Rejoignez-nous

Suisse

Le nombre d'examens de conduite diminue fortement

Publié

,

le

Depuis début 2021, les futurs conducteurs de moins de 20 ans doivent suivre une phase d'apprentissage d'au moins douze mois. (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les nouveaux conducteurs ont été nettement moins nombreux à passer l'examen de conduite automobile l'an dernier. Les services cantonaux de la circulation ont enregistré un recul de près d'un cinquième, attribué à un changement législatif.

Au total, un peu plus de 92'000 personnes ont obtenu le permis de conduire de la catégorie B en 2022, a indiqué jeudi l'Association des services des automobiles (ASA). L'année précédente, elles étaient plus de 113'000. Le recul est donc de 18,9 pour cent.

Le nombre d'examens est ainsi passé en dessous de celui de 2019, année pré-pandémique, est-il précisé. Selon les services des automobiles, l'année record de 2021 a été exceptionnelle à deux égards. D'une part, de nombreuses personnes auraient saisi l'occasion de passer l'examen selon l'ancien droit.

Dès 17 ans

Depuis début 2021 en effet, les futurs conducteurs de moins de 20 ans doivent suivre une phase d'apprentissage d'au moins douze mois. D'autre part, les jeunes auraient profité du fait que, selon le nouveau droit, ils pouvaient demander leur permis d'élève conducteur dès l'âge de 17 ans.

Pour les motos, le nombre d'examens pratiques réussis a diminué de moitié. Il est passé d'un peu plus de 32'000 en 2021 à environ 15'600. Selon l'ASA, le recul dans la catégorie A s'explique par le fait que depuis début 2021, il faut d'abord conduire pendant deux ans une moto d'une puissance maximale de 35 kilowatts avant de pouvoir passer à une machine plus lourde.

Le recul n'a rien à voir avec le taux de réussite: la part de ceux qui ont échoué à l'examen pratique de voiture ou de moto est restée stable, indique encore le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Culture

Le Cully Jazz a attiré 70'000 festivaliers

Publié

le

Le Cully Jazz 2024 a connu plusieurs "moments inoubliables", comme le concert de la saxophoniste Lakecia Benjamin. (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Le Cully Jazz a vécu une 41e édition "radieuse", se réjouissent les organisateurs à l'heure du bilan. La fréquentation du festival est estimée à 70'000 personnes, contre 62'000 l'an dernier.

Douze concerts payants ont affiché complet, ce qui représente plus de 12'500 billets vendus. Les 15 scènes du "off" ont aussi été "largement fréquentées", en particulier durant les deux week-ends ensoleillés, indiquent samedi soir les organisateurs.

Les ventes des bars et des stands de nourritures ont également "très bien fonctionné", ajoutent-ils, sans pouvoir encore se prononcer sur le bilan financier de cette édition.

Du point de vue musical, ils citent plusieurs "moments inoubliables", comme les prestations de la saxophoniste Lakecia Benjamin, accompagnée de la chanteuse Dee Dee Bridgewater, du groupe anglais The Herbaliser Band, du trompettiste Avishai Cohen, du multi-instrumentiste Rodrigo Cuevas ou encore du Portico Quartet.

Plusieurs artistes suisses se sont aussi distingués, comme la chanteuse lausannoise Nnavy, dont le concert "grandement attendu" s'est déroulé "dans une salle plus que comble." Les projets regroupant des instrumentistes issus du continent africain et de ses diasporas ont "transporté les corps et les coeurs jusqu'aux racines de leur riche héritage musical", poursuit le communiqué.

Balades musicales

Quant au festival "off", il a regroupé plus de 85 concerts dans les caveaux et scènes extérieures. De quoi offrir "un éventail de projets musicaux reflétant l'effervescence de la relève des musiques actuelles et du jazz", relèvent les organisateurs.

Les journées ensoleillées ont également contribué au "grand succès" des Balades Musicales guidées, organisées dans le cadre du programme Autour du Jazz. Cette année, le nouveau parcours a relié Puidoux à Cully, tout en faisant découvrir les compositions originales de huit artistes suisses.

Le Cully Jazz reviendra l'an prochain pour la 42e édition du 4 au 12 avril.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Un nouveau gain millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Le Swiss Loto a fait samedi un nouveau millionnaire. Le joueur a deviné les six bons numéros (archives). (© KEYSTONE/OBS/LOTERIE ROMANDE/OBS/LOTERIE ROMANDE/SIMON MAGNEN)

Une personne est devenue millionnaire samedi grâce au Swiss Loto. Elle a deviné les six bons numéros et empoche 1 million de francs. Il fallait cocher les numéros 6, 18, 21, 25, 30 et 42. Le numéro chance était le 3, le rePLAY le 7 et le Joker le 917558.

Lors du prochain tirage mercredi, 12 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Schaffhouse enquête sur deux jeunes soupçonnés de terrorisme

Publié

le

Les autorités schaffhousoises enquêtent sur deux jeunes pour soupçons de terrorisme (archives). (© Keystone/ENNIO LEANZA)

Deux jeunes du canton de Schaffhouse ont été arrêtés pour des soupçons de soutien à l'organisation terroriste Etat islamique (EI). Le Ministère public enquête sur eux en raison de possibles projets d'attentats à l'explosif.

Les personnes arrêtées sont un Suisse de 15 ans et un Italien de 16 ans, indique samedi le Ministère public de Schaffhouse. L'objectif de l'enquête est de clarifier les intentions concrètes des deux prévenus.

Le Ministère public évoque concrètement des soupçons de participation ou de soutien à l'organisation terroriste interdite Etat islamique, ainsi que d'actes préparatoires en vue d'un homicide volontaire. Des liens avec des détentions en Allemagne sont également examinés.

Les deux jeunes ont été arrêtés le week-end de Pâques, dans le canton de Schaffhouse, a précisé le procureur Peter Sticher à l'agence Keystone-ATS. Les autorités cantonales ont préalablement été en contact avec le Service de renseignement et le Ministère public de la Confédération.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sorties

Le sauvetage du bateau à vapeur Säntis doit être reporté

Publié

le

Le "Säntis", avant d'être coulé en mai 1933. (© Schiffsbergeverein)

L'opération de sauvetage de l'épave du bateau à vapeur "Säntis", prévue mercredi prochain au fond du lac de Constance, doit être reportée pour des raisons techniques. La nouvelle date n'est pas encore connue.

La rupture d'une corde lors de la remontée d'une ligne de sauvetage explique notamment le report de l'opération, a indiqué samedi Silvan Paganini, président de l'association "Schiffsberge". Toutes les cordes de guidage sont alors tombées sur le pont avant de l'épave.

Par ailleurs, des pièces techniques du robot de plongée doivent être remplacées. Les cordes doivent ensuite être démêlées par le robot à une profondeur de 210 mètres avant que l'opération ne puisse se poursuivre, précise un communiqué.

Aucun pronostic possible

On ignore pour l'instant combien de temps cela prendra. "Nous restons mobilisés et nous sommes convaincus de pouvoir renflouer le Säntis cet été encore", a déclaré M. Paganini, cité dans un communiqué.

Les sept bateaux prévus pour le millier d'invités devant assister au sauvetage ont été annulés. L'association "Schiffsberge" et la compagnie suisse de navigation sur le lac de Constance lanceront un nouvel appel d'offres dès qu'une nouvelle date aura été fixée.

Le Säntis a été coulé en mai 1933, car il n'était plus en état de naviguer. Il se trouve au milieu du lac entre Romanshorn et Langenargen (D). Une mise au rebut avait été écartée à l'époque, car jugée trop coûteuse. Le bateau de 49 mètres de long naviguait sur le lac de Constance depuis 1892 et pouvait transporter 400 passagers.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

La compagnie Swiss évite l'espace aérien iranien

Publié

le

Swiss contournera l'espace aérien iranien au moins jusqu'au 18 avril (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La compagnie aérienne Swiss évite l'espace aérien iranien en raison des tensions croissantes au Proche-Orient. Elle a décidé vendredi soir de dévier les vols concernés, a-t-elle indiqué samedi à Keystone-ATS.

Cette décision prolonge de 90 minutes les vols vers et en provenance de Hong Kong, Bangkok, Singapour, New Delhi et Mumbai, a précisé la filiale de Lufthansa. Cette mesure restera en vigueur jusqu'au jeudi 18 avril. Durant cette période, Swiss évite également les espaces aériens israélien et libanais.

Avant la compagnie helvétique, Lufthansa, sa filiale autrichienne Austrian Airlines ainsi que la compagnie australienne Qantas avaient déjà décidé de ne pas voler au-dessus de l'Iran.

Regain de tension

La situation au Proche-Orient s'est encore tendue ces derniers jours. L'Iran a menacé Israël, qu'il accuse d'une frappe qui a détruit le 1er avril son consulat à Damas. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), l'attaque a fait 16 morts, dont deux généraux des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique d'Iran.

Dans ce contexte, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) déconseille de se rendre en Iran pour des voyages qui ne sont pas urgents. "La situation liée au conflit au Proche-Orient est volatile. L’évolution de la situation est incertaine et une détérioration significative de la situation sécuritaire dans tout le pays est possible à tout moment", écrit-il sur son site internet.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture