Rejoignez-nous

Radio Lac Matin

Une semaine intense qui commence pour les Nations Unies à Genève

Publié

,

le

Des chefs d’Etat et de gouvernements, ainsi que des ministres de plus d’une centaine de pays vont défiler à Genève cette semaine. Il y aura aussi notre Secrétaire général António Guterres, et la Présidente de l’Assemblée générale de l’ONU, Maria Fernanda Espinosa. Ils vont participer au Conseil des droits de l’homme qui débute dans une dizaine de minutes au Palais des Nations. Il y a trois sessions du Conseil pendant l’année. La première, en février-mars, est la plus longue ; elle va durer quatre semaines mais c’est aussi la plus importante en termes diplomatiques.

Pourquoi les représentants des gouvernements viennent au Conseil cette semaine ?

Ils viennent présenter les avancées de leur pays et leurs priorités en matière des droits de l’homme. C’est aussi l’occasion de s’exprimer sur les grands enjeux de l’actualité et les conflits dans le monde. Aujourd’hui par exemple, une quarantaine de représentants de gouvernement vont s’exprimer. On peut citer notamment le président tunisien ou le Premier ministre du Yémen. Juste avant eux, à l’ouverture de la session, Antonio Guterres, et Michelle Bachelet, la Haute-Commissaire aux droits de l’homme, feront un discours introductif. Juste après, le Conseil aura aussi l’occasion d’entendre une déclaration d’Ignazio Cassis, le Chef du département fédéral des affaires étrangères de la Suisse.

Alexandre, quel est le programme de cette session ?

Vous allez voir, il est extrêmement chargé. Durant ces quatre semaines, le Conseil va examiner plus de cent vingt rapports présentés par des experts des droits de l’homme. Au total, le Conseil tiendra plus de trente-cinq débats sur des thématiques très diverses. Par exemple, demain, il y aura un débat sur la peine de mort, la semaine prochaine sur les enfants handicapés. Plus globalement, le Conseil va discuter de rapports sur la dette extérieure, le droit à l’alimentation, les défenseurs des droits de l’homme, sur le respect de la vie privée, les droits culturels et la lutte contre le terrorisme.

Le Conseil va aussi discuter de la situation des droits de l’homme dans toute une série de pays…

Oui, plusieurs pays vont être examinés à partir de la troisième semaine de session. Il s’agit de pays pour lesquels le Conseil a précédemment demandé à un expert de réaliser un rapport dans le cadre d’un conflit ou de violations des droits de l’homme. Par exemple, les 47 membres du Conseil vont discuter de la situation en Syrie, au Burundi, en Iran ou au Myanmar.

A la fin de la session, le Conseil adoptera une série de résolutions. Par exemple en septembre dernier, le Conseil avait adopté des résolutions sur le Yémen et le Venezuela. Il avait aussi adopté une résolution sur la sécurité des journalistes. Le Conseil peut ainsi adopter plus d’une vingtaine de résolutions au cours d’une session.

A noter Philippe que ces résolutions ne sont pas contraignantes… Elles ont cependant une haute valeur symbolique et les Etats n’aiment jamais se retrouver pointé du doigt pour d’éventuels manquement surtout dans le domaine des droits de l’homme.

Le Secrétaire général de l’ONU sera également là demain, mais pour traiter d’un autre sujet…

Oui, il va lancer un appel à contributions pour la situation humanitaire au Yémen, actuellement la pire dans le monde. Cet événement, co-présidé par la Suède et la Suisse, vise à collecter 4,2 milliards de dollars pour venir en aide à 19 millions de Yéménites. Il faut dire que les Nations Unies sont au cœur des négociations de paix qui ont pris depuis quelques semaines un nouvel élan. L’espoir est que l’aide humanitaire puisse arriver de nouveau dans le pays grâce à l’accès à trois ports qui étaient jusque-là pris d’assaut par les combattants.

L'invité

Urs Wernli, le président central de l’UPSA

Publié

le

Le secteur automobile fait partie des plus impactés par la crise économique avec une chute brutale des ventes. Les incertitudes autour du salon automobile de Genève, véritable vitrine de la profession, suscitent aussi des inquiétudes. Urs Wernli, le président central de l’UPSA, l’Union Professionnelle Suisse de l’Automobile était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Alfonso Gomez, Conseiller administratif en Ville de Genève.

Publié

le

Les conseillers administratifs, maires et adjoint prêtent serment, ce 27 mai. Une cérémonie en la cathédrale Saint-Pierre, qui se déroulera dans des conditions particulières, crise sanitaire oblige. Parmi ses nouveaux élus, Alfonso Gomez, Conseiller administratif en Ville de Genève. Il était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Loïc Luscher, responsable communication du Servette FC

Publié

le

Le déconfinement se poursuit en Suisse, et après la réouverture des magasins, des cafés et des restaurants, peut-être très bientôt celle des stades. Le Conseil fédéral pourrait annoncer le retour des compétitions dès le 1er juin, avec 1000 spectateur au maximum, selon Tamedia. Loïc Luscher, le responsable communication du Servette FC était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin, pour commenter cette nouvelle mais aussi faire un point sur la situation financière du club.

 

Continuer la lecture

L'invité

Anaïs Emery, nouvelle directrice générale du GIFF

Publié

le

Le secteur du cinéma est totalement à l’arrêt à cause du Covid-19. Alors que la réouverture des salles se profile, quel avenir pour ce secteur ? Anaïs Emery, la nouvelle directrice générale du GIFF, était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h20, pour en parler.

 

Continuer la lecture

L'invité

Marie Pierre Theubet, présidente du Conseil municipal de la Ville de Genève

Publié

le

Le Conseil municipal de la Ville de Genève va finalement pouvoir siéger, ce mardi. Une plénière qui avait été interdite, dans un premier temps, par le Conseiller d’Etat, Thierry Apothéloz, car ne respectant pas les consignes sanitaires. Le Conseil municipal a donc dû revoir son ordre du jour: de 274 objets, il est passé à une cinquantaine. Marie-Pierre Theubet, sa présidente, était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture