Rejoignez-nous

Radio Lac Matin

Journée mondiale des migrants pour lutter contre les préjugés

Publié

,

le

C’est aujourd’hui, 18 décembre, la journée internationale des migrants…

Une journée que l’organisation internationale pour les migrations a décidé de mettre sous le thème des « migrations dignes ». Pour les Nations Unies, cette Journée internationale est l’occasion de dissiper les préjugés. L’objectif est aussi de montrer les contributions positives des migrants dans tous les domaines de la société. Que ce soit l’économie, le domaine culturel ou social.

D’ailleurs toujours à l’occasion de cette journée le Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, a rappelé que les migrations favorisent la croissance économique, le dynamisme des sociétés et la tolérance. Elles offrent une chance à des millions de personnes en quête d’une vie meilleure, et profitent aussi bien aux communautés d’origine qu’à celles de destination. »

Aujourd’hui, plus de 258 millions de migrants dans le monde vivent en dehors de leur pays de naissance. Ce chiffre devrait augmenter ces prochaines années en raison par exemple de la croissance démographique, du renforcement des inégalités, ou des changements climatiques.

C’est dans ce cadre que le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières a été approuvé à Marrakech, il y a quelques jours 

C’est en septembre 2016 que l’Assemblée générale des Nations Unies s’est engagée à adopter un pacte pour renforcer la protection des personnes déplacées.

C’est dans ce contexte, qu’après 18 mois de consultations  et de négociations , les États Membres de l’ONU ont convenu d’approuver ce Pacte. Il sera formellement adopté prochainement par l’Assemblée générale dans le cadre d’une résolution. Il s’agit du tout premier accord global des Nations Unies qui prévoit une approche commune des migrations internationales dans toutes ses dimensions.

Il est composé de 23 objectifs qui visent à mieux gérer les migrations aux niveaux local, national, régional et mondial.

Evidemment, on ne peut pas dans cette chronique aller dans le détail du texte, mais l’esprit du Pacte est en fait très simple. Son fondement repose sur le principe que tous les migrants doivent pouvoir jouir de leurs droits fondamentaux durant l’ensemble de leur déplacement aussi bien dans le pays d’origine, que de transit et de destination. Et le Pacte encourage dans ce domaine à une plus grande coopération internationale.

Ce Pacte a fait l’objet de nombreuses inquiétudes et de critiques dans le monde entier

On a entendu tout et son contraire sur le texte. Il est donc important de rappeler que le Pacte mondial pour la migration est juridiquement non contraignant et le texte garantit par ailleurs la souveraineté des Etats dans le contrôle de leurs frontières. Pour le dire autrement, le Pacte n’entraîne pas de nouvelles obligations pour les Etats.

A l’occasion de cette journée internationale des migrants, les Nations Unies et la ville de Genève organisent jeudi une soirée sous le signe de l’humour…

Stands up for Migrants… ! Cet événement rassemblera des humoristes suisses et internationaux bien connus. Comme Thomas Wiesel, Charles Nouveau et Bruno Peki, pour ne citer que les suisses. Ils vont venir partager avec le public leurs histoires et leurs points de vue sur la migration. L’objectif est que cette soirée permette au public de discuter, de s’interroger et de rire pour célébrer la migration. Cette soirée aura lieu jeudi soir à 20 heures au Victoria Hall. Elle est gratuite et ouverte à tous. A noter qu’il vaudra mieux arriver tôt car les billets seront distribués selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Alexandre Carette Genève internationale

L'invité

Maria Perez, candidate du Parti du Travail au conseil administratif de Genève

Publié

le

Gratuité des transports publics ou encore l’augmentation du subventionnement des crèches. Voilà quelques unes des propositions de Maria Perez, la candidate du Parti du Travail, au conseil administratif de la Ville de Genève. Elle était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture

L'invité

Brexit: quelles conséquences pour la Suisse ?

Publié

le

Ce vendredi 31 janvier, à minuit, le Royaume-Uni quittera officiellement l’Union Européenne. Un départ après trois ans et demi de tractations pour arriver à un accord. Gilbert Casasus, le directeur du centre d’études européennes était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, pour analyser les conséquences de cette sortie du Royaume-Uni, pour l’Union Européenne, mais aussi pour la Suisse.

 

Continuer la lecture

L'invité

Le WEF s’ouvre sous le signe du climat

Publié

le

Le Forum Économique Mondial ouvre ses portes, ce mardi, à Davos. Parmi les invités de prestige de la station grisonne, le président américain, Donald Trump ou encore la nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen. L’activiste suédoise, Greta Thunberg, fera, également, le déplacement. L’environnement qui sera d’ailleurs au cœur du WEF, cette année, comme l’a expliqué son directeur Olivier Schwab. Il était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin. 

 

Continuer la lecture

Environnement

Quatre fois plus d’antennes actives 5G, en un mois, à Genève

Publié

le

Le député Boris Calame a déposé une question écrite sur la 5G. Malgré le moratoire, le nombre d’antennes actives, émettant de la 5G, a été multiplié par quatre en un mois.

28 antennes émettaient de la 5G,  en décembre dernier… elles sont passées à 120, mi-janvier. Une augmentation qui interroge alors même que le Conseil d’Etat genevois a renouvelé son moratoire sur la 5G, en décembre. Rien d’illégal, néanmoins, car il s’agît  d’antennes actives : en clair, ce sont des antennes, déjà existantes, qui émettaient de la 4G et qui produisent, à présent, de la 5G. Boris Calame.

Boris Calame Député Vert

Des antennes 5G qui ont fleuri dans tout le canton, y compris sur des bâtiments publics ou parapublics :  l’EMS du Bout du Monde, le Service des autos, le Bâtiment de l’Etat de Sainte-Clotilde, l’Hôtel de Police du Chemin de la Gravière, les Ports-Francs de Genève, l’Hôpital des Trois-Chênes, ou encore le Terminal de l’Aéroport International de Genève en sont équipés. Une disposition qui a surpris Boris Calame.

Boris Calame Député Vert

Il est néanmoins possible de limiter ces ondes, en faisant émettre uniquement de la 4G par ces antennes.  Cette mesure pose aussi la question de la pertinence de ce moratoire…

Boris Calame Député Vert

Boris Calame attend une position claire de la part du Conseil d’Etat.

Boris Calame Député Vert

La question écrite de Boris Calame sera traitée, lors de la prochaine séance du Grand Conseil.

Interview à retrouver en intégralité :

 

 

 

Continuer la lecture

L'invité

Rémy Pagani, Conseiller administratif en Ville de Genève

Publié

le

La Ville de Genève a décidé de mandater des avocats français pour s’opposer à l’autoroute qui doit désenclaver le Chablais français. Rémy Pagani. conseiller administratif en charge du dossier, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

 

Continuer la lecture