Rejoignez-nous

Suisse

La Suisse affiche son soutien à une OSCE étrillée par Moscou

Publié

,

le

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a présidé une seconde réunion du Conseil de sécurité de l'ONUà New York. (© KEYSTONE/AP/John Minchillo)

La Suisse a affiché jeudi son soutien à l'OSCE devant le Conseil de sécurité de l'ONU, malgré un échec sur l'Ukraine. Ignazio Cassis a jugé cette institution indispensable. De son côté, la Russie s'en est prise à l'OSCE, qui l'a accusée de crimes contre l'humanité.

"Oui, la guerre en Ukraine est un sérieux revers" pour l'Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe (OSCE), a dit le conseiller fédéral, qui présidait pour la seconde fois une réunion du Conseil à New York. Comme d'autres, Berne n'avait pas été tendre avec celle-ci au début du conflit ukrainien.

Mais M. Cassis a rappelé que l'OSCE était la plus grande organisation régionale de sécurité au monde, qui rassemble tous les acteurs du conflit, y compris la Russie. Un format qui la rend indispensable, a-t-il affirmé lors de ce dialogue sur la collaboration entre l'organisation et l'ONU, qui fête ses 30 ans cette année.

Et le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) d'ajouter qu'il revient à "tous" de "préserver la capacité d'action de l'OSCE". Comme très souvent depuis plus d'un an, le Tessinois a appelé la Russie à "mettre un terme à cette agression" et à retirer ses troupes.

Rapport accablant contre la Russie

"Cette guerre a déjà provoqué trop de souffrances", affirme-t-il. Il a rendu hommage aux millions de victimes en Ukraine et aux nombreuses personnes affectées dans le monde par les conséquences, notamment économiques, du conflit.

Les composantes derrière l'OSCE doivent rester au centre de la sécurité en Europe, a également estimé le chef de la diplomatie suisse. La Confédération s'engage pour que le droit l'emporte. Parmi les mandats de l'organisation, un mécanisme dit de Moscou surveille la situation des droits humains, comme actuellement en Ukraine.

Or, comme les enquêteurs indépendants mandatés par le Conseil des droits de l'homme avant elle, une mission d'experts de l'OSCE a estimé jeudi que les déportations forcées d'enfants ukrainiens vers la Russie équivalent à des "crimes contre l'humanité". Kiev a salué le rapport et réitéré son appel à Moscou à rendre les enfants ukrainiens à leurs proches.

Après le discours du conseiller fédéral, plusieurs Etats membres du Conseil ont dénoncé les violations des principes de l'OSCE par la Russie. Sans surprise, la discussion a tourné à l'affrontement entre Moscou et les Etats-Unis. Le représentant américain a accusé la Russie d'"obstruction" et de "sabotage budgétaire" de l'organisation.

"Complice" des Occidentaux

De son côté, l'ambassadeur russe Vassili Nebenzia a asséné un lourd réquisitoire contre une organisation, contrôlée selon lui par l'OTAN et les Etats européens, qui est "devenue complice de la ligne occidentale".

L'OSCE fait face à "sa plus grave crise" et "a pris le parti de Kiev", a-t-il insisté, déplorant une approche "russophobe". Malgré tout, il répète que Moscou ne renonce pas au dialogue dans ce format.

Comme toujours depuis le début de la crise ukrainienne, son allié chinois a fait preuve d'une certaine ambigüité. Mentionnant à nouveau le besoin d'honorer l'intégrité territoriale des Etats, il a réitéré l'importance de considérer les préoccupations sécuritaires des pays de la région, sans toutefois nommer la Russie.

Mercredi, pour sa première discussion comme président du Conseil de sécurité, Ignazio Cassis avait déjà été contraint d'assister à des tensions entre un couple russo-chinois et les Etats-Unis. Lors d'un débat ouvert sur les efforts pour rétablir la confiance pour une paix durable, il avait pourtant insisté sur le besoin d'oeuvrer ensemble.

Mais sans surprise, parmi plus de 70 délégations qui se sont exprimées, la Russie a répété ses assauts contre une communauté internationale contrôlée, selon elle, par les Occidentaux. Un message qu'elle assène très régulièrement depuis plusieurs mois, y compris lorsqu'elle a présidé le Conseil juste avant la Suisse.

Pékin s'en était aussi pris aux Etats-Unis et à l'OTAN, responsables selon elle des tensions internationales actuelles. Un climat qui fait douter Washington de la possibilité d'appliquer le Nouvel Agenda pour la paix que doit présenter le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

La loterie transnationale Euro Millions est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 2, 3, 12, 16 et 45 ainsi que les étoiles 2 et 11.

Lors du prochain tirage mardi, 103 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Année 2023 prospère pour les banques cantonales

Publié

le

Les banques cantonales tirent deux tiers de leurs revenus des opérations d'intérêts, tirant profit de la hausse des taux l'an dernier (archives). (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Les 24 banques cantonales ont totalisé un bénéfice cumulé de 4,3 milliards de francs l'an dernier, en hausse de 19%, grâce aux opérations d'intérêt dans un contexte de remontée des taux.

Les distributions aux cantons et aux communes s'élèvent à quelque 2,1 milliards de francs, selon le rapport de l'Union des banques cantonales suisses publié vendredi. Cela représente environ 240 francs par habitant.

Les 24 établissements "ont fait face avec brio aux événements liés au Credit Suisse, à la volatilité des marchés boursiers et aux défis géopolitiques, et signent ainsi un très bon exercice financier", d'après le communiqué.

Les opérations d'intérêts représentent toujours la source de revenus la plus solide des banques cantonales, avec une part de deux tiers. Au 31 décembre 2023, les opérations d'intérêts ont affiché un résultat net cumulé de 7,6 milliards de francs, soit une progression d'un quart sur un an. Au premier semestre, "la politique monétaire et la hausse rapide de la courbe des rendements ont largement soutenu ce segment". Pour la première fois depuis huit ans, le taux directeur était à nouveau en territoire positif pendant la totalité de l'exercice.

Les autres sources de revenus ont également connu une évolution positive. Le résultat des opérations de commissions et des prestations de service a progressé de 1,4 à 2,7 milliards. Celui des opérations de négoce a gagné 4,8% à environ 1,1 milliard. Au total, les produits s'élèvent à 11,7 milliards de francs (+16,2%).

Hausse des effectifs

La bonne marche des affaires s'est reflétée dans les effectifs avec la création de 873 nouveaux emplois. Fin 2023, les banques cantonales employaient au total 20'306 personnes équivalents temps plein. Les charges d'exploitation ont affiché une hausse limitée à 7% (357 millions).

Le "très bon résultat opérationnel" de 5,6 milliards de francs, qui a bondi de 30,2%, a permis de renforcer encore la couverture des risques et de constituer des réserves supplémentaires de 960,1 millions de francs pour les risques bancaires généraux.

Le montant total de l'actif a stagné par rapport à l'exercice précédent (-0,3%). Au vu de la bonne performance d'acquisition dans le segment des prêts à la clientèle (+4,3 %), cela tient en premier lieu à la réduction des liquidités. Fin 2023, le total des prêts s'élevait à 536,7 milliards de francs, dont 479 milliards de francs de créances couvertes par des hypothèques (+4,4 %).

Du côté du passif, les engagements à l'égard de la clientèle ont légèrement diminué, sous l'influence des arbitrages dans les solutions de placement et des transferts dans les activités hors bilan. Ils ont reculé à 457,7 milliards de francs (-0,9%). Les fonds de la clientèle couvrent environ 85,3% des prêts.

Au 31 décembre 2023, les banques ont renforcé leur capitalisation, avec des fonds propres (fonds propres de base, net tier 1) à 59,9 milliards de francs (+6,1%). "Toutes les banques cantonales dépassent nettement le seuil réglementaire" avec des ratios de fonds propres pondérés situés entre 16,5% et 25,7%. La moyenne des ratios de fonds propres non pondérés s'élève à 7,8 %.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Sport

Les cantons préparent l'introduction de billets personnalisés contre les hooligans

Publié

le

Pour la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP), le billet personnalisé constitue un instrument supplémentaire important dans la poursuite des auteurs d'infractions. (© KEYSTONE/ALEXANDRA WEY)

Pour contrer la violence des supporters, les cantons veulent introduire des billets personnalisés par le biais d'une révision du "Concordat sur le hooliganisme". La Conférence des directeurs des départements cantonaux a décidé vendredi de lancer le projet.

Pour la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP), le billet personnalisé constitue un instrument supplémentaire important dans la poursuite des auteurs d'infractions.

Pour l'introduction "non volontaire" de billets personnalisés pour les manifestations sportives, une révision du "Concordat sur le hooliganisme" est nécessaire. La CCDJP a donné le mandat d'élaborer une proposition dans ce sens.

Mais ce sont finalement les autorités chargées de délivrer les autorisations qui décideront de l'introduction effective de billets personnalisés, même sur la base d'un concordat révisé. La CCDJP est en outre toujours prête à discuter de nouvelles propositions visant à prévenir la violence, lit-on dans le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Un résultat opérationnel annuel à l’équilibre pour la SSR en 2023

Publié

le

La SSR a enregistré des résultats équilibrés l'an dernier. (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La SSR clôture l’exercice 2023 avec un résultat opérationnel annuel de 2,2 millions de francs. Ce résultat équilibré a pu être atteint malgré des recettes commerciales toujours en baisse. Les chaînes de la SSR maintiennent des taux d’audience stables.

Les émissions des unités d’entreprise de la SSR arrivent quant à elles nettement en tête des classements nationaux sur la qualité, poursuit le média de service public dans un communiqué vendredi.

Malgré l’absence d’événements sportifs majeurs en 2023, le recul général de l’utilisation linéaire des programmes radio et TV et une forte concurrence internationale, les parts de marché de la SSR restent stables dans l’ensemble. Près de 83% de la population active sur le web âgée de 15 ans et plus en Suisse utilise au moins une fois par semaine une offre de la SSR, à la TV, à la radio ou sur ses sites web, ses applications ou consulte ses contenus sur les réseaux sociaux.

Les performances des offres en ligne sont également restées stables.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Surcharge des autorités cantonales de poursuite pénale

Publié

le

Les autorités cantonales de poursuite pénale souffrent depuis longtemps de surcharge de travail (photo d'illustration). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les autorités cantonales de poursuite pénale souffrent de surcharge de travail. Pour y remédier, l'assemblée plénière de la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP) propose des mesures vendredi à Berne.

La justice suisse est au bord de l'effondrement avec plus de 100'000 cas en suspens, écrit la CCDJP dans un communiqué vendredi. Les mesures proposées constituent la réponse politique des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police à cette problématique.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture