Rejoignez-nous

Suisse

Comment mieux planifier les zones alpines protégées

Publié

,

le

Parmi les pays alpins, la Suisse est celui où une extension des zones protégées est le plus nécessaire afin de protéger la biodiversité végétale, selon cette étude (archives). (© KEYSTONE/ARNO BALZARINI)

Le changement climatique modifie la répartition des plantes alpines. Une étude co-dirigée par l'Institut WSL et l'EPF de Zurich montre où les pays de l'espace alpin devraient établir de nouvelles aires protégées pour préserver au mieux la biodiversité de ces régions.

Les Alpes abritent à elles seules 4500 espèces végétales, sans compter les mousses, et donc environ un tiers de toute la flore d'Europe occidentale; 400 de ces plantes vivent exclusivement dans les Alpes.

En collaboration avec une équipe internationale, Yohann Chauvier-Mendes, de l'Institut fédéral suisse de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL), s'est penché sur la mosaïque des aires protégées dans les sept pays alpins.

Le changement climatique entraîne la migration des plantes, généralement vers le haut. Il influence également l'utilisation du territoire à des fins agricoles. Ces effets pourraient faire perdre de l'importance aux aires protégées actuelles ou faire émerger de nouveaux points chauds de la biodiversité, un processus indépendant des frontières nationales, souligne le WSL lundi dans un communiqué.

Des cartes numériques

Afin d'anticiper cette évolution, les scientifiques ont élaboré des cartes numériques détaillant la répartition des différentes espèces végétales. Elles prennent en compte des scénarios pour les années 2050 et 2080.

Dans ces cartes, les scientifiques ont inclus les aires protégées existantes dont le statut de conservation correspond au réseau Émeraude-Natura 2000 et aux catégories I et II de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), par exemple le Parc national suisse. Sur cette base, ils ont identifié les aires qui permettent d'améliorer la protection de la biodiversité végétale.

A cet effet, les scientifiques ont complété et étendu la surface totale des aires protégées de 18% à environ 35% de l'espace alpin. La base de cette expansion était l'objectif 30x30 fixé lors du 15e Congrès des Nations unies sur la biodiversité, et selon lequel 30% de la surface terrestre devraient être protégés d'ici 2030.

La Suisse la plus concernée

"Dans toutes les simulations, les zones qui avaient le plus besoin d'une protection accrue étaient la Méditerranée et les Alpes suisses", commente Yohann Chauvier-Mendes, cité dans le communiqué.

"C'est la Suisse qui devrait créer le plus de nouvelles zones sur l'ensemble du gradient altitudinal, car nous en avons globalement le moins par rapport à nos voisins", précise-t-il. Seuls 2,3% de la surface du pays bénéficient d'une protection stricte.

Dans les autres pays alpins, ce sont surtout certaines altitudes sont concernées, notamment les moyennes altitudes en Autriche et les plaines en France et en Allemagne. Une meilleure coordination internationale est également requise, selon ces travaux publiés dans la revue Nature Ecology & Evolution.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Yverdon loin du compte

Publié

le

Une saison qui débute mal pour Yverdon et son capitaine William Le Pogam. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Yverdon est mal parti ! Sur leur pelouse, les Vaudois se sont inclinés 2-0 face au FC Zurich dans une rencontre presque à sens unique.

Battus sur des réussites du Colombien Juan Perea à la 72e et du Nigérian Umeh Emmanuel au bout du temps additionnel, le capitaine William Le Pogam et ses coéquipiers ne méritaient pas un autre sort. Même s’ils ont cru bénéficier d’un penalty pour égaliser qui a été annulé justement par la VAR pour une faute préalable de Mohamed Tijani, ils n’ont jamais pu peser dans cette rencontre. L’introduction à la pause du buteur Kevin Carlos, dont le départ semble inéluctable, n’a pas changé la face du match. Il y avait bien un monde d’écart entre le FC Zurich et Yverdon Sport.

Au Cornaredo, le FC Lugano a fait le plein de confiance trois jours avant de recevoir le Fenerbahçe de Jose Mourinho à Thoune pour le compte du tour préliminaire de la Ligue des Champions. Les Tessinois se sont imposés 2-1 devant les Grasshoppers après avoir concédé l’ouverture du score en première période sur un penalty de Giotto Morandi pour le premier but de la saison en Super League.

A la reprise, les Luganais ont fait le nécessaire pour retourner la situation grâce à une tête du Polonais Kacper Przybylko à la 61e et une frappe imparable d’Uran Bislimi dans le temps additionnel. Une autre issue lors cette reprise aurait été bien cruelle pour les Tessinois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

200 bénévoles engagés pour le déblaiement au Val Mesolcina

Publié

le

Grands travaux de déblaiement samedi dans le Val Mesolcina. (© KEYSTONE/TI-PRESS/Samuel Golay)

Quelque 200 bénévoles ont retroussé leurs manches samedi à Lostallo (GR) pour une journée de solidarité consacrée à des travaux de déblaiement après les violentes intempéries du 21 juin dans le Val Mesolcina. Les attentes ont été dépassées.

Ces hommes et ces femmes venus de la région mais aussi d'Italie ont nettoyé des gravats et des débris de bois qui jonchaient toujours les champs de la zone touchée, sur 13 "chantiers" différents. La commune de Lostallo les a remerciés à l'occasion d'un grand repas commun, ont annoncé les autorités locales dans un communiqué.

La population sera tenue informée lundi soir des travaux de remise en état importants encore à effectuer.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Pas de millionnaire au tirage du Swiss Loto

Publié

le

Il faudra attendre pour le gros lot. (© KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante du Swiss Loto samedi soir. Pour empocher le gros lot, il fallait cocher les numéros 16, 21, 26, 31, 32 et 37. Le numéro chance était le 1, le rePLAY le 3 et le Joker le 708352.

Lors du prochain tirage mercredi, 6,5 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

https://jeux.loro.ch/games/swissloto/

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Matteo Berrettini dompte Stefanos Tsitsipas

Publié

le

Une troisième finale déjà pour Matteo Berrettini à Gstaad. (© KEYSTONE/EPA/PETER KLAUNZER)

La finale du Swiss Open de Gstaad opposera Matteo Berrettini (ATP 82) au qualifié français Quentin Halys (ATP 192). Elle n’était pas celle attendue.

Comme Quentin Halys plus tôt dans la journée face à Jan-Lennard Struff (ATP 37), Matteo Berrettini a déjoué les pronostics. Le Romain s’est imposé 7-6 (8/6) 7-5 devant Stefanos Tsitsipas (ATP 12) pour s’ouvrir les portes d’une troisième finale dans l’Oberland.

Titré en 2018 mais battu il y a deux ans par Casper Ruud, Matteo Berrettini abordera le rendez-vous de dimanche à 11h30 dans la peau du favori. Face à Tsitsipas, il a livré une performance de choix pour rappeler combien les conditions de jeu en altitude pouvaient lui convenir.

Matteo Berrettini n’a, ainsi, pas concédé la moindre balle de break face à Stefanos Tsitsipas. Parfaitement protégé par son service, il a su attendre son heure pour forcer la décision. Souvent fort brillant, le Grec a manqué de poigne dans le jeu décisif du premier set et sur son service à 6-5 dans le second.

Victorieux désormais de douze des treize matches qu’il a disputés à ce jour à Gstaad, il restera toutefois sur ses gardes face à Quentin Halys qui l’avait battu il y a... neuf ans lors d’un tournoi ITF en Italie. A deux points de l'élimination au premier tour des qualifications, le Français de 27 ans a témoigné d'une très grande maitrise dans sa demi-finale contre Struff. Cette finale n'est pas gagnée d'avance pour l'Italien.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Quentin Halys en finale

Publié

le

Quentin Halys en finale à Gstaad. (© KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Une surprise de taille a scellé l’issue de la première demi-finale du Swiss Open. Issu des qualifications, Quentin Halys (ATP 192) s’est imposé 6-3 7-6 (7/2) devant Jan-Lennard Struff (ATP 37).

Auteur de 16 aces, le Français a eu l’immense mérite de "sauver" son premier jeu de service. Il fut mené 0-40 avant d’écarter une quatrième balle de break pour ne pas laisser l’Allemand prendre le score. Quentin Halys a signé l’unique break de la rencontre au huitième jeu du premier set. Dans le jeu décisif du second, il a très vite forcé la décision.

Dimanche pour sa première finale sur le Circuit, Quentin Halys affrontera le vainqueur du choc entre Stefanos Tsitsipas (ATP 12) et Matteo Berretini (ATP 82). Le Parisien est le premier qualifié à se hisser en finale à Gstaad depuis l’Allemand Yannick Hanfmann en 2017.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture