Rejoignez-nous

Actualité

UNIGE: les humains pas tous égaux face au coronavirus

Publié

,

le

Les populations du globe ne disposent pas toutes d’une immunité identique pour se défendre contre le coronavirus. Une étude internationale avec participation genevoise a fait la comparaison et identifié les variants génétiques potentiellement les plus efficaces.

Des scientifiques de l’Université de Genève (UNIGE), en collaboration avec l’Institut Max Planck de Jéna (Allemagne) et l’Université d’Adélaïde (Australie), se sont penchés sur les gènes dits HLA, responsables du système immunitaire adaptatif. Ils ont la particularité de différer souvent entre individus.

Ces gènes produisent des molécules HLA (Human Leukocyte Antigen, ou antigènes des leucocytes humains) qui se placent à la surface des cellules. Lorsqu’un virus infecte un organisme, les protéines de l’envahisseur sont d’abord découpées en petits fragments appelés peptides.

Les molécules HLA se lient ensuite à ces fragments et les exposent à la surface des cellules, déclenchant ainsi une cascade de réactions immunitaires destinées à éliminer le virus.

"Nous avons cherché à identifier, parmi les quelque 450 molécules HLA les plus communes dans des centaines de populations à travers le monde, celles qui se lient le plus fortement aux peptides du nouveau coronavirus", explique Alicia Sanchez-Mazas, professeure à l’Unité d’anthropologie de l’UNIGE, citée mercredi dans un communiqué de cette dernière.

Classification des molécules HLA

Plus de 7000 peptides peuvent être dérivés de l’ensemble des protéines virales du coronavirus. La chercheuse et son équipe internationale ont utilisé des outils bioinformatiques permettant de prédire des forces de liaison entre les molécules HLA et les peptides sur la base de leurs propriétés physico-chimiques. Des modèles statistiques ont ensuite été utilisés pour comparer les fréquences de ces variants dans les différentes populations humaines.

En classant les 450 molécules HLA selon leur capacité plus ou moins forte à lier les peptides du coronavirus, l’étude fournit un inventaire de référence essentiel pour identifier les susceptibilités ou résistances génétiques plus ou moins grandes des individus face au virus. Elle montre également que la fréquence de ces variants HLA diffère de manière significative d’une population à l’autre.

"Il ne faut cependant pas en tirer des conclusions trop hâtives. Les molécules HLA contribuent à la réponse immunitaire mais elles ne sont de loin pas les seuls éléments permettant de prédire une résistance efficace ou non à un virus", souligne José Manuel Nunes, de l'UNIGE, co-auteur de la publication.

Molécules "généralistes"

Dans la même étude, les auteurs ont aussi analysé les liaisons HLA-peptides pour la totalité des protéines de 6 autres virus à potentiel pandémique (2 autres coronavirus, 3 virus influenza de la grippe et le virus HIV-1 du sida).

Il en ressort que de nombreux variants HLA sont capables de se lier fortement aux peptides de l’ensemble des 7 virus étudiés. D’autres font de même pour tous les virus de type respiratoire (coronavirus et influenza). Cela signifie donc qu’il existe de nombreuses molécules HLA "généralistes", efficaces contre de nombreux virus différents.

Une suite logique à cette étude sera de déterminer quels sont précisément les peptides du coronavirus qui sont le plus fortement liés aux molécules HLA. Ce sont en effet ces peptides qui auront les plus fortes chances de déclencher une réaction immunitaire efficace. Leur identification sera une information essentielle pour le développement d’un vaccin. Ces travaux sont publiés dans la revue HLA.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Un court déplacement pour le leader

Publié

le

Le FCZ de Bo Henriksen peut prendre le large en tête de la Super League (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

A nouveau en tête de la Super League, le FC Zurich effectue le court déplacement de la Schützenwiese à Winterthour samedi à 20h30 dans le cadre de la 16e journée.

Les joueurs du coach Bo Henriksen peuvent prendre le large en attendant le choc YB-Servette de dimanche.

Le FCZ, qui a récupéré le sceptre de leader samedi passé en battant Young Boys 3-1, possède deux longueurs d'avance sur les Bernois et les Genevois qui s'affrontent dimanche au Wankdorf. Jonathan Okita et ses équipiers ont le vent en poupe, contrairement à Winterthour qui couche sur une série de trois défaites en championnat.

Les deux matches programmés samedi à 18h verront s'opposer des équipes de bas de classement. La lanterne rouge Stade Lausanne-Ouchy, qui reste également sur trois défaites d'affilée, accueille un FC Bâle qui espère confirmer son regain de forme (deux succès dans ses trois dernières sorties).

Septième avec une marge de huit unités sur Bâle et de neuf sur le SLO, Lausanne-Sport se déplace pour sa part au Letzigrund pour y affronter Grasshopper. Les Vaudois restent sur six matches sans défaite (quatre victoires, deux nuls), alors que GC (10e à 5 points du LS) a perdu trois de ses quatre dernières parties en SL.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Racisme: la future présidente de la CFR ne veut pas "tout changer"

Publié

le

Ursula Schneider Schüttel a été conseillère nationale de 2012 à 2015, puis de 2017 à 2023 (archives). (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

La future présidente de la commission fédérale contre le racisme (CFR), Ursula Schneider Schüttel, entend poursuivre les chantiers ouverts par sa prédécesseure après son entrée en fonctions en 2024. "Ce n'est pas mon genre de tout changer", dit-elle.

L'actuelle présidente de la commission, la Genevoise Martine Brunschwig Graf, qui termine son mandat en décembre après douze ans à la tête de la CFR, a effectué un "très bon travail", relève Mme Schneider Schüttel dans un entretien diffusé samedi par La Liberté.

"Nous ne parlions pas colonialisme il y a une dizaine d'années, alors que c'est un sujet prégnant aujourd'hui", ajoute la Fribourgeoise. Mme Brunschwig Graf a également ouvert plusieurs chantiers "en lien avec les jeunes, la pédagogie ou la formation des enseignants".

Fermeté et objectivité

Face au racisme, il faut faire preuve de "fermeté", poursuit Mme Schneider Schüttel, mais aussi "d'objectivité", "par exemple en expliquant clairement quels sont les critères qui permettraient une telle qualification afin d'éviter de coller simplement une étiquette".

Il faut aussi "des pistes pour enclencher un changement", ajoute l'avocate de Morat (FR). "C'est une des seules façons de permettre à la population de percevoir le racisme".

La conseillère nationale socialiste non réélue en octobre ne craint pas de s'attaquer à l'UDC, comme l'a récemment fait la PLR Martine Brunschwig Graf. "Si j'avais peur de tout cela, je n'aurais pas accepté le poste", indique-t-elle. "J'ai toujours cherché à regarder les problématiques par tous les angles afin de rester le plus objective possible. Je continuerai à travailler comme cela".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

6e succès pour Lausanne, Fribourg gagne aussi, pas Genève

Publié

le

Le LHC a pu célébrer sa 6e victoire de rang (© KEYSTONE/PostFinance/GEORGIOS KEFALAS)

Lausanne a signé un sixième succès de rang en National League. Les Vaudois ont battu Ajoie 4-3 ap à Porrentruy.

Deux points pour le LHC. Les mauvaises langues diront: seulement. Car il est vrai que les Lions auraient dû quitter le Jura avec trois points de plus. Après le 2-3 de Riat à la 46e, les joueurs de Geoff Ward ont bénéficié de plus d'une minute à 5 contre 3. Et malgré un siège en règle du but ajoulot, les Lausannois ne sont pas parvenus à prendre ce deuxième but d'écart qui aurait certainement démoralisé leurs adversaires.

Au lieu de ça, les Jurassiens se sont accrochés et ont fini par égaliser à la 56e grâce à Hazen. Pour les Ajoulots, cette venue de Lausanne était à traiter comme un back to back avec une bonne semaine de préparation. Ils ont obtenu un point car au cours de la prolongation, les Finlandais du LHC ont fait leur boulot. Haapala a trouvé Suomela pour le deuxième point vaudois. Lausanne conserve bien entendu sa 4e place.

Genève battu bêtement

Celui qui comprend la saison de Genève est prié de s'expliquer immédiatement. Quand on a l'impression que le club du bout du Léman va relever la tête, il replonge dans ses travers. Recevoir Langnau, sans être méprisant envers les Emmentalois, devrait signifier trois points pour les Aigles. Pas forcément trois points faciles, mais trois points quand même. Genève s'est incliné 2-0. Et pourtant le club entraîné par Jan Cadieux dispose d'une force de frappe offensive à même de mettre en difficulté les Tigres.

Seulement les stars genevoises sont restées muettes. Au contraire des "nobodies" emmentalois que sont Meier et Erni, deux défenseurs qui n'ont par exemple pas le prestige de Tim Berni, Simon Le Coultre ou Roger Karrer.

Echangé contre Marco Maurer pour le mois de décembre, Julius Honka a fait ses débuts avec les Grenat. Mais le défenseur finlandais n'a pas franchement aidé ses nouvelles couleurs. Sans commettre d'erreurs majeures cela dit, alors que Robert Mayer s'est en quelque sorte fabriqué le 0-1 sur un tir de Noah Meier qui n'était pas ultra dangereux.

Le champion pointe au 10e rang actuellement. Clairement indigne de ce que l'on attend d'un club qui a soulevé la coupe au printemps dernier.

Fribourg va mieux

Fribourg semble avoir vraiment mis fin à sa série négative. A Rapperswil, les Dragons ont réussi à repartir avec la totalité de l'enjeu (4-1). Sans parler de piège, ce déplacement en terres saint-galloises avait tout de la possible peau de banane. Parce que Rapperswil broie du noir en championnat et que Fribourg traverse une période un peu moins faste qu'en début de saison.

Seulement les joueurs de Christian Dubé ont su se montrer solides et consciencieux. Même s'ils ont encaissé le 1-1 en laissant trop d'espace à Albrecht, les Fribourgeois ont globalement retrouvé leur aplomb défensif. Et devant, DiDomenico (quel but!) et Wallmark ont mené la charge, même si le but de la victoire sera le 1-2 de Bykov à la 27e.

Bienne ne va pas bien. Les Seelandais ont courbé l'échine à domicile face au leader Zurich. Les Lions se sont imposés 3-2. Une réussite en power-play de Derek Grant à la 53e a permis aux Zurichois de l'emporter. Bienne croupit à la 11e place à six longueurs de Genève. L'entraîneur Petri Matikainen est-il en danger?

Dans les autres matches, Davos a écrasé Berne 7-0, tandis que Lugano a fait sien le derby tessinois en dominant Ambri 5-0. A noter que la ligne Carr-Thürkauf-Granlund a encore fait des dégâts. Le dernier match de la soirée a vu Kloten s'imposer 3-2 ap à Zoug. Assez surprenant, mais les Aviateurs restent sur trois victoires sur leurs quatre derniers matches.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage mardi, 206 millions de francs seront en jeu. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 4, 10, 14, 38 et 50 et les étoiles 9 et 12.

Lors du prochain tirage mardi, 206 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

Les entreprises genevoises questionnent les défis de l'IA

Publié

le

A Genève, une étude est lancée pour étudier l'impact de l'intelligence artificielle sur l'économie (image d'illustration). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

A Genève, les entrepreneurs du canton avaient rendez-vous vendredi pour évoquer les défis liés à l'intelligence artificielle (IA) à l'occasion de la 9e édition du Forum économie numérique (FEN). Ils ont pu participer à des ateliers pratiques pour apprendre notamment à concevoir un agent conversationnel.

Il était aussi possible de tester le fonctionnement du "machine learning" (auto-apprentissage de la machine), de découvrir les opportunités offertes par l'IA dans les ressources humaines et d'apprendre à générer un "prompt" (instruction donnée à l'IA), indique le Départemement de l'économie et de l'emploi dans un communiqué.

Le canton tient à accompagner les entreprises dans la transition numérique. Dans cette optique, le DEE a dévoilé vendredi une série de guides pratiques. Ces fascicules portent sur les thématiques suivantes: cyber-risques, intelligence artificielle, blockchain, open data, protection des données et responsabilité numérique des entreprises.

Elaborés en partenariat avec l'Université de Genève (UNIGE) et la Haute école de gestion de Genève (HEG), ces guides proposent une approche des thématiques de façon vulgarisée afin de faciliter leur compréhension et leur adoption au sein des entreprises. Dès janvier 2024, le DEE proposera aussi gratuitement deux nouvelles formations d'une journée sur l'IA et la blockchain à la HEG Genève.

Enfin, le DEE a annoncé qu'il lançait une étude sur les impacts de l'IA sur l'économie genevoise. Il veut notamment évaluer les mesures nécessaires pour accompagner l'adoption de l'IA dans les entreprises.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture