Rejoignez-nous

Suisse

Une centaine de personnes à une manifestation pro-loups à Lausanne

Publié

,

le

Les manifestants pro-loups ont défilé samedi dans les rues de Lausanne avec des pancartes et une gerbe de fleurs en hommage aux loups "tués par les autorités" de différents cantons. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une petite centaine de personnes ont manifesté samedi à la place de la Riponne à Lausanne pour la sauvegarde du loup et de la biodiversité. Le rassemblement était organisé par l'association suisse "Defend The Wolf" avec neuf autres organisations de défense du grand prédateur.

Leurs responsables sont venus faire passer un message clair: plus de tirs de régulation et non à la nouvelle ordonnance sur la chasse que l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) tente "de faire passer en force". Celle-ci prévoit d'éliminer 60% des loups en Suisse, en fixant un seuil de douze meutes et en autorisant le tir de meutes entières.

Le Conseil fédéral a en effet mis en consultation urgente jusqu'à mercredi dernier une ordonnance fédérale de mise en oeuvre de la révision de la loi sur la chasse. Adoptée par les Chambres fédérales en décembre 2022, cette dernière permet de réguler de manière proactive la population de loups sur le territoire helvétique.

Gerbe de fleurs déposée

La manifestation qui a rassemblé dès 15h00 une petite centaine de personnes, selon Keystone-ATS, s'est mise en marche vers 16h00 pour défiler dans les rues de la capitale vaudoise depuis la place de la Riponne. Un "village associatif" avait par ailleurs été mis sur pied sur cette même place.

"I love loups", "Le loup dynamise la biodiversité", "Non aux tirs de loups", pouvait-on lire sur les pancartes. Des photos et des peluches du grand prédateur étaient également brandies par les manifestants.

Une gerbe de fleurs en hommage aux loups "tués par les autorités" de différents cantons a été déposée sur la place du Château Saint-Maire, siège du gouvernement vaudois.

Pétition en cours

L'association "Defend The Wolf" a été créée en janvier 2018. Son objectif est la défense du loup en Suisse et en France en aidant au retour naturel du loup et sa protection sur ces territoires. Elle milite fermement pour une interdiction des tirs de régulation.

Elle a d'ailleurs lancé une pétition, intitulée "Arrêtez le massacre des loups", adressée au conseiller fédéral en charge de l'environnement Albert Rösti. Les récoltes de signature sont en cours.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Tirs près du CICR à Gaza: 22 morts et 45 blessés

Publié

le

Des tirs mortels ont été effectués près du CICR à Gaza. (© KEYSTONE/AP/Abdel Kareem Hana)

Des "tirs de gros calibre" ont endommagé le bureau du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Gaza, qui est entouré de centaines de personnes déplacées, faisant 22 morts et 45 blessés, a indiqué l'organisation sur le réseau social X.

"Cet incident a provoqué un afflux massif de victimes vers l'hôpital de campagne de la Croix-Rouge, situé à proximité" qui "a reçu 22 morts et 45 blessés", écrit le CICR, qui dénonce les "nombreux graves incidents" de ces derniers jours "qui mettent en danger la vie des humanitaires et des civils".

L'armée israélienne a intensifié vendredi ses frappes sur la bande de Gaza dans lesquelles au moins 30 Palestiniens ont été tués selon des médecins, et a échangé de nouveaux tirs transfrontaliers avec le Hezbollah libanais.

Le ministère de la Santé du gouvernement de la bande de Gaza, territoire dirigé par le mouvement islamiste palestinien Hamas, a lui fait état de 25 morts et 50 blessés, accusant les Israéliens d'avoir "ciblé les tentes des civils déplacés à Al-Mawasi", zone dans le sud de la bande de Gaza, proche de Rafah.

De son côté, un porte-parole de l'armée israélienne a indiqué à l'AFP qu'"une première enquête menée suggère que rien n'indique qu'une frappe ait été effectuée par l'IDF (armée israélienne, NDLR) dans la zone humanitaire d'Al-Mawasi". "L'incident est en cours d'examen", a ajouté le porte-parole.

Selon le CICR, les tirs de "gros calibre ont atterri à quelques mètres du bureaux et des résidences du Comité international de la Croix-Rouge vendredi après-midi".

"C'est l'un des nombreux graves incidents de sécurité qui se sont produits ces derniers jours. Des balles perdues ont déjà atteint des structures du CICR", indique l'organisation.

"Tirer si dangereusement près des structures humanitaires, dont les parties au conflit connaissent l'emplacement et qui sont clairement marquées de l'emblème de la Croix-Rouge, met en danger la vie des civils et du personnel de la Croix-Rouge", souligne-t-elle également.

L'organisation rappelle qu'en vertu du droit international humanitaire, les parties au conflit ont l'obligation de prendre "toutes les précautions possibles" pour éviter des pertes en vies humaines dans la population civile, des blessures aux personnes civiles ou des dommages aux biens de caractère civil, y compris les installations humanitaires.

La guerre à Gaza, déclenchée par une attaque sanglante du Hamas le 7 octobre contre le sol israélien, a entraîné la mort de 1194 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l'AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

Sur 251 personnes enlevées ce jour-là, 116 sont toujours retenues à Gaza dont 41 sont mortes, selon l'armée israélienne.

L'offensive israélienne qui a suivi dans la bande de Gaza a fait jusqu'à présent 37'431 morts, en majorité des civils, selon des données du ministère de la Santé du gouvernement de Gaza.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / blg / afp

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

La loterie transnationale Euro Millions est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 3, 4, 7, 11 et 17 ainsi que les étoiles 3 et 12.

Lors du prochain tirage mardi, 204 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande. Cette loterie transnationale est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse et le Liechtenstein.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

ONU: une experte veut bannir la prostitution et vise la Suisse

Publié

le

La rapporteuse spéciale de l'ONU sur la violence contre les femmes Reem Alsalem dénonce les avantages que l'Etat obtient de la prostitution en Suisse et demande de mettre un terme à l'achat d'actes sexuels (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Une rapporteuse spéciale de l'ONU demande aux Etats de criminaliser l'achat d'actes sexuels. Vendredi au Conseil des droits de l'homme à Genève, elle a souhaité que les consommateurs soient considérés comme délinquants. Dans un rapport, elle cible notamment la Suisse.

"La prostitution ne peut être considérée comme un travail", a affirmé la rapporteuse spéciale sur la violence contre les femmes, Reem Alsalem, qui ne s'exprime pas au nom de l'ONU. Or, en Suisse comme dans d'autres pays, "l'Etat légalise, organise et réglemente l'activité et tire profit de la prostitution d'autrui ainsi que tous les établissements sexuels commerciaux", dit son rapport.

Le texte relève que "la dépénalisation du commerce sexuel a empêché d'identifier et de poursuivre les trafiquants aussi activement qu'il l'aurait fallu".

La rapporteuse veut un cadre légal abolitionniste. De la protection des victimes à la décriminalisation des prostituées en passant par la criminalisation d'achat d'actes sexuels et du proxénétisme et par une campagne d'explications auprès des consommateurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Une commission ne veut pas du Pacte mondial de l'ONU sur les migrations

Publié

le

L'adhésion de la Suisse au Pacte mondial de l'ONU sur les migrations a fait polémique en Suisse. Une pétition pour son rejet a même été déposée (archives). (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE)

La Suisse ne doit pas ratifier le Pacte mondial de l'ONU sur les migrations. La commission de politique extérieure du Conseil des Etats a repris le traitement de ce dossier, après que le Parlement l'a suspendu en 2021.

Ce Pacte, adopté par l'Assemblée générale de l'ONU en décembre 2018, est un cadre d'action global destiné à améliorer la coopération internationale dans le domaine des migrations transnationales. Selon la commission, la Suisse ne retirerait pas d'avantages concrets en le ratifiant, indiquent vendredi les services du Parlement.

De plus, les intérêts de la Suisse en matière de politique migratoire sont mieux servis si elle continue à s'abstenir aux votes concernant le pacte. Les risques liés à l'adhésion au pacte, notamment concernant les implications légales, l'emportent sur les éventuels avantages.

La commission exprime toutefois son soutien pour la coopération internationale en matière de migration. Une minorité rejette l'adhésion au pacte sans réserve. Une autre plaide en sa faveur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Réseaux de soins toujours refusés par la commission du National

Publié

le

La mesure phare du deuxième paquet de mesures à freiner la hausse des coûts de la santé ne convainc toujours pas la commission du National (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les réseaux de soins coordonnés ne doivent pas être admis comme nouveaux fournisseurs de soins. Malgré le "oui" du Conseil des Etats la semaine passée, la commission compétente du National réitère son refus.

Bien qu'elle reconnaisse que les traitements sont de meilleure qualité et plus efficaces lorsque les fournisseurs de prestations se coordonnent entre eux, la commission de la santé publique du National ne voit toujours pas de valeur ajoutée à l'introduction d'un nouveau fournisseur de soins. Par 14 voix contre 10, elle maintient sa décision de biffer ce point essentiel du deuxième paquet de mesures visant à freiner la hausse des coûts de la santé.

A ses yeux, il existe déjà des offres attrayantes et fonctionnelles. La commission doute que le potentiel d'économies escompté puisse être atteint, indiquent vendredi les services du Parlement.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture