Rejoignez-nous

Suisse

La croissance des exportations horlogères ralentit

Publié

,

le

En janvier, la plupart des principaux marchés de l'horlogerie suisse se sont inscrits en hausse. Les Etats-Unis (+2,2%) sont restés positifs, comme la majorité des débouchés asiatiques et européens (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Les exportations horlogères suisses ont crû de 3,1% sur un an à 1,92 milliard de francs en janvier. La croissance a été portée par les montres en métaux précieux, qui ont généré des recettes en hausse de 13,4% à 657,9 millions.

Les montres en acier ont essuyé un repli en francs, malgré la hausse des volumes, chutant de 2,8% à 672,5 millions de francs. Les exportations de garde-temps en matière bimétallique ou d'autres métaux se sont établis à respectivement 324,9 millions (-3,2%) et 105,5 millions de francs (-0,4%). Les autres matières ont enregistré un bond de 16,3% en valeur à 67,8 millions.

La plupart des principaux marchés se sont inscrits en hausse pendant le mois sous revue. Les Etats-Unis (+2,2%) sont restés positifs, comme la majorité des débouchés asiatiques et européens. Hong Kong (-4,7%) et l'Allemagne (-11,4%) ont toutefois fait exception.

La Fédération de l'industrie horlogère relève également la forte hausse de Singapour (+10,2%) et le doublement des exportations horlogères à destination du Qatar (+118,4%), qu'elle attribue aux "nombreux événements prévus dans le pays cette année et en particulier du salon de la bijouterie et de l'horlogerie de Doha, début février", précise le communiqué.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Les Suisses rêvent toujours de posséder leur propre logement

Publié

le

La demande pour les appartements en copropriété a augmenté l'an dernier. (archive) (© KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA BELLA)

La demande pour les appartements en copropriété a augmenté l'an dernier, mais pas dans toutes les régions, comme le montre une étude du marché immobilier en ligne publiée lundi.

Le volume de publicités pour les appartements en copropriété, qui avait diminué de près de 6% en 2022, s'est nettement redressé en 2023: il a enregistré une croissance robuste de près de 20%, selon l'analyse du marché immobilier en ligne du portail ImmoScout24 en collaboration avec l'association des propriétaires de logements HEV Schweiz et le Swiss Real Estate Institute.

La raison de cette augmentation réside dans la baisse des taux d'intérêt à long terme au cours de l'année dernière, d'autant plus qu'environ 80% des propriétaires en Suisse financent leur bien immobilier avec des hypothèques à taux fixe. Le taux d'intérêt moyen d'une hypothèque à taux fixe sur cinq ans était d'environ 2,9% au premier trimestre 2023, alors que sa valeur était tombée à environ 2,2% à la fin de 2023.

Pour Martin Waeber, directeur pour les investissements immobiliers chez SMG Swiss Marketplace Group, les résultats de cette analyse montrent qu'il n'y a pratiquement rien qui puisse ébranler le marché immobilier suisse. "Posséder son propre chez soi, que ce soit un appartement ou une maison, continue de faire rêver", affirme Martin Waeber. "La persistance de la demande est en fin de compte due aux terrains, particulièrement rares en Suisse", ajoute-t-il.

Cependant, cette expansion nationale des offres ne s'est pas traduite par une durée plus longue des annonces publicitaires; au contraire, avec une moyenne de 76 jours, elle a même diminué d'un jour par rapport à l'année précédente.

La combinaison de l'évolution de la durée des annonces et du nombre d'annonces permet de tirer des conclusions sur la demande dans les différentes régions. Ainsi, l'an dernier, la demande a notamment augmenté dans les cantons de Vaud, du Valais, du Tessin et dans l'Espace Mittelland. A l'opposé, la Suisse orientale a enregistré une légère baisse. Dans le nord-ouest de la Suisse, la demande est restée pratiquement inchangée.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

L'ESA nomme officiellement Marco Sieber au poste d'astronaute

Publié

le

Marco Sieber, 35 ans, a été sélectionné parmi 22'500 candidats pour le stage de formation d'astronaute. (© KEYSTONE/DPA/ROLF VENNENBERND)

La Suisse a de nouveau un astronaute à part entière. Le Bernois Marco Sieber a été officiellement admis dans le corps des astronautes de l'Agence spatiale européenne (ESA) lundi, au terme de sa formation de base à Cologne, en Allemagne.

"C'est un moment historique pour l'Europe spatiale", a déclaré le directeur général de l'ESA Josef Aschbacher Sieber lors de la cérémonie de certification des nouveaux astronautes. Marco Sieber n'est que le deuxième astronaute que la Suisse ait jamais eu après Claude Nicollier.

Le Bernois, âgé de 35 ans, a reçu son diplôme à l'issue d'une formation de base d'un an au Centre des astronautes de l'ESA à Cologne. Originaire de Kirchberg (BE), il a été sélectionné parmi 22'500 candidats pour le stage de formation d'astronaute.

Entre 2026 et 2030, les nouveaux astronautes européens partiront en mission vers la Station spatiale internationale (ISS) pour y mener des expériences scientifiques, a-t-on appris lors de la cérémonie.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Santé

Sandoz obtient un feu vert européen pour un biosimilaire de Samsung

Publié

le

Le Pyzchiva est destiné à combattre des inflammations chroniques dans les domaines de la gastroentérologie, de la dermatologie ou de la rhumatologie. (archive) (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Le géant des médicaments des substitution Sandoz a obtenu de la Commission européenne un feu vert à la commercialisation du Pyzchiva, un biosimilaire de l'ustékinumab développé par et enregistré au nom de son homologue Samsung Bioepis.

Le traitement est destiné à combattre des inflammations chroniques dans les domaines de la gastroentérologie, de la dermatologie ou de la rhumatologie, indique un communiqué diffusé lundi.

L'accord de développement et de distribution avec Samsung Bioepis conclu en septembre dernier couvre les marchés étasunien, canadien, européen, suisse et britannique. Le groupe sud-coréen demeure responsable du développement, de l'enregistrement, des brevets, de la production et de l'approvisionnement.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

La BNS renforce les exigences en matière de réserves minimales

Publié

le

La BNS fait passer l'obligation en matière de réserves minimales de 2,5% à 4% des engagements déterminants. (archive) (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

La Banque nationale suisse (BNS) a annoncé lundi renforcer l'exigence en matière de réserves minimales pour les banques résidentes. Elle adapte l'ordonnance de la Banque nationale (OBN) avec effet au 1er juillet.

L'institut d'émission fait passer l'obligation en matière de réserves minimales de 2,5% à 4% des engagements déterminants, a-t-il indiqué dans un communiqué. En plus des autres engagements déterminants, l'intégralité des engagements de dépôts clientèle entreront dans le calcul des réserves minimales, et non plus 20% comme jusqu'à présent.

"Ces adaptations réduisent les charges d'intérêts de la Banque nationale, étant donné que les avoirs à vues détenus par les banques (pour satisfaire cette exigence) ne sont pas rémunérés", précise la publication. La banque centrale helvétique s'assure ainsi la mise en oeuvre de sa politique monétaire dont le cap actuel "n'est pas modifié".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Séisme de magnitude 3,8 dans le nord vaudois

Publié

le

Le Service sismologique suisse enregistre entre 1000 et 1500 séismes chaque année (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

Un séisme de magnitude 3,8 sur l'échelle de Richter s'est produit dans la nuit de dimanche à lundi près d'Yvonand (VD), selon le Service sismologique suisse (SED) de l'EPFZ. Ce tremblement de terre a pu être ressenti sur une zone étendue.

La secousse s'est produite à 03h35, précise le SED dans une annonce automatique. L'hypocentre se trouvait à 1,6 kilomètre de profondeur. En règle générale, on ne s’attend pas à des dégâts pour un tremblement de terre de cette magnitude.

Le Service sismologique suisse enregistre entre 1000 et 1500 séismes chaque année. La population n'en ressent que 10 à 20. Ces tremblements de terre présentent en général des magnitudes de 2,5 ou plus.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture