Rejoignez-nous

Radio Lac Matin

A Genève, les droits de l’enfant en question

Publié

,

le

En marge du Conseil des droits de l’homme, le Comité des droits de l’enfant se réunit aussi au Palais Wilson. Ce comité se réunit trois fois par an à Genève afin d’examiner comment les pays respectent leurs engagements par rapport à la Convention relative aux droits de l’enfant et à ses deux Protocoles facultatifs, le premier portant sur l’implication d’enfants dans les conflits armés et le deuxième sur la vente d’enfants, la prostitution et la pornographie infantiles. Le Comité, composé de 18 experts, fait des recommandations pour que les Etats entendus renforcent leur engagement en vertu de la Convention, qui est un traité international.

Dans le domaine des droits de l’homme, cette convention a la particularité d’être l’une des plus ratifiée, n’est-ce pas ?

La Convention sur les droits de l’enfant a été adoptée en 1989 et est entrée en vigueur en 1990.  Aucun autre instrument international n’a été ratifié par un aussi grand nombre de pays, c’est-à-dire par 194 États parties à ce jour. 

Quels pays font justement l’objet d’un examen pendant cette session du Comité ?

Alors pendant cette session ce sont la Mauritanie, El Salvador, le Lao, le Niger, le Bénin et l’Arabie saoudite qui présentent leurs rapports au Comité, et notamment sur les deux protocoles que je viens de mentionner. Cette semaine le Comité écoutera le Niger et le Bénin, et lundi prochain l’Arabie saoudite. On se souviendra qu’un récent rapport du Haut-Commissariat aux droits de l’homme avait critiqué amèrement ce dernier pays pour la mort de nombreux enfants lors de récents bombardements au Yémen. Le rapport de l’Arabie saoudite sur son respect du protocole portant sur les enfants dans les conflits armés est donc très attendu.

Il faut savoir que la Convention oblige les États à prendre des mesures pour protéger les enfants en cas de conflit armé. Les moins de 18 ans ne peuvent pas être enrôlés dans leurs forces armées. Les Etats doivent faire ce qu’il faut pour protéger l’enfant contre toute forme de violence, d’abandon ou de négligence, de mauvais traitement ou d’exploitation, y compris la violence sexuelle.

Concrètement, quels sont des exemples récents de progrès qui ont été réalisés grâce aux efforts du Comité ?

Alors, du fait que les pays sont examinés régulièrement, ils font des efforts pour améliorer la situation des droits des enfants sur leurs territoires. Par exemple, la Norvège a ajouté l’année dernière les droits des enfants dans la constitution du pays, ce qui avait été une recommandation du Comité. Plus récemment, le Lesotho a été félicité pour avoir promulgué des lois visant à protéger les droits des enfants, contre la traite des êtres humains, et sur l’éducation.  

Voilà pour les obligations des pays. Est-ce que les enfants eux-mêmes ont la possibilité d’interagir avec le Comité censé protéger leurs droits ?

Eh bien c’est une question intéressante. Effectivement, il existe une procédure permettant aux enfants de soumettre des plaintes directement au Comité, mais avant qu’une plainte ne se rende au Comité, tous les recours internes d’un pays doivent avoir été épuisés.

Par ailleurs, le Comité travaille régulièrement avec des enfants venant des pays sujets à un examen, et ceux-ci viennent jusqu’à Genève pour rencontrer les experts du Comité.

Et ce vendredi, une cinquantaine d’enfants seront présents au Palais des Nations pour un débat général sur le thème des enfants comme défenseurs des droits humains. Beaucoup d’entre eux sont déjà très actifs dans leurs communautés, et il y aura des discussions sur comment faire pour qu’ils puissent continuer leur travail tout en étant protégés.

Rhéal Leblanc Genève internationale

L'invité de Radio Lac Matin

Charles-Antoine Courcoux, historien du cinéma

Publié

le

La Reine des Neiges 2 sort ce mercredi, sur les écrans romands. Un film qui s’annonce comme un carton d’entrées après le succès du premier volet, il y a six ans. Mais qu’est-ce qui nous plaît tant dans ces films Disney ? Charles-Antoine Courcoux, historien du cinéma à l’UNIL, était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin pour nous donner quelques éléments de réponse.

