Rejoignez-nous

Suisse

Marco Sieber a entamé sa formation d'astronaute

Publié

,

le

La nouvelle volée d'astronautes avec, de gauche à droite, Marco Sieber (Suisse), Raphaël Liégeois (Belgique), Rosemary Coogan (Grande-Bretagne), Pablo Álvarez Fernández (Espagne) et Sophie Adenot (France). (© KEYSTONE/dpa/Rolf Vennenbernd)

La nouvelle classe de candidats astronautes de l'Agence spatiale européenne (ESA), parmi lesquels le Suisse Marco Sieber, s'est montrée "enthousiaste" au terme de son premier mois d'apprentissage. Ils seront officiellement consacrés au printemps 2024.

La nouvelle volée est venue devant les médias mercredi lors d'une conférence de presse au Centre européen des astronautes à Cologne (D). Elle comprend, outre Marco Sieber, le Belge Raphaël Liégeois, la Française Sophie Adenot, l'Espagnol Pablo Álvarez Fernández et la Britannique Rosemary Coogan.

Leur formation de base est appelée à se poursuivre jusqu'à fin mai 2024. De 2025 à 2030, chacun des cinq devrait avoir eu l'opportunité d'opérer au moins une mission longue (sans doute six mois) sur la Station spatiale internationale (ISS). Avant peut-être que l'un ou l'autre ne participe, à partir de 2030, au programme d'exploration lunaire Artemis, lui-même préparatoire d'une future mission pour Mars.

"Je me réjouis surtout de l'enseignement pratique", a déclaré Marco Sieber devant la presse. Le premier mois a été consacré principalement à des cours de biologie et de physique ainsi qu'à un entraînement sportif, a ajouté le médecin bernois de 34 ans.

La nouvelle volée d'astronautes de carrière de l'ESA avait été annoncée en novembre dernier au terme d'un processus de sélection portant sur 22'500 candidatures, dont 668 venues de Suisse.

Sur les traces de Nicollier

Marco Sieber a effectué son gymnase à Berthoud (BE), avant d'obtenir un doctorat en médecine de l'Université de Berne, consacré à la chirurgie robotisée. Au moment de sa nomination, il travaillait comme médecin-assistant en urologie au Centre hospitalier de Bienne.

Parachutiste dans l'armée, il possède une licence de pilote privé. Il a également travaillé comme médecin urgentiste sur hélicoptère et comme anesthésiste à Berne et Interlaken (BE). Il a aussi été médecin-chef auprès de la Swisscoy au Kosovo. Outre le suisse allemand et l'allemand, il maîtrise l'anglais et le français.

Le Bernois est désormais bien placé pour succéder un jour au pilote militaire et astrophysicien Claude Nicollier, seul Suisse à s'être rendu dans l'espace, où il a passé plus de mille heures. Le Vaudois a effectué quatre vols avec la navette spatiale de la NASA et notamment réparé le télescope spatial "Hubble".

Cette nouvelle promotion vient rejoindre les sept astronautes européens déjà en service, issus de la promotion 2009, qui comptait une femme. La nationalité des astronautes tient compte des équilibres entre pays et de leur contribution financière au budget de l'ESA.

Combinaisons de vol

"On a reçu nos combinaisons de vol hier, ce sont des petits éléments comme ça qui font que le rêve se matérialise encore un peu plus", a indiqué pour sa part le Belge Raphaël Liégeois, 35 ans.

Les élèves astronautes doivent suivre en moyenne 4 à 6 heures de cours par jour, auxquelles s'ajoutent l'entraînement physique et les heures d'étude. Le premier mois d'apprentissage a classiquement débuté par une information sur l'ESA et ses programmes spatiaux, avant le passage à des matières techniques, notamment la biologie appliquée en station spatiale.

Cette semaine, les candidats ont effectué des tests en piscine profonde, qui préparent aux sorties dans l'espace. La formation technique se poursuivra avec l'apprentissage du fonctionnement de Columbus, le module-laboratoire européen de l'ISS, ainsi que l'apprentissage du russe, qui reste indispensable sur l'ISS, où Moscou continue d'exploiter un segment de la station malgré les ruptures géopolitiques.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / Belga

Culture

Le sport et le dessin de presse à l'honneur à Morges

Publié

le

La Maison du dessin de presse de Morges, ici lors de la rétrospective 2023, consacre sa nouvelle exposition au sport (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

L'été sera sportif à la Maison du dessin de presse à Morges. Du 22 juin au 16 septembre, elle expose près de 140 dessins d'une trentaine d'artistes de Suisse, de France et d'Allemagne.

Cette nouvelle exposition fait écho aux grandes manifestations de l'été (Euro en Allemagne, JO de Paris). Des rendez-vous qui sont régulièrement croqués par les dessinateurs de presse, tout comme les polémiques liées au sport et les stars du domaine.

Pour cette exposition, intitulée "Il va y avoir du sport!", plus de 700 dessins ont été envoyés, mais les responsables n'en ont retenu qu'une partie, écartant notamment les sports hivernaux (pas de saison) ou le tennis (une exposition a déjà été montée dans le passé autour de Roger Federer).

Soulcié à l'honneur

Les dessins ont été répartis en thématique: le football (avec ses stars, sa FIFA, ses supporters, ses travers), les JO de Paris, le cyclisme, le climat, les sports aquatiques ou encore les femmes dans le sport. Un espace spécifique a été réservé à l'invité d'honneur de cette exposition, Soulcié, dessinateur de presse à L'Equipe.

"Avec son ton enlevé propre à son univers, son style graphique souvent disproportionné, Soulcié séduit par un humour inspiré qui vise juste. Adepte de l'absurde, il reste très au fait de l'actualité et ne manque jamais sa cible", écrivent les responsables du musée morgien.

Auteur de BD à ses débuts, Soulcié s'est ensuite tourné vers le dessin de presse, suivant les traces de ses idoles Cabu, Pétillon, Willem et Gary Larson. Il a collaboré à de nombreuses publications telles que La Revue Dessinée, Télérama, Fluide Glacial ou Fakir. Il officie aussi à 28 minutes sur Arte. Il est entré en 2014 à L'Equipe où, deux fois par semaine, il croque l'actualité sportive.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Lausanne: chute d'un arbre - rue de la Borde fermée à la montée

Publié

le

Suite à la chute d'un arbre, la circulation a été perturbéee samedi à la place du Tunnel, au bas de la rue de la Borde (photo prétexte). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Un glissement de terrain a entraîné la chute d'un arbre vers la place du Tunnel en bas de la rue de la Borde à Lausanne. Les lignes aériennes des TL sont endommagées. Le trafic devrait être perturbé samedi toute la journée.

La rue de la Borde est fermée à la circulation dans le sens de la montée, a précisé Michel Gandillon, porte-parole de la police de Lausanne à Keystone-ATS. Des spécialistes des Services industriels, des TL et des sapeurs-pompiers sont à l'oeuvre sur le terrain.

Des déviations de trafic ont été mises en place. La police de Lausanne conseille d’éviter le secteur.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

La CITraP contre un moratoire sur l’extension du réseau ferroviaire

Publié

le

La Communauté d'intérêts pour les transports publics demande des corrections à l'offre révisée pour le trafic ferroviaire à longue distance pour 2035 (photo symbolique). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Communauté d'intérêts pour les transports publics (CITraP) Suisse est contre un moratoire général sur les projets d'extension du réseau ferroviaire. Elle réitère ses critiques à l'encontre du concept 2035, craignant des détériorations massives de l'horaire.

La CITraP rejette les demandes de moratoire général sur les projets d'extension telles qu'elles ont été esquissées par les médias ces derniers jours, écrit-elle samedi dans un communiqué. Un arrêt de l'extension du réseau ferroviaire nuirait aux transports publics et provoquerait "un tas de ruines".

Par ailleurs, la communauté d'intérêts réitère ses critiques à l'encontre du concept d'offre révisé de l'Office fédéral des transports (OFT) pour le trafic ferroviaire à longue distance pour 2035. Elle exige de rendre public l'état actuel des bases de planification afin qu'une évaluation globale soit possible, craignant des détériorations "qui ne sont pas présentées aujourd'hui de manière transparente sur la table".

Améliorations

Le groupe se réjouit que "de premières améliorations aient été apportées par rapport à la situation d'il y a un an". Mais dans plusieurs régions de Suisse, des détériorations subsistent pour la clientèle des transports publics, telles que des ruptures de correspondances et des allongements sensibles de la durée du trajet, souligne-t-il.

La CITraP juge particulièrement incompréhensible que les temps de parcours prolongés de l'horaire 2025 soient maintenus dans le projet d'offre révisé 2035, entre autres sur les lignes Berne – Genève et Bienne – Genève. Elle demande une correction. Idem pour la liaison Rail-Jet Zurich-Sargans-Innsbruck-Vienne qui, détournée via Saint-Gall, serait allongée de 30 minutes.

Côté trafic international, la CITraP demande des améliorations rapides, notamment vers les n½uds de correspondance importants comme Lyon et Munich.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage de l'Euro Millions mardi, 166 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 2, 13, 16, 24 et 32 et les étoiles 1 et 7.

Lors du prochain tirage mardi, 166 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande. Cette loterie transnationale est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse et le Liechtenstein.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a atterri à Zurich

Publié

le

L'avion de Volodymyr Zelensky a atterri peu après 17h00 à l'aéroport de Zurich. Le président ukrainien est ensuite monté dans un hélicoptère pour se rendre directement au Bürgenstock (NW). (© KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a atterri vendredi après-midi à l'aéroport de Zurich, a constaté un photographe de Keystone-ATS. Il a ensuite poursuivi son voyage en hélicoptère jusqu'au Bürgenstock (NW) où débute samedi la conférence de paix sur l'Ukraine.

L'avion ukrainien transportant Volodymyr Zelensky a atterri peu après 17h00, comme l'a constaté un photographe de Keystone-ATS sur place. Le président ukrainien a été accueilli notamment par l'ambassadeur suisse en Ukraine, Felix Baumann, et par l'ambassadrice ukrainienne en Suisse, Iryna Wenediktova.

Au total, 92 pays seront représentés par 57 chefs d'Etat et de gouvernement à la conférence du Bürgenstock. La vice-présidente des Etats-Unis Kamala Harris et le président français Emmanuel Macron y sont attendus, de même que le chancelier allemand Olaf Scholz, le premier ministre canadien Justin Trudeau et son homologue japonais Fumio Kishida.

La conférence de deux jours entend créer les conditions d'un sommet pour la paix avec participation russe. Elle doit aussi traiter de sujets humanitaires comme la sécurité de l'approvisionnement en denrées alimentaires.

La Russie, qui mène une guerre d'agression contre l'Ukraine depuis février 2022, n'est pas représentée au Bürgenstock. Moscou a qualifié la conférence d'événement de propagande occidentale. La Chine a également refusé d'y envoyer une représentation.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture