Rejoignez-nous

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

,

le

Lors du prochain tirage du Swiss Loto, 4,4 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 5, 10, 15, 16, 19 et 22. Le numéro chance était le 2, le rePLAY le 2 et le Joker le 309181.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 4,4 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Nouveau directeur au Lausanne Palace

Publié

le

Le Lausanne Palace a un nouveau directeur (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Lausanne Palace change de direction. Après trois années à ce poste, Isabelle von Burg cède sa place à Quentin Delohen, ancien directeur notamment d'Aquatis.

Formé à l'Ecole hôtelière de Lausanne, Quentin Delohen compte à son actif "plus de 20 ans d'expérience en gestion hôtelière en Suisse", indique lundi le Lausanne Palace dans un communiqué.

Outre Aquatis (hôtel et aquarium) à Lausanne, il a occupé plusieurs autres postes de direction. Il officiait jusqu'ici chez Prime and Co à Genève, entreprise spécialisée notamment dans la restauration événementielle.

Le Lausanne Palace, l'un des trois cinq étoiles de la capitale vaudoise, était dirigé depuis trois ans par Isabelle von Burg. Sous sa direction, l'établissement a "entamé sa mue" et atteint "ses objectifs importants", comme la deuxième étoile Michelin pour La Table de Sarah et Franck Pelux ou la création d'une nouvelle entité visuelle, poursuit le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

La Nuit des images illumine Plateforme 10 à Lausanne

Publié

le

La Nuit des images quitte les jardins de l'Elysée pour investir Plateforme 10 (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La Nuit des images fait son grand retour à Lausanne, après cinq ans d'absence. L'événement festif investit samedi le site de Plateforme 10, où Photo Elysée a pris ses marques en 2022. Avec un menu foisonnant qui comprend pêle-mêle des projections sur les façades, une expo de la photographe Sabine Weiss, l'entrée libre aux trois musées, de la musique et des animations.

Après des années dans les jardins de l'ex-Musée de l'Elysée, le Quartier des arts de Plateforme 10 servira pour la première fois de décor à cette fête de la photographie. De18h00 à 01h00 du matin, une multitude d'animations, puis de projections sont au menu.

Cette dixième édition se déploiera sur l'ensemble du site proche de la gare, et investira des espaces peu utilisés jusqu'ici, comme le toit-terrasse de Photo Elysée et du mudac (design). Des projections illumineront les façades des deux bâtiments du site, dont celui du Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA).

Guerre et Nuit

Invité phare de la soirée, le photographe français Antoine d'Agata (1961), membre de l'agence Magnum, présentera un diaporama mélangeant 30 années de pratique, entre actualités de guerre et instantanés nocturnes des parias et des laissés-pour-compte. Après la projection, il reviendra sur sa carrière lors d'un entretien avec Nathalie Herschdorfer, directrice de Photo Elysée.

Debi Cornwall, la lauréate du Prix Elysée 2023, présentera son travail sur la mise en scène de la réalité et la frontière floue entre vérité et fiction. Au programme également, Cian Oba-Smith, Yuyan Wang, Matthieu Nicol, Antoine Martin ou Nikita Teryoshin.

Nouvelle exposition

A l'occasion de la Nuit des images, Photo Elysée dévoile une exposition consacrée à Sabine Weiss (1924-2021), à l'occasion du centenaire de la naissance de l'artiste. Le musée a invité la plasticienne française Nathalie Boutté à dialoguer avec son oeuvre.

La Nuit des images, c'est aussi une multitude d'animations, parfois ludiques. L'installation "Exquisite Corpse" des photographes Jaap Scheeren et Luke Stephenson invite le public à prendre part au jeu surréaliste, le cadavre exquis. Le musicien My Name is Fuzzy propose de grimper dans sa voiturette électrique transformée en discothèque pour une personne.

Sur un mode participatif, Damjanski propose une animation monumentale et hypnotique. Et dès l'entrée du site, des sets de DJs accueilleront le public durant toute la soirée.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Plans climats communaux: nouvelles subventions du canton de Vaud

Publié

le

La conseillère d'Etat vaudoise Christelle Luisier a présenté lundi les nouvelles aides financières du canton pour l'élaboration des plans climatiques des communes (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le Conseil d'Etat vaudois veut renforcer le soutien aux communes pour l'élaboration de leur plan climat. Une nouvelle enveloppe de 8 millions de francs est proposée.

De tels plans climatiques sont désormais imposés à toutes les communes du canton. L'obligation, qui figure dans la Constitution vaudoise, a été soutenue en juin dernier par le peuple. "Les communes ne peuvent plus ne rien faire", a rappelé lundi la conseillère d'Etat Christelle Luisier, devant la presse à Cully.

Le canton souhaite toutefois "accompagner" les communes dans ce processus, surtout les petites et moyennes qui n'ont encore rien entrepris, a ajouté la ministre.

Elle a rappelé que des programmes de subventions existaient déjà, dont le Plan énergie et climat communal (PECC), déjà sollicité par 80 communes depuis 2021. Le crédit de 8 millions de francs présenté lundi, et qui doit encore être validé par le Grand Conseil, vise à "élargir" ce soutien.

La subvention doit notamment servir à "un accompagnement technique" et pourra aller jusqu'à 20'000 francs par an. Elle permettra à une commune de se faire aider d'un expert pour élaborer son plan climat, a indiqué Christelle Luisier.

"Déclencheur" financier

Avec ce nouveau crédit, le Conseil d'Etat souhaite aussi mettre davantage en réseau les communes afin de "partager les bonnes pratiques", mais aussi renforcer l'appui assuré par l'Office cantonal de la durabilité et du climat (OCDC). La réalisation de certains projets "ciblés" est aussi prévue avec cette enveloppe.

Egalement présent lundi devant la presse, Jean-Yves Cavin, municipal à Bourg-en-Lavaux, a expliqué comment le PECC avait été "un déclencheur" financier. Dès 2022, il a permis à la commune de s'entourer d'experts et de mettre en place un catalogue de mesures: création d'un fond pour l'énergie, élaboration d'un guide pour l'installation de panneaux solaires ou encore nouvel éclairage public.

Le municipal a vanté "l'efficacité" d'un outil "orienté actions" et dont les premiers effets se déploient déjà dans sa commune. Christelle Luisier a, elle aussi, souligné la nécessité de proposer des démarches "pragmatiques" pour une application "concrète sur le terrain".

Elle a ajouté que les communes conservaient leur marge de manoeuvre pour définir leur plan d'actions. Outre les démarches PECC, d'autres programmes et stratégies sont possibles dans le canton, comme le label Cité de l'énergie, surtout utilisé par les villes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Du chlorate dans de nombreuses piscines en Suisse

Publié

le

Les piscines suisses ne sont pas toutes attentives à la trop forte présence de chlorate dans leurs eaux (photo prétexte). (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Sur 92 piscines testées en Suisse de mai à novembre 2023, une partie d'entre elles ne parvient pas à respecter en permanence la valeur maximale pour les sous-produits chimiques, contenant du chlorate. Ceux-ci sont liés à la désinfection de l'eau de baignade.

Dans 43 (47%) des établissements évalués, la concentration en chlorates - chlorate, bromate, perchlorate et trichloroacétate - était supérieure à la valeur maximale dans au moins un des échantillons d'eau de baignade prélevés, indique lundi l'association des chimistes cantonaux dans un communiqué.

La proportion dépassant la valeur maximale était légèrement plus élevée pour les piscines en plein air (49%) que pour les piscines couvertes (44%).

Ces chiffres ne sont pourtant pas représentatifs pour la Suisse et la Principauté du Liechtenstein, lit-on plus loin, car les échantillons ont été prélevés principalement dans des établissements qui avaient déjà été confrontés à un dépassement de la valeur maximale de chlorates par le passé.

Dans 84% des contrôles, les mesures exigées en cas de dépassement de la valeur maximale étaient entièrement ou au moins partiellement appliquées. Les entreprises s'efforçaient donc visiblement de s'améliorer, évaluent les chimistes. Cependant, dans 56% des établissements, la valeur maximale a de nouveau été dépassée dans l'eau de baignade.

En ce qui concerne les autres sous-produits de désinfection contrôlés (bromate, perchlorate, trichloroacétate), il n'y a en revanche aucun besoin d'amélioration, ou tout au plus un besoin ponctuel.

Santé des baigneurs

Pour une protection optimale de la santé des baigneurs, il est important que les établissements de bains s'efforcent de maintenir une concentration de chlorates aussi basse que possible, soulignent les chimistes cantonaux. A l'avenir, les services officiels de contrôle des denrées alimentaires prendront davantage en compte le sous-produit chlorate dans leur évaluation lors des inspections des piscines.

Les piscines sont invitées à contrôler les chlorates dans le cadre de leur autocontrôle, même si en raison des nombreuses voies d'introduction et de formation du chlorate dans l'eau de baignade, il est difficile de mettre en place des mesures efficaces et durables. Aucune valeur maximale pour ces produits n'a été fixée dans les ordonnances concernées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Sur la route, attention au personnel d'entretien

Publié

le

L'entretien des routes et de ses abords peut se révéler dangereux (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

"Respectez ma vie. Je protège la vôtre": comme chaque année à l'approche de l'été, le canton de Vaud lance une campagne de sensibilisation à destination des usagers de la route. Il rappelle que le personnel d'entretien des routes, qui assume cette mission de jour comme de nuit, court des risques élevés d'accident.

L’inattention et la distraction des personnes au volant sont l’une des principales causes d’accident. S’ils sont heureusement rares, ces derniers peuvent entraîner d’importantes séquelles et, même sans conséquences graves, ils restent un traumatisme, explique lundi l'Etat de Vaud dans un communiqué.

La campagne de prévention se déploie jusqu'au 4 août le long des routes cantonales vaudoises ainsi que sur le réseau autoroutier vaudois, genevois et fribourgeois. Elle se décline sur des affiches, des banderoles et des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux du canton et de la police vaudoise.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture