Rejoignez-nous

Actualité

Une vignette électronique optionnelle

Publié

,

le

S'ils le souhaitent, les automobilistes pourront renoncer à la vignette autocollante au profit d'une version électronique (archives). (©KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Les Suisses devraient avoir le choix entre une vignette auto électronique et l’autocollant à placer chaque année sur le pare-brise dès 2022. Le Conseil fédéral a transmis mercredi au Parlement ce projet.

La vignette autocollante a été introduite en 1985 en Suisse et elle ne disparaîtra pas complètement. Le détenteur de véhicule aura le choix entre l’autocollant sur le pare-brise ou une vignette électronique. Plusieurs pays ont déjà adopté la vignette électronique ou ont l’intention de le faire dans un proche avenir.

La vignette autocollante continuera à être vendue en Suisse et à la frontière. À l’étranger, seule l’acquisition de la vignette électronique sera possible.

La vignette électronique ne sera pas liée à un véhicule déterminé mais à une plaque de contrôle. Celui qui optera pour cette solution devra donc faire enregistrer la plaque de contrôle de son véhicule dans le système, par l’intermédiaire d’une application Internet. Ce changement pourrait induire une baisse des recettes de 17,2 millions de francs par an au maximum.

Lorsque la part de vignettes autocollantes vendues sera inférieure à 10% du total des vignettes, elles ne seront plus vendues. Cela ne fait pas sens de continuer d’un point de vue économique et écologique, estime le Conseil fédéral.

Une modernisation

L’introduction d’une vignette électronique constitue un pas vers la numérisation. Les frais d’exploitation de la vignette autocollante seront réduits. La simplification de la distribution et une part aussi grande que possible de vignettes électroniques offrent un potentiel d’économie.

Les contrôles adaptés aux nouvelles conditions seront effectués comme jusqu’à présent par la police et l’Administration fédérale des douanes (AFD). Comme aujourd’hui, la redevance sera perçue par l’AFD et les cantons seront responsables de la distribution des vignettes.

Coûts

Les coûts des investissements sont sensiblement plus faibles pour le système dual proposé que pour un pur système de vignette électronique. Ils seront compris entre 4 et 5 millions de francs.

Grâce à l’abandon systématique de la vente de vignettes autocollantes à l’étranger, les coûts d’exploitation seront plus faibles. Selon des estimations, un tiers des 6,5 millions de vignettes vendues en Suisse seront électroniques.

Critiques en consultation

Lors de la consultation, des voix avaient critiqué le projet initial du Conseil fédéral qui voulait renoncer à la vignette autocollante. Ils ont émis des doutes quant à la protection des données.

Un système de contrôle global basé sur des images vidéo pour la reconnaissance des plaques de contrôle serait sans commune mesure avec le prélèvement d’une redevance annuelle forfaitaire simple. Pour assurer une couverture du réseau autoroutier, il faudrait prévoir environ 50 points de contrôle, ce qui nécessiterait d’investir 50 à 75 millions.

 

Source: ATS

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Les habitants des Eaux-Vives attendent le retour au calme

Publié

le

Depuis le début de l’été, les habitants des Eaux-Vives ont du s’accommoder des travaux. Sur la route de Chêne et l’Avenue Pictet de Rochemond automobilistes, cyclistes et piétons ont du composer avec les restrictions de circulation. Cette longue période de deux mois a perturbé les commerçants du quartier comme les riverains. A quelques jours de la fin des travaux, certains ne manquent pas de manifester leur exaspération et leur prochain soulagement.

Réactions des habitants des Eaux-Vives

Les nuisances étaient considérées comme supportables au regard de la modernisation en cours dans ce quartier emblématique de Genève.
Réactions des habitants des Eaux-Vives

Continuer la lecture

Actualité

Genève: rénovation d’un cinéma de quartier

Publié

le

Le cinéma indépendant Nord-Sud, à Genève, rouvre ses portes après treize mois de travaux de rénovation pour un montant de 2,2 millions de francs. Situé dans le quartier de la Servette, il compte désormais deux salles de 166 et 30 places dans des tein (©KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

A Genève, le cinéma indépendant Nord-Sud rouvre ses portes après treize mois de travaux de rénovation. Situé dans le quartier de la Servette, il compte désormais deux salles confortables. L’accueil est agrémenté d’un bar.

« Cela semble luxueux, mais le confort vise à encourager les gens à aller au cinéma, avec une convivialité qu’on n’a pas chez soi », a indiqué lundi Aude Vermeil, directrice de Fonction: Cinéma, lors de la présentation des lieux aux médias. L’association professionnelle pour le cinéma indépendant a initié la rénovation de quatre salles obscures genevoises: Le City et Cinélux en 2017, Les Scala en 2020.

Le Nord-Sud a été fermé pendant 18 mois. Construit en 1951, il avait été rénové en 1988 et est toujours géré par la même famille. Côté rue, une marquise dorée remplace désormais l’enseigne rouge. Lumineuse, l’entrée abrite la billetterie et un bar. « C’est important d’avoir encore des salles humaines », a souligné l’exploitante Marianne Darbellay, très émue.

Partenariat public-privé

Le cinéma compte à présent deux salles dans des teintes vert d’eau. Appelées « Nord » et « Sud », elles contiennent respectivement 166 et 30 places, contre 300 auparavant dans l’unique salle. Tandis qu’une rangée de fauteuils doubles, au fond de la grande salle, rappelle les anciennes loges, la petite salle est équipée de généreux fauteuils et de tablettes.

Les travaux se sont montés à 2,2 millions de francs sur les 7 millions du programme de rénovation des quatre cinémas soutenu pour moitié par la Ville de Genève et pour moitié par des fonds privés. « Il a fallu convaincre le Conseil municipal, mais on avait encore assez de salles indépendantes pour que ce soit viable », a relevé le conseiller administratif Sami Kanaan, en charge de la Culture.

Les salles indépendantes programment des films d’auteur et des films réalisés en Suisse. Dans le canton de Genève, les six cinémas indépendants représentent 20% des entrées, alors que les deux multiplexes et leurs 22 salles totalisent 75% de parts de marché, selon Aude Vermeil.

Des nouveautés

Le Nord-Sud programmait des films en prolongation, afin de leur permettre une certaine longévité sur les écrans. Dès mercredi, il proposera aussi des nouveautés et des avant-premières en présence de réalisateurs, a fait savoir son programmateur Laurent Dutoit, qui s’est dit « impatient de rouvrir ce cinéma! »

« Sans le Plan d’utilisation du sol, on ne serait pas dans ce cinéma car le propriétaire voulait changer l’affectation des lieux », a salué Mme Vermeil. Ce règlement de la Ville de Genève vise à maintenir des activités diversifiées et ouvertes au public dans les arcades. « Le cinéma fait vivre les restaurants et anime le quartier », a-t-elle relevé.

Source: ATS

Continuer la lecture

Actualité

80 000 élèves romands sont déjà rentrés

Publié

le

A une semaine de la rentrée des classes à Genève, d’autres suisses ont déjà repris le chemin de l’école. Plus de 43 000 élèves valaisans sont déjà rentrés. Dans le Jura bernois et à Bienne, plus de 9800 élèves ont sont revenus dans les salles de classe ce matin. Dans le canton de Neuchâtel, moins de 20 000 élèves ont repris les cours ce lundi. Les instituteurs neuchâtelois vont réviser leur copie en raison d’une nouvelle directive. Les enseignants ne devront plus donner de devoirs à rendre le lendemain, ni le vendredi pour le lundi suivant ! Ce test entre en vigueur aujourd’hui rapporte le journal « ArcInfo ». La directive sera totalement effective pour les élèves neuchâtelois dans un an. A l’origine de cette mesure, plusieurs témoignages de famille attestant de conflits quotidiens au sujet de ces tâches scolaires à effectuer. Les devoirs à la maison à rendre à plus longue échéance restent possibles mais leur temps devra être réduit de moitié par rapport aux précédentes directives du canton de Neuchâtel.

 

Continuer la lecture

A la une

Un riche programme pour les 100 ans du cirque Knie

Publié

le

A Genève, la rentrée des classes rime avec la venue du cirque Knie. Et cette année, il est centenaire. La première c’est ce vendredi 23 août et le programme s’annonce très riche.

La première représentation de la famille Knie a eu lieu en juin 1919 à Berne. Depuis elle a fait son chemin et le fameux cirque suisse est devenue une véritable institution. L’année 2019, un spectacle ponctué de souvenirs, comme l’explique Franco Knie Junior, le directeur technique.

Franco Knie Junior Directeur technique du cirque knie

Des générations de publics se sont succédés avec une fidélité métronomique. Le cirque est l’événement incontournable pour de nombreuses familles romandes.

Franco Knie Junior Directeur technique du cirque knie

Chaque année des comiques romands sont choisis pour la tournée et cette année, ce sont les deux Vincent, Kucholl et Veillon, qui vont assurer le spectacle. Avec quelques personnages célèbres de l’émission 120 secondes entre autres.

Une soirée a lieu ce soir, lundi, à Berne à l’occasion de ce centième anniversaire.

Continuer la lecture

Sport

Football: Signal Bernex résiste vaillamment avant de céder

Publié

le

Le capitaine bernésien Nicola Trifiletti et ses coéquipiers se sont battus sur chaque ballon avant de s'incliner Thoune (© Stéphane Chollet).

Battu par Thoune (0-2) dimanche, Signal Bernex est éliminé lors du premier tour mais quitte la Coupe de Suisse la tête haute. 

Si la logique a été respectée sans qu’on puisse crier au scandale, l’équipe de l’Oberland bernois ayant dominé cette partie comptant pour le premier tour principal de la Coupe de Suisse en se créant les meilleures occasions de but. On se doit de souligner à quel point le Signal FC Bernex Confignon a vendu chèrement sa peau.
Se battant sur chaque ballon, les Bernésiens sont parvenus à tenir en respect leurs adversaires durant une bonne heure, voire même à les faire reculer. Leur attaquant de pointe Mickaël Mboli a même tiré sur la barre transversale d’un tir pris des 35 mètres (55e). Le score était à ce moment-là de 0-0… avant que Thoune ne marque deux fois coup sur coup en à peine plus de cinq minutes.
Le train était passé… de quoi susciter quelques regrets, mais trop, car c’est finalement la satisfaction d’avoir vécu un moment intense qui prédominait tant chez les 1096 spectateurs présents dimanche au stade municipal que chez les joueurs de leur équipe favorite.

Nicola Trifiletti Capitaine du Signal FC Bernex Confignon

 

Photo: Stéphane Chollet.

Continuer la lecture