Rejoignez-nous

Actualité

Voyage à Abu Dhabi: les contradictions de Pierre Maudet

Publié

,

le

Cette photo immortalise la rencontre au Grand Prix de formule 1 entre Pierre Maudet et Hazza bin Zayed, le vice-président d'Abu Dhabi.

C’est l’information de la journée à Genève : Pierre Maudet a effectué en novembre 2015 un voyage aux Emirats Arabes Unis dont les contours restent flous…

Pierre Maudet à Abu Dhabi
Pierre Maudet à Abu Dhabi

Le conseiller d’Etat a assisté au Grand Prix de Formule 1 d’Abu Dhabi en compagnie de sa famille, de son bras droit et d’un entrepreneur genevois. Le magistrat chargé de la sécurité et de l’économie indique à la Tribune de Genève qu’il s’agit d’un déplacement privé. Or, Pierre Maudet y a effectué des actes officiels : il a rencontré le prince héritier d’Abu Dhabi ainsi que le vice-président de l’Exécutif de l’Emirat. Raphaël Leroy, le rédacteur en chef de Radio Lac a enquêté durant plusieurs mois sur cette affaire. Ce qui frappe, ce sont les nombreuses contradictions du magistrat.

Pierre Maudet est parti du jeudi 26 au lundi 30 novembre 2015 à Abu Dhabi. Il a voyagé avec sa femme et ses trois jeunes enfants. Il est passé par le service du protocole de l’aéroport de Genève avant que son chef de cabinet Patrick Baud-Lavigne et un professionnel de la construction l’utilisent à leur tour et les rejoignent dans l’avion. Tous ont volé ensemble en business class sur la compagnie Etihad Airways. Et il ne s’agit pas d’un upgrade comme le conseiller d’Etat l’évoque ce vendredi dans la Tribune de Genève.

Le 26 mai 2016, il y a tout juste deux ans maintenant, Pierre Maudet a eu un échange écrit avec le rédacteur en chef de Radio Lac, toujours en sa possession. L’intéressé confirmait avoir voyagé en business class, sans jamais faire état d’un quelconque upgrade. Il mentionnait d’ailleurs à l’époque avoir « déboursé 4000.- ce qui correspond très exactement au coût d'un vol aller-retour en business class pour 2 adultes et 3 enfants de moins de douze ans sur la compagnie Etihad, selon les sites de booking actuels ». Le conseiller d’Etat a manifestement et soudainement changé de version aujourd’hui.

En réalité, les 4000 francs avancés par Pierre Maudet correspondent au prix du voyage en business class pour une seule personne. Pour 5 voyageurs, le prix monte à plus de 30'000 francs aux dates du Grand Prix de Formule 1. Soit plus d’un salaire mensuel net d’un conseiller d’Etat genevois.

Pierre Maudet n’a jamais pu nous donner les preuves de paiement de ce séjour. Ni celle de ses billets d’avion. Ni la facture de la chambre qu’il a occupée au luxueux Emirates Palace avec sa famille. Cette chambre justement. En mai 2016, le magistrat avançait avoir résidé dans une chambre double Coral avec vue sur le jardin d’une valeur de plus de 4000 francs pour 4 nuits. Or, la Tribune de Genève parle aujourd’hui d’une suite. Ce qui est confirmé par différentes sources à l’Emirates Palace. Cette suite, appelée Khaleej, coûte au moins deux fois plus chère que la chambre Coral.

En mai 2016 toujours, Pierre Maudet nous dit d’abord avoir été « invité par des amis genevois amateurs de Formule 1 » tout en indiquant avoir « pris en charge une partie, soit l'équivalent du déplacement ». Avant de rectifier le lendemain : « je suis parti avec des amis genevois amateurs de Formule 1, dit-il, prenant en charge le montant du voyage. » Aujourd’hui, nous avons droit à une troisième version.

Il y a trois scénarios sur le financement du voyage. Le premier est celui défendu par Pierre Maudet : ce serait lui qui a payé. Dans ce cas, pourquoi refuse-t-il d’en faire la preuve ? Pourquoi articule-t-il un montant farfelu tant pour les billets d’avion que pour la chambre d’hôtel ? Des questions qui accréditent d’autres thèses. La seconde justement serait celle qu’il a articulé lors de notre premier échange : des amis fans de Formule 1 lui ont payé le voyage. Mais qui ? L’entrepreneur avec qui il a voyagé ? Pourquoi pas, mais il ne le revendique plus aujourd’hui. Et s’agissant d’un ministre de l’économie en exercice, cela serait problématique. Enfin, le dernier scénario est celui d’une invitation de l’Emirat. Pierre Maudet aurait été invité par les Emirats Arabes Unis à assister au GP de Formule 1 avec sa famille, comme ils le font régulièrement avec d’autres autorités étrangères. Ce qui expliquerait le mélange des genres actuel entre un voyage privé et une visite officielle.

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage de l'Euro Millions, 77 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 10, 23, 33, 35 et 37, ainsi que les étoiles 5 et 10.

Lors du prochain tirage mardi, 77 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Le chemin de croix de Wanders sur 10'000 m

Publié

le

Julien Wanders a souffert à Tokyo (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Julien Wanders est arrivé au bout de son chemin de croix en 21e position en finale du 10'000 m aux JO de Tokyo. Le Genevois a concédé un tour au vainqueur, l'Ethiopien Selemon Barega.

Cette première finale d'athlétisme dans la moiteur tokyoïte s'est inscrite dans le prolongement de la saison pour Wanders, marquée par des performances assez médiocres pour un athlète de son niveau. Une pneumonie au printemps l'avait sérieusement handicapé.

Le protégé du coach italien Renato Canova s'est accroché pour terminer, en 28'55''29, à près d'une minute 40 de son record de Suisse. La course a été marquée par quelques défaillances terribles, comme celle de l'Australien Patrick Tiernan, arrivé en titubant à la 19e place.

Selemon Berega, en 27'43''22, s'est imposé au finish devant les favoris ougandais, et en l'absence du double tenant du titre Mo Farah (GB), pas qualifié. Le recordman du monde Joshua Cheptegei est médaillé d'argent, à 4 dixièmes, et son compatriote Jacob Kiplimo en bronze. Wanders finit sixième Européen.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Suisse: 47,9% de la population entièrement vaccinée, selon l'OFSP

Publié

le

Depuis le début de la campagne de vaccination, 8'978'071 doses de vaccin ont été administrées. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Du 23 juillet au 29 juillet, 230'434 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en Suisse. Au total, 47,9% de la population est donc entièrement vaccinée, selon les données publiées vendredi sur le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Depuis le début de la campagne de vaccination, 8'978'071 doses de vaccin ont été administrées. 4'139'512 personnes ont reçu deux doses de sérum et 699'047 jusqu'à présent une seule piqûre.

En moyenne, 32'919 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections a ralenti de 28%.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Coronavirus

La Suisse compte 800 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Les patients Covid-19 occupent 4% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 67,90% (Photo d'illustration). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La Suisse compte vendredi 800 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore deux décès supplémentaires et 20 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 22'343 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 3,58%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 9'425, soit 109,03 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,26. Les patients Covid-19 occupent 4% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 67,90%.

Au total 8'978'071 doses de vaccin ont été administrées et 47,88% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 9'912'600 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 4'966'810 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 717'665 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 9'053'135 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'417 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 29'497.

Le pays dénombre par ailleurs 5'700 personnes en isolement et 6'318 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 914 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Deuxième baisse du baromètre KOF en juillet, reprise en bonne voie

Publié

le

Les perspectives dans les industries de la métallurgie, de l'électricité, de la chimie, de la pharmacie et du plastique sont en train de s'affaiblir. (archives) (© KEYSTONE/DPA/JULIAN STRATENSCHULTE)

Pour la deuxième fois consécutive, le baromètre conjoncturel du KOF affiche un recul en juillet, mais reste largement au-dessus de sa moyenne à long terme. L'économie suisse confirme ainsi sa forte expansion même si le rythme de ces derniers mois pourrait ralentir.

Le baromètre établi par l'institut de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) a perdu 3,5 points pendant le mois sous revue pour s'établir 129,8 points, selon un communiqué paru vendredi. Cette évolution s'inscrit dans la fourchette des économistes sondés par AWP, les plus optimistes ayant tablé sur 132,0 points et les plus pessimistes sur 120,0.

Les experts de l'institut zurichois expliquent que les perspectives demeurent bonnes dans la manufacture, pour la demande en provenance de l'étranger, la construction, les services financiers, le domaine de l'assurance ainsi que la consommation des ménages. Mais elles sont moins favorables que les mois précédents.

En revanche, le KOF observe une amélioration dans les secteurs liés à l'hébergement, à la restauration et aux autres services.

Pour les prévisionnistes, les nuages s'accumulent plus particulièrement au niveau du climat général des affaires, de la compétitivité de la Suisse et des perspectives d'exportation et d'emploi.

Une analyse plus détaillée par secteurs montre que les perspectives dans les industries de la métallurgie, de l'électricité, de la chimie, de la pharmacie et du plastique sont en train de s'affaiblir.

Cela n'empêche pas les indicateurs de ces secteurs de tourner à une vitesse supérieure à la moyenne sur le long terme tant au niveau de la production que de la commercialisation, précise le KOF.

Ce dernier table, selon ses dernières estimations de fin juin, sur un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 4,0% cette année et de 2,8% en 2022.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture