Rejoignez-nous

Suisse

Les entreprises comptent embaucher début 2024 (Manpower)

Publié

,

le

Les prévisions d'embauche sont plus modérées dans les secteurs tournés vers l'export. (Archives) (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Les plans d'embauche des entreprises suisses restent d'actualité pour début 2024, malgré le ralentissement économique. Les secteurs tournés vers le marché intérieur sont davantage optimistes pour le trimestre à venir que ceux orientés vers l'exportation.

La prévision nette d'emploi (PNE) s'élève à 33%, soit un recul de 6% par rapport au trimestre précédent, mais un gain de 6% par rapport à l'année dernière, d'après l'enquête de ManpowerGroup sur les perspectives d'emploi publiée mardi.

En tout, 44% des répondants prévoient une augmentation des effectifs, 41% tablent sur le statu quo et 13% anticipent une diminution.

Les marchés du travail les plus dynamiques sont attendus en Suisse centrale (45%) et à Zurich (44%), avec dans les deux cas une augmentation de 7% par rapport au trimestre précédent. Sur un an, ces régions affichent même une augmentation de respectivement 30% et 19% sur un an.

Les perspectives d'emploi atteignent ensuite 36% dans le nord-ouest du pays, 28% dans l'espace Mittelland, 26% au Tessin et en Suisse orientale, et 22% dans la région lémanique.

Par secteurs, celui des technologies de l'information (IT) affiche une prévision d'embauche de 62%, soit une augmentation de 38% sur un trimestre et de 16% sur un an. Le secteur de la finance et de l'immobilier suit (54%), soit une augmentation de respectivement 28% et 36%. Le domaine des services de communication affiche aussi un bon moral (46%), mais moins élevé qu'au trimestre précédent. Les perspectives d'embauche y sont toutefois supérieures de 16% par rapport à l'an dernier.

Le transport et l'industrie plus pessimiste

A l'inverse, les prévisions d'embauche sont plus modérées dans les secteurs tournés vers l'export. Celui du transport, de la logistique et de l'automobile affiche une prévision nette d'emploi de 25%, soit une baisse de 37% depuis le dernier trimestre. Elles atteignent 23% dans l'énergie et l'industrie, en recul de 30 % par rapport au trimestre précédent.

"Malgré le spectre imminent d'une récession potentielle, les pressions inflationnistes et l'augmentation des coûts des entreprises, le paysage de l'emploi en Suisse reste résilient", a souligné Benjamin Hügli, en charge des ventes de ManpowerGroup Suisse.

La pénurie de personnel qualifié, qui a quelque peu décliné, reste un enjeu de taille pour les employeurs. Plus de sept entreprises sur dix peinent à pourvoir les postes vacants. Selon l'étude, les compétences les plus demandées se trouvent dans l'informatique et l'analyse de données (29%), la production et la fabrication (22%), l'ingénierie (21%) et les opérations & logistique (20%).

Pour y remédier, la moitié des employeurs explique privilégier la flexibilité du travail. Moins d'un tiers envisage d'augmenter les salaires ou de faire appel à des travailleurs plus âgés ou frontaliers.

Les réponses à l'enquête ont été collectées en octobre dernier.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Yverdon loin du compte

Publié

le

Une saison qui débute mal pour Yverdon et son capitaine William Le Pogam. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Yverdon est mal parti ! Sur leur pelouse, les Vaudois se sont inclinés 2-0 face au FC Zurich dans une rencontre presque à sens unique.

Battus sur des réussites du Colombien Juan Perea à la 72e et du Nigérian Umeh Emmanuel au bout du temps additionnel, le capitaine William Le Pogam et ses coéquipiers ne méritaient pas un autre sort. Même s’ils ont cru bénéficier d’un penalty pour égaliser qui a été annulé justement par la VAR pour une faute préalable de Mohamed Tijani, ils n’ont jamais pu peser dans cette rencontre. L’introduction à la pause du buteur Kevin Carlos, dont le départ semble inéluctable, n’a pas changé la face du match. Il y avait bien un monde d’écart entre le FC Zurich et Yverdon Sport.

Au Cornaredo, le FC Lugano a fait le plein de confiance trois jours avant de recevoir le Fenerbahçe de Jose Mourinho à Thoune pour le compte du tour préliminaire de la Ligue des Champions. Les Tessinois se sont imposés 2-1 devant les Grasshoppers après avoir concédé l’ouverture du score en première période sur un penalty de Giotto Morandi pour le premier but de la saison en Super League.

A la reprise, les Luganais ont fait le nécessaire pour retourner la situation grâce à une tête du Polonais Kacper Przybylko à la 61e et une frappe imparable d’Uran Bislimi dans le temps additionnel. Une autre issue lors cette reprise aurait été bien cruelle pour les Tessinois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

200 bénévoles engagés pour le déblaiement au Val Mesolcina

Publié

le

Grands travaux de déblaiement samedi dans le Val Mesolcina. (© KEYSTONE/TI-PRESS/Samuel Golay)

Quelque 200 bénévoles ont retroussé leurs manches samedi à Lostallo (GR) pour une journée de solidarité consacrée à des travaux de déblaiement après les violentes intempéries du 21 juin dans le Val Mesolcina. Les attentes ont été dépassées.

Ces hommes et ces femmes venus de la région mais aussi d'Italie ont nettoyé des gravats et des débris de bois qui jonchaient toujours les champs de la zone touchée, sur 13 "chantiers" différents. La commune de Lostallo les a remerciés à l'occasion d'un grand repas commun, ont annoncé les autorités locales dans un communiqué.

La population sera tenue informée lundi soir des travaux de remise en état importants encore à effectuer.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Il faudra attendre pour le gros lot. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher les numéros 16, 21, 26, 31, 32 et 37. Le numéro chance était le 1, le rePLAY le 3 et le Joker le 708352.

Lors du prochain tirage mercredi, 6,5 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Matteo Berrettini dompte Stefanos Tsitsipas

Publié

le

Une troisième finale déjà pour Matteo Berrettini à Gstaad. (© KEYSTONE/EPA/PETER KLAUNZER)

La finale du Swiss Open de Gstaad opposera Matteo Berrettini (ATP 82) au qualifié français Quentin Halys (ATP 192). Elle n’était pas celle attendue.

Comme Quentin Halys plus tôt dans la journée face à Jan-Lennard Struff (ATP 37), Matteo Berrettini a déjoué les pronostics. Le Romain s’est imposé 7-6 (8/6) 7-5 devant Stefanos Tsitsipas (ATP 12) pour s’ouvrir les portes d’une troisième finale dans l’Oberland.

Titré en 2018 mais battu il y a deux ans par Casper Ruud, Matteo Berrettini abordera le rendez-vous de dimanche à 11h30 dans la peau du favori. Face à Tsitsipas, il a livré une performance de choix pour rappeler combien les conditions de jeu en altitude pouvaient lui convenir.

Matteo Berrettini n’a, ainsi, pas concédé la moindre balle de break face à Stefanos Tsitsipas. Parfaitement protégé par son service, il a su attendre son heure pour forcer la décision. Souvent fort brillant, le Grec a manqué de poigne dans le jeu décisif du premier set et sur son service à 6-5 dans le second.

Victorieux désormais de douze des treize matches qu’il a disputés à ce jour à Gstaad, il restera toutefois sur ses gardes face à Quentin Halys qui l’avait battu il y a... neuf ans lors d’un tournoi ITF en Italie. A deux points de l'élimination au premier tour des qualifications, le Français de 27 ans a témoigné d'une très grande maitrise dans sa demi-finale contre Struff. Cette finale n'est pas gagnée d'avance pour l'Italien.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Quentin Halys en finale

Publié

le

Quentin Halys en finale à Gstaad. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Une surprise de taille a scellé l’issue de la première demi-finale du Swiss Open. Issu des qualifications, Quentin Halys (ATP 192) s’est imposé 6-3 7-6 (7/2) devant Jan-Lennard Struff (ATP 37).

Auteur de 16 aces, le Français a eu l’immense mérite de "sauver" son premier jeu de service. Il fut mené 0-40 avant d’écarter une quatrième balle de break pour ne pas laisser l’Allemand prendre le score. Quentin Halys a signé l’unique break de la rencontre au huitième jeu du premier set. Dans le jeu décisif du second, il a très vite forcé la décision.

Dimanche pour sa première finale sur le Circuit, Quentin Halys affrontera le vainqueur du choc entre Stefanos Tsitsipas (ATP 12) et Matteo Berretini (ATP 82). Le Parisien est le premier qualifié à se hisser en finale à Gstaad depuis l’Allemand Yannick Hanfmann en 2017.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture