Rejoignez-nous

Suisse

Le Conseil d'Etat étudiera les solutions de stockage d'électricité

Publié

,

le

Le Conseil d'Etat vaudois va se pencher sur le stockage de l'énergie électrique, que fourniront notamment les six éoliennes actuellement en construction au-dessus de Sainte-Croix (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le gouvernement vaudois va se pencher sur les opportunités de stockage d'électricité. Sur fond de crise énergétique, les députés du Grand Conseil ont accepté mardi à l'unanimité un postulat de la socialiste Aude Billard.

"Notre canton ½uvre à atteindre une nette augmentation des sources renouvelables d’énergie électrique (...) par le déploiement de panneaux solaires, de parc d’éoliennes et la création de nouvelles centrales hydrauliques", écrit Aude Billard dans son postulat. Elle fait toutefois remarquer que la production de ces sources d'énergie peut varier "du tout au rien" en fonction des conditions extérieures et que le stockage peut constituer une solution face aux variations.

Si le concept de "stockage" est généralement associé à celui de "batterie", d'autres solutions existent, pointe la socialiste, également professeure à l'EPFL. Parmi celles-ci, on peut mentionner le stockage gravitationnel (en pompant de l’eau stockée dans un réservoir), pneumatique (en comprimant de l'air dans une cavité), cinétique (en utilisant une turbine électrique pour lancer une roue en mouvement) ou encore thermique (en convertissant l'énergie en chaleur et en la stockant dans un fluide à haute température).

Bien que la gestion de l'énergie électrique relève des compétences du Conseil fédéral, les cantons restent "maîtres de la gestion de l’énergie électrique, produite dans leur parc immobilier", souligne-t-elle. Ils peuvent aussi "prendre un rôle proactif" en la matière afin "d’anticiper les demandes et besoins fédéraux, et d’augmenter leur indépendance en matière d’approvisionnement électrique".

Partis enthousiastes

Avec ce postulat "nous rentrons dans le coeur du sujet, à savoir la gestion du "trop" et du "pas assez" d'énergie", s'est enthousiasmé le PLR Pierre-André Romanens, évoquant un "souci qui dépasse largement les frontières cantonales". Il a estimé nécessaire de "travailler tous partis confondus" pour faire face à la situation géopolitique "qui nous condamne à trouver rapidement des solutions" en matière d'énergie.

Le Vert Alberto Mocchi a pour sa part jugé qu'il n'y avait "pas qu'une seule solution à la crise énergétique, mais un ensemble de mesures, dont celle-ci fait partie. Tout est bon à prendre", a-t-il conclu. L'UDC avait également fait part de son soutien au postulat.

Pas de surplus à ce stade

Le conseiller d'Etat Vassilis Venizelos a "accueilli volontiers" ce postulat, tout en rappelant qu'à l'heure actuelle le canton ne disposait "pas de surplus d'énergie" et que 84% de l'électricité consommée en terres vaudoises était importée. "Nous sommes dépendants", a-t-il reconnu.

Malgré cela, il a déclaré le souhait du gouvernement "d'augmenter notre capital de production" et de "faire de Vaud un canton solaire". Il a également souligné que les premiers mâts éoliens allaient prochainement être mis en service à Sainte-Croix. "Des solutions de stockage devront être trouvées, nous suivons les développements en la matière", a-t-il assuré.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Santé

Novartis: croissance et rentabilité au rendez-vous au 2e trimestre

Publié

le

Le bénéfice net de Novartis a enflé de 14% à 4,01 milliards. (archive) (© KEYSTONE/AP/CHARLES KRUPA)

Le mastodonte pharmaceutique Novartis a étoffé à la fois ses revenus et sa rentabilité entre avril et fin juin en comparaison annuelle. La direction relève une nouvelle fois ses ambitions pour l'ensemble de l'exercice, en termes de rentabilité essentiellement.

Le chiffre d'affaires trimestriel s'est étoffé de 9% à 12,51 milliards de dollars (11,11 milliards de francs). L'excédent d'exploitation (Ebit) de base a suivi une courbe plus que proportionnelle, gagnant 17% pour s'établir à 4,95 milliards. La marge afférente a en effet été étendue de 2,5 points de pourcentage à 39,6%, détaille la multinationale dans un point de situation jeudi.

Le bénéfice net hors facteurs jugés non récurrents a enflé de 14% à 4,01 milliards.

La performance comble largement les projections des analystes consultés par l'agence AWP. Le consensus s'articulait autour de 12,33 milliards pour le chiffre d'affaires, 4,70 milliards pour l'Ebit de base et 38,1% pour la marge afférente. Le bénéfice net de base était attendu à 3,78 milliards.

Le gain net comptabilisé s'est inscrit à 3,25 milliards, contre 2,27 milliards un an plus tôt.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

ABB maintient le rythme au second trimestre

Publié

le

D'avril à juin, le chiffre d'affaires du géant zurichois de la robotique et de l'électrification a crû de 1% à 8,24 milliards. (archive) (© KEYSTONE/WALTER BIERI)

ABB a vu recettes et rentabilité progresser au deuxième trimestre. Fort de cette performance, la direction a confirmé une partie de ses prévisions financières pour l'ensemble de 2024.

Alors que les entrées de commandes, qui permettent d'anticiper l'activité à venir, ont reculé de 3% sur un an à 8,44 milliards de dollars, le chiffre d'affaires du géant zurichois de la robotique et de l'électrification a crû de 1% à 8,24 milliards, a-t-il détaillé jeudi dans un communiqué.

En terme de rentabilité, le résultat d'exploitation (Ebita) a gagné 10% à 1,56 milliard, pour une marge afférente en croissance de points à 19,0%. ABB boucle le partiel sur un bénéfice net de 1,096 milliard, après 905 millions au second trimestre 2023.

Ces chiffres clés sont mitigés comparés aux prévisions des analystes interrogés par l'agence AWP. Pour le deuxième trimestre, la société anticipait quant à elle des ventes autour de 5% sur une base comparable et une marge Ebita "légèrement supérieure" à celle enregistrée au partiel précédent, soit plus de 17,9%.

La direction, qui sera assurée à partir de début août par le Norvégien Morten Wierod qui succèdera alors à Björn Rosengren, a confirmé tabler pour l'ensemble de l'année sur une marge opérationnelle (Ebita) d'environ 18%.

M. Wierod travaille pour ABB depuis 1998. Avant de diriger l'activité électrification, il avait chapeauté l'unité Motion.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

SGS poursuit ses emplettes outre-Atlantique

Publié

le

SGS a notamment fait l'acquisition de Gossamer, une entreprise concentrée sur la cybersécurité dans le Maryland. (archive) (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le géant genevois de l'inspection et de la certification SGS a annoncé jeudi le rachat de trois nouvelles sociétés outre-Atlantique, dans le cadre de la relance de sa stratégie de fusions-acquisitions.

La firme de la place des Alpes a jeté son dévolu sur Gossamer Security Solutions aux Etats-Unis, ainsi que sur Analisis Quimico y Microbiologico (AQM) et Cromanal en Colombie, égraine un communiqué. La publication ne livre en revanche aucune indication sur les contours financiers de ces transactions, ni sur les revenus des cibles de reprises.

Gossamer, concentrée sur la cybersécurité, emploie une trentaine de collaborateurs et est situé dans le Maryland. Son acquisition doit être finalisée dès fin juillet.

AQM et Cromanal sont, elles, actives dans le domaine pharmaceutique. Sises toutes deux à Bogota, elles présentent des effectifs cumulés de 140 employés. Leur acquisition demeure conditionnée à approbation par les autorités de la concurrence.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Pas de millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage du Swiss Loto samedi, 5,7 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto mercredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher les numéros 16, 19, 30, 34, 36 et 38. Le numéro chance était le 1, le rePLAY le 1 et le Joker le 259474.

Lors du prochain tirage samedi, 5,7 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Le festival bernois du Gurten attire les foules sous le soleil

Publié

le

La chanteuse biennoise Naveni a ouvert mercredi après-midi le festival du Gurten sur la scène dédiée aux artistes suisses. (© Miriam Abt / Keystone-SDA)

Premières files d'attente devant le funiculaire du Gurten et bières en abondance: le Festival du Gurten de Berne a lancé sa 41e édition mercredi. D'ici samedi, les organisateurs s'attendent à accueillir jusqu'à 80'000 festivaliers.

Si les places à l'ombre étaient rares mercredi sur la colline du sud de la ville qui accueille l'événement, la jauge limite n'était pas encore atteinte. A l'exception de vendredi, il est encore possible d'acheter des billets pour la journée.

Sur les 135 concerts prévus, c'est l'auteure-compositrice-interprète Naveni, originaire de Bienne, qui a ouvert les feux. Sa musique soul s'est emparée de la Waldbühne, scène réservée aux créateurs de musique suisses.

Cette même scène devrait être particulièrement prisée jeudi soir, lorsque la superstar de Bienne Nemo interprétera sa chanson "The Code". Ce titre lui a valu de gagner en mai le concours eurovision de la chanson à Malmö en Suède.

Chaleur au menu

La soirée de mercredi sera elle rythmée par deux têtes d'affiche du festival: le rappeur britannique Stormzy et le hip-hopper reggae allemand Peter Fox. Parmi les autres artistes annoncés: le musicien afrobeat Burna Boy, le duo électro Justice et la pop star canadienne Nelly Furtado.

Face aux températures chaudes annoncées ces prochains jours, le festival a élaboré des mesures, a indiqué la porte-parole du festival Lena Fischer. Parmi celles-ci, le recours à des parasols et la distribution d'eau en cas de fortes chaleurs. Mais elle a aussi rappelé que "sur le Gurten, il fait toujours quelques degrés de moins qu'en ville"!

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture