Rejoignez-nous

Le meilleur des réveils

Indignons-nous

Publié

,

le

Ce sont plusieurs événements de ces derniers jours qui ont inspiré l'édito. Tous ont un point commun: ils renvoient à des mots finissant en isme.

Marie Prieur

Négationnisme, c'est le premier. Lundi, on apprenait la mort d'un certain Robert à Vichy. Un octogénaire aux thèses si abjectes que son nom ne mérite même pas d'être prononcé. Je préfère citer le grand Badinter. Qui n’avait de commun avec le défunt que le prénom. Lors d'un procès devenu mythique, Robert Badinter avait qualifié son adversaire de “faussaire de l'histoire”.

De quoi me rappeler une discussion avec ma grand-mère. Il y a des années de cela, elle avait visité les camps de concentration. A 80 ans, elle en gardait un souvenir intacte. Elle avait raconté à l'adolescente que j'étais les montagnes de cheveux. Elle avait murmuré, comme si le volume de sa voix pouvait atténuer l'horreur, que, dans les camps, on interdisait aux femmes d'aller uriner. Aux yeux de ma grand mère, c'était la négation suprême de l'humanité.

Néonazisme, un autre mot en isme, dont on peine à croire qu'il survit dans nos démocraties. Et pourtant. C'était la semaine dernière. La libraire du Boulevard, au cœur du quartier de Plainpalais, expose de la littérature antifasciste. De quoi réveiller la bête. La vitrine est brisée. Des sigles tagués désignent les auteurs du saccage. Des extrémistes de droite. N'en déplaisent à ces “chemises brunes” de pacotille, la réaction de solidarité est plus forte. Des centaines de post-it fleurissent sur la vitrine. Des messages de soutien viennent recouvrir la blessure. Parmi eux ces mots, je cite: “j'ai 76 ans. Après avoir vécu la guerre. Je pensais que c'était fini, que les nazis ne reviendraient plus. J'en pleure.” ou encore cet autre qui écrit: “l’ignorant détruit ce qu’il ne comprend pas.”

L’ignorant l'idiot, l'homme bouffi par la haine. C’est celui dont le visage apparaît sur une vidéo. Racisme, un troisième mot en isme. La vidéo en question a été tournée dans un avion. Vous l'avez sûrement vue comme plusieurs millions d'internautes. La scène se déroule sur un vol Ryan air. Un passager blanc refuse d'être assis à côté d’une femme noire. Il l'insulte copieusement. Jusqu'à ce qu'on la change, elle, de place! Que faut il garder de cet épisode? Uniquement le mouvement de protestation de quelques passagers qui demandent au vieil acariâtre de se taire.

Les thèses d'un vieil homme, une vitrine vandalisée et un incident dans un avion. Pas de quoi fouetter un chat, me direz vous. Pas de quoi non plus s'alarmer face à une éventuelle montée de ces fléaux en isme. Sauf que… un seul acte de ce type, c'est déjà trop. Face à ces comportements, il faut encore et toujours marteler un message de résistance. Celui de Joachim Ronneberg. Un Norvégien mort, lui aussi dimanche, à 99 ans. En 1943, il avait porté un coup d'arrêt au programme nucléaire des nazis en sabotant une usine dans son pays.

Se rappeler aussi du courage d’Eolo Morenzoni. Il quitta le Tessin pour se battre en Espagne contre le fascisme. Eolo parti à 17 ans avec quelques chaussettes et des marrons dans son sac. “Si je n’y vais pas, je ne pourrais plus me regarder en face” avait il écrit à ses parents avant de rejoindre les brigades internationales.

Je ne prétends pas avoir le courage de prendre les armes. Juste celui de ne pas rester silencieuse. "Indignez vous”, lançait Stéphane Hessel. Face à la haine ordinaire, le message du résistant français demeure plus que jamais d'actualité: Indignons nous!

Le meilleur des réveils

Un concert de klaxon pour les 100 ans du "Tu-Ta-Tut" de carpostal

Publié

le

L'emblématique klaxon des cars postaux fête ses 100 ans. Son son si reconnaissable peut atteindre 120 décibels (Photo d'illustration) (© KEYSTONE/PHOTOPRESS-ARCHIV/STR)

Près de 700 cars postaux vont klaxonner à l'unisson ce mardi vers 10h00 dans toute la Suisse. Ce concert géant sera donné pour marquer les 100 ans du fameux avertisseur sonore à trois tons, qui est avec leur couleur jaune le signe le plus distinctif des cars postaux.

 

Introduits en 1924 pour réduire les accidents sur les routes des cols, à l'époque de plus en plus utilisées par les cars de la poste alpine mais aussi par des voitures privées, ces klaxons actionnés par un compresseur électrique peuvent atteindre les 120 décibels, rappelle CarPostal dans un communiqué.

Réglementée légalement, l'utilisation de cet avertisseur à trois tons est limitée aux routes postales de montagnes, reconnaissables grâce au panneau représentant un cor jaune sur fond bleu qui les borde. Ainsi, seuls 700 des 2300 cars postaux sont équipés de ce klaxon spécial, aussi appelé "cor postal."

Chaque corne est fabriquée à la main par l'entreprise Moser-Baer à Sumiswald (BE), à partir de laiton et d'aluminium. Elle est ensuite recouverte d'une fine couche de nickel pour la protéger des intempéries. Une fois assemblé, l'instrument est installé sous le plancher à l'avant du véhicule.

do dièse mi la

Les trois notes qu'il joue - do dièse, mi et la - sont tirées de l'ouverture de l'opéra "Guillaume Tell" de Gioachino Rossini.

C’est le canton des Grisons qui possède le réseau le plus dense de cors postaux, suivi par le Valais et le Tessin. Durant 30 secondes entre 09h55 et 10h00, le cor postal pourra retentir exceptionnellement sur d’autres tronçons de ces lignes, par exemple dans des villages ou dans des gares routières.

Les passantes et les passants ainsi que les voyageuses et les voyageurs sont cordialement invités à immortaliser ce moment avec leur téléphone portable et à poster leurs contributions sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Tu-Ta-Tut.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Genève

Moins de 25 ans? Les transports publics seront gratuits des 2025

Publié

le

La prise en charge par l'Etat de Genève du prix des abonnements UNIRESO pour les personnes de moins de 25 ans sera effective dès le 1er janvier prochain (image d'illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, la prise en charge par l'Etat de l'intégralité du prix des abonnements des transports publics (UNIRESO) pour les jeunes de moins de 25 ans sera effective dès le 1er janvier 2025. Cette mesure avait été votée par le Grand Conseil le 30 mai dernier.

 

Pour les abonnements achetés avant le 1er janvier prochain, le remboursement se fera sur la base du "prorata temporis", indique lundi le département de la santé et des mobilités (DSM) dans un communiqué. Le même système s'appliquera aux personnes à l'AVS, dont l'abonnement UNIRESO sera pris en charge à 50% par l'Etat.

Le DSM rappelle que toute personne qui voyage dans les transports en commun doit posséder un titre de transport valable, même si celle-ci bénéficie d'une prise en charge totale ou partielle du montant de l'abonnement. La personne qui voyage sans titre de transport s'expose à une amende.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Genève

Voici les chantiers TPG qui vont impacter votre été

Publié

le

Photo d'illustration (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

De nombreux travaux de construction sur les réseaux de transports publics viennent perturber la circulation cet été à Genève.

Destinés à moderniser et améliorer l'infrastructure existante, ces projets visent à offrir aux habitants et visiteurs une mobilité plus fluide et efficace. Les TPG se veulent rassurant en précisant quant au réseau du tram, avec "un impact limité et des solutions de substitution qui seront organisées".

Du 15 au 18 juillet, sur la rue de Coutance

  • La ligne 18 sera aussi déviée dans les deux sens entre les arrêts « Pont-d’Arve » et « Gare Cornavin ». Elle empruntera le parcours de la ligne 15 par le boulevard Georges-Favon et le pont de la Coulouvrenière. Les arrêts « Place de Neuve », « Bel-Air » et « Coutance » ne seront pas desservis. L’arrêt « Plainpalais » sera déplacé dans les deux sens sur l’arrêt de la ligne 15.

  • Des solutions de substitution seront proposées via les lignes 2, 3, 5, 10, 12, 19 et 20.

  • Il est à relever que l’arrêt « Coutance », desservi également par les lignes 3, 5, 10, 19, 20, sera simplement déplacé de quelques mètres, la desserte demeurera assurée par les lignes de bus.

Du 22 au 26 juillet sur le boulevard Georges-Favon

  • La ligne 15 sera déviée en effet en direction de « Palettes » entre les arrêts « Gare Cornavin » et « Plainpalais » via le parcours de la ligne 18. Les arrêts « Mercier », « Stand » et « Cirque » ne seront pas desservis.

  • Par ailleurs, le parcours de la ligne 1 en direction de « Hôpital Trois-Chêne » sera maintenu. L’arrêt « Stand » ne sera cependant pas desservi durant cette période.

  • Des solutions seront proposées via les lignes 1 et 14.

Du 29 juillet au 18 août 2024 à la passerelle de Trèfle-Blanc

Eu égard aux travaux liés à la réfection de la passerelle de Trèfle-Blanc, prévus du lundi 29 juillet au dimanche 18 août, le terminus de la ligne 18 s’effectuera à l’arrêt « Lancy-Bachet, gare » en lieu et place de « Palettes ». Les lignes 22 et 23 permettront toutefois de rejoindre les arrêts « Pontets » et « Palettes ». L’arrêt « Trèfle-Blanc » ne pourra pas être desservi. De plus, un service de bus sera organisé pour la desserte nocturne du vendredi et du samedi durant cette période entre Bachet-de-Pesay et Palettes via Pontets. Pour ces services nocturnes l’arrêt « Palettes » se situera à la hauteur du supermarché Migros.

Plus d'infos sur tpg.ch et l'appli. tpg+

Continuer la lecture

Festivals

Avec Plein-les-Watts, le reggae s'invite à Lancy

Publié

le

Image pretexte (Pexels)

La 16e édition du Plein-les-Watts Festival se déroule au Parc Navazza-Oltramare de Lancy jusqu'à samedi. Un open air aux couleurs reggae grâce à un panel d'artistes de tous horizons. Chaque soir, deux têtes d’affiche internationales partageront leurs "good vibes" avec le public.

 

Ce soir vendredi, Collie Buddz (USA), chanteur et producteur américain ayant travaillé avec les plus grandes stars (Beyoncé, Snoop Dog, Shaggy ou encore Sean Paul), et Luciano (JAM), auteur-compositeur et interprète renommé de reggae nu roots sur la scène internationale.

Samedi, la légendaire Marcia Griffiths (JAM), la Queen of Reggae membre des I-Threes (trois chanteuses de Bob Marley & The Wailers) illuminera le parc de sa voix chaleureuse. Egalement au programme, celle de Johnny Clarke, suave et frêle, caractéristique du vieux reggae, reconnue et adulée en Jamaïque.

Le festival qui attire plus de 20'000 personnes chaque année retrouvera ses fondamentaux, avec trois scènes, cinq bars, une vingtaine de foodtrucks et stands de nourriture du monde, un village artisanal et de nombreuses animations pour tous les âges. Parmi les nouveautés, il mettra notamment en place pour la première fois un concept de WC non genré.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Le meilleur des réveils

A Genève, comment se prémunir contre le fléau du vol de vélos?

Publié

le

Pexels

L'été est souvent synonyme de balades à vélo, offrant un moyen agréable et écologique de se déplacer. Cependant, cette saison apporte également son lot de mésaventures, notamment le vol de vélos, un phénomène en pleine expansion à Genève.

 

Dans le quotidien Le Courrier Yann, témoigne de son expérience lors de sa première soirée au parc Gourgas. En sortant pour récupérer son vélo, il a découvert que ce dernier avait disparu. Même à Radio Lac, Sébastien Telley, quant à lui, a vu son vélo se faire voler non pas une, mais deux fois en l'espace de dix mois. Des histoires comme celles-ci sont de plus en plus fréquentes.

Les vélos volés se retrouvent souvent sur des marchés noirs ou revendus en ligne, parfois même dans des pays voisins comme la France ou des régions d'Afrique du Nord. Certains propriétaires ont même retrouvé leurs vélos en vente sur Internet, ce qui les a poussés à racheter leur propre bien.

Certains modèles sont maintenant équipés de balises, ce qui permet de suivre sa monture volée, parfois à travers toute l'Europe. Une anecdote qui souligne l'intérêt croissant pour les dispositifs de suivi comme les Airtags, qui peuvent s'avérer très utiles.

Des solutions pour prévenir les vols

Pour lutter contre ce phénomène, plusieurs solutions peuvent être mises en place. Tout d'abord, il est crucial d'attacher son vélo à un point fixe et solide. Beaucoup de cyclistes ne réalisent pas que certains points d'attache peuvent être facilement déplacés. Il est également essentiel d'attacher le cadre du vélo en priorité et d'éviter que l'antivol soit trop près du sol, car cela facilite son découpage.

Une autre option est d'assurer son vélo. Il est important de vérifier si votre assurance ménage couvre le vol à l'extérieur de votre domicile, car ce n'est pas toujours le cas. Le TCS rappelle que cette couverture est souvent limitée au vol à domicile.

Noter le numéro du cadre et enregistrer son vélo sont également des mesures efficaces après le vol, car ces informations peuvent faciliter la récupération du vélo.

Avec IA

Continuer la lecture