 

 

Charles-Antoine Courcoux est l’auteur de Des Machines et des Hommes, aux éditions Georg, sur les liens entre masculinité et technologie dans le cinéma américain contemporain.

 

Continuer la lecture

Jeux Vidéos

Star Wars Jedi Fallen Order : Du frais!

Publié

le

Aujourd’hui sort Star Wars Jedi Fallen Order! A un mois de la sortie de l’épisode 9 de cette grande Saga, nous pouvons nous replonger dans l’univers des vaisseaux, sabres lasers et autres pouvoirs de la force!

J’ai eu l’occasion de jouer au nouveau bébé d’EA Games dès la sortie et croyez moi il m’a été difficile de le lâcher pour venir écrire ces lignes.

Vous aimez Star Wars mais aussi Tomb Raider, Uncharted voir Dark Souls? Alors ce jeu est fait pour vous. On retrouve en effet beaucoup de mécaniques typique des jeux d’aventures.

Commençons donc par les points positifs du jeu:

Le gameplay est juste incroyablement agréable et instinctif, mais le jeu reste difficile et il faut donc se concentrer pour venir à bout de chaque ennemis. Ceux ci sont variés et ils ont tous un « pattern » différent, ce qui veut dire qu’il faudra tester les ennemis au moins une fois avant de comprendre comment les battre (D’où le côté Dark Souls).

Les graphismes sont splendides et je me suis arrêté plusieurs fois devant une scène pour l’admirer. L’animation est très bien faite mis à part quelques beugs de collision.

Pour ce qui est de l’ambiance musicale, c’est là que je suis resté le plus scotché… On est dans du Star Wars. La musique, les bruitages, l’animation, bref si vous aimez Star Wars, c’est juste parfait. (Petit coup de cœur pour le morceau de métal Mongole que l’on entend à certains moments)

Pour finir, l’histoire est certes classique, mais fonctionne parfaitement. Nous sommes, en résumé, un Padawan Jedi après l’épisode 3 qui cherche à survivre dans un monde ou les personnes comme lui sont traqués et tués. Et sachez que le jeu est canon dans l’univers de Star Wars (ce qui en fait un passage obligé pour tout fan!)

Quelques points négatifs tout de même:

Les beugs de collisions comme dit plus haut (Ils ne m’ont pas empêché de jouer cependant)

Quelques soucis d’optimisation, des fois la machine à un peu de peine à suivre.

Voilà ce que je peux vous dire à chaud sur ce nouveau titre d’EA Games! Je vous conseille vivement ce jeu, même si vous n’êtes pas un fan de Star Wars, le gameplay étant jouissif comme pas possible.

Bon jeu!

 

 

Dispo sur ps4, Xbox One et PC

 

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

La chute du Mur de Berlin racontée de l’intérieur

Publié

le

Le 9 novembre 1989 signait la chute du Berlin et avec lui, la fin de la scission de l’Allemagne en deux états. Rainer Von Schack, binational suisse et allemand a vécu cette période. Il est revenu sur ses souvenirs, avec Béatrice Rul, dans Radio Lac Matin.

 

 

 

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

Manon Schick, directrice d’Amnesty International Suisse

Publié

le

Manon Schick a annoncé qu’elle quitterait le poste de directrice d’Amnesty International Suisse, après dix ans passés à sa tête. L’occasion de faire un point sur l’avancée des droits humains. Elle était l’invitée de Béatrice Rul, à 7h20, dans Radio Lac Matin.

Continuer la lecture

L'invité de Radio Lac Matin

Olivier Rigot, associé gérant chez EMC Gestion de Fortune

Publié

le

Le franc atteint de nouveau des sommets.

Un franc fort, malgré les décisions de la BNS et qui pénalise, à terme, notre économie. Olivier Rigot, associé gérant chez EMC Gestion de Fortune était l’invité de Béatrice Rul, à 7h20, pour éclaircir cette situation.

Continuer la lecture