Rejoignez-nous

Le meilleur des réveils

70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme

Publié

,

le

Le monde célèbre cette semaine le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Elle a été adoptée le 10 décembre 1948 à Paris par l’Assemblée générale des Nations Unies. C’est aujourd’hui LE texte de référence en matière de droits de l’homme. A l’époque cette déclaration est considérée comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations. La Déclaration universelle est par ailleurs le document le plus traduit au monde… il est disponible dans plus de 500 langues. Cette déclaration doit aujourd’hui être protégée. 70 ans après son adoption, on constate que les droits de l’homme sont de plus en plus remis en question un peu partout dans le monde.

Genève célèbre cet anniversaire…

Oui si vous êtes passés du côté du lac hier soir, vous avez pu vous apercevoir que le jet était de couleur bleu, il s’agissait d’un hommage de la ville à cette Déclaration universelle des droits de l’homme. Il faut dire que Genève est considérée comme la capitale mondiale des droits humains. Elle abrite le siège du Haut-Commissariat aux droits de l’homme. L’instance des Nations Unies qui a pour mandat la promotion et la protection de ces droits aux quatre coins du monde. La ville de Genève a organisé plusieurs événements en lien avec cet anniversaire. Lors de la course de l’escalade par exemple, il y a eu pour la première fois un relais organisé sur le thème des droits de l’homme.

Les Nations Unies ont aussi prévu une série d’événements en lien avec cet anniversaire Alexandre ?

Beaucoup d'événements sont organisés par toutes les instances des Nations Unies, un peu partout dans le monde. Cette semaine est d’ailleurs un aboutissement. Puisqu’elle va clore une année de campagne dédiée à la promotion de la Déclaration et qui a mobilisé des dizaines de milliers de personnes dans le monde.

A Genève, la Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, célèbrera cet anniversaire au Palais des Nations, ce jeudi 13 décembre. L’accent de cet évènement sera mis sur les jeunes. Des étudiants âgés de 12 à 19 ans présenteront ce que les droits humains signifient pour eux et comment ils s’engagent à les promouvoir dans leur vie de tous les jours.

Toujours en lien avec cet anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme vous nous proposez un dernier événement ce soir

Et celui-là est assez festif, loin du côté formel de certains événements des Nations Unies. Il s’agit d’un Mix and Mash. C’est une sorte d’apéro que l’on organise tous les 3-4 mois à la Brasserie des Halles de l’île du côté de jonction. Il permettra de rencontrer des organisations locales et internationales qui travaillent dans le domaine des droits de l’homme notamment Amnesty International ou le Haut-Commissariat aux droits de l’homme. Le tout autour d’un verre offert entre 18 et 19h par le Centre d'Accueil de la Genève Internationale (CAGI). La soirée commence à 18h est ouverte à tous et plus particulièrement aux Genevois !

Le meilleur des réveils

Un concert de klaxon pour les 100 ans du "Tu-Ta-Tut" de carpostal

Publié

le

L'emblématique klaxon des cars postaux fête ses 100 ans. Son son si reconnaissable peut atteindre 120 décibels (Photo d'illustration) (© KEYSTONE/PHOTOPRESS-ARCHIV/STR)

Près de 700 cars postaux vont klaxonner à l'unisson ce mardi vers 10h00 dans toute la Suisse. Ce concert géant sera donné pour marquer les 100 ans du fameux avertisseur sonore à trois tons, qui est avec leur couleur jaune le signe le plus distinctif des cars postaux.

 

Introduits en 1924 pour réduire les accidents sur les routes des cols, à l'époque de plus en plus utilisées par les cars de la poste alpine mais aussi par des voitures privées, ces klaxons actionnés par un compresseur électrique peuvent atteindre les 120 décibels, rappelle CarPostal dans un communiqué.

Réglementée légalement, l'utilisation de cet avertisseur à trois tons est limitée aux routes postales de montagnes, reconnaissables grâce au panneau représentant un cor jaune sur fond bleu qui les borde. Ainsi, seuls 700 des 2300 cars postaux sont équipés de ce klaxon spécial, aussi appelé "cor postal."

Chaque corne est fabriquée à la main par l'entreprise Moser-Baer à Sumiswald (BE), à partir de laiton et d'aluminium. Elle est ensuite recouverte d'une fine couche de nickel pour la protéger des intempéries. Une fois assemblé, l'instrument est installé sous le plancher à l'avant du véhicule.

do dièse mi la

Les trois notes qu'il joue - do dièse, mi et la - sont tirées de l'ouverture de l'opéra "Guillaume Tell" de Gioachino Rossini.

C’est le canton des Grisons qui possède le réseau le plus dense de cors postaux, suivi par le Valais et le Tessin. Durant 30 secondes entre 09h55 et 10h00, le cor postal pourra retentir exceptionnellement sur d’autres tronçons de ces lignes, par exemple dans des villages ou dans des gares routières.

Les passantes et les passants ainsi que les voyageuses et les voyageurs sont cordialement invités à immortaliser ce moment avec leur téléphone portable et à poster leurs contributions sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Tu-Ta-Tut.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Genève

Moins de 25 ans? Les transports publics seront gratuits des 2025

Publié

le

La prise en charge par l'Etat de Genève du prix des abonnements UNIRESO pour les personnes de moins de 25 ans sera effective dès le 1er janvier prochain (image d'illustration). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, la prise en charge par l'Etat de l'intégralité du prix des abonnements des transports publics (UNIRESO) pour les jeunes de moins de 25 ans sera effective dès le 1er janvier 2025. Cette mesure avait été votée par le Grand Conseil le 30 mai dernier.

 

Pour les abonnements achetés avant le 1er janvier prochain, le remboursement se fera sur la base du "prorata temporis", indique lundi le département de la santé et des mobilités (DSM) dans un communiqué. Le même système s'appliquera aux personnes à l'AVS, dont l'abonnement UNIRESO sera pris en charge à 50% par l'Etat.

Le DSM rappelle que toute personne qui voyage dans les transports en commun doit posséder un titre de transport valable, même si celle-ci bénéficie d'une prise en charge totale ou partielle du montant de l'abonnement. La personne qui voyage sans titre de transport s'expose à une amende.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Genève

Voici les chantiers TPG qui vont impacter votre été

Publié

le

Photo d'illustration (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

De nombreux travaux de construction sur les réseaux de transports publics viennent perturber la circulation cet été à Genève.

Destinés à moderniser et améliorer l'infrastructure existante, ces projets visent à offrir aux habitants et visiteurs une mobilité plus fluide et efficace. Les TPG se veulent rassurant en précisant quant au réseau du tram, avec "un impact limité et des solutions de substitution qui seront organisées".

Du 15 au 18 juillet, sur la rue de Coutance

  • La ligne 18 sera aussi déviée dans les deux sens entre les arrêts « Pont-d’Arve » et « Gare Cornavin ». Elle empruntera le parcours de la ligne 15 par le boulevard Georges-Favon et le pont de la Coulouvrenière. Les arrêts « Place de Neuve », « Bel-Air » et « Coutance » ne seront pas desservis. L’arrêt « Plainpalais » sera déplacé dans les deux sens sur l’arrêt de la ligne 15.

  • Des solutions de substitution seront proposées via les lignes 2, 3, 5, 10, 12, 19 et 20.

  • Il est à relever que l’arrêt « Coutance », desservi également par les lignes 3, 5, 10, 19, 20, sera simplement déplacé de quelques mètres, la desserte demeurera assurée par les lignes de bus.

Du 22 au 26 juillet sur le boulevard Georges-Favon

  • La ligne 15 sera déviée en effet en direction de « Palettes » entre les arrêts « Gare Cornavin » et « Plainpalais » via le parcours de la ligne 18. Les arrêts « Mercier », « Stand » et « Cirque » ne seront pas desservis.

  • Par ailleurs, le parcours de la ligne 1 en direction de « Hôpital Trois-Chêne » sera maintenu. L’arrêt « Stand » ne sera cependant pas desservi durant cette période.

  • Des solutions seront proposées via les lignes 1 et 14.

Du 29 juillet au 18 août 2024 à la passerelle de Trèfle-Blanc

Eu égard aux travaux liés à la réfection de la passerelle de Trèfle-Blanc, prévus du lundi 29 juillet au dimanche 18 août, le terminus de la ligne 18 s’effectuera à l’arrêt « Lancy-Bachet, gare » en lieu et place de « Palettes ». Les lignes 22 et 23 permettront toutefois de rejoindre les arrêts « Pontets » et « Palettes ». L’arrêt « Trèfle-Blanc » ne pourra pas être desservi. De plus, un service de bus sera organisé pour la desserte nocturne du vendredi et du samedi durant cette période entre Bachet-de-Pesay et Palettes via Pontets. Pour ces services nocturnes l’arrêt « Palettes » se situera à la hauteur du supermarché Migros.

Plus d'infos sur tpg.ch et l'appli. tpg+

Continuer la lecture

Festivals

Avec Plein-les-Watts, le reggae s'invite à Lancy

Publié

le

Image pretexte (Pexels)

La 16e édition du Plein-les-Watts Festival se déroule au Parc Navazza-Oltramare de Lancy jusqu'à samedi. Un open air aux couleurs reggae grâce à un panel d'artistes de tous horizons. Chaque soir, deux têtes d’affiche internationales partageront leurs "good vibes" avec le public.

 

Ce soir vendredi, Collie Buddz (USA), chanteur et producteur américain ayant travaillé avec les plus grandes stars (Beyoncé, Snoop Dog, Shaggy ou encore Sean Paul), et Luciano (JAM), auteur-compositeur et interprète renommé de reggae nu roots sur la scène internationale.

Samedi, la légendaire Marcia Griffiths (JAM), la Queen of Reggae membre des I-Threes (trois chanteuses de Bob Marley & The Wailers) illuminera le parc de sa voix chaleureuse. Egalement au programme, celle de Johnny Clarke, suave et frêle, caractéristique du vieux reggae, reconnue et adulée en Jamaïque.

Le festival qui attire plus de 20'000 personnes chaque année retrouvera ses fondamentaux, avec trois scènes, cinq bars, une vingtaine de foodtrucks et stands de nourriture du monde, un village artisanal et de nombreuses animations pour tous les âges. Parmi les nouveautés, il mettra notamment en place pour la première fois un concept de WC non genré.

Avec Keystone-ATS

Continuer la lecture

Le meilleur des réveils

A Genève, comment se prémunir contre le fléau du vol de vélos?

Publié

le

Pexels

L'été est souvent synonyme de balades à vélo, offrant un moyen agréable et écologique de se déplacer. Cependant, cette saison apporte également son lot de mésaventures, notamment le vol de vélos, un phénomène en pleine expansion à Genève.

 

Dans le quotidien Le Courrier Yann, témoigne de son expérience lors de sa première soirée au parc Gourgas. En sortant pour récupérer son vélo, il a découvert que ce dernier avait disparu. Même à Radio Lac, Sébastien Telley, quant à lui, a vu son vélo se faire voler non pas une, mais deux fois en l'espace de dix mois. Des histoires comme celles-ci sont de plus en plus fréquentes.

Les vélos volés se retrouvent souvent sur des marchés noirs ou revendus en ligne, parfois même dans des pays voisins comme la France ou des régions d'Afrique du Nord. Certains propriétaires ont même retrouvé leurs vélos en vente sur Internet, ce qui les a poussés à racheter leur propre bien.

Certains modèles sont maintenant équipés de balises, ce qui permet de suivre sa monture volée, parfois à travers toute l'Europe. Une anecdote qui souligne l'intérêt croissant pour les dispositifs de suivi comme les Airtags, qui peuvent s'avérer très utiles.

Des solutions pour prévenir les vols

Pour lutter contre ce phénomène, plusieurs solutions peuvent être mises en place. Tout d'abord, il est crucial d'attacher son vélo à un point fixe et solide. Beaucoup de cyclistes ne réalisent pas que certains points d'attache peuvent être facilement déplacés. Il est également essentiel d'attacher le cadre du vélo en priorité et d'éviter que l'antivol soit trop près du sol, car cela facilite son découpage.

Une autre option est d'assurer son vélo. Il est important de vérifier si votre assurance ménage couvre le vol à l'extérieur de votre domicile, car ce n'est pas toujours le cas. Le TCS rappelle que cette couverture est souvent limitée au vol à domicile.

Noter le numéro du cadre et enregistrer son vélo sont également des mesures efficaces après le vol, car ces informations peuvent faciliter la récupération du vélo.

Avec IA

Continuer la lecture