Rejoignez-nous

L'invité de Radio Lac Matin

Le chirurgien Philippe Morel s’explique de la présence de Pierre Maudet lors d’une opération

Publié

,

le

Le chirurgien Philippe Morel s’est expliqué ce matin au micro d’Olivier Francey de la présence du conseiller d’Etat Pierre Maudet lors d’une opération survenue le 24 septembre. Des faits dénoncés à la Commission cantonale de surveillance des professions de la santé et des droits des patients ainsi qu’au procureur général, Olivier Jornot. Et une enquête interne aux HUG ouverte.

L'Invité d'Olivier Francey: Philippe Morel

Le Professeur Philippe Morel s’est expliqué de la présence du conseiller d'Etat Pierre Maudet lors d’une opération chirurgicale.

Gepostet von Radio Lac am Montag, 8. Oktober 2018

Rappel des faits avec Raphael Leroy

Le conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet se retrouve au cœur d’une nouvelle dénonciation à la justice. Invité au bloc opératoire par son collègue de parti et professeur Philippe Morel il y a deux semaines, le libéral-radical a manipulé un robot chirurgien durant une intervention sensible. Résultat: une enquête interne a été ouverte et vient d’établir les faits ce lundi. Ceux-ci ont été dénoncés à la Commission cantonale de surveillance des professions de la santé et des droits des patients ainsi qu’au procureur général, Olivier Jornot.

Les faits datent du 24 septembre dernier. Ce jour-là, Pierre Maudet se rend au bloc opératoire pour assister à une intervention chirurgicale robotique menée par le professeur Philippe Morel.  «Cette visite faisait suite à une discussion, il y a quelques mois, au cours de la quelle le conseiller d’Etat avait fait part au professeur de son intérêt pour tout ce qui touche à l’innovation et à la haute technologie, explique Nicolas de Saussure, porte-parole des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Les HUG avaient été informés de cette possibilité et en avaient accepté le principe pour autant que la patiente en soit informée et ait donné son consentement éclairé.»

Actes pouvant relever du code pénal

L’opération est délicate. Il s’agit de retirer la tumeur d’une patiente gravement malade. Lors de l’intervention qui a duré plus de dix heures, Philippe Morel invite le magistrat PLR à s’asseoir à la console d’assistance et à manipuler le robot Da Vinci, fraîchement acquis par l’hôpital. Ce que Pierre Maudet fit à la stupeur des membres du personnel présents lors de l’intervention. Ces derniers ont alors signalé un « événement indésirable grave » à la direction générale des HUG.

Une enquête interne a alors été diligentée et menée par un groupe interdisciplinaire de l’hôpital. Ses conclusions sont sans appel: le professeur Morel n’a pas « informée au préalable » la patiente de la visite de Pierre Maudet; il a de surcroît « proposé au visiteur de s’asseoir à la deuxième console et de manipuler les commandes en cours d’intervention chirurgicale » sans toutefois toucher les tissus de la patiente. « Le fait qu’un chirurgien fasse intervenir un tiers non formé à manipuler un dispositif chirurgical au cours d’une intervention peut être interprété comme étant de nature à contrevenir à la loi et au code pénal, indique Nicolas de Saussure. Qu’il le fasse sans le consentement de la personne est, en plus, contraire à la déontologie professionnelle. » Les HUG ont donc dénoncé ces faits ce lundi à la Commission de surveillance des professions de la santé et des droits des patients ainsi qu’au Ministère public.

Philippe Morel va porter plainte

Contacté, les services de Pierre Maudet estiment que « les éléments jugés problématiques transmis n’étant pas du fait de Monsieur Maudet, il n’a pas de commentaires à faire ». Le professeur Philippe Morel, lui, fulmine. « Je conteste formellement une partie du rapport. Je conteste formellement que Pierre Maudet ait pris le contrôle du robot. Je n’ai d’ailleurs pas besoin de lui pour opérer. La famille de la patiente était au courant de cette visite. Ce qui compte pour elle c’est que la tumeur ait été enlevée, ce qui est le cas. Aujourd’hui, elle se porte très bien. »

Le professeur, aujourd’hui actif dans le privé ne compte pas en rester là. «Je vais porter plainte pour diffamation et me réserve le droit d’aller encore plus loin. C’est un non-événement monté en épingle pour me nuire.»

 

1 commentaire

1 commentaire

  1. A. Jatin

    9 octobre 2018 à 18 h 07 min

    Il est au courant M. Morel que ce n’est pas M. Maudet qui est le responsable politique de la santé au niveau cantonal? Donc sa justification concernant les coûts du personnel et du matériel médical ne concerne en rien M. Maudet. Ces PLR…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'invité de Radio Lac Matin

« Dans les cafés, les gens veulent lire sur support papier, pas sur écran »

Publié

le

L'équipe de Micro en séance de rédaction. Fabien Feissli (3e à droite) est le fondateur du tri-hebdomadaire

C’est une première victoire. Hier, le journal Micro a atteint son objectif. Soit 90 000 francs récoltés grâce à une campagne de financement participatif. Cet argent va permettre de lancer ce journal tri-hebdomadaire en mai prochain. Les fonds paieront l’impression de 1000 exemplaires imprimés et livrés durant quatre mois.

Des exemplaires de Micro qui s’adressent principalement aux clients des bistrots et des cafés. Le crowfunding continue sur la plateforme « heroslocaux.ch ». L’objectif: atteindre 250 000 francs qui permettrait au titre de démarrer sereinement. Ce montant assurerait le financement des douze premiers mois du journal.

Pour en parler, Fabien Feissli, ancien du Matin et fondateur de Micro, était ce matin l’invité de la Radio Lac Matin:

Fabien Feissli Fondateur de Micro

@marie_prieur

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

« Repensons l’amour à l’occasion de la Saint-Valentin! »

Publié

le

Coline de Senarclens. (Crédit: DR)

Aimée ou snobée, la Saint-Valentin ne laisse personne indifférent. Essayiste et spécialiste des questions de genre Coline de Senarclens était l’invitée de Raphaël Leroy ce jeudi matin.

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

« J’aspire à une vie plus régulière »

Publié

le

Esther Alder. (Crédit: DR)

Esther Alder ne briguera pas de nouveau mandat l’an prochain. La conseillère administrative en Ville de Genève l’a annoncé mardi soir à son parti, les Verts. ​Elue en 2011, l’édile chargée de la cohésion sociale souhaite désormais se consacrer à ses deux enfants de 15 ans. Le rapport de la Cour des comptes qui l’épinglait pour son utilisation intempestive du taxi n’a pas influencé sa décision, explique-t-elle. Esther Alder était l’invitée de Raphaël Leroy ce mercredi matin.

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

« Un sondage ne fait pas une élection »

Publié

le

Simon Brandt. (Crédit: DR)

Nous le révélions hier soir: un sondage M.I.S. Trend pour Radio Lac/RTS/Le Temps montre que plus de 62% des Genevois sont favorables à un départ de Pierre Maudet. Le conseiller d’Etat genevois, poursuivi pour acceptation d’un avantage, ne recueille que 25% d’avis contraires. Proche de l’édile et candidat PLR à la mairie de Genève, Simon Brandt était l’invité de Raphaël Leroy ce mardi matin.

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

« Les travaux du Grand Théâtre ont laissé la scène à l’abandon »

Publié

le

Daniel Dollé. (Crédit: DR)

Le Grand Théâtre de Genève rouvre ses portes mardi avec le Ring de Wagner. L’opéra a fait peau neuve au terme de quelque trois ans de travaux. Des travaux devisés à plus de 65 millions de francs et qui donnent un éclat nouveau à l’institution. Pourtant, loin de s’ébahir devant la splendeur retrouvée des lieux, le conseiller artistique du Grand Théâtre reste perplexe vis-à-vis de cette rénovation. Daniel Dollé était l’invité de Raphaël Leroy ce lundi.

Continuer la lecture