Rejoignez-nous

Suisse

Droits des handicapés pas assez respectés - action à Berne

Publié

,

le

"Dès qu'il s'agit de mettre en oeuvre des mesures concrètes, on nous dit souvent que c'est trop compliqué ou trop cher. Nous en avons assez des promesses non tenues", dit Chris Heer, responsable politique sociale chez Agile.ch, cité dans un communiqué. (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Les droits des handicapés ne sont pas assez respectés en Suisse, pointe Inclusion Handicap. Des centaines de personnes se sont rassemblées mercredi à Berne pour pointer les lacunes et appeler les autorités à agir.

La Suisse n'applique pas systématiquement la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées (CDPH) qu'elle a pourtant ratifiée en 2014, constate Inclusion Handicap.

En adhérant à ce texte, la Suisse s'est engagée à garantir la participation des personnes en situation de handicap à la vie en société. Mais dans la réalité, de nombreux obstacles subsistent.

"Trop compliqué ou trop cher"

"Dès qu'il s'agit de mettre en oeuvre des mesures concrètes, on nous dit souvent que c'est trop compliqué ou trop cher. Nous en avons assez des promesses non tenues", dit Chris Heer, responsable politique sociale chez Agile.ch, cité dans un communiqué.

Entre le 14 et le 16 mars, la Suisse sera examinée pour la première fois sur son application de la CDPH. Elle estime remplir déjà largement les exigences découlant de la convention.

Le constat du Rapport alternatif actualisé, élaboré par Inclusion Handicap à l'intention du Comité des droits des personnes handicapées de l'ONU, est pourtant clair: la Suisse est encore loin de satisfaire à ses obligations.

Communiquer dans sa langue

Les personnes en situation de handicap et leurs organisations ne veulent pas attendre plus longtemps. "Nous voulons l'accès à la formation, au marché du travail, à la culture, au sport, etc.", dit Verena Kuonen, coprésidente d'Inclusion Handicap.

Comme l'ont souligné divers discours, les exemples de dispositions non appliquées de la CDPH sont nombreux. "Les élèves sourds doivent enfin pouvoir communiquer et apprendre dans leur langue maternelle", demande par exemple Tatjana Binggeli, présidente de la Fédération suisse des sourds. En résumé, il faut agir maintenant et à tous les échelons.

Ratifier le protocole

La Suisse doit aussi ratifier le Protocole facultatif se rapportant à la CDPH. Ce pas permettrait aux personnes handicapées, après avoir épuisé toutes les voies de recours internes, de faire valoir leurs droits devant le Comité de la Convention de l'ONU.

Une ratification renforcerait aussi l'application des droits inscrits dans la CDPH ainsi que l'égalité des personnes handicapées, estime Inclusion Handicap. Par le biais d'une pétition, l'organisation demande au Conseil fédéral de lancer sans plus tarder la procédure.

Pour des soins adaptés

L’Association pour des soins adaptés aux besoins des personnes avec un handicap mental ou un poly-handicap (ABMH), constatant que la situation n'est pas non plus satisfaisante dans ce domaine, émet également des revendications.

Elle réclame par exemple que ces personnes soient impliquées activement dans les décisions les concernant. Les soins médicaux aux personnes en situation de handicap doivent en outre être intégrés dans la formation du personnel médical.

Des ressources supplémentaires doivent aussi être libérées. En effet, les ressources temporelles et financières actuellement allouées aux prestations médicales pour ces patients, plus exigeantes que pour la population ordinaire, sont insuffisantes.

Des personnes en charge de la thématique du handicap devraient aussi être nommées et formées dans les hôpitaux. Elles seraient appelées à informer les personnes en situation de handicap, leurs proches, mais aussi le personnel soignant.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mobilité

Quinze kilomètres de bouchons devant le portail nord du Gothard

Publié

le

De nouveaux bouchons se sont formés samedi devant le tunnel du Gothard vers le sud. (archives) (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Un embouteillage de quinze kilomètres s'est formé samedi vers midi devant le portail nord du Gothard. Le temps froid et humide au nord des Alpes pousse manifestement à se rendre au Tessin, qui bénéficie d'un temps clément et ensoleillé.

Sur l'autoroute A2, le trafic était surchargé entre Erstfeld et Göschenen (UR), indique le TCS sur la messagerie X. Le temps d'attente peut atteindre deux heures et demie devant le Gothard.

En plus des prévisions météorologiques nettement meilleures pour le Tessin que pour la Suisse alémanique et romande, les vacances de printemps débutent samedi dans le canton de Zurich. La route vers le sud est d'autant plus engorgée.

Sur le versant nord des Alpes, de 20 à 40 centimètres de neige fraîche sont tombés en douze heures au-dessus de 1000 mètres. Dans les Alpes de Suisse centrale et orientale, on a même enregistré jusqu'à cinquante centimètres, a annoncé MétéoSuisse samedi à la mi-journée sur X. De nouvelles chutes de neige sont attendues en montagne dans la nuit de samedi à dimanche.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Il y a 25 ans, 8,16 mètres de neige au Säntis

Publié

le

Il y a 25 ans, fin février 1999, on mesurait plus de 8 mètres de neige sur le Säntis. (archives) (© Keystone/RUDOLF STEINER)

Il y a 25 ans, on n'avait jamais enregistré autant de neige en Suisse sur le Säntis: au printemps 1999, la couche de neige mesurait 8,16 mètres sur ce sommet de Suisse orientale qui culmine à 2226 mètres. Actuellement, elle atteint encore 5,98 mètres.

A l'époque, les chutes de neige ont été particulièrement abondantes en janvier et février, écrit SRF Meteo dans un communiqué. De nombreuses avalanches se sont produites, dont la plus meurtrière a frappé Galtür, en Autriche: le 23 février 1999, une énorme coulée y a enseveli plusieurs maisons et tué 31 personnes.

En Suisse aussi, de nombreuses personnes ont trouvé la mort dans des avalanches au début de l'année 1999. En janvier et février, environ 1200 avalanches se sont produites en l'espace de quatre semaines. Trente-six personnes y ont perdu la vie. Le pire s'est produit dans le Val d'Hérens, en Valais : deux avalanches ont enseveli dix maisons de vacances dans le village d'Evolène. Douze personnes ont péri.

Comme souvent, les plus grandes quantités de neige sont mesurées au printemps : le 20 avril 1999, la couche de neige en dessous du sommet du Säntis a atteint le record de 8,16 mètres. Ce n'est que deux jours plus tard que la neige s'est lentement effondrée sur elle-même.

Cet hiver également, les quantités de neige sur le Säntis ont été constamment supérieures à la moyenne depuis début novembre. Le record de la saison est de 6,10 mètres, mesuré le 16 mars. Au vu des prévisions météorologiques, les quantités pourraient tout à fait encore augmenter et même atteindre un nouveau record de saison, avance SRF Meteo.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Ce sont souvent les jeunes qui se convertissent à l'islam en Suisse

Publié

le

Selon les statistiques fédérales, 400'000 personnes revendiquent une appartenance à l'islam en Suisse, toutes tendances confondues (archives). (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les personnes se convertissant à l'islam en Suisse sont souvent des jeunes, parfois des mineurs, relève Federico Biasca, chercheur au Centre suisse islam et société de l'université de Fribourg. Il estime la part des convertis à l'islam entre 2 et 3%.

C'est une estimation sommaire faite à partir du nombre de personnes qui se revendiquent de l'islam et qui ne sont pas issues de l'immigration, ajoute dans un entretien diffusé samedi par La Liberté M. Biasca, qui a mené des entretiens avec quinze associations musulmanes de Suisse romande et du Tessin pour son étude. "On ne dispose pas de chiffres statistiques précis".

Selon les statistiques fédérales, 400'000 personnes revendiquent une appartenance à l'islam en Suisse, toutes tendances confondues. "Certains convertis sont déjà en contact avec des musulmans dans leur entourage et d'autres font une recherche plus personnelle, parfois après un voyage dans un pays majoritairement musulman ou après avoir lu des textes", explique le chercheur.

Prévenir les radicalisations

M. Biasca ne s'attendait pas une telle proportion de mineurs convertis à l'islam. "Les responsables des associations musulmanes sont eux-mêmes surpris" par les conversions de mineurs et "ne savent pas toujours comment gérer ce phénomène", ajoute-t-il.

Les conversions de jeunes sont plutôt des arrivées spontanées que dues au prosélytisme, constate-t-il. "Généralement, les jeunes qui frappent à la porte d'une mosquée ont déjà l'idée de se convertir", relève l'expert. "Ils veulent légitimer leur foi en fréquentant une association".

Pour M. Biasca, les associations musulmanes ont un rôle à jouer pour prévenir les radicalisations. "On sait que les néo-convertis sont particulièrement présents dans les groupes radicaux, par exemple via les réseaux sociaux", note-t-il. Mais ces "dérives [...] restent ultraminoritaires".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Financement des centrales atomiques: pas de demande de Paris

Publié

le

Pour Albert Rösti, il vaut mieux que la Suisse investisse de l'argent dans sa propre production d'électricité que de financer des centrales atomiques en France (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

La France, qui veut faire participer financièrement la Suisse à la construction de ses nouvelles centrales atomiques, n'a pas encore fait part de ses intentions à Berne, selon le ministre suisse de l'énergie Albert Rösti. "Il n'y a pas de demande officielle de Paris".

Au début avril, un représentant du ministère français des affaires étrangères, cité par la NZZ am Sonntag, avait déclaré "qu'il est opportun que les pays qui ne veulent pas de nouvelles centrales nucléaires chez eux, mais qui importent volontiers de l'électricité nucléaire de France, participent aux coûts de construction des nouvelles centrales nucléaires prévues en France". La phrase avait été prononcée à la fin mars dans le cadre d'un voyage de presse à Paris et se référait explicitement à la Suisse.

"Chaque pays doit apporter sa contribution à l'approvisionnement énergétique en Europe, la Suisse le fait très bien avec ses centrales à accumulation", répond Albert Rösti dans un entretien publié samedi par les journaux alémaniques du groupe de presse Tamedia. "Mais chaque pays doit aussi assurer l'approvisionnement de sa propre population. C'est pourquoi nous ferions mieux d'investir notre argent dans notre propre production d'électricité".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

National League: Zurich doit réagir devant son public

Publié

le

Simon Hrubec doit plaider coupable sur le 3-2 du LHC jeudi (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

L'Acte III de la finale des play-off se disputera ce samedi. Sur leur glace, les Zurich Lions tenteront de reprendre la main après leur défaite 4-2 de jeudi à Lausanne.

Après neuf victoires de rang, Zurich a concédé son premier revers dans ces séries finales. Saura-t-il rebondir face à un adversaire qui veut croire que le scénario de la demi-finale contre Fribourg-Gottéron se reproduira ? Les Vaudois avaient perdu le premier match de la série avant d'aligner quatre succès lors des quatre rencontres suivantes...

La pression est en tout cas dans le camp zurichois. Et notamment sur les épaules du gardien Simon Hrubec, impressionnant dans ses neuf premières sorties dans ces play-off, mais pas à son avantage sur le but décisif jeudi, le 3-2, inscrit par Damien Riat après une longue passe de Robin Kovacs. En face, Connor Hughes a en revanche prouvé une nouvelle fois qu'il pouvait tenir la baraque.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture