Rejoignez-nous

Suisse

Les Suisses payent leurs données mobiles 31 fois plus cher que les Français

Publié

,

le

Image d'illustration (© KEYSTONE/DPA/FABIAN SOMMER)

La Suisse, îlot de cherté, aussi, pour la téléphonie mobile. Selon une étude comparative réalisée par Hello Safe sur les prix des données mobiles, la Suisse se classe au 7ème rang mondial des pays les plus chers en 2022

En Suisse, on débourse environ 7 francs pour un gigaoctet. C’est loin des 16 francs pratiqués au Yémen ou des 14 francs au Turkménistan mais c’est quand même 31 fois plus cher que chez nos voisins français. Et même 60 fois plus onéreux qu’en Italie, où le gigaoctet coûte seulement 12 centimes.

La faute selon le site de comparaison à la position dominante de Swisscom: le marché suisse étant détenu à 58% par l’opérateur historique, cela laisse ainsi peu ou moins d’opportunités aux plus petits acteurs.

Bonne nouvelle toutefois pour les consommateurs helvétiques: les abonnements dans la téléphonie mobile ont significativement baissé ces dernières années. L’an dernier, un abonnement coûtait en moyenne 20% moins cher qu’en 2018. Avec un tarif qui est passé de 37 à 29 francs.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Genève et Bâle encore dans la course pour organiser l'Eurovision

Publié

le

La victoire du chanteur suisse Nemo à l'Eurovision 2024 a donné le droit à la Suisse d'organiser le concours de l'année prochaine (archives). (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Genève et Bâle sont les deux villes retenues par la SSR pour organiser le concours Eurovision de la chanson 2025. Les deux finalistes seront départagées fin août, indique vendredi la SSR sur son site. Zurich et Berne ont été recalées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Schindler fait progresser son bénéfice après six mois

Publié

le

Les ventes ont décliné de 2,3% à 5,59 milliards (+1,4% en ML) sur un an. Les revenus ont crû en monnaies locales dans la région EMEA, les Amériques et en Asie-Pacifique, quand ils ont diminué en Chine. Les effets de change négatifs ont pesé à hauteur de 210 millions de francs. (KEYSTONE/Urs Flueeler (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Schindler a vu ses prises d'ordres et ses recettes diminuer sur les six premiers mois de l'année. La rentabilité s'est tout de même améliorée, grâce à une hausse de l'efficience opérationnelle, des effets de prix et des changements de l'offre de produits.

Entre janvier et fin juin, le groupe lucernois a vu ses entrées de commandes reculer de 2,9% à 5,76 milliards de francs, selon le communiqué paru vendredi. En monnaies locales, elles ont crû de 1% sur un an. Sur six mois, le carnet de commandes s'est étoffé de 5,2% pour représenter fin juin 9,10 milliards.

Les ventes ont décliné de 2,3% à 5,59 milliards (+1,4% en ML) sur un an. Les revenus ont crû en monnaies locales dans la région EMEA, les Amériques et en Asie-Pacifique, quand ils ont diminué en Chine. Les effets de change négatifs ont pesé à hauteur de 210 millions de francs.

Les marchés des activités de maintenance et de modernisation sont restés robustes tandis que ceux des nouvelles installations connaissent des "difficultés persistantes", en particulier dans l'Empire du Milieu.

En termes de rentabilité, le résultat d'exploitation (Ebit) s'est inscrit à 618 millions, en hausse de 2,7%. La marge opérationnelle a atteint 11,0% après 10,5%. "Avec des améliorations continues des marges au cours de six trimestres consécutifs, nous avons respecté nos engagements à stimuler la rentabilité", a assuré Silvio Napoli, président et directeur général de Schindler, cité dans le document.

Le bénéfice a gonflé de 6,7% à 494 millions. Les liquidités issues des activités opérationnelles ont crû de 30% à 676 millions.

Ces chiffres s'avèrent plus ou moins conformes au consensus de l'agence AWP. Si le chiffre d'affaires est ressorti inférieur à la moyenne des attentes, le bénéfice a été dépassé les pronostics les plus optimistes.

La direction table sur une croissance des ventes attendue sous 5% en monnaies locales cette année. La marge Ebit doit s'établir à 11%, incluant des coûts de restructuration jusqu'à 80 millions de francs.

A titre de comparaison, le concurrent finlandais Kone, qui a aussi publié ses résultats vendredi, a fait état d'un déclin des ventes de 0,4% à 5,36 milliards d'euros de janvier à juin. Sa marge Ebit s'est inscrite à 11,1% au cours de la période. Pour l'année en cours, il a revu sa prévision de croissance des ventes à 0-4% contre 0-5% auparavant.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Deux rentes de cinq ans grâce à l'Eurodreams

Publié

le

Deux personnes ont décroché jeudi une rente mensuelle de 2222 francs durant cinq ans grâce à l'Eurodreams (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Deux personnes chanceuses ont décroché une rente mensuelle de 2222 francs durant cinq ans grâce à l'Eurodreams jeudi soir. Elles ont coché les six bons numéros 8, 22, 28, 31, 38 et 40, mais pas le numéro "dream" 1, a annoncé la Loterie romande.

Le gros lot est une rente mensuelle de 22'222 francs durant 30 ans. Il faut pour cela trouver les 6 bons numéros ainsi qu'un numéro spécial appelé "dream".

Huit pays européens proposent ce jeu. En Suisse, Eurodreams est exploité par la Loterie romande et par Swisslos côté alémanique. Le tirage du jeu est effectué les lundis et jeudis soir.

https://jeux.loro.ch/games/eurodreams

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

Vol d'hélicoptères par mauvais temps: première mondiale en Suisse

Publié

le

Le nouveau système d'approche aux instruments des hélicoptères de la Rega en cas de mauvaise visibilité est utilisé à l'hôpital d'Interlaken (BE). (© Schweizerische Rettungsflugwacht)

La Rega est désormais autorisée à utiliser un nouveau système de vol aux instruments pour l'approche d'un hôpital. Elle est la première entreprise au monde à en disposer, selon elle qui l'a développé en étroite collaboration avec l'Office fédéral de l'aviation civile.

Outre la Garde aérienne suisse de sauvetage (Rega) et l'OFAC, le contrôleur aérien Skyguide et le constructeur d'hélicoptères Leonardo ont participé à la conception du système qui a duré cinq ans. Celui-ci a été introduit jeudi à l'hôpital d'Interlaken (BE), ont indiqué dans des communiqués séparés l'OFAC et la Rega.

Avec cette nouvelle procédure de vol à Interlaken, l'objectif est d'accumuler de l'expérience, selon l'OFAC. L'office fédéral collabore à cet effet avec l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) qui fixe les normes des nouvelles procédures pour hélicoptères qui doit permettre à ces appareils de décoller et d’atterrir de nuit et par temps de brouillard en toute sécurité sur des terrains difficiles.

En obtenant pour la première fois au monde l'autorisation d'utiliser le nouveau système, la Suisse peut contribuer de manière déterminante à l'élaboration de ces normes, a écrit l'OFAC.

La Rega, qui poursuit depuis des années sa vision de "sauver par tous les temps", travaille avec l'OFAC et les Forces aériennes sur un réseau suisse de routes de vol aux instruments à basse altitude. Dans ce réseau, ses hélicoptères suivent un itinéraire enregistré dans l'ordinateur de bord.

Le réseau relie les aéroports, les aérodromes, les bases de la Rega et surtout les hôpitaux, dont une dizaine y sont déjà intégrés. En Suisse romande, seul l'hôpital de La Chaux-de-Fonds en fait déjà partie. Pour les hôpitaux universitaires de Lausanne (CHUV) et Genève (HUG), ainsi que pour les établissements hospitaliers de Rennaz (VD), Porrentruy et Delémont, les procédures de vol aux instruments sont prêtes pour l'homologation depuis plusieurs mois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey sur glace

Nicolas Fluri chef des arbitres de la SIHF

Publié

le

Nicolas Fluri va remplacer ANdreas Fischer à la tête des arbitres suisses (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Nicolas Fluri est le nouveau chef des arbitres de la fédération suisse de hockey sur glace. Le Prévôtois de 40 ans succède à Andreas Fischer qui part à Ambri.

Fluri possède une solide expérience avec 23 ans d'arbitrage. Il a participé à plus de 1000 matches en Suisse. Il a sifflé aux JO de Pyeongchang en 2018 et lors de 4 Mondiaux.

Andreas Fischer partira à la fin du mois de juillet. Nicolas Fluri entrera en fonctions le 1er octobre. L'intérim sera assuré par le CEO de la SIHF, Patrick Bloch.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture