Rejoignez-nous

Suisse

La maison individuelle continue de faire rêver

Publié

,

le

Au Tessin, les propriétaires doivent chercher en moyenne trois fois plus longtemps un acheteur qu'à Zurich (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

La demande pour les maisons individuelles reste élevée à l'échelle de la Suisse, quand bien même la durée de publication des annonces immobilières s'est allongée, indique jeudi Swiss Marketplace Group. La situation varie toutefois fortement selon les régions.

Entre le troisième trimestre 2022 et le deuxième trimestre 2023, le nombre d'annonces a augmenté de 11% pour atteindre 55'700, selon le relevé opéré sur plusieurs portails immobiliers, notamment Homegate et Immoscout. Dans le même temps, les annonces sont restées plus longtemps en ligne, avec une moyenne de 66 jours, soit 6 jours de plus que sur de la période de comparaison.

"Malgré la hausse des taux d'intérêt et l'augmentation de la réglementation, le désir d'être propriétaire de son logement reste profondément enraciné en Suisse et ne présente aucun signe d'affaiblissement", se réjouit Markus Meier, directeur de l'Association des propriétaires de Suisse, cité dans le communiqué. Le renchérissement du crédit rend toutefois le financement plus difficile.

La demande toujours solide surprend Peter Ilg, directeur du Swiss Real Estate Institute, alors que les hausses de taux d'intérêt enregistrées sont les plus élevées depuis 30 ans. "Peut-être que le risque de bulle immobilière a tout simplement été légèrement surestimé par le passé", observe-t-il. Pour le moment, et contrairement à d'autres pays, aucune correction des prix n'est en cours en raison du renchérissement des hypothèques.

Des disparités régionales sont néanmoins constatées. Ainsi au Tessin, avec une durée de parution désormais de 136 jours, il faut chercher un acheteur en moyenne plus de trois fois plus longtemps que dans la région de Zurich avec 42 jours, détaille ainsi le rapport.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Thomas Jordan quittera la BNS fin septembre

Publié

le

Thomas Jordan n'a pas précisé les raisons de son départ (archives). (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Le président de la direction générale de la Banque nationale suisse (BNS), Thomas Jordan, quittera ses fonctions le 30 septembre. Entré à la BNS en 1997, le Biennois avait pris la tête de l'institut d'émission en 2012.

"Maintenant que les différents défis rencontrés ces dernières années ont pu être maîtrisés, le moment est propice pour me retirer", affirme Thomas Jordan, cité dans un communiqué de la BNS publié vendredi. Le document ne fait aucune mention au remplacement de Thomas Jordan.

Entré à la direction générale de la BNS en 2007, Thomas Jordan a traversé la crise financière de 2007-2008 en qualité de responsable du fonds de stabilisation créé en vue de reprendre des actifs illiquides d'UBS. Sa présidence a été marquée notamment par la levée du taux plancher entre le franc et l'euro en 2015. La crise du Covid et la chute de Credit Suisse auront marqué la fin de son mandat.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Politique

Les employés du site de Micarna d'Ecublens poursuivent leur grève

Publié

le

Les employés du site de Micarna d'Exublens ont commencé à débrayer jeudi matin à 09h15. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les employés du site de Micarna d'Ecublens (VD) ont décidé vendredi matin de reconduire leur grève entamée jeudi pour une deuxième journée. Les grévistes protestent contre la fermeture du site annoncée pour le printemps 2025.

"Face à la non-entrée en matière de la direction sur leurs revendications, les employés de Micarna à Ecublens ont décidé ce matin de reconduire leur grève pour une deuxième journée", indique le syndicat Unia vendredi matin dans un communiqué.

Durant la journée de jeudi, la direction a rejeté tous les appels à discuter, répondant au contraire par "des pressions" sur les travailleurs et "des menaces", poursuit-il. Les grévistes ont commencé à débrayer jeudi à 09h15 après une assemblée générale tenue dès 04h30. Le mouvement s'est poursuivi avec l'équipe de nuit.

Le site Micarna d'Ecublens compte 84 employés. Sa restructuration prévoit la suppression de la totalité de ces postes.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Une rente de cinq ans grâce à l'Eurodreams

Publié

le

En Suisse, Eurodreams est exploité par la Loterie romande et par Swisslos côté alémanique (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Une personne chanceuse a décroché une rente mensuelle de 2222 francs durant cinq ans grâce à l'Eurodreams jeudi soir. Elle a coché les six bons numéros 10, 11, 21, 31, 38 et 40, a annoncé la Loterie romande.

Le pactole a été remporté dans l'un des huit pays européens proposant ce nouveau jeu. En Suisse, Eurodreams est exploité par la Loterie romande et par Swisslos côté alémanique.

Le gros lot est une rente mensuelle de 22'222 francs durant 30 ans. Il faut pour cela trouver les 6 bons numéros ainsi qu'un numéro spécial appelé "dream". Le tirage du jeu est effectué les lundis et jeudis soir.

https://jeux.loro.ch/games/eurodreams

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Environnement

SOS formés par des tracteurs: le cri d'alarme lancé par les paysans

Publié

le

Après les mobilisations en France, en Allemagne et dans d'autres pays d'Europe, la révolte des paysans a également gagné la Suisse fin janvier dernier. (© Keystone/VALENTIN FLAURAUD)

Les agriculteurs ont lancé jeudi soir simultanément à travers la Suisse romande un cri d'alarme. Leur SOS grandeur nature s'est matérialisé avec des tracteurs rassemblés dans des champs. Le prix du lait était la thématique particulière de cette nouvelle mobilisation.

Des rassemblements de tracteurs ont notamment eu lieu à Echallens (VD), Boudevilliers (NE), Perly-Certoux (GE), Vallon, Vaulruz et Lussy (FR), Saignelégier (JU), Reconvilier (BE) ainsi que dans quelques lieux en Suisse alémanique. Outre-Sarine, des mobilisations sont surtout prévues vendredi, comme dans le canton de Zurich.

"L'objectif est de mettre la pression sur les prix de nos produits", a indiqué à Keystone-ATS Arnaud Rochat, agriculteur à Bavois (VD) et instigateur du mouvement Révolte agricole Suisse via un groupe Facebook. "Mais le but est aussi que les gens nous voient et nous comprennent mieux", a-t-il ajouté.

Près d'Echallens, sur la route qui mène à Goumoëns-la-Ville, environ 200 tracteurs sont peu à peu arrivés en début de soirée en direction d'un champ pour former les trois lettres symboliques de l'appel au secours. Cette "révolte agricole" est également une façon de "donner de l'espoir et d'assurer un avenir serein à la nouvelle jeune génération de paysans qui est motivée", souligne encore M. Rochat.

A chaque mobilisation sa revendication

La manifestation sur sol vaudois devait être la plus emblématique de la soirée. Selon Arnaud Rochat, l'idée est désormais de mobiliser les paysans autour de revendications ciblées. Jeudi soir, c'est le prix du lait qui était au coeur des préoccupations en vue de la séance de l'Interprofession du Lait (IP Lait) prévue le lendemain, où il sera question de la détermination du prix indicatif du lait.

"Les paysans demandent d'avoir des prix rémunérateurs sur le long terme pour que notre métier soit viable. Nous voulons être payés pour ce que l'on produit avec des prix qui prennent en compte nos charges. Il y a quand même un problème si le prix du lait est moins cher que l'eau en bouteille", relève l'agriculteur de Bavois.

Après les mobilisations en France, en Allemagne et dans d'autres pays d'Europe, la révolte a également gagné la Suisse fin janvier dernier. Depuis, plusieurs manifestations collectives, solidaires et pacifiques ont eu lieu à travers le pays. Les agriculteurs helvétiques font dans l'ensemble valoir leurs droits à des rémunérations plus équitables.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Début d'incendie d'un camion-citerne à la Vue-des Alpes

Publié

le

Le Service d'incendie et de secours des Montagnes neuchâteloises et celui de la protection et de la sécurité Neuchâtel ont pu rapidement maîtriser le sinistre. (© )

Un camion-citerne transportant une grande quantité de liquides hautement inflammables est tombé en panne et a subi un fort dégagement de fumée jeudi vers 09h30 dans le tunnel de la Vue-des-Alpes (NE). L'ouvrage a été fermé à la circulation jusqu'à 13h20.

Personne n'a été blessé, indique la police cantonale neuchâteloise en début de soirée. Interrogée par l'agence Keystone-ATS, elle a précisé que le camion transportait du mazout.

La Centrale d'urgence avait été alertée en matinée pour un début d'incendie provenant d'un camion-citerne immobilisé dans le tunnel. Le chauffeur "a tout de suite percuté des extincteurs pour circonscrire ce début de feu", précise le communiqué.

Par la suite, le Service d'incendie et de secours des Montagnes neuchâteloises et celui de la protection et de la sécurité Neuchâtel ont pu rapidement maîtriser le sinistre.

L'incident n'a provoqué aucun dommage important aux infrastructures.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture