Rejoignez-nous

Actualité

Vers un congé paternité de deux semaines

Publié

,

le

L'idée d'instaurer un congé paternité en Suisse fait son chemin. Le Parlement va élaborer un projet prévoyant deux semaines de congé (archives). (©KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le Parlement est tenté par un congé paternité, mais seulement de deux semaines. Grâce au feu vert donné jeudi par une commission du National, un projet concret sera élaboré. Il doit contrer l’initiative populaire exigeant quatre semaines de congé.

La proposition se limitant à deux semaines a été faite en août par la commission compétente du Conseil des Etats qui estimait l’initiative trop audacieuse. Le congé serait à prendre dans les six mois suivant la naissance de l’enfant, soit en bloc, soit sous forme de journées isolées. Sur le modèle de l’assurance maternité, il serait financé via les allocations pour perte de gain (APG).

Ce serait un contre-projet indirect à l’initiative « Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille » qui exige un congé paternité de 20 jours pouvant être pris de manière flexible dans l’année qui suit la naissance de l’enfant.

Initiative maintenue

Jeudi, la commission de l’éducation du Conseil national a soutenu par 15 voix contre 9 l’initiative de la commission du Conseil des Etats. « Beaucoup auraient aimé avoir un congé de quatre semaines, mais il faut être réaliste, deux semaines constituent un compromis helvétique », a commenté sa présidente Christine Bulliard (PDC/FR).

D’autres alternatives ont été étudiées en commission, notamment l’introduction d’un congé parental avec une hausse des déductions fiscales pour la garde d’enfants, a-t-elle précisé. Toutes les variantes ont été rejetées, principalement afin que le dossier puisse avancer, selon la présidente.

Un projet devrait être mis en consultation en janvier et les Chambres pouvoir le traiter à l’automne 2019 pour le Conseil des Etats puis en hiver par le National.

Le Parlement a finalement reconnu la nécessité du congé paternité, se sont félicités les initiants. Pas question pour autant d’abandonner l’initiative. L’exigence des quatre semaines de congé est déjà un compromis tout à fait réalisable, écrit l’Association « le congé paternité maintenant » dans un communiqué.

Suisse mauvaise élève

La Suisse ne fait pas figure de bonne élève en matière de congé parental. La Commission fédérale de coordination pour les questions familiales a publié en août une analyse prônant un congé de 38 semaines. Selon ce modèle, le père devrait profiter de minimum huit semaines avec son enfant, et la mère de quatorze. Les semaines restantes pourraient être réparties selon les besoins des parents.

La commission avait déjà proposé ce modèle en 2010. Elle souhaite ainsi promouvoir l’engagement des pères dans les tâches parentales et domestiques.

Source ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Week-end balkanique à l’Alhambra

Publié

le

La musique des Balkans investit la salle de Alhambra à Genève ce week-end. Deux concerts, donnés par trois chorales (le coeur Artichaut, les anges de Montbrillant et Les Voix d’Aoédé), accompagnées pour l’occasion par les musiciens du groupe Maurice K. Au programme, un voyage musical à travers l’Europe médiane : en Bosnie, en Bulgarie, en Géorgie ou encore en Serbie.

A l’origine de cette aventure, Nabila Schwab, cheffe de chœur et enseignante de musique à l’école primaire. Pour elle, chanter dans cette salle est une chance : 

Nabila Schwab Cheffe de chœur

La cheffe de chœur défend une vision singulière de l’art :

Nabila Schwab Cheffe de chœur

Extrait musical :

3 Chœurs & Maurice K  Idi Doidi Eleno

Salle de l’Alhambra, aujourd’hui à 20h et demain à 17h. Entrée libre. Détails sur:  https://www.tempslibre.ch/geneve/concerts/401895-chants-des-balkans

Tadeusz Roth

Continuer la lecture

Actualité

Pour la Nuit des musées, les visiteurs vont mener l’enquête

Publié

le

Classé Top secret! C’est le thème de la nouvelle édition de la Nuit des musées qui débute ce soir à 17h. Vingt-quatre institutions culturelles de la Ville de Genève se prêtent au jeu. Muni de son pass Nuit des musées – au prix de 10 francs pour un adulte- le visiteur peut à sa guise faire un tour au Mamco ou s’aventurer au musée Voltaire. Et cette année, c’est l’occasion de jouer les enquêteurs en parcourant la cité. Les explications du maire, Sami Kanaan, chargé de la culture:

Sami Kanaan Maire de la Ville de Genève

Le thème de cette année ajoute encore au mystère de cet événement déjà particulier car nocturne. Comme le souligne Sami Kanaan:

Sami Kanaan Maire de la Ville de Genève

Parmi les musée participants: le musée Ariana. Actuellement, ce musée spécialisé dans la céramique accueille l’exposition MUR | Murs. Les installations à base de briques de Jacques Kaufmann se déploient dans le parc.

Musée Ariana /Jacques Kaufmann. @nicolaslieber

Petite présentation de l’exposition, dont le vernissage a eu lieu jeudi, par la conservatrice du musée, Anne-Claire Schumacher:

Anne-Claire Schumacher Conservatrice du musée Ariana

Et, en raisons de la Nuit des musées, ce ne sera pas la seule chose à voir cette nuit à l’Ariana. Anne-Claire Schumacher nous en dit plus:

Anne-Claire Schumacher Conservatrice du musée Ariana

A noter, des navettes spéciales sont mises en place par les TPG pour aller d’un musée à l’autre. Ce transport est compris dans le pass.

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Journée contre l’homophobie: « Je voudrais que ma fille grandisse dans un monde tolérant »

Publié

le

Des roses en guise d’hommage. Aujourd’hui, à midi, les associations LGBT genevoises se sont réunies à Bel-Air pour une cérémonie. A l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, il s’agissait d’honorer la mémoire de Bartholomé Tecia. Ce collégien de 15 ans a été condamné en 1566 pour homosexualité puis exécuté par noyade dans le Rhône.

D’où les fleurs jetées dans le fleuve, « en souvenir de Bartholomé et de toutes les victimes d’hier et d’aujourd’hui », précisent les organisateurs.

Une personne trans nous explique les raisons de sa présence:

Une personne trans dans l'assistance

La conseillère d’Etat PLR Nathalie Fontanet était, elle aussi, présente pour rappeler notamment que ce combat est apolitique:

Nathalie Fontanet Conseillère d'Etat

Mais aussi pour souligner l’importance de l’éducation dans la lutte contre l’homophobie. Nathalie Fontanet:

Nathalie Fontanet Conseillère d'Etat

Un message qui a touché une maman dans l’assistance:

Une maman dans l'assistance

De son côté, Étienne Francey, de Network, a rappelé que l’homophobie esg encore une douloureuse réalité, notamment dans le monde du travail:

Etienne Francey  Network

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Votations du 19 mai: Comment sont comptées les voix?

Publié

le

Comment procède-t-on pour comptabiliser les voix lors d’une votation?

Le processus commence dans la nuit de samedi à dimanche. A minuit zéro une pour être précis. C’est au service des votations et élections, celui dont on a beaucoup parlé ces derniers jours, que le coup d’envoi est donné. Dès minuit une, dimanche donc, débute le dépouillement des votes par correspondance. Les machines à lecture optique, qui font tout le travail ou presque, ont fait leur apparition en 2001. Et elles sont capables, ces machines, de déchiffrer des milliers de bulletins à l’heure.

Pour comprendre le processus de dépouillement en moins de 3 minutes:

@marie_prieur

Continuer la lecture

Actualité

Un nouvel outil pour favoriser l’égalité hommes-femmes au travail

Publié

le

Dans le monde du travail, l’égalité homme-femme est encore loin d’être atteinte. C’est en partant de ce constat que l’université de Genève et le Canton ont élaboré une plateforme de bonnes pratiques. Cet outil baptisé « Egalité: au travail! » a été lancé hier. Cette plateforme consultable via internet regroupe des données de base illustrant le problème.

On y apprend, par exemple, qu’il y a encore 14% de différence salariale entre homme et femme en Suisse ou encore que des licenciements au retour de congé maternité sont encore prononcés. Comme l’explique Colette Fry , Directrice du Bureau genevois de la promotion de l’égalité entre femmes et hommes et de prévention des violences domestiques:

Colette Fry Directrice du Bureau genevois de la promotion de l'égalité entre femmes et hommes et de prévention des violences domestiques

Mais le but de la plateforme, c’est surtout de mettre en avant des solutions. Il est ainsi possible de découvrir les pratiques mises en place à la RTS, aux CFF ou chez Nestlé. Plus de détails avec Colette Fry:

Colette Fry Directrice du Bureau genevois de la promotion de l'égalité entre femmes et hommes et de prévention des violences domestiques

@marie_prieur

Continuer la lecture