Rejoignez-nous

L'invité de Radio Lac Matin

Le chirurgien Philippe Morel s’explique de la présence de Pierre Maudet lors d’une opération

Publié

,

le

Le chirurgien Philippe Morel s’est expliqué ce matin au micro d’Olivier Francey de la présence du conseiller d’Etat Pierre Maudet lors d’une opération survenue le 24 septembre. Des faits dénoncés à la Commission cantonale de surveillance des professions de la santé et des droits des patients ainsi qu’au procureur général, Olivier Jornot. Et une enquête interne aux HUG ouverte.

L'Invité d'Olivier Francey: Philippe Morel

Le Professeur Philippe Morel s’est expliqué de la présence du conseiller d'Etat Pierre Maudet lors d’une opération chirurgicale.

Gepostet von Radio Lac am Montag, 8. Oktober 2018

Rappel des faits avec Raphael Leroy

Le conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet se retrouve au cœur d’une nouvelle dénonciation à la justice. Invité au bloc opératoire par son collègue de parti et professeur Philippe Morel il y a deux semaines, le libéral-radical a manipulé un robot chirurgien durant une intervention sensible. Résultat: une enquête interne a été ouverte et vient d’établir les faits ce lundi. Ceux-ci ont été dénoncés à la Commission cantonale de surveillance des professions de la santé et des droits des patients ainsi qu’au procureur général, Olivier Jornot.

Les faits datent du 24 septembre dernier. Ce jour-là, Pierre Maudet se rend au bloc opératoire pour assister à une intervention chirurgicale robotique menée par le professeur Philippe Morel.  «Cette visite faisait suite à une discussion, il y a quelques mois, au cours de la quelle le conseiller d’Etat avait fait part au professeur de son intérêt pour tout ce qui touche à l’innovation et à la haute technologie, explique Nicolas de Saussure, porte-parole des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Les HUG avaient été informés de cette possibilité et en avaient accepté le principe pour autant que la patiente en soit informée et ait donné son consentement éclairé.»

Actes pouvant relever du code pénal

L’opération est délicate. Il s’agit de retirer la tumeur d’une patiente gravement malade. Lors de l’intervention qui a duré plus de dix heures, Philippe Morel invite le magistrat PLR à s’asseoir à la console d’assistance et à manipuler le robot Da Vinci, fraîchement acquis par l’hôpital. Ce que Pierre Maudet fit à la stupeur des membres du personnel présents lors de l’intervention. Ces derniers ont alors signalé un « événement indésirable grave » à la direction générale des HUG.

Une enquête interne a alors été diligentée et menée par un groupe interdisciplinaire de l’hôpital. Ses conclusions sont sans appel: le professeur Morel n’a pas « informée au préalable » la patiente de la visite de Pierre Maudet; il a de surcroît « proposé au visiteur de s’asseoir à la deuxième console et de manipuler les commandes en cours d’intervention chirurgicale » sans toutefois toucher les tissus de la patiente. « Le fait qu’un chirurgien fasse intervenir un tiers non formé à manipuler un dispositif chirurgical au cours d’une intervention peut être interprété comme étant de nature à contrevenir à la loi et au code pénal, indique Nicolas de Saussure. Qu’il le fasse sans le consentement de la personne est, en plus, contraire à la déontologie professionnelle. » Les HUG ont donc dénoncé ces faits ce lundi à la Commission de surveillance des professions de la santé et des droits des patients ainsi qu’au Ministère public.

Philippe Morel va porter plainte

Contacté, les services de Pierre Maudet estiment que « les éléments jugés problématiques transmis n’étant pas du fait de Monsieur Maudet, il n’a pas de commentaires à faire ». Le professeur Philippe Morel, lui, fulmine. « Je conteste formellement une partie du rapport. Je conteste formellement que Pierre Maudet ait pris le contrôle du robot. Je n’ai d’ailleurs pas besoin de lui pour opérer. La famille de la patiente était au courant de cette visite. Ce qui compte pour elle c’est que la tumeur ait été enlevée, ce qui est le cas. Aujourd’hui, elle se porte très bien. »

Le professeur, aujourd’hui actif dans le privé ne compte pas en rester là. «Je vais porter plainte pour diffamation et me réserve le droit d’aller encore plus loin. C’est un non-événement monté en épingle pour me nuire.»

 

1 commentaire

1 commentaire

  1. A. Jatin

    9 octobre 2018 à 18 h 07 min

    Il est au courant M. Morel que ce n’est pas M. Maudet qui est le responsable politique de la santé au niveau cantonal? Donc sa justification concernant les coûts du personnel et du matériel médical ne concerne en rien M. Maudet. Ces PLR…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'invité de Radio Lac Matin

«Nous voulons financer la gratuité des transports publics par les plus hauts revenus»

Publié

le

L’extrême gauche vaudoise lance Jean-Michel Dolivo à la succession de Pierre-Yves Maillard. L’élu de SolidaritéS souhaiterait imposer la gratuité des Transport publics en taxant les plus riches. Il est l’invité d’Olivier Francey.

Jean-Michel Dolivo

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

Rénovation du Grand Théâtre: «Je pense qu’on va y arriver»

Publié

le

Rémy Pagani, conseiller administratif de la Ville de Genève est l’invité ce matin d’Olivier Francey. Il a été question des travaux de rénovation du Grand Théâtre, de la fin des travaux des allées de la Plaine de Plainpalais ainsi que la transparence totale souhaitée par le Conseil administratif sur les notes de frais professionnels.

Rémy Pagani

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

«Il faut maintenant que Pierre Maudet s’explique»

Publié

le

Ce lundi 3 décembre, par 21 voix contre 7, le comité directeur du PLR genevois a appelé Pierre Maudet à démissionner. Une telle demande avait également été émise par le PLR suisse la semaine dernière. Ce matin dans la presse, les soutiens du magistrat se font entendre: «mise au pilori, chasse à l’homme, acharnement politico-médiatique», disent-ils. Reste que l’intéressé lui-même ne livre aucune réponse, ni aux médias ni à son propre parti. C’est un «problème», pour Alain-Dominique Mauris, premier président du PLR lors de la fusion entre libéraux et radicaux. Il était l’invité d’Olivier Francey.

Alain-Dominique Mauris

 

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

«Face à l’UE, la Suisse ne tient pas le couteau par le manche»

Publié

le

Seule candidate en lice, la conseillère nationale Ada Marra a été élue ce dimanche à la vice-présidente romande du PS, succédant ainsi à Géraldine Savary. La Vaudoise s’est également déclarée «candidate à la candidature» selon l’expression consacrée au Conseil des Etats.

Le parti était réuni en assemblée générale ce week-end à Windisch dans le canton d’Argovie. Les socialistes ont officiellement lancé leur initiative fédérale visant à plafonner les primes d’assurance-maladie à 10% du revenu disponible des ménages. Aux yeux des opposants, ce texte ne règle en rien le problème crucial des coûts de la santé. Ada Marra répond à ces critiques. Elle était l’invitée d’Olivier Francey ce matin.

Ada Marra, conseillère nationale (PS/VD)

 

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

Pour tout savoir (ou presque) sur la 41ème course de l’Escalade

Publié

le

A Genève, la 41ème édition course de l’Escalade commence demain et s’étale – c’est une première – sur deux jours. Les organisateurs souhaitaient éviter l’introduction d’un numerus clausus et donner «un peu d’air» à la manifestation, qui a battu un record de fréquentation l’an dernier avec 51 000 personnes inscrites. Jerry Maspoli, président de la Course de l’Escalade, était l’invité d’Olivier Francey.

L'Invité d'Olivier Francey: Jerry Maspoli, président de la Course de l’Escalade

Pour tout savoir (ou presque) de la 41ème édition de la course de l'Escalade. Jerry Maspoli, son président, était l'invité d'Olivier Francey

Gepostet von Radio Lac am Donnerstag, 29. November 2018

Continuer la lecture