Rejoignez-nous

Parlons économie

Construire le monde de demain: investissement durable et consommation éthique.

Publié

,

le

Au coeur de notre émission, Parlons Economie, se trouve toujours une réflexion sur le monde que nous construisons pour demain dans tous les domaines. Avec nos invités du jour, nous abordons la thématique de l'investissement durable avec Romain Pasche, expert de finance durable à la banque EFG International. Yann Flores, boucher et co-fondateur de meaty.ch nous présente ensuite son initiative pour une consommation de viande plus durable. Lydie Delon, consultante IT chez Swisscom, nous explique également comme se prémunir face aux cyberattacks dans notre focus.

 

Le focus: Comment se prémunir face aux Cyberattacks ?

Vous avez probablement déjà entendu parler des cyberattacks. Si, dans les médias, on nous parle la plupart du temps d'attaques d'ampleur importante qui touchent de grands groupes ou même des gouvernements, personne n'est à l'abri d'un virus que l'on soit une grande entreprise, une PME ou un particulier. Les conséquences peuvent être variées en fonction de l'attaque allant de la perte de vos dossiers à un vol de données.

Cependant, il existe des mesures simples pour se protéger au maximum de ces attaques. Lydie Delon, consultante IT chez Swisscom, nous explique les bases de la protection.

Tout d'abord, il faut savoir qu'il y a deux facteurs de risque. Les risques techniques, liés aux appareils, à notre connexion ou à nos logiciels et les risques humains, lié à des collaborateurs qui cliqueraient sur des liens malveillants. Pour prévenir des risques techniques, le premier reflex est d'installer un anti-virus sur chaque poste de son entreprise et de s'assurer que celui- est tenu à jour. Il est ensuite important de tenir tous ses logiciels à jour afin d'éviter les failles de sécurité.

Pour le risque humain, la clé est la sensibilisation et la formation des collaborateurs aux risques ainsi que la mise en place de tests afin de voir comment ils réagissent et de leur donner des procédures pour réagir.

Lydie Delon nous donne ses précieux conseils.

Le Focus.Comment se prémunir face aux cyberattacks ?

 

Genève bouge pour la planète: L'investissement a-t-il vocation à être durable ?

Le développement durable est au coeur de toutes les réflexions pour l'avenir et ce, quelque soit les domaines. Aujourd'hui, nous nous intéressons au sujet de la finance durable en compagnie de Romain Pasche, expert de finance durable à la banque EFG International.

Dans le domaine de la finance, être durable, c'est faire des investissements en prenant en compte les générations futures et qui servent à préserver ou améliorer la qualité du monde dans lequel on vit.

Romain Pasche nous explique que nous sommes aujourd'hui dans une période charnière pour l'investissement durable. En effet, ces vingt dernières années, les banques proposaient une offre d'investissement durable pour valoriser leur image mais cela n'était pas essentiel. Aujourd'hui, cette offre est incontournable si l'on souhaite rester compétitif dans les années à venir. Notre invité prévoit que d'ici 2030, toutes les banques et services financiers seront contraints à penser durabilité tout comme dans de nombreux autres secteurs.

Genève bouge pour la planèteL'investissement a-t-il vocation à être durable ?

 

Genève innove: La boucherie par internet pour être plus locale ?

Après le domaine financier, parlons consommation durable et locale avec Yann Flores, boucher et co-fondateur de Meaty, un service de boucherie en ligne. Yann Flores est parti d'une problématique pour développer son projet : comment consommer de la viande de manière propre et éthique ? Sa réponse: proposer un service en ligne qui met directement en relation le consommateur et l'éleveur genevois. Meaty.ch permet de promouvoir le circuit court, la consommation locale mais aussi la lutte contre le gaspillage. Tous les produits proposés par Meaty sont également bio et certifiés GRTA.

Pour notre invité, consommer de la viande produite proche de chez nous et de bonne qualité permet d'allier plaisir gustatif, valeurs nutritives et conscience responsable.

Genève innove.La boucherie par internet pour être plus locale ?

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parlons économie

Deux sociétés genevoises oeuvrent pour faciliter l’accès à la propriété en Suisse

Publié

le

Cette semaine dans Parlons Economie, votre rendez-vous en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, nous nous intéressons à l'achat immobilier en Suisse avec Romain Dequesne, CEO d’e-Potek et Tito Espinoza, CTO d’Immowise.

e-Potek est une société d'accompagnement en financement immobilier. Pour faire simple, c'est un comparateur qui aide ses clients à trouver les meilleures conditions de financement pour leurs projets immobiliers en Suisse romande et en particulier les meilleurs taux hypothécaires.

Ainsi, les 20 % de fonds propres pour accéder à la propriété en Suisse sont un mythe selon Romain Dequesne, qui assure être en mesure d'aider ses clients à dégager entre 50 à 100 000 francs d'économie fiscale dans de nombreuses situations.

Parlons Economie

Immowise est quant à elle spécialisée dans la gestion. Elle est dédiée à la digitalisation et vise à simplifier la gestion des assemblées générales et des documents liés à la copropriété en Suisse.

Invitations, présences, interactions, ordres du jour, prises de notes, signatures digitales, tout est pensé pour gagner du temps sur l'outil numérique suisse développé par wise.swiss.

Parlons Economie

Continuer la lecture

Parlons économie

Genève encourage la seconde main

Publié

le

Cette semaine dans Parlons Economie, votre rendez-vous en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, nous nous intéressons à la seconde main, avec Alfonso Gomez, conseiller administratif en charge des finances et de la diversité en Ville de Genève et Robert Stitelmann, chef de projet à la coopérative La Manivelle.

Il y a trois ans, La Manivelle ouvrait ses portes grâce à un financement participatif. Et cette bibliothèque de plus de 3000 objets que l'on peut emprunter, qu'il s'agisse d'outils ou encore d'accessoires de cuisine ou sportifs, en échange d'une participation mensuelle ou annuelle, a donné des idées.

Après ge-repare, huit communes et la section genevoise de la Fédération romande des consommateurs (FRC) se mobilisent pour encourager la population à louer des objets ou à les acheter en seconde main grâce à ge-reutilise.

En collaboration avec Bernex, Carouge, Grand-Saconnex, Lancy, Meyrin, Onex et Plan-les-Ouates, la Ville de Genève et la FRC Genève mettent à disposition du public une base de données en ligne, appelée à s’étoffer, d'entreprises actives dans la seconde main ou la location.

Parlons Economie

Avec ce projet, les communes partenaires entendent renforcer l’économie circulaire locale et donner des moyens concrets à la population de réduire l’impact environnemental lié à la consommation des ménages, représentant environ 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’une ville suisse.

Forts des succès déjà enregistrés, la Ville de Genève et La Manivelle ne comptent pas en rester là puisque d'autres propositions sont à venir.

Parlons Economie

Continuer la lecture

Parlons économie

Un car wash professionnel et écologique mobile à Genève

Publié

le

Cette semaine dans Parlons Economie, votre rendez-vous en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, nous nous intéressons à l'environnement avec Zalfa El-Harake, co-fondatrice de zaWash.

zaWash est une start up basée vers les Ports francs de Genève. Fondée en 2019, elle s'est fixée pour objectif de rendre éco-responsable l’industrie du car wash en limitant l’utilisation d'eau, qui nécessite 200 litres pour un lavage ordinaire à la maison, et en privilégiant le chiffon microfibre. Ses services vont du lavage de la carrosserie à la main à l'aspiration de l'habitacle en passant par la désinfection.

Directement chez les particuliers ou chez ses partenaires dans les cantons de Genève et de Vaud, zaWash opère avec les produits d'entretien biodégradables qu'elle a développés et qu'elle commercialise.

Parlons Economie

Les « zaWashers » qui composent l'équipe sont formés et interviennent, depuis peu, aussi dans les entreprises disposant de flottes de voitures. Et la start up compte encore étendre ses activités en commençant par la France d'ici quelques semaines, avec Lyon dans le viseur pour commencer.

Parlons Economie

Continuer la lecture

Parlons économie

Comment combiner logements estudiantins et aide à la personne ?

Publié

le

Cette semaine dans Parlons Economie, votre rendez-vous en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, nous nous intéressons à l'échange social, avec Sabine Estier Thévenoz, représentante du projet «1h par m2».

Inspiré d'un modèle utilisé en Allemagne, « 1h par m2 - Un.e étudiant.e sous mon toit » vise à créer des liens entre générations afin de prévenir l’isolement des aînés tout en palliant le manque de logements auquel font face les étudiants.

Le but est de mettre à disposition des chambres contre des coups de main très variés comme des cours de langue, du ménage, de la garde d'enfants..., sur la base « une heure mensuelle par mètre carré ». Depuis 2019, environ 65 tandems hôtes-étudiants sont constitués chaque saison.

 

Parlons Economie

L'Université de Genève a d'ailleurs reçu la distinction cantonale du développement durable pour cette solution novatrice et solidaire en partenariat avec la Fondation BNP Paribas et Pro Senectute Genève.

 

Parlons Economie

Continuer la lecture

Parlons économie

Genève: un projet géothermie, pour quoi faire?

Publié

le

Cette semaine dans Parlons Economie, votre rendez-vous en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, nous nous intéressons au programme Geothermies, avec Nathalie Andenmatten, cheffe de projet Geothermies à l'Etat de Genève et Michel Meyer, directeur du programme Geothermies à SIG.

Dans le sous-sol, la température augmente en moyenne de 30°C par kilomètre. L’eau qui parfois s’y trouve atteint plus de 100°C à 3000 m de profondeur. La géothermie consiste à exploiter cette ressource sous forme de chaleur, de fraîcheur ou pour produire de l’électricité. Elle représente un immense potentiel, naturel, écologique et infini.

En ce sens, le programme GEothermies, piloté par l’Etat de Genève depuis maintenant 8 ans et financé par SIG, vise à améliorer la connaissance du sous-sol genevois. Il est articulé en trois phases : la prospection, l’exploration par forage et l’exploitation. Les boîtiers électroniques oranges dispersés dans Genève ont donc cette utilité : ils enregistrent les ondes émises par des camions vibrateurs afin de cartographier notre sous-sol.

Immergez-vous dans le sous-sol genevois à 360° 

 

Parlons Economie

 

La stratégie cantonale est de développer la géothermie hydrothermale, processus qui consiste à pomper de l’eau chaude naturellement présente dans le sous-sol pour produire du chauffage par exemple, le tout sans modifier sa quantité, pour arriver à diminuer de 60% les émission de gaz à effet de serre d'ici 2030 et à atteindre la neutralité carbone pour 2050.

 

Parlons Economie

Continuer la lecture