Rejoignez-nous

Suisse

La Suisse compte 1240 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

,

le

Au total 3'689'909 doses de vaccin ont été administrées et 1'242'631 personnes ont déjà reçu deux doses. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

La Suisse compte mardi 1240 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore dix décès supplémentaires et 71 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 22'036 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 5,63%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 17'071, soit 197,47 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,84. Les patients Covid-19 occupent 20,60% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 67,90%.

Au total 3'689'909 doses de vaccin ont été administrées et 1'242'631 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 4'712'025 doses de vaccins

Quant aux variants du coronavirus, 42'824 cas ont été détectés en Suisse jusqu'à ce jour, dont 17'579 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 247 au variant sud-africain (B.1.351) et 17 au variant brésilien (P.1). Dans 24'981 cas, une mutation était présente, mais la lignée n'était pas claire.

Depuis le début de la pandémie, 683'400 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'360'542 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'197 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28'275.

Le pays dénombre par ailleurs 6242 personnes en isolement et 10'164 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 2027 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Livia Leu participe au troisième entretien exploratoire à Bruxelles

Publié

le

Livia Leu rencontrera Juraj Nociar, chef de cabinet du vice-président de la Commission européenne Maros Sefcovic, "pour un troisième entretien exploratoire sur l'approche par paquet", écrit le DFAE. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

La secrétaire d'Etat Livia Leu se rendra à nouveau à Bruxelles jeudi pour des entretiens exploratoires. C'est ce qu'a confirmé lundi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Mme Leu rencontrera Juraj Nociar, chef de cabinet du vice-président de la Commission européenne Maros Sefcovic, "pour un troisième entretien exploratoire sur l'approche par paquet", écrit le DFAE, interrogé par l'agence de presse Keystone-ATS. "Des divergences subsistent après deux tours exploratoires", poursuit-il.

Cette troisième rencontre aura lieu après un échange de lettres entre Berne et Bruxelles. Début mai, la Commission européenne avait envoyé à Mme Leu une lettre contenant des questions auxquelles elle souhaitait obtenir une réponse écrite. A l'époque, la secrétaire d'Etat avait déclaré à la radio SRF que le Conseil fédéral avait clairement indiqué qu'il n'y aurait pas d'accord-cadre institutionnel 2.0. Elle avait en outre confirmé que les positions étaient encore très éloignées.

Début juin, la réponse de la secrétaire d'Etat à Bruxelles a été rendue publique par le "Nebelspalter". Elle y prenait position sur les différentes questions et plaidait pour une prochaine rencontre dans les meilleurs délais.

Selon le DFAE, cette phase exploratoire doit permettre de "sonder s'il existe une base suffisante pour entamer des négociations". A l'avenir, le Conseil fédéral ne souhaite plus négocier uniquement sur les questions institutionnelles non résolues, mais également sur de nouveaux accords sectoriels, par exemple sur l'électricité ou la santé.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

De faux sourds sont à la recherche de dons frauduleux

Publié

le

Les personnes sourdes et malentendantes ne mendient pas dans la rue, mais luttent pour leur intégration sociale, souligne la FSS: "Comme tous les autres habitants de Suisse, elles veulent pouvoir suivre une formation et exercer un travail". (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Cet été encore, de faux sourds mendient de l'argent en organisant des collectes dans la rue, dans les transports publics ou sur les terrasses des restaurants. La Fédération suisse des sourds met la population en garde contre ce type d'escroquerie.

L'arnaque est toujours la même, écrit lundi la Fédération suisse des sourds (FSS). Des personnes peu scrupuleuses font signer une pétition en donnant l'impression qu'il s'agit d'une bonne cause, mais l'argent donné ne profite ni à la Fédération des sourds ni à d'autres institutions soutenant cette catégorie de population.

Les personnes sourdes et malentendantes ne mendient pas dans la rue, mais luttent pour leur intégration sociale, souligne la FSS: "Comme tous les autres habitants de Suisse, elles veulent pouvoir suivre une formation et exercer un travail".

Règles strictes

En tant qu'organisation certifiée digne de confiance par la fondation Zewo à Zurich, la Fédération suisse des sourds suit, selon ses propres dires, des règles strictes pour la collecte de fonds.

Lors des collectes dans l'espace public, la FSS travaille ainsi exclusivement avec une agence spécialisée qui emploie du personnel entendant, répondant de manière compétente aux questions des passants et n'acceptant jamais d'argent liquide pour des raisons de sécurité.

Les stands sont toujours bien reconnaissables et disposent de toutes les autorisations nécessaires. Les personnes qui y travaillent portent des vêtements avec le logo officiel de la Fédération suisse des sourds.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

Un camion militaire chute sur 220 mètres au Susten: deux morts

Publié

le

Vue sur la route qui mène au Susten (archives). (© KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI)

Un camion militaire a fait une chute de 220 mètres samedi après-midi sur la route du Susten dans le canton d'Uri. Les deux occupants ont été éjectés du véhicule et sont décédés sur le lieu de l'accident.

L'accident s'est produit à 15h20 sur la route en direction de Wassen, a indiqué dimanche la police cantonale uranaise. Dans le secteur de "Rässegg", le véhicule a heurté une barrière en aluminium avant de dégringoler sur un terrain en pente raide. Les deux occupants, âgés de 51 et 57 ans, ont succombé peu après à leurs graves blessures.

Le camion était conduit "dans le cadre d'une activité hors service" et plus précisément par une association militaire qui déplaçait les véhicules militaires dans le cadre de ses activités associatives, a indiqué un porte-parole de la police interrogé par Keystone-ATS.

Les occupants pas en service militaire

Selon ce dernier, le camion était un véhicule militaire immatriculé, encore en service et entretenu. Les occupants n'étaient toutefois pas en service militaire. C'est pourquoi c'est le ministère public et non la justice militaire qui est responsable de l'enquête. Le camion n'était pas non plus chargé.

Les deux hommes faisaient partie de la Fédération suisse des sociétés de troupes motorisées (FSSTM), a précisé le porte-parole de l'armée Daniel Reist. Celle-ci est composée d'environ 5500 motocyclistes actifs ou anciens motocyclistes formés de l'armée. L'association organise des entraînements de conduite hors du service et décharge l'armée lors de trajets logistiques, a ajouté le porte-parole.

Enquête en cours

L'accident s'est produit lors d'une telle course d'instruction. Les circonstances de l'accident ne sont pas encore connues et font l'objet d'une enquête de la police cantonale et du ministère public.

La Rega, un Care Team, les pompiers de Wassen, le service de lutte contre les accidents chimiques d'Uri et des collaborateurs de différents offices cantonaux sont également intervenus lors des opérations de sauvetage.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Plus de 1600 personnes trinquent simultanément à Lucerne

Publié

le

Les participants ont formé une chaîne humaine de 700 mètres de long. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Plus de 1600 personnes présentes à la fête de la ville de Lucerne ont établi samedi un nouveau record mondial en trinquant tous ensemble. Leur lever de coudes synchronisé leur a permis de battre le record détenu par Bangkok.

Au total, 1616 personnes se sont retrouvées pour trinquer, a indiqué la brasserie qui a organisé la fête. Un nombre de 1301 participants auraient suffi pour battre le record du monde établi en 2019 dans la capitale thaïlandaise. Les participants ont commencé à trinquer à 14h30 et ont formé une chaîne humaine de 700 mètres de long.

Le record du monde sera inscrit dans la prochaine édition du Livre des records.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 3 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 2, 8, 14, 28, 33 et 42. Le numéro chance était le 3, le rePLAY le 9 et le Joker le 141337.

Lors du prochain tirage mercredi prochain, 3 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture