Rejoignez-nous

Suisse

La Suisse compte 1717 nouveaux cas de coronavirus en 72 heures

Publié

,

le

Au total, 1'622'505 personnes ont déjà reçu deux doses de vaccin en Suisse (archives). (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La Suisse compte lundi 1717 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore neuf décès supplémentaires et 45 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 62'213 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 2,76%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 12'268, soit 141,91 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,84. Les patients Covid-19 occupent 15,10% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 69,00%.

Au total 4'541'724 doses de vaccin ont été administrées et 1'622'505 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 4'950'900 doses de vaccins

Quant aux variants du coronavirus, 17'844 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 247 au variant sud-africain (B.1.351) et 20 au variant brésilien (P.1).

Depuis le début de la pandémie, 694'740 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'692'747 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'262 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28'652.

Le pays dénombre par ailleurs 8306 personnes en isolement et 13'997 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 3455 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Une personne décroche la cagnotte de l'Euro Millions

Publié

le

Lors du prochain tirage mardi, 18 millions de francs seront en jeu. (© KEYSTONE/THOMAS DELLEY)

Une personne a trouvé la combinaison gagnante du tirage de l'Euro Millions de vendredi et a empoché 236,3 millions de francs. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 21, 26, 31, 34 et 49, ainsi que les étoiles 2 et 5.

Selon l'AFP, le gagnant ou la gagnante de la cagnotte la plus importante de l'histoire de la loterie européenne depuis ses débuts en 2004 se trouve en France. La personne concernée a désormais 60 jours pour se présenter à la Française des jeux et retirer son prix.

Le précédent super jackpot, 210 millios d'euros, avait été empoché en Suisse le 26 février dernier.

Lors du prochain tirage mardi, 18 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Panne de l'application du certificat Covid

Publié

le

Les citoyens suisses de l'étranger n'ont pas été affectés. Leurs certificats Covid ont pu continuer à être validés. (© KEYSTONE/AP/ANDREW MEDICHINI)

L'application du passeport Covid est soudainement tombée en panne vendredi. Le certificat ne pouvait pas être actualisé et indiquait une "signature non valable". Selon l'Office fédéral concerné, la panne a duré de 19h30 à 20h30 et est due à des travaux de maintenance.

La panne a d'abord été signalée sur Twitter par 20 Minuten et le Blick. Contacté par Keystone-ATS, l'Office fédéral de la santé publique a renvoyé à l'Office fédéral de l'informatique et de la télécommunication (OFIT), qui a développé l'application.

Selon l'OFIT, les applications suisses n'ont pas pu valider les certificats Covid suite à des travaux de maintenance sur la passerelle européenne. Ces derniers ont rendu toutes les clés de la liste temporairement indisponibles, a indiqué l'office dans un communiqué en fin de soirée.

L'OFIT a pu rétablir les clés suisses et les certificats Covid émis en Suisse fonctionnent à nouveau. Mais la panne aussi affecté le fonctionnement des certificats émis dans l'UE en Suisse. Ceux-ci ne fonctionnent pas encore sur le territoire helvétique. L'OFIT a dit travailler d'arrache-pied pour les rétablir.

Les citoyens suisses de l'étranger n'ont eux pas été affectés. Leurs certificats Covid ont pu continuer à être validés, a précisé l'OFIT.

Depuis le 13 septembre, le certificat Covid est obligatoire en Suisse pour tous les événements qui ont lieu en intérieur (bars, restaurants, musées, cinémas, établissements sportifs, concerts, etc). Il faut être guéri, testé ou vacciné, et présenter un certificat sous forme papier ou s'affichant dans une application.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Baromètre électoral: l'UDC creuse l'écart, resserrement derrière

Publié

le

Le ministre de la santé Alain Berset et le président de la Confédération Guy Parmelin, au premier plan, ont multiplié les apparitions en cette année marquée par la pandémie. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

L'UDC conforte sa place de premier parti de Suisse loin devant le PS à mi-législature, selon le Baromètre électoral de la SSR. Derrière, les positions se resserrent, le PLR, Le Centre et les Verts se trouvant quasi ex-aequo au 3e rang.

Par rapport aux élections fédérales de l'automne 2019, l'UDC gagne un point de pourcent, à 26,6%. Le PS conserve sa 2e place, à 15,8% (- 1). Malgré la pandémie de Covid-19, on observe une situation très stable, relève vendredi l'Institut Sotomo à l'origine du sondage pour la SSR.

Le PLR subit le plus fort recul (- 1,5 point), à 13,6%. Le Centre, qui a entretemps bénéficié de la fusion entre le PDC et le PBD, ne perd qu'un demi-point de pourcent, à 13,3%, tandis que les Verts se maintiennent à 13,2%. Ce sont les Vert'libéraux qui réalisent la meilleure progression (+ 2 points), les mettant en embuscade à 9,8%.

Si on se réfère non pas aux dernières élections mais au baromètre de l'an passé, l'UDC gagne même 2,5 points en un an, mettant fin à une tendance négative amorcée en 2019. Les auteurs de l'étude relèvent qu'alors qu'ils sont quasi ex-aequo, PLR, Centre et Verts comptent respectivement deux, un et aucun représentant au Conseil fédéral.

Défis

Interrogés sur les principaux défis auxquels la Suisse doit faire face, les près de 28'000 sondés font passer le changement climatique, avec 44% des citations, devant la lutte contre les pandémies (32%).

Les mesures sanitaires adoptées par le Conseil fédéral ont suscité des critiques quant à la restriction des libertés individuelles au point que 17% des électeurs classent aujourd'hui la protection des libertés individuelles parmi les trois défis politiques les plus importants, selon le Baromètre de Sotomo.

Ainsi, les libertés individuelles sont presque aussi souvent citées que la sécurité sociale (18%). Pour l'UDC en particulier, la question des libertés est un ajout bienvenu à ses thèmes centraux traditionnels que sont l'immigration et la relation avec l'Union européenne, qui ont eu tendance à s'essouffler ces dernières années.

Désintérêt pour les primes maladie

Ce sont surtout les deux thèmes compétitivité, économie et chômage, pression sur les salaires qui sont moins souvent mentionnés que l'année dernière. Il y a un an, la crainte du chômage et d'une crise économique comme conséquences de la pandémie était grande. Aujourd'hui, les préoccupations concernant l'économie et l'état de l'emploi semblent s'être largement estompées.

Cela a des répercussions surtout pour le PLR et le PS, l'économie et le social étant les thèmes centraux de ces deux partis. Il n'est donc pas surprenant, selon Sotomo, que ceux-ci aient plutôt perdu de leur audience par rapport au dernier sondage.

Par rapport aux élections de 2019, ce sont surtout les primes d'assurance maladie qui ont perdu de l'importance. Il y a deux ans à peine, 43% des personnes interrogées plaçaient les primes parmi les trois principaux défis politiques. Elles ne sont aujourd'hui plus que 14%.

Peu de différences régionales

Les principaux défis politiques ne diffèrent pas fondamentalement entre les régions linguistiques. La lutte contre la pandémie est moins centrale aux yeux des électeurs et électrices de Suisse romande où elle est un des principaux défis politiques pour 19% des sondés, contre 34% en Suisse alémanique.

La différence entre les deux régions sur les autres défis ne dépasse pas 2 points, sauf sur la réforme de la prévoyance vieillesse (un défi pour 26% des Romands et 30% des Alémaniques) et la sécurité sociale (13% contre 19%). La Suisse italienne se distingue surtout sur le thème de l'indépendance et la souveraineté, qui y remporte 10 points de pourcent de plus que dans les autres régions (28% contre 18%).

Berset et Parmelin

Le Covid pèse aussi sur la perception par les sondés de l'influence des conseillers fédéraux. Déjà considéré comme particulièrement influent avant le début de la pandémie 20 mois plus tôt, à 46%, il n'est pas étonnant que le ministre de la santé Alain Berset ait fait un bond impressionnant dans l'évaluation. Ainsi trois quarts des sondés classent le socialiste parmi les deux personnes les plus puissantes en fonction.

Outre Alain Berset, seul le président en exercice Guy Parmelin (UDC) a gagné en influence depuis 2019, passant de 4% à 21%, selon les personnes interrogées. En revanche, Karin Keller-Sutter (PLR) est en net recul, de 50% à 31%. Viola Amherd (Le Centre) ainsi qu'Ignazio Cassis (PLR) sont considérés comme étant les moins influents.

Le sondage, effectué par l'institut Sotomo pour le compte de la SSR, s'est déroulé du 29 septembre au 3 octobre. Près de 28'000 personnes y ont participé, une partie via le site de la SSR, l'autre un panel recruté en ligne par Sotomo. L'échantillon a été pondéré afin d'être représentatif statistiquement. La marge d'erreur est de +/- 1,3%.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Rappel d'un masque de protection respiratoire défectueux

Publié

le

Le masque LAIANZHI KN95 que les acheteurs ne devraient pas utiliser. (© Swiss health Protection GmbH)

La société Swiss Health Protection GmbH procède au rappel d'un masque de protection respiratoire. La protection qu'il offre est insuffisante.

Le masque respiratoire concerné est le LAIANZHI KN95 type KM1095, a indiqué vendredi le fabricant en collaboration avec le Bureau de prévention des accidents (BPA). Les clients ont pu acheter ce masque dans des pharmacies et des points de vente au détail.

Les personnes concernées sont invitées à cesser de les utiliser, car elles risquent des problèmes de santé. Elles peuvent ensuite les ramener dans les magasins où elles les ont achetés et pourront les échanger contre un autre modèle.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Première visite officielle d'un président géorgien en Suisse

Publié

le

Salome Zourabichvili et Guy Parmelin devant le manoir du Lohn à Kehrsatz. Le président de la Confédération a accueilli son homologue pour la première visite officielle d'un président géorgien en Suisse. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

La présidente géorgienne Salomé Zourabichvili a effectué vendredi la première visite officielle d'un chef d'Etat de son pays en Suisse. Les liens entre les deux pays se sont renforcés ces dernières années, avec deux accords en vue, sur le climat et la migration.

Mme Zourabichvili a été reçue au manoir du Lohn à Kehrsatz (BE) par son homologue Guy Parmelin et le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis. La collaboration entre les deux pays sera encore renforcée par un accord bilatéral sur la lutte contre le changement climatique tel que prévu par l'Accord de Paris, a indiqué le Département de Guy Parmelin dans un communiqué.

Il est également prévu de renforcer les relations entre les deux pays en matière de migration. Un partenariat migratoire bilatéral complet sera conclu, ajoute le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche. L'énergie est un autre domaine dans lequel la Suisse et la Géorgie envisagent de renforcer leurs relations.

Les discussions ont aussi porté sur le Caucase du Sud. Berne exerce depuis 2009 en effet un mandat de puissance protectrice et représente les intérêts diplomatiques de la Géorgie à Moscou et ceux de la Russie à Tbilissi. La promotion de la paix, notamment l'amélioration des conditions de vie de la population touchée par le conflit, est également au centre des activités de la Suisse dans la région.

Les deux parties ont souligné que les liens politiques et culturels se sont renforcés et les relations économiques se sont accrues malgré la pandémie. L’année passée, le volume des échanges commerciaux s'est élevé à 131 millions de francs. Le potentiel de croissance continue d'être important. Une contribution de 34 millions de francs au titre de la coopération vise par ailleurs à soutenir une croissance durable et contribuer à atténuer les conséquences sociales et économiques de la pandémie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture