Rejoignez-nous

Coronavirus

Zoug réduit à son tour la durée de la quarantaine de 10 à 7 jours

Publié

,

le

Suivant d'autres cantons, Zoug réduit la durée de la quarantaine de dix à sept jours (image d'illustration). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

A Zoug, la quarantaine est réduite de 10 à 7 jours, conformément aux recommandations publiées vendredi par l'Office fédéral de la santé publique pour lutter contre le Covid. Le Tessin, Genève, Bâle-Ville, Vaud, le Valais et le Jura ont déjà annoncé suivre cette règle.

Cet assouplissement doit permettre d'atténuer les conséquences de la pandémie sur la société. La mesure s'applique aux personnes qui vivent dans le même ménage que la personne contaminée ou qui ont été en contact étroit avec elle. La quarantaine est levée après sept jours si aucun symptôme n'est apparu. Aucun test n'est nécessaire.

Les personnes qui ont reçu la dose de rappel ou ont été complètement vaccinées depuis moins de quatre mois ou ont guéri récemment sont exemptées de quarantaine. De même que les personnes qui travaillent dans certains secteurs essentiels comme la santé, sans qui la prise en charge de patient serait menacée.

Le landammann Martin Pfister aimerait que la nouvelle réglementation soit harmonisée le plus rapidement possible au niveau fédéral afin d'éviter toute confusion, indiquent samedi les autorités zougoises dans un communiqué. Ces adaptations sont nécessaires en raison du variant Omicron qui entraîne une forte augmentation du nombre de cas dans toute la Suisse.

Le service du traçage de contacts du canton de Zoug continuera d'informer toutes les personnes contaminées par SMS dans les 24 heures après la confirmation du résultat positif. En plus de recevoir des rappels du comportement à adopter, elles seront invitées à faciliter le travail de ce service en listant leurs cas contacts proches.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coronavirus

L’OFSP annonce 10'788 nouveaux cas de coronavirus en sept jours

Publié

le

La Suisse a enregistré 10'788 nouveaux cas de coronavirus en sept jours, selon les données de l'Office fédéral de la santé publique. (photo symbolique) (© KEYSTONE/TI-PRESS/ALESSANDRO CRINARI)

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 10'788 nouveaux cas de coronavirus en sept jours. On déplore 12 décès supplémentaires et 150 malades ont été hospitalisés.

Il y a sept jours, l'OFSP avait annoncé 12'929 cas sur le même laps de temps. Le même jour, il dénombrait 21 décès et 198 hospitalisations supplémentaires. En une semaine, le nombre de nouveaux cas a ainsi reculé de 16,6%. Les hospitalisations ont dans le même temps baissé de 24,2%.

605 personnes se trouvent actuellement aux soins intensifs. Les patients Covid-19 occupent 5,3% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 73,1%.

Depuis le début de la pandémie, 3'659'935 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 21'476'194 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 13'314 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 53'152.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

CHUV: crédit pour sept lits supplémentaires en soins intensifs

Publié

le

Le CHUV doit pouvoir ouvrir sept lits supplémentaires en soins intensifs dès octobre (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Conseil d'Etat vaudois veut accorder 1,5 million de francs supplémentaires au CHUV en 2022 pour lui permettre d'ouvrir sept lits en soins intensifs. Objectif: pouvoir absorber un éventuel afflux de patients Covid à partir de l'automne.

Ce crédit supplémentaire, qui doit encore être validé par la Commission des finances du Grand Conseil, financera le dispositif d'octobre à décembre prochain. "La somme allouée est entièrement destinée à l'engagement de personnel spécialisé – les infrastructures (lits, équipements, locaux) existent déjà et sont suffisantes", indique vendredi l'Etat de Vaud dans un communiqué.

Il précise que la dotation du service sera augmentée de 32,5 EPT (équivalents plein temps) d'infirmiers ou d'infirmières dans un service qui en compte aujourd'hui 161,4 EPT pour l'exploitation de 35 lits. Des médecins et des physiothérapeutes seront également recrutés.

L'objectif, en cas de recrudescence du Covid-19, consiste à pouvoir accueillir les patients "sans devoir embaucher dans l'urgence des personnels de santé spécialisés ni devoir fermer des blocs opératoires", comme cela a été le cas lors des premières vagues.

En dehors des périodes de crise, cette réserve d'effectifs doit permettre de diminuer la charge de travail du personnel des soins intensifs, d'augmenter le nombre de professionnels en formation et de donner des jours de récupération aux équipes, poursuit le communiqué.

Loi fédérale

Avec cette demande de crédit, le Conseil d'Etat vaudois se conforme à la loi Covid-19 votée en décembre dernier par les Chambres fédérales. Celle-ci oblige les cantons à anticiper et financer des capacités de réserve.

Ce dispositif devra être maintenu aussi longtemps qu'il existe un risque de pics d'activité liés au Covid-19. Son coût annuel est estimé à près de 6 millions de francs, juge le canton de Vaud. Il ajoute qu'il continuera "à intervenir pour que la Confédération participe à ces coûts dès lors que c'est elle qui ordonne cette obligation."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

L’OFSP annonce 12'929 nouveaux cas de coronavirus en sept jours

Publié

le

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 12'929 nouveaux cas de coronavirus en sept jours (photo symbolique). (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 12'929 nouveaux cas de coronavirus en sept jours. On déplore 21 décès supplémentaires et 198 malades ont été hospitalisés.

Il y a sept jours, l'OFSP avait annoncé 16'606 cas sur le même laps de temps. Le même jour, il dénombrait 16 décès et 307 hospitalisations supplémentaires. En une semaine, le nombre de nouveaux cas a ainsi reculé de 22,1%. Les hospitalisations ont dans le même temps baissé de 35,5%.

632 personnes se trouvent actuellement aux soins intensifs. Les patients Covid-19 occupent 5,70% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 76,10%.

Depuis le début de la pandémie, 3'649'152 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 21'411'781 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 13'300 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 52'962.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Les cantons ne veulent pas prendre en charge les coûts des tests

Publié

le

Les cantons souhaitent que la Confédération continue à financer les tests Covid-19 après 2023 (archives). (© Keystone/GAETAN BALLY)

Les cantons, les partis et des organisations grincent des dents face à la proposition gouvernementale de prolonger certains éléments de la loi Covid-19. Ils critiquent notamment le fait que les cantons doivent prendre en charge les coûts des tests à partir de 2023.

Certains instruments éprouvés de la loi Covid-19 doivent être valables jusqu'en juin 2024, selon le Conseil fédéral, qui devrait transmettre son projet au Parlement avant la session d'été. Ces mesures doivent permettre au gouvernement d'agir lors de futures vagues saisonnales de coronavirus.

Dans le cadre de la consultation qui échoit le12 au lieu du 9 mai, comme l'a confirmé le Département fédéral de l'intérieur à Keystone-ATS, l'Union suisse des arts et métiers (usam) se montre sceptique face à une telle prolongation. Le canton de Berne trouve le délai trop long, tandis que le canton de Zurich le trouve juste.

Proposer une offre étoffée

Plus en détail, la règlementation concernant la prise en charge des coûts des tests Covid-19 devrait être étendue. Le Conseil fédéral propose que ces coûts soient pris en charge par la Confédération jusqu'à fin 2022.

Ensuite, et jusqu'à mi-2024, la responsabilité reviendrait aux cantons qui devront proposer une offre suffisamment étoffée. Ils pourront définir eux-mêmes quels tests seront pris en charge. Les principaux concernés se montrent opposés.

Il est incompréhensible que le Conseil fédéral propose un changement de prise en charge des coûts pendant les mois d'hiver, a écrit la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS) à Keystone-ATS. Les coûts varieraient inévitablement d'un canton à l'autre.

"Tourisme des tests"

La CDS s'attend également à des différences dans l'offre de tests. "Elle pourrait certes émettre des recommandations sur la stratégie de tests, mais les cantons ne seraient pas tenus de les suivre." Le canton de Zurich parle d'un potentiel "tourisme des tests".

La CDS évalue aussi à plusieurs centaines de millions de francs les coûts supplémentaires que devraient supporter les cantons. "Ceux-ci assument déjà une charge considérable aux niveaux logistique, financier et de personnel en s'occupant de l'infrastructure de test."

Nidwald craint lui que les particuliers doivent assumer ces coûts, puisque les caisses-maladie n'entrent en ligne de compte qu'en cas de décision de traitement. Un dépistage à grande échelle de la population n'a actuellement plus beaucoup d'importance, et si cela devait à nouveau être le cas en raison de la situation épidémiologique, la Confédération devrait financer les tests, écrit de son côté le Conseil-exécutif bernois.

Zurich rappelle que le Parlement fédéral s'est prononcé en faveur d'une prise en charge des coûts par la Confédération. Selon lui, transférer cette responsabilité aux cantons violerait le principe de l'équivalence fiscale.

La majorité des partis soutient l'avis des cantons. Le PVL, les Verts et le PS trouvent aussi que la Confédération doit financer les tests. L'UDC souhaite que les tests soient payés à titre privé et seulement dans des cas exceptionnels par les cantons.

Application SwissCovid

D'après le projet, la base légale de l'application SwissCovid devrait aussi être étendue afin que cette dernière puisse être réactivée en cas de besoin. Le canton de Zurich salue cette proposition, estimant que l'application empêche des fermetures d'établissements. Le PVL et les Verts sont aussi d'accord.

En revanche, le canton de Berne se montre plus critique: l'application n'a été que peu utilisée, elle doit donc être définitivement abandonnée, selon lui. Tandis que l'UDC partage cet avis, le PLR demande que l'application soit améliorée si elle devait être remise en service.

Certificats sanitaires

La nécessité de prolongation concerne aussi les certificats Covid-19. Ils doivent rester compatibles au niveau international afin d'assurer la liberté de voyager.

Pour l'UDC, les certificats ne doivent être prolongés que s'ils sont explicitement utilisés pour des voyages internationaux, et non pour un usage à l'intérieur du pays. Au contraire, le PVL trouve que les certificats permettent de surveiller la situation sanitaire.

Le projet gouvernemental inclut aussi les compétences qui règlent l'encouragement du développement de médicament contre le coronavirus. Les Verts ont encore une fois souligné la responsabilité de la Suisse de garantir un accès équitable aux vaccins et aux biens médicaux à l'échelle mondiale.

Les dispositions dans le domaine du contrôle des frontières, des étrangers et de l'asile sont également concernées par la prolongation. Tout comme les dispositions pour protéger les personnes vulnérables sur leur lieu de travail. En revanche, la base légale pour les aides économiques et les mesures pour cas de rigueur ne sont pas touchées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

L’OFSP annonce 16'606 nouveaux cas de coronavirus en sept jours

Publié

le

En une semaine, le nombre de nouveaux cas a reculé de 26,9%. Les hospitalisations ont dans le même temps baissé de 7,8%. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 16'606 nouveaux cas de coronavirus en sept jours. On déplore 16 décès supplémentaires et 307 malades ont été hospitalisés.

Il y a sept jours, l'OFSP avait annoncé 22'730 cas sur le même laps de temps. Le même jour, il dénombrait 31 décès et 333 hospitalisations supplémentaires. En une semaine, le nombre de nouveaux cas a ainsi reculé de 26,9%. Les hospitalisations ont dans le même temps baissé de 7,8%.

587 personnes se trouvent actuellement aux soins intensifs. Les patients Covid-19 occupent 6,80% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 70,80%.

Depuis le début de la pandémie, 3'636'221 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 21'335'828 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 13'272 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 52'694.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture