la 5e fois à Wimbledon (©KEYSTONE/EPA POOL/WILL OLIVER)

Roger Federer (no 2) a subi la plus cruelle défaite de sa carrière dimanche en finale à Wimbledon.

L’octuple vainqueur du tournoi a manqué deux balles de titre face à Novak Djokovic (no 1), qui s’est imposé 7-6 (7/5) 1-6 7-6 (7/4) 4-6 13-12 (7/3) après 4h55′ d’une lutte à couper le souffle.

Cette défaite laissera des traces. Plus que celle subie sur le même Centre Court onze ans plus tôt face à Rafael Nadal, qui avait mis fin au règne de Roger Federer en s’imposant 9-7 au cinquième set en finale. Plus encore que celle essuyée également en cinq manches face au Majorquin, en finale à Melbourne en 2009, alors que le Bâlois avait l’occasion d’égaler Pete Sampras avec un 14e titre majeur.

Bien sûr, Roger Federer a démontré une nouvelle fois (mais en avait-il besoin?) qu’il était toujours capable de rivaliser pendant 5 heures avec le meilleur joueur du monde. Mais il ne saura s’en satisfaire. Car, à bientôt 38 ans – il les aura le 8 août -, les occasions de cueillir un 21e trophée du Grand Chelem se feront de plus en plus rares.

Trop passif dans les moments décisifs

Et celle-ci était vraiment unique. Comme dans sa finale de l’Open d’Australie 2017 gagnée face à Rafael Nadal, Roger Federer a comblé un retard d’un break dans le cinquième set. Mené 2-4 par Novak Djokovic, il a trouvé les ressources pour recoller à 4-4. Le scénario semblait même trop parfait lorsqu’il est parvenu à s’emparer du service du Serbe pour mener 8-7.

Mais Roger Federer a flanché au moment de porter l’estocade, à 40/15 sur son propre service dans le 16e jeu de la cinquième manche. Il a manqué le coche sur sa première balle de match, commettant la faute en coup droit, avant d’être crucifié par un passing de Novak Djokovic sur la seconde.

Le Bâlois a pourtant su digérer ces deux balles de match gâchées. Il est reparti de l’avant, se procurant deux nouvelles balles de break à 11-11. Mais Novak Djokovic a tenu bon. Et il a aisément fait la différence dans le troisième tie-break, comme dans les deux premiers, face à un adversaire bien trop passif dans les moments décisifs d’une finale hors norme.

« Essayer de l’oublier »

Roger Federer se serait bien passé de vivre de la sorte cette finale historique, qui est le seul match de simple dans lequel un tie-break a été nécessaire à 12-12 au cinquième set. « Je vais essayer de l’oublier », a d’ailleurs souri (jaune) le Bâlois, qui fut le meilleur joueur (94 coups gagnants contre 54 pour Novak Djokovic, 61 fautes directes contre 52).

Mais pas le plus efficace. Novak Djokovic (32 ans), qui avait déjà battu deux fois Roger Federer en ayant sauvé deux balles de match au passage (dans les demi-finales des US Open 2010 et 2011), a ainsi inscrit au final 14 points de moins que son adversaire. Mais il a témoigné d’une grande solidité dans le « money time ».

Le Serbe de 32 ans a conclu cette partie sur sa première balle de match, profitant d’un coup droit « boisé » par Roger Federer pour cueillir un cinquième titre à Wimbledon. Il revient ainsi à quatre longueurs du Bâlois avec ce 16e trophée majeur, et à deux de Rafael Nadal. La lutte pour le titre de plus grand joueur de tous les temps est décidément sublime.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la une

Dans la peau de mon grand-père

Publié

le

Pro Senectute fête son 100e anniversaire. Sur la plaine de Plainpalais, samedi 12 octobre, environ mille personnes sont attendues autour de stands d’information, de performances et d’une flash mob. Parmi les participants, l’IMAD, institution genevoise de maintien à domicile. Dans ses locaux, elle met à disposition un simulateur, qui permet de se glisser dans la peau d’un senior, et que nous avons essayé.

Nous sommes à l’IMAD, à Carouge, l’institution genevoise de maintien à domicile, qui livre notamment des repas aux personnes en besoin. C’est ici que l’on peut essayer le simulateur, qui pèse environ trente kilos et que l’on enfile, comme une sorte de seconde peau. Avec ça, effectuer un mouvement devient beaucoup plus complexe.

Explications et présentation avec Amador Morales: « technicien » à l’IMAD

Amador Morales  Formateur

Cette deuxième peau, nous avons décidé de l’enfiler pour vous décrire comment cela se passe:

Tadeusz Roth

Après l’exercice, place à l’indispensable débriefing avec Amador Morales:

Amador Morales  Formateur

C’est donc une véritable immersion dans la vie d’un senior que permet ce dispositif. Avec cela, on prend conscience des difficultés auxquelles sont soumises les personnes âgées. Mais s’il s’agit de leur venir en aide, il ne faut pas pour autant les infantiliser. C’est ce que rappelle le directeur de Pro Senectute, Joël Goldstein :

Joël Goldstein  Directeur de Pro Senectute

C’est justement l’esprit de l’événement de samedi. Pour la directrice de l’IMAD, Marie Da Roxa, la santé des aînés ne peut pas faire abstraction du social:

Marie Da Roxa Directrice générale de l'IMAD

Le centième anniversaire de Pro Senectute, c’est samedi entre 13h et 16h30. La flash mob se tient à 15h30. Plus d’informations sur le site internet de l’organisation : https://ge.prosenectute.ch/

Continuer la lecture

Culture

ITW VIDEO David LaChapelle: 30 ans de photographies à Genève

Publié

le

Le photographe et réalisateur David LaChapelle. (©KEYSTONE/EPA/GERO BRELOER)

Le célèbre photographe et réalisateur américain David LaChapelle expose pour la première fois en Suisse, à Genève, dans une rétrospective à la fois envoûtante et pleine de sens

Trente ans de carrière sont pour la première fois présentés au public helvétique, un événement exceptionnel qui démarre ce vendredi à la Galerie des Bains à Genève.

L’artiste américain propulsé par Andy Warhol, s’est fait mondialement connaître pour ses œuvres, non seulement en tant que photographe, mais également comme réalisateur. Il a immortalisé les plus grandes stars, dans un style contemporain et expressionniste, aux fortes influences musicales, de la renaissance ou encore du monde spirituel.

Reconnaissables entre toutes, ses photographies transmettent un message au public, celui que le monde actuel a besoin de changement et d’illumination. David LaChapelle est en effet un artiste à l’éclectisme prononcé. Il s’inspire aussi bien de la magie, de l’esthétisme et de l’univers biblique pour dénoncer le consumérisme et le matérialisme qui, selon ses mots, « ne fonctionnent pas ». 

A 56 ans, le photographe suit désormais ses convictions et vit depuis 13 ans dans une ferme écologique à Hawaï. Avec ce changement, David LaChapelle a souhaité mettre un terme à sa carrière de photographe de mode, sans pour autant renoncer à l’art. Sincère et engagé, le photographe se donne comme objectif de créer une émotion et toucher son public avec des œuvres monumentales qui valent le détour.

David LaChapelle était l’invité de Benjamin Smadja

Du 11 octobre 2019 au 25 janvier 2020, la Galerie des Bains de Genève (Rue des Bains, 22) exposera des œuvres réalisées entre 1987 et 2019. Vernissage de l’exposition « Radiance »vendredi 11 octobre dès 18h.

Continuer la lecture

Emissions

Le Nobel de médecine à trois chercheurs

Publié

le

"Le prix Nobel de cette année récompense des travaux ayant révélé les mécanismes moléculaires à l'oeuvre dans l'adaptation des cellules à l'apport variable d'oxygène" (archives). (©KEYSTONE/AP/FERNANDO VERGARA)

Le prix Nobel de médecine a été attribué aux Américains William Kaelin et Gregg Semenza et au Britannique Peter Ratcliffe. Ils sont distingués pour leurs recherches sur l’adaptation des cellules à l’apport variable d’oxygène.

« L’importance fondamentale de l’oxygène est connue depuis des siècles, mais le processus d’adaptation des cellules aux variations de niveau d’oxygène est longtemps resté un mystère », a indiqué l’Assemblée Nobel de l’Institut Karolinska à Stockholm dans ses attendus.

« Le prix Nobel de cette année récompense des travaux ayant révélé les mécanismes moléculaires à l’oeuvre dans l’adaptation des cellules à l’apport variable d’oxygène » dans le corps, a-t-elle souligné.

Source: ATS

Continuer la lecture

Emissions

Les soldats de l’exercice LUX arrivent à Genève

Publié

le

Le sergent chef Roger Chenaux (à g.) est chef de groupe infanterie. (Photo: kjo)

L’armée mène, depuis lundi, un exercice en conditions réelles pour s’entraîner à un contexte terroriste. Près de 1500 soldats et des dizaines de policiers sont mobilisés jusqu’au 8 octobre.

C’est un exercice d’une grande ampleur que l’armée mène dans la région genevoise depuis lundi. Un exercice en conditions réelles qui a pour but de s’entraîner à un contexte terroriste. Nommé LUX, il doit permettre de tester les processus de coordination entre armée et polices, d’entraîner la prise et la transmission de dispositifs de sécurité, notamment en ville de Genève, autour de l’aéroport de Cointrin et sur divers points de l’Arc lémanique.

Parmi les points stratégiques: Vernier. Les précisions du sergent chef Roger Chenaux, chef de groupe infanterie.

Sergent chef Roger Chenaux Chef de groupe infanterie

Au total, l’exercice LUX dure 9 jours. Pour l’armée, il s’agit surtout de s’assurer qu’elle est en mesure de déployer entre 1000 et 1500 soldats dans un délai maximum de 27 heures en cas de besoin. Pour les troupes, cela demande de l’investissement. Le sergent chef Roger Chenaux.

Sergent chef Roger Chenaux Chef de groupe infanterie

Durant le week-end, les troupes poursuivront leur exercice aux alentours de l’aéroport de Genève. L’armée communiquera le bilan de l’opération aussitôt qu’elle en aura tiré les enseignements.

 

Continuer la lecture

Emissions

Votre week-end à Genève

Publié

le

Sorties entre amis, festivals, concerts ou expositions, retrouvez notre sélection des événements du week-end à Genève. 

Fête de l’Abeille à Lancy

Comme chaque automne, la Fête de l’Abeille et du terroir se tient ce samedi à Lancy. Un moment lors duquel il est possible de rencontrer les différents acteurs de la région, sensibiliser la population à l’importance des produits locaux et plus largement, promouvoir le développement durable.

Flyer de la Fête de l’Abeille et du Terroir

L’essentiel de la fête se déroule au parc Navazza-Oltramare. Au programme: stands de dégustation et de vente, animations pour les enfants, expositions et différents ateliers. Il sera notamment possible d’apprendre à faire du beurre, mais aussi de visiter un rucher ainsi que le potager communal.

Non loin de là, au parc Chuit, l’établissement horticole ouvre ses portes. Vous pourrez notamment visiter le centre de production florale de la Ville de Lancy.

La fête de l’Abeille à Lancy, c’est samedi de 19h à 18h. Plus d’information sur nature.lancy.ch

Plainpalais fête les marchés

Trois jours en l’honneur des marchés. Ce n’est donc pas un hasard que cet événement, « Plainpalais fête ses marchés », se tienne sur la Plaine ce week-end. Environ 600 marchands sont attendus dès 8h du matin pour vendre des produits alimentaires et manufacturés ainsi que les objets que l’on trouve habituellement dans les marchés aux puces.

Un événement qui se veut festif. Pour l’occasion, des groupes de musique locaux ont été conviés, notamment l’Orchestre JOUEZ-COOL de la Police cantonale genevoise.

 Orchestre JOUEZ-COOL de la Police cantonale genevoise

Il sera également possible de se restaurer, différentes spécialités seront mises à l’honneur.

Toutes les informations sont à retrouver sur le site de la Ville de Genève.

Le château de Chillon ouvre ses portes

A l’occasion de la journée nationale des châteaux, plusieurs édifices ouvrent leurs portes ce dimanche 6 octobre. Parmi eux, le château de Chillon dans le canton de Vaud.

Le château de Chillon, dans le canton de Vaud

Des visites guidées de 45 minutes sont prévues, pour découvrir les différents recoins secrets que recèle le château. Une activité qui saura séduire les fans d’histoire médiévales mais aussi les inconditionnels de Game of Thrones.

Dimanche, il sera possible également possible de visiter quatre autres châteaux vaudois, ceux de Gruyères, Morges, Grandson et Prangins. Différentes animations, spectacles et dégustations y sont prévus.

Pour plus d’information: https://www.region-du-leman.ch/fr/GP776/chateaux-vaudois

Continuer la lecture