Rejoignez-nous

Hockey

Bienne repasse en tête, Ajoie se paie Zurich

Publié

,

le

Tout va bien à Bienne (© KEYSTONE/PostFinance/PETER KLAUNZER)

Bienne est de nouveau leader en National League grâce à sa victoire 4-1 à domicile contre Lugano. Dans le même temps, Ajoie a réussi l'exploit de battre Zurich 4-3 à Porrentruy.

Et revoilà Bienne au sommet. Avec un match de plus que Fribourg, certes, mais au sommet quand même. Et pendant près de deux tiers, ce sont les Seelandais qui ont montré pourquoi ils étaient dans les hauts du championnat.

Meilleurs que les Tessinois, plus agressifs, les joueurs d'Antti Törmänen ont joué une excellente partition. D'abord craintif et paresseux, Lugano s'est réveillé pour mettre de la pression sur la cage du très bon Joren van Pottelberghe. L'ancien portier davosien n'aura été battu qu'une fois. Ce fut à la 36e par Libor Hudacek. Intenable, le Slovaque en est à six goals en seulement cinq matches.

Mais à la 53e, c'est bien le dernier rempart biennois qui s'est interposé devant Thürkauf pour préserver l'avantage d'un but de ses couleurs. Le but de la délivrance pour les Biennois est tombé à la 57e de la canne de Viktor Lööv. L'imposant défenseur suédois, de plus en plus utile dans le jeu seelandais, s'est pour une fois risqué à monter. Il faut dire qu'avec les absences de Yakovenko (blessé) et Rathgeb (suspendu), il était nécessaire que le Suédois ose davantage.

Ajoie: une victoire de Coupe

Décidément, Ajoie aime bien affronter les équipes dont le nom commence par Z. Après avoir battu le champion Zoug chez lui plus tôt dans la saison, voilà que les Jurassiens ont réussi un deuxième exploit en venant à bout du Zurich de Rikard Grönborg et de sa constellation de vedettes.

Si la logique avait été respectée et au vu des occasions, les Lions auraient dû l'emporter 4-1. Mais voilà, le sport a parfois ce petit côté imprévisible qui fait son charme. Pour éviter un huitième revers de rang, les Ajoulots ont pu compter sur un opportunisme affolant et un Tim Wolf de parade. Les Zurichois ont en effet dominé 59-24 au niveau des tirs. Mais les Jurassiens avaient un aimant à lucarne ce soir, comme le prouvent les buts de Macquat, Fortier et Devos. En fait, Gary Sheehan est parvenu sur un soir à insuffler à ses troupes la magie de la Coupe.

A Berne, on a voulu créer un choc psychologique. Alors lundi, des supporters ont eu le droit d'aller dans le vestiaire des Ours. But de la manoeuvre: raviver la flamme et redonner au club de la capitale une identité de battant. Le message a visiblement été bien reçu par les joueurs avec une victoire 5-1.

En fait, les hommes de Lundskog ont réglé l'affaire en moins de dix minutes. Kahun (4e), Praplan (5e) et Jeremi Gerber (9e) ont permis aux Ours de se confectionner un joli matelas. Et les Bernois ne se sont pas arrêtés avec le 4-0 de Kahun (18e) et le 5-0 de Praplan à une seconde de la deuxième sirène.

Avec un Luca Hollenstein auteur d'un joli blanchissage, Zoug a battu Ambri-Piotta 2-0. Dans le dernier match de la soirée, Rapperswil a battu Davos 4-1.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hockey

Pedretti quitte Lausanne et retourne à Ajoie

Publié

le

Marco Pedretti quitte le LHC et retourne à Ajoie (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Marco Pedretti est de retour à Ajoie.

L'ailier jurassien s'est engagé auprès de son club formateur après que son départ du Lausanne Hockey Club a été annoncé par le finaliste des derniers play-off de National League. Il a signé pour deux ans avec option pour une saison supplémentaire, précise le HCA.

Agé de 32 ans, Marco Pedretti va donc retrouver un club qu'il avait quitté en 2012 pour rejoindre Ambri-Piotta. Il était ensuite passé par Rapperswil-Jona, Genève-Servette, Bienne puis Zurich avant de signer à Lausanne en 2022. Le contrat qui le liait jusqu'en 2025 avec le LHC a été rompu d'un commun accord, a souligné Lausanne.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Niederreiter en renfort, en attendant Josi

Publié

le

Roman Josi ne figure pour l'heure pas dans la sélection pour le Mondial, mais une place lui est réservée (© KEYSTONE/AP/GEORGE WALKER IV)

Patrick Fischer a dévoilé lundi sa sélection pour le championnat du monde qui débute vendredi en Tchéquie.

Si le nom de Nino Niederreiter y figure bel et bien, pas de trace pour l'heure de Roman Josi. Mais une place dans l'effectif lui est réservée.

Le groupe de Patrick Fischer comporte pour l'heure 24 noms sur les 25 possibles, et seuls sept défenseurs ont été officiellement convoqués ce lundi. Une place reste donc disponible pour Roman Josi, que Swiss Ice Hockey n'évoque pourtant pas dans son communiqué, en attendant que certains détails soient réglés avec son club.

Ce seraient les neuvièmes Championnats du monde pour le capitaine des Nashville Predators, alors que Nino Niederreiter vivra ses huitièmes Mondiaux. Les deux hommes, très amis en dehors de la glace, comptent deux médailles d'argent ensemble. Ils étaient des épopées de 2013 en Suède et de 2018 au Danemark.

Finaliste pour la troisième fois du trophée Norris récompensant le meilleur défenseur de NHL (qu'il a gagné en 2020), Josi changerait évidemment le visage de cette sélection. Auteur de 85 points (23 buts) en 82 matches, le Bernois de 33 ans peut jouer 25 minutes sans le moindre problème et dans n'importe quelle situation. Sa seule présence améliorerait instantanément la qualité du power-play.

Fiala bientôt papa

Quant à Niederreiter, il avait été désigné capitaine à Riga l'an dernier et avait inscrit 4 buts en 7 rencontres. Et si El Nino était présent en Lettonie, cela fait depuis 2019 et le Championnat du monde en Slovaquie que les supporters suisses n'ont plus vu Roman Josi avec son maillot rouge à croix blanche frappé du numéro 90.

Il devrait donc y avoir six joueurs de NHL dans la sélection avec aussi Nico Hischier, Jonas Siegenthaler, Philipp Kurashev et Akira Schmid. Bientôt papa pour la première fois avec un bébé annoncé pour le 21 mai, Kevin Fiala ne sera en revanche pas de la partie, tout comme Damien Riat qui va lui aussi connaître la paternité.

En ce qui concerne les trois autres joueurs de NHL, Timo Meier a préféré se faire opérer de l'épaule et Janis Moser n'a pas encore obtenu de prolongation de contrat avec les Arizona Coyotes qui déménagent à Salt Lake City dans l'Utah dès la saison prochaine. Quant à Pius Suter, il est le dernier Suisse engagé en play-off de NHL avec les Vancouver Canucks.

Eternel Ambühl

Patrick Fischer, qui a "renvoyé" dix joueurs présents le week-end dernier à Brno, a également fait appel à cinq finalistes du Championnat de National League. Les Lausannois Andrea Glauser et Ken Jäger se joignent au groupe, de même que les champions de Suisse Dean Kukan, Christian Marti et Sven Andrighetto.

Parmi les joueurs romands, on peut citer Romain Loeffel, Gaëtan Haas, Tristan Scherwey et Christoph Bertschy, tous habitués de la sélection. Quatre néophytes connaîtront leur premier Mondial: Akira Schmid, Ken Jäger, Thierry Bader et Sven Jung. Parmi les surprises de dernière minute, citons aussi les absences de Dominik Egli et de Tanner Richard, alors que Denis Malgin renonce sur blessure.

A noter qu'Andres Ambühl va disputer son 19e Championnat du monde. Déjà recordman du nombre de parties disputées avec 131, le Grison de 40 ans va pouvoir augmenter encore son total. Et dire qu'il a manqué le Mondial en 2018 et que le covid a fait annuler l'édition 2020. Il aurait très certainement 18 matches de plus!

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Geoff Ward prolonge son contrat au LHC

Publié

le

Geoff Ward sera à la bande du LHC lors des deux prochaines saisons. (© KEYSTONE/PETER KLAUNZER)

Le Lausanne HC a annoncé la prolongation de contrat de son entraîneur Geoff Ward ainsi que de ses assistants. Le coach canadien dirigera l'équipe vaudoise jusqu'au terme de la saison 2025-2026.

Trois jours après sa défaite en finale des play-off de National League au septième match, le LHC a affirmé sa confiance envers Ward à l'occasion d'une conférence de presse de fin de saison. Arrivé en novembre 2022, le Canadien a prolongé son entente d'un an, puisqu'il était déjà sous contrat pour le prochain exercice.

Geoff Ward pourra également compter sur ses assistants Peter Andersson, Balazs Bartalis et Cristobal Huet. Les trois hommes feront encore partie du staff pour les deux prochaines saisons.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

La Suisse s'incline pour la 16e fois de suite contre la Suède

Publié

le

Calvin Thürkauf félicité par ses coéquipiers sur l'unique but de la Suisse (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

La Suisse n'y arrive toujours pas contre la Suède. A Kloten, les hommes de Patrick Fischer se sont inclinés 2-1 face à la sélection de Sam Hallam en préparation au Mondial lors de l'Euro Hockey Tour.

Affronter les Suédois pour la Suisse, c'est défier sa bête noire. Pour se rendre compte des "dégâts", il suffit de se rappeler que la dernière victoire suisse remonte au 7 avril 2016 à Ljungby. En préparation au Mondial à Moscou, les joueurs de Patrick Fischer avaient battu les Suédois 5-3. Et lors des grandes manifestations, il faut repartir en 2013 (!) à Stockholm lors de la phase de groupe du Mondial où les joueurs coachés par Sean Simpson avaient décroché l'argent.

Ce revers subi jeudi dans la banlieue zurichoise est donc le 16e consécutif face au Tre Kronor. Mais tout n'est clairement pas à jeter. Tout s'est décidé en troisième période et dans les dix dernières minutes. Fabian Zetterlund a ouvert le score à la 52e sur un puck libre après une bonne défense de Fora sur Sörensen. Mais les Scandinaves ont surtout doublé la mise 57 secondes plus tard sur un lancer de Brodin freiné par Siegenthaler que Reto Berra a bêtement laissé filer entre ses jambières.

Une belle première ligne

Ce premier match du mois de mai offrait avant tout l'occasion de voir trois joueurs de NHL côté suisse. Seul le gardien Akira Schmid a passé la rencontre dans les tribunes. Sur la glace, Fischer a choisi de placer Philipp Kurashev à l'aile de Nico Hischier avec Calvin Thürkauf sur l'autre flanc. Cette première ligne fut celle qui s'est procuré les meilleures occasions. Lors du premier tiers, l'attaquant de Lugano a eu une bonne opportunité, même si la plus belle occasion fut pour Andres Ambühl à la 6e. Seulement le gardien Wallstedt a réalisé une magnifique déviation du gant.

Nico Hischier a trouvé le poteau lors du tiers médian et Thürkauf a trouvé la transversale à la 47e. Le meilleur compteur suisse de la saison a réduit la marque à la 56e et redonné espoir aux spectateurs. Autre bonne triplette, celle composée de Bertschy, Richard et Scherwey. Un trio capable d'amener pas mal d'énergie et de vitesse.

La Suisse va maintenant s'envoler pour la Tchéquie et Brno afin d'y disputer deux rencontres face à la Finlande et la Tchéquie ce week-end. Les joueurs vont rester en Tchéquie histoire de se préparer pour le Championnat du monde qui commence vendredi prochain contre la Norvège (16h20).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Lausanne doit digérer, mais se trouve sur la bonne voie

Publié

le

Geoff Ward a pu oeuvrer dans la sérénité cette saison (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Mardi soir à Zurich, Lausanne a vu sa saison prendre fin au bout du suspense lors de l'acte VII de la finale de National League. Mais le LHC a prouvé qu'il était sur le bon chemin.

Tous les sportifs le disent: "Une finale ne se joue pas, elle se gagne." Mais pour Lausanne, cette finale perdue n'a pas un goût aussi amer que ça. Parce que le club a dû se relever après la gouvernance des années Svoboda.

Après avoir manqué de peu les play-off l'année passée, les Vaudois ont travaillé sereinement sous la houlette de Geoff Ward. Le sexagénaire canadien et son staff ont su mettre sur pied une équipe qui a donné du fil à retordre à Zurich en finale.

Fust et ça fonctionne

Avec une marge de manoeuvre restreinte en raison des nombreux (gros) contrats signés par son prédécesseur, le directeur sportif John Fust a réalisé de l'excellent travail. Le recrutement des deux défenseurs suédois Christian Djoos et Lawrence Pilut s'est révélé être un coup de maître.

La signature du gardien Connor Hughes en provenance de Fribourg également. Même si le Tchèque Simon Hrubec a finalement eu le dernier mot avec notamment deux blanchissages, le Canado-Suisse a été très solide et termine la finale avec plus de 92% d'arrêts.

Et lorsque Hughes s'est blessé durant la saison, les Vaudois n'ont pas paniqué en allant chercher un portier étranger. Ils ont préféré faire confiance à leur jeune gardien Kevin Pasche qui a magnifiquement tenu la baraque.

De très bons attaquants suisses

Autre point qui a permis au LHC de finir la saison à la 3e place et d'avancer dans les play-off, l'émergence des joueurs suisses ou à licence suisse comme Tim Bozon. Le Grison Ken Jäger a, lui, parfaitement complété la ligne de Bozon et Michael Raffl.

Ses 27 points en 51 matches de saison régulière constituent un nouveau record pour lui. Avec 37 points (18 buts) en 50 matches, puis 11 points dont 6 buts en 19 rencontres de play-off, Damien Riat semble quant à lui enfin exploiter son plein potentiel.

Jason Fuchs n'a pas battu son record de points, mais ses 15 buts en saison régulière ont fait énormément de bien à son équipe. Il termine top scorer de sa formation avec 13 points en 19 matches de play-off. Il a inscrit trois buts, dont celui de la 107e minute contre Fribourg lors de l'acte II de la demi-finale.

Mention également au jeune Théo Rochette. Plus discret en finale avec un but en sept parties, le jeune attaquant de 22 ans a réussi la transition chez les pros. Il termine cette saison avec 39 points en 66 rencontres au total.

Un effectif solide

Avec l'entier de sa défense signée jusqu'en 2025, Lausanne a encore un peu de marge, même si John Fust va tenter de conserver ses meilleurs éléments. En attaque, Cody Almond, Michael Raffl, Jiri Sekac et Miikka Salomäki arrivent en fin de contrat. A voir si leur avenir se conjugue toujours avec Lausanne.

La conférence de presse agendée vendredi permettra peut-être d'avoir de plus amples informations quant au contingent vaudois pour la saison prochaine. Celle-ci ne sera en effet pas de tout repos avec la Champions League.

Geoff Ward et son staff essaieront de ne pas faire comme Bienne. Les Seelandais ont eu de la peine à digérer leur défaite au septième match de la finale contre Genève la saison passée, et n'ont dû leur participation aux play-off qu'à un incroyable sprint final, en sortant notamment les Servettiens lors du play-in.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture