Rejoignez-nous

Suisse

Dans 2 cas sur 3, c'est une femme qui consulte un centre LAVI

Publié

,

le

Deux personnes sur trois qui ont fréquenté en 2020 un centre d'aide aux victimes LAVI sont des femmes. Photo: Des gendarmes de la police genevoise parlent avec une femme concernant une possible violence domestique suite à l'appel d'un voisin. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Les consultations ont été plus nombreuses dans les centres d’aide aux victimes LAVI en Suisse l'an dernier. La hausse est de 5% par rapport à 2019. Dans la majorité des cas, il s'agit de femmes (73%).

Près de la moitié des consultations (48%) concernaient des infractions de lésions corporelles et de voies de fait, a indiqué lundi l'Office fédéral de la statistique. Les consultations en lien avec les infractions contre l’intégrité sexuelle étaient évoquées dans 29% des cas de consultations.

La personne conseillée a indiqué dans plus de la moitié des cas (55%) que l'auteur présumé de l'infraction était le partenaire ou l’ex-partenaire (16'363 cas) ou un autre membre de la famille ou de la parenté de la victime (7391 cas).

Sur les 43'263 consultations recensées en 2020, une victime ou proche sur cinq était mineure au moment de la consultation (18%) et un peu plus de la moitié était de nationalité suisse (52%). Les montants d’indemnisations et de réparations morales accordés aux victimes ou à leurs proches s’est élevé à 5,3 millions de francs (-22%).

En ce qui concerne les 1030 requêtes d’indemnisation, de provisions sur indemnisation ou de réparations morales enregistrées en 2020 (2019 : 1252), 62% ont été acceptées. La totalité des indemnisations versées par les cantons s’élèvent à plus de 1,4 million de francs et à plus de 3,9 millions de francs pour les réparations morales.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Pas de nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Lors du prochain tirage du Swiss Loto, 2,5 millions de francs seront en jeu (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto mercredi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher le 2, 8, 29, 35, 36 et 42. Le numéro chance était le 4, le rePLAY le 7 et le Joker le 274964.

Lors du prochain tirage samedi, 2,5 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

L'OFSP veut des tests obligatoires pour le personnel soignant

Publié

le

La Confédération propose aux cantons d'introduire des tests obligatoires pour le personnel soignant non vaccin (archives). (© KEYSTONE/GAETAN BALLY)

Le personnel soignant non vacciné contre le Covid-19 devrait se soumettre à un test obligatoire au travail. La Confédération propose aussi aux cantons d'introduire une obligation de certificat lors des visites en hôpital, dans les homes ou les maisons d'accueil.

Le conseiller fédéral Alain Berset a annoncé, après un téléphone avec plusieurs directeurs cantonaux de la santé, que la Confédération voulait renoncer à de nouvelles mesures. La situation en Suisse est bonne, mais il y a une dynamique négative et le retour des vacanciers amène une incertitude, a indiqué le ministre de la santé sur Twitter.

Tests obligatoires

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a transmis mercredi plusieurs propositions pour faire face à la propagation du virus aux cantons, indique-t-il sur sa page internet. La Confédération souhaite que les cantons prennent des mesures dans divers domaines afin de protéger les enfants, les jeunes et les personnes à risque.

Les cantons devraient notamment faire progresser la campagne de vaccination, intensifier les contrôles du respect de l'obligation de certificat et imposer des tests dans les écoles. La Confédération conseille vivement aux cantons de rendre obligatoire les tests répétitifs pour le personnel soignant non vacciné ou ayant contracté le coronavirus.

Les personnes asymptomatiques contribuent grandement à propager le virus, écrit l'OFSP. Les tests sont donc un complément nécessaire à la vaccination et au concept de protection.

Par ailleurs, une visite dans un hôpital, un home ou autre ne devrait être autorisé qu'avec un certificat. Les autorités veulent ainsi éviter que le virus ne se propage dans les établissements de santé.

Renoncer aux mesures

Malgré le nombre d'infections en hausse, la Confédération veut renoncer à un durcissement des mesures. Mais un assouplissement n'est pas non plus en vue. La situation actuelle est loin des critères de durcissement établis par le Conseil fédéral. Par ailleurs, la hausse des cas a ralenti ces derniers jours.

La situation doit toutefois être observée. En cause, les infections avec le variant Delta, les revirements dans le nombre d'hospitalisations ou encore l'incertitude liée au retour des vacanciers. Le Conseil fédéral se penchera sur la situation lors de sa première séance après la pause estivale le 11 août.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Les ventes d'antibiotiques pour animaux sont en recul

Publié

le

Les vétérinaires sont sensibilisés à la problématique de la résistance aux antibiotiques (archives). (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Les animaux reçoivent moins d'antibiotiques. Selon le rapport annuel sur les ventes de ces produits en médecine vétérinaire, les antibiotiques ont reculé de 4% en 2020 par rapport à l'année précédente.

La vente des antibiotiques des classes critiques, soit ceux qui ne devraient utilisés que si les autres ne sont plus efficaces, a même reculé d'environ 9 %. Entre 2011 et 2020, les ventes totales ont diminué de plus de moitié, passant de 60'000 kilos à 29'000 kilos. Cette baisse montre que les vétérinaires sont sensibilisés à la problématique de la résistance aux antibiotiques, se réjouit mercredi l'Office fédéral des affaires vétérinaires (OSAV).

Toutefois, les efforts pour promouvoir l'utilisation appropriée de ces produits doivent être poursuivis. Les ventes ne fournissent pas d'indication sur la manière dont ils sont utilisés.

Depuis le 1er janvier 2019, les vétérinaires doivent enregistrer les prescriptions dans une base de données. Celles-ci sont en cours d'évaluation et permettront d'identifier les problèmes spécifiques et de prendre des mesures ciblées.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

Certains vaccins ne donnent pas droit au certificat Covid suisse

Publié

le

Les personnes vaccinées n'obtiennent un certificat covid que si elles sont vaccinées avec des produits autorisés en Suisse (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Certaines personnes vaccinées doivent encore subir un test avant leur entrée en Suisse ou lors de grandes manifestations. Le certificat Covid suisse n'est remis qu'aux personnes qui ont reçu un vaccin autorisé en Suisse.

SRF a rendu public le cas d'une Suissesse de l'étranger ayant été vaccinée en Jordanie avec le produit anglo-suédois AstraZeneca, mais n'ayant pas obtenu de certificat de la Suisse. Elle devra subir un test avant de participer à de grandes manifestations.

La remise d'un certificat covid par la Suisse après une vaccination à l'étranger est possible si le produit injecté est autorisé en Suisse et que la vaccination est complète, indique à Keystone-ATS l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), confirmant les informations de SRF.

Toutefois, la Suisse accepte des vaccinations avec des produits qui ne sont pas autorisés sur le territoire lorsque les personnes peuvent présenter un certificat délivré par l'UE ou l'AELE. Depuis le 9 juillet, l'UE reconnaît le certificat suisse et la Suisse reconnaît les documents émis par les membres de l'UE et de l'AELE.

181 pays

Le vaccin AstraZeneca est administré dans 181 pays. L'entreprise attend son autorisation par la Suisse depuis octobre. Il manque à Swissmedic des données indispensables pour prendre une décision.

En Suisse, trois produits sont officiellement autorisés: Pfizer-Biontech, Moderna et Johnson&Johnson. Le dernier n'a pas encore été administré en Suisse, parce que la Confédération n'a pas signé de contrat avec l'entreprise américaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Coronavirus

La Suisse compte 771 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Publié

le

Les patients Covid-19 occupent 4,40% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 68,70%. (Photo d'illustration) (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

La Suisse compte mercredi 771 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore trois décès supplémentaires et 17 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 18'384 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 4,19%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 9015, soit 104,28 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,26. Les patients Covid-19 occupent 4,40% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 68,70%.

Au total 8'915'059 doses de vaccin ont été administrées et 47,43% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 9'535'650 doses de vaccins. Des certificats ont déjà été émis pour 4'900'598 personnes vaccinées.

Depuis le début de la pandémie, 716'038 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 9'012'202 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'395 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 29'402.

Le pays dénombre par ailleurs 5131 personnes en isolement et 5917 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 881 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture