Rejoignez-nous

Actualité

Une doctoresse des HUG sous enquête pour des expertises controversées

Publié

,

le

Une doctoresse des HUG est actuellement mise en cause pour des pratiques controversées. Plusieurs familles l’accusent d’être à l’origine de la perte de la garde de leur enfant. Plus précisément, ce sont ses expertises familiales qui posent problème.

Cette médecin qui, rappelons-le, est présumée innocente, est spécialiste forensique en psychiatrie et psychothérapie. C’est elle qui est chargée par le Service de Protection des Mineurs de Genève ainsi que par le Tribunal de protection de l’adulte et de l’enfant de réaliser des expertises familiales lors de conflits entre parents. Problème : l’experte pose quasi systématiquement le même diagnostic : elle avance que les parents souffrent de troubles de la personnalité. Avec des conséquences non négligeables, puisqu’ils se voient bien souvent privés du droit de voir leurs enfants. Un collectif de parents s’est donc formé et remet en cause la qualité de ses expertises familiales.

Le collectif compte des dizaines de familles. Ce n’est pas une famille isolée dont on parle mais des dizaines de mamans et de papas de tous bords que nous avons rencontrés. Certains n’ont pas vus leurs enfants depuis des mois, voire un an, parce qu’ils sont diagnostiqués comme narcissiques avec des troubles mixtes. Ces familles se sont donc rassemblées pour espérer pouvoir peser dans la balance.

 Une situation qui a poussé les autorités à réagir. Un audit externe a été lancé en mars par les Hôpitaux universitaires genevois. Il a été confié à un médecin d’un autre canton  qui n’a aucun lien avec la doctoresse en question. Il dira s’il y a lieu d’émettre des critiques sur la qualité des expertises. Une information confirmée par Mauro Poggia. Le conseiller d’Etat chargé de la santé n’est pas étonné de ces critiques. Mais il souligne l’importance de les vérifier.

Cour des comptes saisie

La Cour des comptes a également été saisie dans cette même affaire. L’avocat mandaté par les parents se pose des questions sur la manière dont fonctionne cette Doctoresse. Si elle est à 100% aux HUG, a-t-elle par exemple la possibilité de faire des expertises  judiciaires à titre privé ? Ce que Mauro Poggia dément. La lettre adressée à la Cour des comptes parle également de troublantes connivences entre la Doctoresse et le Service de protection des Mineurs. Ce qui poserait des questions quant à son indépendance. Une plainte a également été déposée auprès de la commission de contrôle de gestion du Grand Conseil genevois vendredi après-midi. Précisons que la doctoresse, en question, n’a pas souhaité s’exprimer tant que l’audit est en cours, de même que les HUG.

REPLAY

2 Commentaires

2 Comments

  1. Pour nombre d’expertises psychiatriques, les conclusions sont posées et le rapport est fait en conséquence.

    Une enquête c’est un pas à considérer, le pas suivant consiste dans les remédiations (Voir le rapport de la Cour des comptes sur le Service de protection des mineurs – 2016 – dépendant du DIP, aucun effet notoire aujourd’hui). Il reste le silence.

    Il n’y a pas que dans l’affaire Ramadan que « Le silence est un véritable poison » au DIP. La vérité est étouffée par exemple pour les accidents à l’école, les graves dysfonctionnements au Service de la protection des mineurs (un directeur n’a pas pris les mesures pour des enfants placés par ce service et abusés par un membre de leur famille d’accueil)…

  2. De oliveira Mena

    12 mars 2019 à 10 h 08 min

    Je suis moi meme maman des jumelles de bientot 12 ans…. je me considere comme une personne de plus lesee par ce service dans la mesure ou j ai perdu la garde et le droit de voir mes filles grandir comme tout parent…. tout cela parce que j ai refuse d aller voir un psy et de doner mon aval pour que le tribunal des mineurs consulte mon dossier medical. Oui je le refuse toujours et je paie le prix fort.

    Je ne peux pas comprendre que l on puisse donner autant de pouvoir a ces services!!!
    Je ne peux pas comprendre que depuis la naissance de mes enfants que j ai porte a terme, pour lesquelles j ai failli perdre la vie, pour lesquelles j ai ete seule presente pendant les 3 annees apres la separation avec le pere. 3 annees ou elles ont ete choyees, aimes, afin de leur apporter le necessaire apres cette douloureuse experience qu est la separation des parents car le pere a refait ca vie a peine 4 mois apres…

    Que dire??? Que dire des lois en matiere d enfants en Suisse??? Que dire de ces gens qui se croivent tout puissants et, que le sont d ailleurs????

    Que dire de cette dictature???? Oui il s agit d une dictature!!! Cela semble etrange d evoquer tel mot en Suisse…. pourtant c est le cas!!!
    Que dire d une juge pour qui l aspect financier est plus important que la presence parentale???
    Que dire et que faire quand des copinages ce sont formes et que ces dits services ferment les yeux aux agissements d un des parents??? Ou est le sens de vos lois???
    Vos lois ne vont pas de pair avec le mot justice!!! Oh que NON!!!

    Mes enfants m ont ete retirees un maudit matin le 29 octobre 2016.

    Depuis, je me rebelle a ma maniere.
    Plus la force de dialoguer avec ces gens pour lesquels d ailleurs je n ai pas de respect!!!

    On m ordonne d aller voir un psy sur pretexte que j ai un trouble du comportement?!
    Pourtant, le meme directeur qui a valide l ivasion ce 29 oct 2016 est accuse par l assistante social qui est venu ce jour la de… harcelement sexuel!!!

    A present c est cet article qui m interpelle…

    Et dans l histoire ce sont des parents comme moi qui devons faire preuve de bonne foi… allucinant!!!!

    Je me demande: combien de familles encore devront faire les frais des agissement de ces gens?????

    Combien????

    Tout le monde sait et rien n est fait pour que cela change!!!

    Cela dure depuis des annees!!!

    Conceil d etat??? Qui doit repondre des blessures que ces gens laissent derriere eux via leurs decisions??? Oui il s agit bien des blessures!!!! Ce ne sont pas des plaies visuelles mais elles sont bien la!!!

    En attendant ces gens continuent de vivre leur vie normallement… alors que d autres meurent a petit feu car quand on touche a NOS ENFANTS on touche au plus profond de nous meme.

    #parentsenfantsmeurtris!!!
    #mortspmi
    #URGENTchangementloisenfantsparents
    #reparationlegal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Club Sport

Basketball: une déception vite évacuée pour Genève Elite

Publié

le

La participation à la finale de la SBL Cup demeure le moment fort pour Sabrina Palie (à gauche) et ses coéquipières de Genève Elite (© Swiss Basketball/Jonathan Picard/archives/DR).

Eliminées par Winterthour en trois matches lors des demi-finales des play-offs, les joueuses de Genève Elite ont vite évacué leur déception, tant les satisfactions ont été nombreuses cette saison.

L’élimination subie face à une équipe que les Genevoises avaient battue deux fois cette fois est plus rageante qu’elles se sont inclinées trois fois de justesse en autant de rencontres (76-80 a.p., 69-74 et 68-77 a.p.). Ce d’autant plus que des trois défaites, deux l’ont été après une, voire deux prolongations et que les écarts ont été faibles. L’Américaine de Winterthour Labrittney Jones (pivot de 185 cm) a inscrit 89 au total lors des trois matches. Pourtant, selon la meneuse et arrière shooteuse française Sabrina Palie, la joueuse la plus expérimentée de l’équipe, les Zurichoises ont quand même gagné en équipe et ce n’est pas tout… Il y a un autre facteur qui s’est avéré déterminant.

Sabrina Palie Meneuse et arrière de Genève Elite

 

Quoi qu’il en soit, le bilan est clairement positif ! D’ailleurs, la déception de l’élimination a vite été évacuée. Le palmarès 18-19 est eloquent pour les joueuses de Plan-les-Ouates: demi-finalistes des play-offs, finalistes de la SBL Cup (l’ex-Coupe de la Ligue) ; il n’y a que la Coupe de Suisse où ça s’est moins bien passé pour elles avec une élimination fin octobre en huitièmes de finales. Mais c’était face à Elfic Fribourg, les ogresses de la sphère orange féminine helvétique qui dévorent tout sur leur passage.

L’éclosion d’Emma Chardon

Difficile de rêver mieux! Surtout si on songe que cette équipe de Genève Elite devait en principe être reléguée à la fin de la saison dernière…
Et ce n’est pas tout ! Il y a eu un événement en forme de reconnaissance pour cette équipe : la sélection d’Emma Chardon ailière de 17 ans pour un camp d’entraînement de deux semaines aux Etats-Unis avec la NBA Academy. Un camp scruté par les entraîneurs des équipes universitaires américaines. Cette simple convocation est déjà une forme de reconnaissance pour tout le travail de formation effectué à Genève.

Sabrina Palie Meneuse et arrière de Genève Elite

 

Cette équipe a donc tout l’avenir devant elle.Reste à savoir ce qui lui manque encore pour franchir un cap supplémentaire et accéder, par exemple, à la finale du championnat. L’expérience, sans doute. Mais ces joueuses ont pu exprimer leur talent sans pression cette saison, car on ne les attendait pas si haut, et il y a un élément qui manque à cette formation genevoise pour y parvenir.

Sabrina Palie Meneuse et arrière de Genève Elite

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuer la lecture

Actualité

Les départements de la culture et des constructions visés par un audit

Publié

le

Le BGE avait déjà eu son propre audit, entraînant le départ de son directeur.

En Ville de Genève, les départements de Sami Kanaan et Rémy Pagani vont être passés au crible. C’est ce qu’a décidé hier le conseil municipal par 38 oui contre 23 non. Les refus émanant des rangs de l’UDC et les Socialistes.

Pour rappel, en mars 2018, Patricia Richard, conseillère municipale PLR et des deux indépendants Pierre Gauthier, Stéphane Guex-Pierre avaient formulé cette demande d’audit soupçonnant une «gestion dysfonctionnelle des ressources humaines dans le département municipal de la culture et du sport».

La demande avait ensuite été élargie au département des constructions, dirigé par Rémy Pagani.

En plénière, le magistrat socialiste, Sami Kanaan a expliqué qu’il n’avait rien contre un audit mais qu’il déplorait les méthodes de la commission des finances, les qualifiant de « gesticulations politiques ». Le PLR Simon Brandt, membre de cette commission et candidat au conseil administratif en 2020 répond:

Simon Brandt Chef de groupe PLR et candidat au Conseil administratif

Rappelons que Sami Kanaan est le seul membre de l’exécutif actuel à se représenter pour les municipales de 2020.

L’audit concernera donc aussi le département des constructions, dirigé par Rémy Pagani. Notamment suite à la lettre d’un corbeau adressée aux chefs de groupe. Comment Rémy Pagani voit ce futur audit?

Rémy Pagani Conseiller administratif

Le Municipal a voté un crédit de 100 000 francs pour financer ces audits.

@marie_prieur

Continuer la lecture

Le Club Sport

A 17 ans, Paloma Mello nagera au Mondial sénior de natation artistique

Publié

le

Paloma Mello lors de la manche 2 des Worlds Series à Alexandropoulos [Photo Delphine Berenguer]

Elle a 17 ans et représente son club de natation artistique (nom remplaçant natation synchronisée depuis 2017) des Dauphins Synchro de Vernier depuis ses 6 ans. Paloma Mello a cette année franchi un cap avec une première participation au Championnat suisse élite qui se sont tenus le week-end du 13 au 14 avril dernier, le tout avec un certain succès puisqu’elle a remporté la médaille de bronze en solo tech (seule dans le bassin avec des figures imposées). Une médaille de bronze accompagnée d’une médaille d’or par équipe chez les juniores.

Deux semaines auparavant, Paloma Mello participait à la deuxième manche des World Series en Grèce, un mois d’avril chargé. Radio Lac a été à la rencontre de la jeune nageuse verniolane et de celle qui l’entraîne depuis 7 ans Delphine Berenguer.

Paloma Mello & Delphine Berenguer Dauphins Synchro Vernier

Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Première réunion du nouveau comité de pilotage pour la patinoire

Publié

le

La fin du GSHC aux Vernets se rapproche lentement mais surement

Le projet de nouvelle patinoire a connu une petite avancée la semaine dernière avec une réunion du Comité de pilotage (CoPil) du projet.

Forcé de repartir de zéro suite à la nouvelle répartition des département, le CoPil a émis le préavis de ne se concentrer que sur l’emplacement de Trèfle-Blanc. En résumé, sous réserve d’un total renversement de situation venant du Conseil d’Etat, tout autre projet (emplacement de la voirie, parking des Vernets etc.) serait laissé tomber. Les explications du Conseil d’Etat à la tête du Département de la cohésion sociale Thierry Apothéloz.

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

 

Le dernier projet en date est celui proposé par Olivier Plan, un projet 100% privé. Pour autant, le CoPil n’a pas encore retenu de modèle économique qui sera proposé au gouvernement genevois

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

 

« Il y aura un appel d’offres »

Cette première réunion du CoPil constitue donc une avancée dans ce dossier tortueux. Une avancée qui permet de formaliser: même si le projet d’Olivier Plan est actuellement le seul publiquement connu, un appel d’offres aura lieu pour cette nouvelle patinoire.

Thierry Apothéloz Conseiller d'Etat

Affaire à suivre…

 

 

Propos recueillis par Marie Prieur

Texte web: Sébastien Telley

Continuer la lecture

Actualité

Le Salon du Livre vous embarque dans son tram littéraire

Publié

le

C’est une nouveauté de l’édition 2019 du Salon du Livre.

Le vendredi 3 mai entre 18h et 19h, un apéritif sera servi dans l’un de ces anciens trams que vous avez probablement déjà vu passer si vous êtes un habitué du centre-ville genevois.

In vino veritas

Des vins de la région et des auteurs exclusivement suisses seront présentés. L’occasion de découvrir de la bonne littérature dans un environnement original. C’est en effet l’un des objectifs du Salon cette année : faire dialogue les lettres avec toutes les autres formes d’art, et sortir de la simple enceinte de Palexpo. Les places sont évidemment limitées, donc il faudra se dépêcher pour profiter de cette belle promenade.

Pour réserver vos places, c’est par ici.

Continuer la lecture