Rejoignez-nous

Suisse

Concours FNS d'images scientifiques: lauréats primés

Publié

,

le

Le premier prix de la catégorie "L'objet d'étude" est revenu à une visualisation de poumons atteints par le Covid-19 réalisée par Eloisa Aldomar de la Haute écoles des arts de Zurich. (© FNS/Eloisa Aldomar)

Les lauréats 2021 du Concours FNS d'images scientifiques sont connus. Ils présentent des visions inédites sur la recherche de pointe, du Covid-19 à la vulcanologie, des églises à la géographie alpine.

Les oeuvres primées illustrent la variété des recherches de pointe menées en Suisse et soulignent leurs qualités esthétiques, a indiqué mercredi le Fonds national suisse (FNS) dans un communiqué.

Cela va de l'image troublante d'un poumon atteint par le Covid-19 à une visualisation étonnante d'une basilique en passant par l'intestin multicolore d'une punaise domestique, une vue abstraite de racines alpines ou encore la reconstitution tridimensionnelle d'une cabane de goulag. Pas moins de 422 oeuvres ont été soumises au concours.

Le jury a décerné le premier prix de la catégorie "L'objet d'étude" à une visualisation de poumons atteints par le Covid-19 réalisée par Eloisa Aldomar de la Haute école des arts de Zurich. L'oeuvre offre une "traduction sensible de données spatiales" au fort potentiel éducatif, selon la laudatio.

Scans laser

Le portrait d'un collègue de Lukas Munz de l'Université de Berne, pris en haute montagne à l'aide d'une lunette d'observation, remporte le prix dans la catégorie "Les femmes et les hommes de la science". Pour le jury, ce "cadrage fort" souligne "l'importance de la confiance mutuelle" dans des environnements de recherche extrêmes.

Valentin Rime de l'Université de Fribourg est primé dans la catégorie "Les lieux et les outils" avec une photographie spectaculaire du cratère d'un volcan qui laisse entrevoir un drone d'observation. Réalisée à l'aide d'un second drone, cette mise en abyme a séduit les membres du jury.

La visualisation d'une basilique faite à partir de 2000 scans au laser est lauréate dans la catégorie "Vidéos". Pour le jury, la soumission de Louis Vandenabeele de l'EPF de Zurich "communique de manière poétique une grande quantité d'informations". Outre ces premiers prix, le jury a également attribué onze mentions dans les différentes catégories.

Prix du public

Pour célébrer le cinquième anniversaire du Concours, le FNS a également invité le public à sélectionner son image et sa vidéo favorites parmi les plus de 2000 oeuvres soumises durant les cinq dernières années.

L'image qui remporte le vote du public est une visualisation vertigineuse d'une forêt de neurones réalisée en 2017 par la simulation sur ordinateur du cerveau d'un rongeur. La vidéo favorite du public présente le saut élégant d'un petit primate - soumise cette année au Concours, elle a aussi reçu une mention du jury.

http://www.snf.ch/bilder-wettbewerb

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Ferme inhabitée détruite par le feu à Cheseaux-sur-Lausanne

Publié

le

Une ferme inhabitée a été entièrement détruite par les flammes dimanche soir à Cheseaux-sur-Lausanne (photo prétexte). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une ferme inhabitée a été la proie des flammes dimanche soir à Cheseaux-sur-Lausanne. Le bâtiment a été entièrement détruit. Les pompiers ont pu circonscrire le sinistre avant qu’il ne se propage aux autres habitations voisines. Aucun blessé n’est à déplorer.

Peu avant 22h30, un témoin a signalé à la centrale vaudoise de police qu’une ferme voisine, située dans le centre-ville de Cheseaux-sur-Lausanne, était la proie des flammes. Sur place, les secours n’ont pu que constater que le toit était entièrement en feu, a communiqué la police cantonale lundi.

Les sapeurs ont priorisé leurs efforts sur la protection des habitations voisines pour ensuite éteindre le feu lui-même. La ferme était inhabitée et inoccupée, mais contenait du matériel agricole et de la vieille paille.

La route d’Yverdon, la rue des Pâquis, le centre de Cheseaux-sur-Lausanne et la ligne du LEB ont été fermés au trafic pour les besoins de l’intervention. Le Ministère public a ouvert une enquête. Les causes du sinistre ne sont pour l’instant pas connues.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Les réclamations auprès de M. Prix ont encore augmenté en 2023

Publié

le

Comme l'an passé, M. Prix aura en 2024 les tarifs des ex-régies dans son viseur (archives). (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

L'inflation a légèrement fléchi en 2023, mais pas la grogne. L'année passée, Monsieur Prix a traité 2775 réclamations de citoyens (+407 sur un an). Son intervention auprès de La Poste a permis de réduire d'environ 40% les hausses tarifaires prévues.

En 2023, plus de 20% des réclamations adressées au surveillant des prix portaient sur les tarifs de l'énergie, selon le rapport annuel publié lundi. Les prix du secteur de la santé (13,4%), des transports publics (5,5%) et des denrées alimentaires (5%) complètent le palmarès des contestations.

Stefan Meierhans a émis 260 recommandations sur des projets de modification de tarifs par les autorités, dont la moitié portait sur les taxes sur l’eau, les eaux usées et les déchets. Outre la Poste, son intervention auprès de l'Alliance Swiss Pass a évité une hausse "de prix disproportionnée" pour les détenteurs d’un AG de 2e classe.

En 2024, M. Prix aura les entreprises proches de l’Etat dans son viseur. Il passera aussi sous sa loupe la TVA, rehaussée au 1er janvier.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

TX Group pourrait regrouper son immobilier dans une société

Publié

le

Le groupe avait annoncé en décembre 2022 vouloir réfléchir à sa stratégie immobilière pour les années à venir. (KEYSTONE/Ennio Leanza) (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

TX Group continue d'évaluer l'avenir de son portefeuille immobilier, estimant lundi qu'une étape supplémentaire a été franchie. Le groupe de médias pourrait regrouper ses biens immobiliers dans une société et examine des coopérations avec des partenaires spécialisés.

TX Group a lancé des négociations dans ce sens, mais rien ne permet actuellement de savoir si la transaction se concrétisera. Le groupe zurichois détient trois imprimeries dévolues à la presse, à Bussigny, Berne et Zurich, et qui souffrent depuis des années en raison de la baisse des volumes. L'évolution des capacités doit être revue en permanence, souligne l'entreprise éditrice notamment des quotidiens 24 Heures et Tribune de Genève, indique un communiqué.

Le groupe avait annoncé en décembre 2022 vouloir réfléchir à sa stratégie immobilière pour les années à venir.

Le communiqué du jour intervient au lendemain d'un article publié par la NZZ am Sonntag. Le journal dominical a évoqué la fermeture pure et simple des trois imprimeries susmentionnées d'ici quelques années, se basant sur un document interne que l'hebdomadaire a pu consulter. Le dernier site d'impression de TX Group pourrait ainsi cesser ses activités en 2032, selon l'article.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

Temenos forme un comité d'enquête

Publié

le

Hindenburg Research avait dévoilé fin février, en amont des résultats annuels de Temenos, "une enquête de quatre mois impliquant des entretiens avec 25 anciens employés dont des dirigeants et qui révèle des traces de bénéfices manipulés et d'irrégularités comptables majeures". (KEYSTONE/M. Trezzini) (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

L'éditeur de logiciels bancaires Temenos a annoncé lundi la création d'un comité d'enquête afin d'examiner les allégations soulevées dans le rapport récemment publié par Hindenburg Research.

La société spécialisée dans la comptabilité judiciaire Alvarez & Marsal, le conseiller suisse Schellenberg Wittmer et le conseiller américain Sullivan & Cromwell ont été sélectionnés pour assister le comité spécial, indique un communiqué.

"Il est de notre devoir fiduciaire de procéder à un examen approfondi et solide de toutes les allégations soulevées. C'est pourquoi nous avons désigné des tiers indépendants de premier plan pour nous assister," déclare Thibault de Tersant, président non exécutif du conseil d'administration et du comité spécial.

Hindenburg Research avait dévoilé fin février, en amont des résultats annuels de Temenos, "une enquête de quatre mois impliquant des entretiens avec 25 anciens employés dont des dirigeants et qui révèle des traces de bénéfices manipulés et d'irrégularités comptables majeures". Ce à quoi, le conseil d'administration de Temenos avait rejeté "fondamentalement" les allégations formulées, évoquant des "inexactitudes factuelles et des erreurs analytiques, en plus d'allégations fausses et trompeuses".

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Politique

L'opposante bélarusse Tikhanovskaïa appelle Berne à plus s'engager

Publié

le

Une visite de la cheffe de l'opposition biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa est prévue cette semaine en Suisse (archives). (© KEYSTONE/AP Lehtikuva/MARKKU ULANDER)

L'opposante biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa appelle la Suisse à soutenir la société civile au Bélarus. Elle souhaite que la représentation suisse à Minsk s'engage davantage.

La Suisse devrait poser des questions désagréables au régime du président bélarusse Alexandre Loukachenko, déclare Mme Tikhanovskaïa dans un entretien diffusé lundi par les journaux alémaniques du groupe de presse Tamedia. "La Suisse a du personnel diplomatique pour cela".

Mme Tikhanovskaïa demande que l'ambassadrice de Suisse au Bélarus "s'engage plus activement pour la libération des personnes détenues pour des raisons politiques dans les pires conditions".

A Genève, puis à Berne

Une visite de la cheffe de l'opposition biélorusse en exil est prévue cette semaine en Suisse. Elle doit d'abord se rendre lundi à Genève pour une réunion avec les ambassadeurs de l'ONU. Mardi, elle doit rencontrer à Berne des représentants du Parlement fédéral et du Département fédéral des affaires étrangères.

Svetlana Tikhanovskaïa a rencontré Ioulia Navalnaïa, la femme de l'opposant russe Alexeï Navalny, peu après la mort de ce dernier dans une prison russe. Les mouvements d'opposition ne collaborent pas souvent, relève Mme Tikhanovskaïa dans les journaux. Mais les conditions au Bélarus et en Russie sont différentes, ajoute-t-elle.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture