Rejoignez-nous

Mobilité

Vaud étoffe son offre et étend la communauté tarifaire Mobilis

Publié

,

le

Château-d'Oex, Rossinière et Rougemont rejoignent la communauté tarifaire Mobilis dès le 10 décembre (image d'illustration). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Dès le 10 décembre, la communauté tarifaire vaudoise (CTV) s'étendra aux trois communes du Pays-d'Enhaut (Château-d'Oex, Rossinière et Rougemont), ainsi qu'au Chablais valaisan (Massongex, Collombey-Muraz, Monthey, Troistorrents). Elles seront désormais accessibles grâce à un seul titre de transport Mobilis. L'offre régionale continuera aussi de se densifier.

Soutenue par le canton, cette extension permet à la CTV de couvrir désormais l'ensemble du territoire vaudois et au-delà, relève un communiqué publié lundi. Elle "reflète la volonté de l'Etat de faciliter l'accès à la mobilité durable dans toutes les régions", conformément aux objectifs du Plan climat vaudois.

L'avantage pour les usagers: des prix plus bas via un système tarifaire par zones, ainsi que la possibilité de voyager en train, bus ou funiculaire avec un seul titre de transport, autant de fois que désiré, pendant la durée et dans le périmètre de validité de ce dernier.

A titre d'exemple, le prix d'un abonnement Château-d'Oex-Rougemont baissera d'environ 15% pour les jeunes et d'environ 10% pour les adultes.

Ces baisses de prix seront d'autant plus importantes pour des déplacements intégrant les transports urbains. Un trajet depuis le coeur de Lausanne (en combinant métros, bus et trains) jusqu'à Château-d'Oex reviendra environ 10% moins cher qu'actuellement pour un billet classique, et environ 20% moins cher pour un abonnement adulte.

Dans le cadre du Plan climat

Dans le cadre du changement d'horaire 2024, plusieurs autres améliorations seront également proposées, dont la cadence aux 30 minutes pour les trains entre Palézieux et Payerne le dimanche également. L'offre du réseau régional de bus sera enrichie sur l'ensemble du territoire cantonal.

Au total, près de 570 allers-retours seront ajoutés et financés dans le cadre des mesures du Plan climat vaudois. A titre d'exemple, une nouvelle ligne rapide (CarPostal) sera créée entre Moudon et Epalinges; 10 allers-retours (MBC) mis sur pied les dimanches entre Morges et Etoy; la ligne (TPC) reliant Leysin à Château-d'Oex sera renforcée la semaine et le week-end; ou encore dix nouveaux allers-retours (TPN) permettront de compléter la cadence à 30 minutes la semaine entre Nyon et Gingins.

Enfin, une hausse générale du nombre de courses nocturnes aux veilles de fêtes et pont de l'Ascension est notamment prévue sur l'ensemble du réseau. Afin d'informer la population, une campagne de communication essentiellement digitale sera déployée dès le mois de décembre dans le canton.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Le conseiller fédéral Albert Rösti inaugure un GIMS centenaire

Publié

le

Le conseiller fédéral Albert Rösti a fait le tour du Salon international de l'automobile de Genève (GIMS), à Palexpo, après avoir officiellement ouvert la 91e édition de la manifestation. (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le conseiller fédéral Albert Rösti a officiellement ouvert mardi la 91e édition du Salon international de l'automobile de Genève (GIMS). L'UDC a souligné combien la manifestation centenaire est une scène pour l'innovation technologique.

Le Bernois s'est d'abord adressé aux hôtes internationaux en anglais pour les enjoindre à dire à leurs entreprises du secteur que le GIMS va rester "le meilleur salon de l'auto au monde". Après quatre ans d'absence, notamment en raison de la pandémie due au Covid-19, la manifestation se tient à Palexpo depuis lundi et jusqu'à dimanche, avec un panel d'exposants fortement réduit.

"Au vu de la situation climatique mondiale, nous devons mettre les nouvelles technologies au service d'une mobilité durable", a relevé le chef du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). L'électrification des véhicules va accroître les besoins en électricité, a-t-il ajouté, plaidant pour la nouvelle loi sur un approvisionnement sûr, en votation le 9 juin.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

Plus d'avions dans le ciel suisse, mais pas autant qu'en 2019

Publié

le

Archives (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)
Le trafic aérien a continué sa progression en Suisse en 2023, enregistrant une hausse de 5.1%, indique Skyguide mardi dans un communiqué. Il reste toutefois inférieur de 7,6% au niveau de 2019, avant la pandémie de coronavirus.

Avec la reprise du trafic de vacances, les vols vers et au départ des aéroports de Genève (+6,6%) et Zurich (+15,1%) ont cru plus que la moyenne entre 2022 et 2023, précise le contrôleur aérien. La ponctualité des vols civils contrôlés par Skyguide était, elle, "très élevée", avec 97,7% des vols à l'heure.

L'entreprise détenue majoritairement par la Confédération boucle l'année sur un bilan financier positif. Le résultat d'exploitation de Skyguide a augmenté de 9.5% en 2023, à 530 millions de francs.

Ce résultat est cependant inférieur aux attentes, explique l'entreprise, principalement parce que le trafic s'est redressé moins vite que prévu. Un autre facteur expliquant le bénéfice moins bon qu'attendu est la migration en cours de son système vers une nouvelle infrastructure technique virtualisée.

L'ancienne infrastructure n'est pas entièrement hors-service et ce double fonctionnement temporaire entraîne des coûts plus élevés, note le contrôleur aérien. Il augmente également les risques d'erreur: trois incidents ont eu lieu entre le début de l'année 2023 et aujourd'hui débouchant sur des perturbations du trafic aérien à l'aéroport de Zurich, sans toutefois compromettre la sécurité, selon Skyguide.

Continuer la lecture

Genève

Renault, l'électrique et les véhicules chinois, stars du salon de l'auto

Publié

le

(KEYSTONE/Martial Trezzini)

Après quatre éditions annulées, le salon international de l'automobile de Genève a fait son grand retour ce lundi. Après la journée presse, le public est attendu mercredi. 

Redémarrage en douceur pour le salon international de l’automobile de Genève. Après cinq ans d'absence, le GIMS a rouvert ses portes à la presse ce lundi matin. Un salon en version réduite avec seulement une vingtaine de constructeurs présents. Benoît Rouchaleau a sillonné les halles de Palexpo pour assister à la renaissance du GIMS. Son reportage. 

Benoît RouchaleauReportage

Parmi les stars du salon, le constructeur français Renault en a profité pour présenter en première mondiale sa nouvelle R5 électrique. Feux arrière verticaux, couleurs flashy, sièges sculptés et aileron arrière: la petite voiture multiplie les clins d'œil à son ancêtre des années 70. Sylvain Darphel du Groupe Renault.

Sylvain DarphelGroupe Renault

Avec moins de constructeurs présents, ça laisse de la place aux plus modestes, comme Ludovic Lazareth qui vient d’Annecy en France voisine et qui présente des machines uniques ou en série limitée.

Ludovic LazarethSociété Lazareth

Notez que la journée de samedi est déjà complète. 

Continuer la lecture

Mobilité

Le Parlement vote le crédit pour le tunnel Morges-Perroy

Publié

le

L'aménagement ferroviaire prévu dans le cadre de Rail 2050 bénéficiera de près de 3 milliards de francs supplémentaires (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le tunnel ferroviaire entre Morges et Perroy (VD) est en bonne voie pour décharger la ligne Genève-Lausanne. Le National a accepté lundi une enveloppe de 1,3 milliard dans le cadre de la stratégie "Rail 2050". D’autres projets concernent la Suisse romande.

Au vote sur l'ensemble, le projet qui porte sur un total de près de 3 milliards de francs pour des extensions ferroviaires dans le cadre de la "Perspective Rail 2050" a été adopté à la quasi-unanimité. Le dossier avait déjà passé sans encombre au Conseil des Etats en décembre dernier.

La stratégie 2050 autour des grands centres urbains est la bonne , a relevé Delphine Klopfenstein Broggini (Verts/GE), rappelant qu'il y avait beaucoup de retard. Les investissements dans les infrastructures doivent répondre à la croissance démographique, a renchéri Andri Silberschmidt (PLR/ZH).

Le National s’est en outre rallié au Conseil des Etats qui a demandé 350 millions de plus pour divers projets. L’un d’eux, de 100 millions, vise à corriger les effets négatifs de l’horaire 2025 en Suisse romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

Le nombre de passagers dans les aéroports suisses augmente

Publié

le

En chiffres absolus, l'aviation civile a enregistré 9,7 millions de passagers de plus en 2023 qu'en 2022. Mais leur nombre est toujours inférieur de 9% à celui de 2019, l'année précédant le début de la pandémie de Covid-19. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les aéroports suisses ont enregistré 53,3 millions de passagers en 2023 pour le trafic de ligne et le trafic charter. Par rapport à l'année précédente, le nombre de passagers a donc augmenté de 22%, a indiqué vendredi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

En chiffres absolus, l'aviation civile a enregistré 9,7 millions de passagers de plus qu'en 2022. Mais leur nombre est toujours inférieur de 9% à celui de 2019, l'année précédant le début de la pandémie de Covid-19, a précisé l'OFS.

Le nombre de mouvements aériens - c'est-à-dire de décollages et d'atterrissages - a également augmenté par rapport à 2022 : 15% de mouvements supplémentaires ont ainsi été enregistrés, soit 408'957 au total. Ils étaient également inférieurs au niveau de 2019, selon l'OFS, avec 13% de mouvements aériens de moins.

Contrairement au trafic de personnes, les transports de marchandises ont diminué en 2023 par rapport à 2022 : le nombre de tonnes transportées a baissé de 2%. Par rapport à 2019, il y a même eu 20% de transports de marchandises en moins.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture