Rejoignez-nous

Suisse

La Suisse et l'Estonie poussent leur coopération dans le numérique

Publié

,

le

Le président de la Confédération Ignazio Cassis (à g.) a reçu samedi à Bellinzone la première ministre estonienne Kaja Kallas, qui serre la main au conseiller d'Etat tessinois Claudio Zali. (© KEYSTONE/TI-PRESS/Pablo Gianinazzi)

La Suisse et l'Estonie sont convenus de développer leur collaboration dans le domaine du numérique, lors de la visite de première ministre estonienne Kaja Kallas samedi auprès du président de la Confédération Ignazio Cassis. L'Estonie est à la pointe dans ce secteur.

"L'Estonie est très en avance en matière de numérisation puisque 99% de ses services publics sont numérisés", relève samedi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), au terme de la rencontre entre Mme Kallas et M. Cassis à l'hôtel de Ville de Bellinzone.

La Suisse de son côté jouit d'une "vaste expertise dans le domaine des nouvelles technologies", d'où l'intérêt des deux pays à pousser leur coopération dans le numérique, précise le communiqué. La stratégie de politique extérieure 2020-2023 de la Suisse accorde une "grande importance à l'utilisation des nouvelles technologies".

"Les mêmes valeurs"

Concernant l'Ukraine, les deux pays "condamnent fermement l'agression de la Russie (contre ce pays) et exigent le retrait immédiat des troupes russes".

Sur le dossier européen, M. Cassis a rappelé que la Suisse et l'UE "partageaient les mêmes valeurs et objectifs". Le ministre a réaffirmé le souhait de la Suisse de stabiliser et de développer la voie bilatérale avec l'UE, indique le DFAE.

Dans le cadre de la contribution helvétique en faveur de certains Etats membres de l'UE, une enveloppe de 26 millions de francs est réservée à l'Estonie. Cet apport permet aux deux pays de coopérer dans les domaines de l'intégration et de la biodiversité.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

6e succès pour Lausanne, Fribourg gagne aussi, pas Genève

Publié

le

Le LHC a pu célébrer sa 6e victoire de rang (© KEYSTONE/PostFinance/GEORGIOS KEFALAS)

Lausanne a signé un sixième succès de rang en National League. Les Vaudois ont battu Ajoie 4-3 ap à Porrentruy.

Deux points pour le LHC. Les mauvaises langues diront: seulement. Car il est vrai que les Lions auraient dû quitter le Jura avec trois points de plus. Après le 2-3 de Riat à la 46e, les joueurs de Geoff Ward ont bénéficié de plus d'une minute à 5 contre 3. Et malgré un siège en règle du but ajoulot, les Lausannois ne sont pas parvenus à prendre ce deuxième but d'écart qui aurait certainement démoralisé leurs adversaires.

Au lieu de ça, les Jurassiens se sont accrochés et ont fini par égaliser à la 56e grâce à Hazen. Pour les Ajoulots, cette venue de Lausanne était à traiter comme un back to back avec une bonne semaine de préparation. Ils ont obtenu un point car au cours de la prolongation, les Finlandais du LHC ont fait leur boulot. Haapala a trouvé Suomela pour le deuxième point vaudois. Lausanne conserve bien entendu sa 4e place.

Genève battu bêtement

Celui qui comprend la saison de Genève est prié de s'expliquer immédiatement. Quand on a l'impression que le club du bout du Léman va relever la tête, il replonge dans ses travers. Recevoir Langnau, sans être méprisant envers les Emmentalois, devrait signifier trois points pour les Aigles. Pas forcément trois points faciles, mais trois points quand même. Genève s'est incliné 2-0. Et pourtant le club entraîné par Jan Cadieux dispose d'une force de frappe offensive à même de mettre en difficulté les Tigres.

Seulement les stars genevoises sont restées muettes. Au contraire des "nobodies" emmentalois que sont Meier et Erni, deux défenseurs qui n'ont par exemple pas le prestige de Tim Berni, Simon Le Coultre ou Roger Karrer.

Echangé contre Marco Maurer pour le mois de décembre, Julius Honka a fait ses débuts avec les Grenat. Mais le défenseur finlandais n'a pas franchement aidé ses nouvelles couleurs. Sans commettre d'erreurs majeures cela dit, alors que Robert Mayer s'est en quelque sorte fabriqué le 0-1 sur un tir de Noah Meier qui n'était pas ultra dangereux.

Le champion pointe au 10e rang actuellement. Clairement indigne de ce que l'on attend d'un club qui a soulevé la coupe au printemps dernier.

Fribourg va mieux

Fribourg semble avoir vraiment mis fin à sa série négative. A Rapperswil, les Dragons ont réussi à repartir avec la totalité de l'enjeu (4-1). Sans parler de piège, ce déplacement en terres saint-galloises avait tout de la possible peau de banane. Parce que Rapperswil broie du noir en championnat et que Fribourg traverse une période un peu moins faste qu'en début de saison.

Seulement les joueurs de Christian Dubé ont su se montrer solides et consciencieux. Même s'ils ont encaissé le 1-1 en laissant trop d'espace à Albrecht, les Fribourgeois ont globalement retrouvé leur aplomb défensif. Et devant, DiDomenico (quel but!) et Wallmark ont mené la charge, même si le but de la victoire sera le 1-2 de Bykov à la 27e.

Bienne ne va pas bien. Les Seelandais ont courbé l'échine à domicile face au leader Zurich. Les Lions se sont imposés 3-2. Une réussite en power-play de Derek Grant à la 53e a permis aux Zurichois de l'emporter. Bienne croupit à la 11e place à six longueurs de Genève. L'entraîneur Petri Matikainen est-il en danger?

Dans les autres matches, Davos a écrasé Berne 7-0, tandis que Lugano a fait sien le derby tessinois en dominant Ambri 5-0. A noter que la ligne Carr-Thürkauf-Granlund a encore fait des dégâts. Le dernier match de la soirée a vu Kloten s'imposer 3-2 ap à Zoug. Assez surprenant, mais les Aviateurs restent sur trois victoires sur leurs quatre derniers matches.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage mardi, 206 millions de francs seront en jeu. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 4, 10, 14, 38 et 50 et les étoiles 9 et 12.

Lors du prochain tirage mardi, 206 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

La COP28 à Dubai, le dernier moment pour agir, selon Alain Berset

Publié

le

Lors de la 28e conférence de l'ONU sur les changements climatiques à Dubai, Alain Berset a insisté sur le fait que l’objectif de 1,5 degré ne peut être atteint que si tous les pays s’engagent (archives). (© KEYSTONE/AP/Peter Dejong)

A Dubai, Alain Berset a estimé que la COP28 est le dernier moment pour agir et atteindre l'objectif de limiter le réchauffement à 1,5 degré. La Suisse promet quelque 170 millions de francs en faveur des pays les plus touchés par le changement climatique.

La Suisse attend des mesures pour pallier les lacunes en matière de réduction des émissions de CO2, d'adaptation aux changements climatiques et de financement, a déclaré vendredi Alain Berset, selon un communiqué du DFI. Elle escompte aussi des décisions en vue de sortir du charbon d’ici 2040 et du pétrole et du gaz d’ici 2050.

La Suisse allouera sur quatre ans 135 millions de francs au Fonds vert pour le climat, 15 millions au Fonds d'adaptation au changement climatique, autant au volet climat de la Banque africaine de développement, 5 millions au Fonds pour l'Amazonie et 1 million au réseau Santiago.

Le président de la Confédération participe jusqu’à samedi aux discussions. Le conseiller fédéral Albert Rösti est lui aussi attendu à la 28e conférence de l'ONU sur le climat (COP28).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

L'emploi, variable d'ajustement des PME industrielles à la peine

Publié

le

La composante des commandes a légèrement progressé, mais reste très faible. (KEYSTONE/Christian Beutler) (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Les petites et moyennes entreprises (PME) industrielles voient leur activité pécloter, avec des carnets de commandes qui continuent de se vider. Les PME, sous pression, ont supprimé des effectifs, selon Raiffeisen.

L'indice PMI PME a légèrement augmenté à 46,8 points en novembre, contre 45,2 points précédemment, note la banque coopérative de saint-galloise, mais il est resté nettement sous le seuil de croissance de 50. "L'évolution de l'activité est donc restée négative, tout juste un peu moins forte qu'en octobre".

La légère amélioration de l'indice global s'explique avant tout par la composante "production", qui a nettement progressé, passant de 42,5 à 48,5 points, se rapprochant de nouveau du seuil d'expansion. Or il ne s'agit que d'une contre-réaction au plongeon d'octobre, qui avait enregistré un volume de production extrêmement faible en raison des vacances. "Les signes d'un véritable retournement de tendance ne sont pas perceptibles", souligne Raiffeisen, et sont même imprévisibles "dans un contexte de faible évolution de la demande étrangère".

La composante des commandes a légèrement progressé, mais reste très faible.

"La récession industrielle persistante se répercute désormais plus fréquemment sur l'emploi", chutant à 44,4 points de 48,6 points, et constituant désormais la lanterne rouge des sous-indices.

Pénurie de main-d'oeuvre

S'appuyant sur les derniers chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS), Raiffeisen note que l'emploi a légèrement baissé dans l'industrie manufacturière pour la première fois depuis la pandémie. Un peu moins de 1000 postes ont été supprimés en équivalents temps plein. C'est moins que lors des récessions industrielles précédentes, comme le choc du franc de janvier 2015, avec la suppression de 3000 postes dans un premier temps puis de 4000.

"Pour l'instant, la plupart des entreprises industrielles suisses hésite encore à licencier", patientant en attendant le redémarrage de l'activité. D'autant que la pénurie de main d'oeuvre qualifiée "constitue une autre raison majeure de ne pas précipiter la suppression des effectifs" pour éviter une pénurie de personnel. Près de la moitié des entreprises industrielles est concernée par les difficultés de recrutement, selon l'OFS.

Les réserves de commandes et les difficultés de recrutement dissuadent pour l'instant les licenciements sur une large échelle. Mais la banque cite le Centre de recherches conjoncturelles KOF selon lequel, au cours des prochains mois une majorité d'entreprises anticipe une nouvelle réduction des effectifs, et donc un impact sur le marché du travail.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

La croissance de retour au troisième trimestre (Seco)

Publié

le

Le secteur des services a quant à lui de nouveau livré des "impulsions positives", malgré d'importantes disparités dans les différents domaines d'activité. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi) (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le PIB de la Suisse est reparti à la hausse (+0,3%) au troisième trimestre 2023, après le recul de 0,1% accusé entre avril et juin, selon les chiffres du Secrétariat d'État à l'économie (Seco) publiés vendredi.

"La création de valeur a stagné dans l'industrie en raison du contexte international qui reste difficile", relève le Seco dans son communiqué, soulignant la demande toujours souffreteuse dans le secteur des machines et des métaux, alors que la chimie et pharmacie, peu exposés aux aléas conjoncturels, ont progressé (+1,2%).

Le secteur des services a quant à lui de nouveau livré des "impulsions positives", malgré d'importantes disparités dans les différents domaines d'activité. Alors que la création de valeur a grimpé dans le commerce (+1,1%), la santé et le social (+0,7%) les transports et communication (+0,3%), elle s'est affaissée modérément dans les services aux entreprises (-0,1%) et de manière plus marquée dans l'hôtellerie-restauration (-3,7%).

Corollaire de la faible demande intérieure, les importations de biens et de services ont connu une évolution timide (+0,7%). "L'un dans l'autre, la contribution du commerce extérieur à la croissance du PIB a été nettement positive" au cours du trimestre sous revue, à la faveur de la hausse marquée des exportations, signalent les experts du Seco.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture