Rejoignez-nous

Suisse

La communauté oecuménique de Taizé fête ses trois quarts de siècle

Publié

,

le

La communauté de Taizé avait accueilli plus de 40'000 jeunes à Genève à la fin 2007 (archives). (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

La communauté oecuménique de Taizé, fondée en Bourgogne par le religieux vaudois Roger Schutz, fête ses 75 ans mercredi. Dédiée à la réconciliation entre les chrétiens mais aussi entre les peuples, elle rassemble aujourd’hui quelque 80 frères d'une trentaine de pays.

La communauté a acquis une notoriété notamment par le succès de ses Rencontres européennes de jeunes, organisées en divers endroits du continent depuis 1978. Ces rencontres ont attiré au total quelque deux millions de jeunes de différentes confessions chrétiennes. La Suisse les a accueillies à deux reprises, en 2007 à Genève et 2017 à Bâle.

La communauté de Taizé a été fondée en 1944 dans le village de Bourgogne du même nom, située entre Lyon et Dijon. Le dimanche 17 avril 1949, jour de Pâques, les sept premiers frères, d'origine évangélique, prononcent leurs voeux et s'engagent pour la vie dans le célibat, la vie commune et la simplicité. Des catholiques se rallient rapidement au mouvement.

"Appel des profondeurs"

La communauté de Taizé a longtemps été dirigée par son fondateur, le pasteur et théologien protestant Roger Schutz, rappellent le site de la communauté ainsi que cath.ch. "Il m'est apparu qu'un nombre restreint nous permettait de répondre à cet appel des profondeurs: manifester concrètement une réconciliation continue", expliquait le religieux vaudois.

Frère Roger a été assassiné le 16 août 2005 à Taizé même, à l'âge de 90 ans, par une femme déséquilibrée. Le catholique allemand Alois Löser lui a succédé pendant 18 ans.

En décembre dernier, frère Alois a transmis sa charge de prieur à frère Matthew, de nationalité britannique et de confession anglicane. La communauté a donc connu trois prieurs de trois confessions différentes dans son histoire.

Contemplation et solidarité

"Nous sommes entre l’appel contemplatif et l’appel apostolique. Il faut associer lutte et contemplation, vie intérieure et solidarité humaine", a déclaré récemment frère Mathew au journal français La Croix.

La plupart des frères résident à Taizé même. Mais un quart d'entre eux environ vivent dans des petites communautés en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud et partagent leur quotidien avec des déshérités, des enfants des rues et des marginaux.

A Taizé, les frères de la communauté, de concert avec les soeurs d’autres communautés, accueillent des jeunes tout au long de l’année, avec l'appui de volontaires. Prière, recherche de sens et lecture de la Bible font partie du programme, observé dans le silence.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Lausanne peut assurer son maintien

Publié

le

Pafundi et le LS peuvent sauver leur peau dès samedi (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Le Relegation Group de la Super League a livré un premier verdict avec la chute de Stade Lausanne-Ouchy, qui retrouvera la Challenge League. Le nom du barragiste pourrait être connu samedi.

Avant-dernier du classement après 36 rondes, Grasshopper accuse en effet quatre longueurs de retard sur Lausanne-Sport - et six sur Yverdon - à deux journées de la fin. Les Sauterelles accueillent samedi à 18h Bâle, alors que le LS affrontera le SLO à la Pontaise dans le même temps.

Lausanne reste sur quatre matches sans victoire (trois défaites, un nul), alors que Grasshopper est invaincu depuis trois rencontres (deux victoires, un nul). La formation vaudoise serait donc bien inspirée de se mettre à l'abri avant la dernière journée, lors de laquelle un certain LS-GC est programmé le 21 mai.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Personne ne devine la bonne combinaison de l’Euro Millions

Publié

le

La loterie transnationale Euro Millions est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse. (© Keystone/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions vendredi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 18, 31, 32, 41 et 46 ainsi que les étoiles 1 et 10.

Lors du prochain tirage mardi, 26 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande. Cette loterie transnationale est proposée dans douze pays européens, dont la Suisse et le Liechtenstein.

https://jeux.loro.ch/games/euromillions

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Taxes trois fois plus chères pour les étudiants étrangers des EPF

Publié

le

Les étudiants étrangers des EPF, comme celle de Lausanne, devraient payer des taxes plus chères, estime une commission (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Les étrangers qui étudient dans les écoles polytechniques fédérales (EPF) devraient payer des taxes trois fois plus chères. La commission compétente du National a pris cette décision par 21 voix contre 3 pour que les EPF puissent disposer d'un budget plus élevé.

Dans le cadre du message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation (message FRI) 2025-2028, le Conseil fédéral prévoit une réduction de la contribution au domaine des EPF de 100 millions en 2025. L'augmentation des taxes pour les étrangers permet de pallier ces coupes, indique vendredi la commission de la science, de l'éducation et de la culture du National.

Une minorité demande que ces taxes soient trois à cinq fois plus élevées. Une autre minorité souhaite maintenir la formule potestative du Conseil fédéral, souhaitant garantir l'accès aux étudiants moins bien lotis au plan socio-économique.

Plus largement, dans le cadre du message FRI, la commission a adopté des propositions visant à relever le plafond de dépenses prévu de 152,2 millions au total.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Le personnel de Vetropack manifeste à St-Prex

Publié

le

Des employés de Vetropack se sont mobilisés vendredi après-midi à St-Prex pour exiger une négociation du plan social. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Le personnel de Vetropack s'est mobilisé vendredi après-midi devant l'usine de St-Prex (VD). Une cinquantaine de personnes, accompagnées des syndicats Unia et Syna, ont réclamé l'ouverture de "vraies négociations" sur le plan social.

En confirmant mardi la fermeture de la verrerie, la direction de l'entreprise a indiqué que les premiers licenciements seraient annoncés prochainement. Or les employés demandent que de "vraies négociations" soient menées au sujet du plan social, et pas uniquement de "simples discussions".

Dans leur communiqué, les syndicats affirment que cela est prévu dans la convention collective de travail. Ils exigent par ailleurs qu'aucun licenciement ne soit prononcé avant la signature du plan social.

Vendredi en début après-midi, une cinquantaine de personnes se sont réunies devant l'usine, où elles ont tenté de bloquer l'une des entrées du site, a constaté Keystone-ATS. Les employés se sont placés derrière des panneaux où l'on pouvait lire "Respect !". L'action a duré environ une heure.

Indemnités, primes, soutien

De son côté, la direction du groupe a relevé avoir présenté les premiers "éléments clés" de ce plan social. Des indemnités de départ, des primes et des prestations en cas de retraite anticipée figurent parmi les mesures.

L'entreprise prévoit également la mise en place d'un service de soutien aux personnes concernées par des licenciements, afin de les aider dans leur recherche d'emploi, selon un communiqué diffusé vendredi. La direction de Vetropack a fait ces annonces jeudi lors de deux assemblées du personnel.

Les représentants du personnel et des syndicats ont également assisté à ces réunions. Des échanges autour du plan social se sont tenus jeudi après-midi entre les différentes parties. D'autres discussions sont prévues la semaine prochaine, affirme la direction.

182 postes menacés

Vetropack a confirmé mardi la fermeture du site de St-Prex, prévue à fin août. Pour la direction, l'usine ne peut plus être rentable. La grande majorité des emplois, 182 postes, vont passer à la trappe.

Avant cela, début mars, Vetropack avait activé une procédure de consultation sur l'avenir de l'usine vaudoise. Les représentants du personnel avaient ensuite présenté leurs propositions alternatives à une fermeture. Ils qualifiaient leur dossier de "solide économiquement et innovateur écologiquement", en proposant notamment l'adoption d'une technologie de fusion de verre par oxy-combustion connectée à un générateur d'oxygène. La direction a toutefois écarté cette proposition.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Migros annoncera mardi les premières suppressions d'emplois

Publié

le

Près de 150 personnes pourraient perdre leur emploi à Migros Supermarché SA et une centaine d'autres devront changer de poste en interne. (archive) (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Migros annoncera mardi les premiers licenciements prévus de la cadre de sa restructuration. Près de 150 personnes pourraient perdre leur emploi et une centaine d'autres devront changer de poste en interne.

Le géant orange de la distribution confirmait vendredi auprès de l'agence AWP une information parue sur le site d'information Inside Paradeplatz. "Les chiffres mentionnés sont assez exacts", a indiqué un porte-parole. Ces mesures concernent la filiale Supermarché du groupe, société autonome dédiée aux activités éponymes.

Début février, Migros annonçait la vente de plusieurs de ses filiales. Dans le cadre de cette réorientation, quelque 1500 emplois devraient être supprimés. Le détaillant cherche d'ores et déjà de nouveaux propriétaires pour sa filiale de voyages Hotelplan, sa filiale de cosmétiques et d'hygiène Mibelle ainsi que pour les deux marchés spécialisés Melectronics et SportX.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture