Rejoignez-nous

Culture

Le Musée Jenisch Vevey met poétiquement les arbres à l'honneur

Publié

,

le

Le Musée Jenisch Vevey prévoit trois nouvelles expositions en même temps à partir du premier jour de l'été jeudi prochain (archives). (© Keystone/NOEMI CINELLI)

Le Musée Jenisch Vevey (VD) propose dès jeudi 21 juin trois nouvelles expositions. Les arbres sont à l'honneur avec "Gardiens du silence", alors que la graveuse et peintre Astrid de La Forest ainsi que les "Animaux totems" de Kokoschka complètent cette trilogie muséale à découvrir jusqu'au 29 octobre.

Ce programme estival et automnal a été présenté jeudi par les responsables du musée veveysan. "Gardiens du silence" emmène le public à "poser un regard poétique sur les magnifiques représentants du monde végétal", écrivent-ils dans leur dossier de presse.

A travers le motif de l'arbre, le visiteur est amené à s'interroger: pourquoi l'arbre fascine-t-il autant? Comment les artistes l'ont-ils représenté dans le passé? Comment le font-ils aujourd'hui? L'exposition réunit à la fois des oeuvres issues des collections du Musée Jenisch Vevey et de prêts extérieurs.

De Rembrandt à Cézanne

Son objectif est "d'exalter la beauté de l'arbre, qu'il soit dessiné, gravé, peint, sculpté ou encore photographié". "C'est en favorisant une déambulation poétique, adoptant le point de vue des artistes qui y ont vu un miroir, un refuge, une source d'inspiration matérielle et métaphorique illimitée, que le musée rend hommage à ces gardiens de l'humanité", souligne-t-il.

Des oeuvres de Cézanne, Corot, Doré, Dürer, Hodler, Rembrandt, Signac ou encore Valloton seront notamment exposées pour l'occasion.

Mi-gravure mi-peinture

Le Musée Jenisch inaugure aussi dans une semaine au Cabinet des estampes l'exposition "Figures du vivant" de la graveuse et peintre française Astrid de La Forest. Membre de l'Institut de France depuis 2016, elle est la première femme graveuse élue à l'Académie des beaux-arts qu'elle a présidée en 2022.

"Un des caractères singuliers de son art consiste à n'être ni complètement l'approche d'un graveur ni complètement celle d'un peintre. Elle revendique à la fois un besoin d'espace, une gestualité, un usage de la couleur qui l'apparentent à la peinture, mais à un art de peindre qui ferait appel à l'encre d'imprimerie et exigerait d’être soumis au passage de la presse", résume-t-on.

Voyageant volontiers, Astrid de La Forest puise ses sujets dans l'observation de la nature, du monde animal, paysages et portraits. "Les motifs qu'elle privilégie surgissent sur la feuille telles des manifestations du visible, grâce aux jeux d'arabesque et de transparence offerts par l'encrage et la superposition des plaques".

Symbole social, moral ou politique

La troisième exposition met en exergue la fascination de l'artiste autrichien Oskar Kokoschka (1886-1980) pour la représentation des animaux. Mammifères, poissons, oiseaux, amphibiens, reptiles, ils sont partout: "Les bêtes forment déjà un ensemble appréciable dans ses travaux de jeunesse alors qu'il imagine un monde féerique, bientôt englouti dans la grande désillusion de la Première Guerre mondiale", note le Musée Jenisch.

Ce volet consacre une large part à ce que l'historien de l'art anglais Kenneth Clark, proche de Kokoschka, a appelé le totémisme, érigeant l'animal en symbole social, moral ou politique. "Sensible au rendu du mouvement et ébloui par la souveraine concision de l'art pariétal, Kokoschka aspire à exprimer la force vitale de ses sujets", expliquent les responsables de l'institution.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Julian Assange est libre après un accord avec la justice américaine

Publié

le

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a conclu un accord de plaider coupable avec la justice américaine. (© KEYSTONE/AP/Frank Augstein)

Julian Assange est "libre". Il a quitté lundi le Royaume-Uni à bord d'un avion après avoir négocié un accord de plaider coupable avec la justice américaine qui réclamait son extradition, a annoncé son organisation, WikiLeaks.

Poursuivi pour avoir exposé au grand jour des centaines de milliers de documents confidentiels, l'Australien de 52 ans doit comparaître mercredi à 09h00 locales (01h00 suisses) devant un tribunal fédéral des îles Mariannes, territoire américain du Pacifique, selon des documents judiciaires rendus publics dans la nuit de lundi à mardi.

"Julian Assange est libre" et a quitté le Royaume-Uni et la prison de haute sécurité proche de Londres où il était incarcéré depuis 2019, pour embarquer dans un avion privé à l'aéroport de Stansted, a précisé peu après WikiLeaks. L'organisation s'est félicitée qu'il puisse retrouver sa femme Stella et leurs enfants, "résultat d'une campagne mondiale".

Un seul chef d'accusation

L'organisation a ensuite diffusé une vidéo de 13 secondes sur laquelle on le voit notamment monter l'escalier de l'appareil. Après une escale à Bangkok pour se ravitailler en carburant et en eau, l'avion est attendu à Saipan, aux îles Mariannes, vers 21h00 (16h00 suisses), a indiqué à l'AFP un responsable thaïlandais sous couvert d'anonymat.

Désormais poursuivi pour "complot pour obtenir et divulguer des informations relevant de la défense nationale", M. Assange devrait plaider coupable de ce seul chef, selon les documents judiciaires rendus publics, qui citent également sa complice, la militaire américaine Chelsea Manning, à l'origine de cette fuite massive.

Il devrait être condamné à 62 mois de prison, déjà purgés en détention provisoire à Londres, ce qui lui permettrait de regagner libre son Australie natale.

"Diplomatie discrète"

"Julian est libre!!!", a exulté Stella Assange, exprimant une "immense gratitude" envers ceux qui se sont mobilisés "depuis des années" pour que sa libération devienne "réalité".

"Je suis reconnaissante que le calvaire de mon fils touche enfin à sa fin. Cela montre l'importance et le pouvoir de la diplomatie discrète", a déclaré sa mère, Christine Assange, dans un communiqué diffusé par les médias australiens.

"Beaucoup se sont servis de la situation de mon fils pour promouvoir leur propre cause. Je suis donc reconnaissante envers les personnes invisibles et travailleuses qui ont fait passer le bien-être de Julian en premier", a-t-elle ajouté.

Le gouvernement australien a également commenté ce dénouement en estimant que l'affaire Assange avait "traîné en longueur depuis trop longtemps" et que son maintien en détention ne présentait plus aucun intérêt.

Passible de 175 ans de prison

Cet accord met un terme à une saga de près de 14 ans. Il est intervenu alors que la justice britannique devait examiner, les 9 et 10 juillet, un recours de Julian Assange contre son extradition vers les Etats-Unis, approuvée par le gouvernement du Royaume-Uni en juin 2022.

Il se battait pour ne pas être livré à la justice américaine, qui le poursuit pour avoir rendu publics à partir de 2010 plus de 700'000 documents confidentiels sur les activités militaires et diplomatiques américaines, en particulier en Irak et en Afghanistan.

Parmi ces documents figure une vidéo montrant des civils, dont deux journalistes de l'agence Reuters, tués par les tirs d'un hélicoptère de combat américain en Irak en juillet 2007. Visé par 18 chefs d'accusation, il encourait en théorie jusqu'à 175 ans de prison en vertu de la loi sur l'espionnage.

Chelsea Manning avait pour sa part été condamnée en août 2013 à 35 ans de prison par une cour martiale, mais avait été libérée au bout de sept ans après commutation de sa peine par le président Barack Obama.

Saga judiciaire

Le fondateur de WikiLeaks avait été arrêté par la police britannique en avril 2019 après sept ans passés dans l'ambassade d'Equateur à Londres, afin d'éviter son extradition vers la Suède dans une enquête pour viol, classée sans suite la même année.

Depuis, les appels se sont multipliés pour que le président américain Joe Biden abandonne les charges retenues contre lui. L'Australie a présenté une demande officielle en ce sens en février, que M. Biden a dit examiner, suscitant l'espoir chez ses soutiens.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / blg / afp

Continuer la lecture

Culture

Girac revient sur sa version d'un suicide simulé, affaire classée

Publié

le

Le chanteur français Kendji Girac avait été hospitalisé le 22 avril près de Bordeaux pour une grave blessure par balle au thorax. (Archives) (© KEYSTONE/EPA/SEBASTIEN NOGIER)

Blessé par balle fin avril à Biscarrosse (sud-ouest de la France), Kendji Girac affirmait avoir voulu "simuler un suicide" après une dispute conjugale. Le chanteur a cependant changé de version et la procédure a été classée sans suite, a annoncé le parquet lundi.

Le chanteur de 27 ans "est revenu sur ses premières déclarations, indiquant qu'au vu de son alcoolisation et de sa prise de cocaïne, il n'avait pas conscience de ce qu'il faisait avec cette arme et qu'il n'avait pas voulu faire pression sur sa compagne", a détaillé dans un communiqué le procureur de la République à Mont-de-Marsan Olivier Janson.

Sa compagne, également entendue, a indiqué "qu'elle ne s'estimait pas victime de violences psychologiques", a-t-il ajouté, concluant que l'infraction de violences à caractère psychologique, "insuffisamment caractérisée", avait donc fait l'objet d'un classement sans suite.

Dans ses premières déclarations, le vainqueur de l'édition 2014 de "The Voice" avait expliqué avoir eu très peur d'entendre sa compagne parler de départ et que dans un moment de panique, il avait voulu à son tour lui faire peur en simulant un suicide.

Les investigations ont par ailleurs mis en évidence "la commission de deux infractions délictuelles": acquisition et détention d'arme de catégorie B et usage illicite de stupéfiants, selon la même source.

"Comme M. Girac ne présente aucun antécédent judiciaire et qu'il a par ailleurs pu mesurer la gravité de ces infractions (...), il lui a été demandé, à titre de mesure alternative aux poursuites, de s'acquitter de deux contributions citoyennes", a précisé M. Janson, évoquant le versement d'une somme au profit d'une association d'aide aux victimes. L'artiste a dû justifier aussi d'une prise en charge sanitaire pendant six mois en vue d'obtenir le classement de ces procédures.

Kendji Girac avait été hospitalisé le 22 avril près de Bordeaux pour une grave blessure par balle au thorax. Selon des analyses, il était fortement alcoolisé, à plus de 2,5 grammes par litre de sang, et avait consommé de la cocaïne pendant une soirée et une nuit de fête, lors de laquelle il était notamment allé au casino avec des amis.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / blg / afp

Continuer la lecture

Culture

L'Unesco veut placer Stonehenge sur la liste du patrimoine en péril

Publié

le

Le célèbre monument mégalithique préhistorique de Stonehenge est aligné sur l'axe du soleil lors des solstices d'été et d'hiver. Comme chaque année lors du solstice d'été, de nombreux curieux s'y sont rendus vendredi dernier pour assister au lever du soleil. (© KEYSTONE/AP/Andrew Matthews)

L'Unesco veut placer Stonehenge, dans le sud-ouest de l'Angleterre, sur sa liste du patrimoine mondial en péril, a-t-on appris lundi auprès de l'organisation onusienne. La décision est liée à un projet contesté de tunnel routier passant près du site préhistorique.

Le Comité du patrimoine mondial, dans une décision écrite vue par l'AFP, recommande l'inscription de Stonehenge sur cette liste "en vue de mobiliser le soutien international".

L'inscription doit toutefois encore être votée par les Etats membres du Comité du patrimoine mondial, qui se réuniront à New Delhi à partir du 21 juillet. Selon un diplomate interrogé par l'AFP, les chances sont très grandes qu'ils valident cette décision.

Construit par étapes entre environ 3000 et 2300 ans avant Jésus Christ, Stonehenge est l'un des monuments mégalithiques préhistoriques les plus importants du monde par sa taille, son plan sophistiqué et sa précision architecturale.

Le célèbre ensemble est aligné sur l'axe du soleil lors des solstices d'été et d'hiver. Ses pierres dressées en mystérieux cercles attirent chaque année, le 21 juin, des milliers de personnes - curieux, adorateurs du soleil et néo-druides - au lever du soleil pour les fêtes païennes du solstice.

Projet de tunnel près du site

Stonehenge est le "cercle de pierres préhistorique le plus sophistiqué au monde d'un point de vue architectural" selon l'Unesco, qui l'a classé au patrimoine mondial en 1986.

Le gouvernement britannique a pourtant donné son feu vert en juillet dernier à un projet de tunnel routier près du site. La justice avait bloqué une première version du projet en juillet 2021, faisant part de ses craintes concernant son impact environnemental.

Le gestionnaire du réseau routier National Highways explique que ce projet de rénovation de l'A303, un axe routier très fréquenté, permettra de fluidifier la circulation et que le tunnel d'environ trois kilomètres de long réduira les désagréments liés au trafic routier à proximité du site.

Projet à risque, selon des experts

Mais un panel de spécialistes avait estimé que cela risquait de lui causer un "préjudice permanent et irréversible".

Le tunnel serait creusé dans le périmètre du site, a indiqué le diplomate. Londres a décidé de valider ce projet "malgré des alertes répétées du Comité du patrimoine mondial depuis 2017 et les avertissements répétés de ses experts", a-t-il poursuivi.

Fait rare, en 2021, l'Unesco avait décidé de retirer le port marchand de Liverpool de sa liste du patrimoine mondial après des travaux de rénovation qui avaient, selon l'organisation onusienne, "porté atteinte à l'authenticité et à l'intégrité du site".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

Continuer la lecture

Culture

Lausanne: 5000 visiteurs pour le retour de la Nuit des images

Publié

le

Plateforme 10 a accueilli samedi la dixième édition de la Nuit des Images. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Nuit des images a attiré samedi quelque 5000 visiteurs sur le site de Plateforme 10 à Lausanne. La manifestation signait son grand retour après cinq ans d'absence.

Le public a bravé une météo froide et pluvieuse pour découvrir le programme concocté par Photo Elysée. Plus de 65 artistes nationaux et internationaux y ont présenté des projets inédits ou revisités, à l'image d'une animation monumentale de Damjanski.

Après des années dans les jardins de l'ex-Musée de l'Elysée, le Quartier des arts de Plateforme 10 servait pour la première fois de décor à cette fête de la photographie. Pour l'occasion, les trois musées du site - MCBA (Beaux-arts), mudac (design) et Photo Elysée - étaient exceptionnellement ouverts jusqu'à 01h00, avec entrée libre.

Tirages décalés

Plusieurs activités ludiques et créatives étaient proposées. Plus de 400 personnes sont ainsi reparties avec un tirage conçu dans le cadre de l'installation "Exquisite Corpse" de Jaap Scheeren et Luke Stephenson. Et une voiturette transformée en petite discothèque a accueilli environ 150 curieux, détaille lundi un communiqué.

La Nuit des images a également permis au public de rencontrer des artistes de renom. Le photographe Antoine d'Agata, membre de Magnum Photos, est revenu sur son travail avec un diaporama dévoilant 30 ans de carrière. Debi Cornwall, lauréate du Prix Elysée 2023, est venue présenter "Citoyens modèles", qui examine la mise en scène de la réalité et la citoyenneté aux Etats-Unis.

En 2019, la dernière édition de la Nuit des images, avant le déménagement de Photo Elysée sur le site proche de la gare, avait attiré quelque 7500 personnes. La manifestation avait atteint une fréquentation record en 2015, avec 11'000 personnes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Une nouvelle directrice pour le Château d'Aigle

Publié

le

Le Château et les musées d'Aigle ont une nouvelle directrice (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Sophie Menghini prendra les rênes du Château d'Aigle et de ses musées à partir du 1er août prochain. La nouvelle directrice, 51 ans, est actuellement directrice adjointe du Château de Chillon.

Diplômée de l'Ecole hôtelière de Lausanne (EHL), Sophie Menghini a grandi et fait ses classes à Aigle. Elle apporte "une riche et longue expérience dans le tourisme, la gestion d'événements et la direction d'un monument historique", annonce lundi le comité de l’Association du Château d’Aigle et de ses Musées (ACAM).

Son expertise constitue "un atout important" pour promouvoir le Château en tant que lieu historique, culturel et oeno-touristique "incontournable", note le communiqué. En mars, l'association avait annoncé qu'elle souhaitait mieux mettre en valeur l'édifice, afin qu'il ait "la place qu'il mérite". Elle veut aussi renforcer Aigle dans son rôle de capitale mondiale du chasselas.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture