Rejoignez-nous

Hockey

Bienne fait tomber Fribourg, Lausanne et Genève battus

Publié

,

le

Michael Hügli, en jaune, a inscrit le seul but de la rencontre (© KEYSTONE/ANTHONY ANEX)

Dans le match au sommet de National League, c'est Bienne qui a eu le dernier mot. Les Seelandais ont dominé le leader Fribourg 1-0 grâce à Hügli.

Les amateurs de hockey offensif pensaient certainement se régaler avec le choc entre deux clubs plutôt enclins à aller devant. Il a pourtant fallu déchanter. Parce qu'il n'y a eu qu'une réussite tombée à la 8e de la crosse de Michael Hügli. Et on peut dire que la victoire biennoise est méritée.

Les Seelandais ont tiré davantage au but que des Fribourgeois étonnamment muets. Mais on savait bien qu'après la série de dix succès consécutifs, les Fribourgeois allaient certainement connaître un coup de "moins bien". On l'a vu une première fois contre Rapperswil, voici la deuxième contre Bienne. Mais aucune raison de paniquer pour Christian Dubé qui peut se dire qu'il y a pire qu'une défaite 1-0 et qu'il n'y a pas une montagne de corrections à apporter.

Pour l'équipe entraînée par Antti Törmänen, c'est une victoire importante après la défaite à Lausanne. Joren van Pottelberghe s'est offert un blanchissage et la défense devant a parfaitement soutenu la comparaison avec l'arrière-garde des Dragons. Ce succès permet à Bienne de revenir à deux longueurs des Fribourgeois.

Martschini crucifie Lausanne

On avait le sentiment que Lausanne avait peut-être trouvé cette constance après laquelle il court depuis le début de la saison. Que ces deux succès du week-end contre Ajoie et Bienne pouvaient initier quelque chose d'intéressant. Au final, le LHC a sauvé un point en s'inclinant 4-3 ap devant Zoug.

Le début de match a ressemblé aux matches précédents avec un LHC bien dans ses patins et qui est parvenu à battre à deux reprises Genoni grâce à Douay (2e) et Frick (14e). Et tout semblait se dérouler comme sur des roulettes pour les hommes de John Fust. Mais dès l'entame du tiers médian, Simion a pu dévier un habile lancer de Djoos. Et à la 37e, c'est Cadonau qui a pu égaliser.

Les Zougois, venus à Malley avec un effectif limité et de nombreux jeunes de leur académie, ont même réussi un truc en marquant le 2-3 à la 48e au terme d'une scène confuse. De retour dans l'alignement, Almond a pu offrir un point aux Vaudois. Mais les poignets de Martschini ont eu le dernier mot en prolongation.

Scherwey se paie Genève

Genève-Servette voulait se payer une petite série positive, mais Tristan Scherwey en a décidé autrement. Dans un match qui sentait bon la lutte pour la deuxième barre, les Ours se sont finalement imposés 3-2 ap. Et c'est l'emblématique Fribourgeois qui a sonné la révolte.

Parce qu'après deux périodes, les Aigles étaient devant grâce à leurs joueurs importés, Tömmernes et Winnik. Mais Scherwey a trouvé une première fois la faille à la 52e avant de remettre ça dans le temps supplémentaire pour offrir un deuxième point à son équipe.

A Lugano, Ajoie s'est une nouvelle fois incliné. Les Jurassiens ont été battus 4-1 par les Tessinois. C'est Devos qui a inscrit l'unique réussite ajoulote en jeu de puissance alors que le score était de 4-0 pour les hommes de Chris McSorley.

Toujours au Tessin mais dans le haut du canton, Ambri-Piotta a battu Langnau 3-1. Dans le dernier match de la soirée, c'est Rapperswil qui s'en est allé cueillir deux points à Zurich à la faveur de sa victoire 4-3 tab au Hallenstadion. Les Lions ont égalisé à la 60e grâce à Chris Baltisberger et en ayant sorti leur gardien. Mais le bonhomme du match fut Cervenka qui a enfilé deux tirs au but pour sceller le score lors de la séance de penalties.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Retour d'Omark à Genève, qui garde en plus ses Finlandais

Publié

le

Linus Omark avait laissé de délicieux souvenirs à Genève en 2020-21. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Genève-Servette se muscle pour la saison prochaine. Le club annonce le retour du prolifique attaquant suédois Linus Omark et les prolongations des contrats de Sami Vatanen et Valtteri Filppula.

Omark, 35 ans, avait marqué les esprits en 2020-21 à Genève, lors de son premier passage. Il avait affolé les compteurs (71 points en 59 matches, play-off compris), avant de retourner en Suède pour raisons personnelles. Son retour réjouit les Aigles, qui espèrent "franchir un cap la saison prochaine", indique un communiqué jeudi.

Le Genève-Servette avait accepté de décaler la dernière année de contrat du Suédois sur la saison 2022-2023. Et comme Omark et sa famille s’étaient beaucoup plu à Genève, le joueur a prolongé son bail d’une saison supplémentaire, jusqu’au terme de l’exercice 2023-2024.

Les champions olympiques finlandais Sami Vatanen (30 ans) et Valtteri Filppula (38 ans) ont pour leur part prolongé leur contrat de respectivement deux ans et un an. Avec 39 points en 38 matches, Vatanen a particulièrement brillé pour un défenseur la saison passée. Il formera avec Henrik Tömmernes un duo défensif redoutable. Filppula de son côté s'est révélé un leader dans les vestiaires et sur la glace (77 pts en 48 matches), relève le GSHC. Le club recherche encore un renfort étranger.

Arrivée de Keanu Derungs

GE-Servette annonce par ailleurs que trois joueurs issus de la formation genevoise intégreront le cadre élargi de la 1re équipe. Il s'agit de Thomas Moreno et des internationaux M18 Kelian Fiebiger et Antoine Guignard. L'équipe enregistre en plus l'arrivée de Keanu Derungs (20 ans). L’attaquant suisse débarque du Canada, où il a joué ses trois dernières saisons juniors avec les Victoria Royals (WHL). Il s’est fait l’auteur de 25 points en 33 matches la saison dernière. Il a signé pour deux ans.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Genève

La National League sur Léman Bleu

Publié

le

Léman Bleu et son patron Laurent Keller se réjouissent de pouvoir diffuser la National League dès la saison prochaine (© KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Léman Bleu sera le partenaire de MySports pour la Suisse romande dès la saison 2022/23 de National League.

La chaîne lémanique pourra diffuser en direct le nouveau "match de la semaine", prévu le dimanche dès 19h30 pendant la saison régulière, ainsi que l'intégralité de la finale des play-off.

L'accord porte sur les cinq prochaines saisons, soulignent Léman Bleu et Sunrise UPC (MySports) dans des communiqués distincts diffusés mercredi matin. TV24 et Teleticino ont quant à eux été choisis comme diffuseurs gratuits pour la Suisse alémanique et le Tessin. SRG SSR se retrouve donc sur la touche.

Outre la finale des play-off, les téléspectateurs des trois nouveaux partenaires auront par ailleurs droit à une dizaine d'autres matches en direct durant les pré play-off et les play-off. Les temps forts des rencontres seront par ailleurs proposés en deuxième partie de soirée lors de chaque journée de championnat, précise Léman Bleu.

"Pour les fans de hockey en Suisse romande et au Tessin, ce partenariat annonce un plus grand nombre de matches de hockey sur glace disponibles gratuitement, ainsi que davantage de temps forts, d'actualités et d'informations", explique dans le communiqué de Sunrise UPC Matthias Krieb, directeur de MySports.

Vaucher "très impressionné"

MySports avait déjà annoncé des partenariats avec CH Media (Suisse alémanique) et Blick Gruppe (Suisse alémanique et Suisse romande). Partenaire de streaming, Blick Gruppe diffusera ainsi chaque mardi un match en direct. Tous les buts et les "highlights" seront également disponibles sur Blick.ch.

"Nous sommes très impressionnés par le modèle innovant de MySports et impatients d'entrer dans une nouvelle ère de la National League en septembre prochain avec un puissant réseau de partenaires de distribution passionnés de hockey ainsi que de nouveaux formats et canaux de diffusion", explique pour sa part Denis Vaucher, CEO de la National League, cité dans le communiqué de Sunrise UPC.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Dean Kukan et Janis Moser rejoignent l'équipe de Suisse

Publié

le

Janis Moser rejoint l'équipe de Suisse (© KEYSTONE/AP/ROSS D. FRANKLIN)

Patrick Fischer a effectué une première mise à jour de sa formation en vue du Championnat du monde. Pour les Beijer Games en Finlande et Suède, le sélectionneur a convoqué Dean Kukan et Janis Moser.

Absents des play-off de NHL avec leurs équipes respectives, Columbus pour Kukan et Arizona pour Moser, les deux défenseurs prennent la place de Noah Delémont et, plus surprenant, de Santeri Alatalo. Patrick Fischer a également renvoyé à la maison l'attaquant lausannois Ken Jäger et le gardien bernois Philip Wüthrich.

Pas trace donc de Timo Meier, Nico Hischier ni de Jonas Siegenthaler qui ont pourtant annoncé partir au Championnat du monde. Dans le cas de Hischier, ce sont même les New Jersey Devils qui ont mentionné sur Twitter qu'il arriverait en Suède.

Il est à noter que le communiqué de la Fédération précise à la fin que les prochaines nominations seront annoncées en temps voulu.

La sélection pour les Beijer Games (5-8 mai):

Gardiens (2): Sandro Aeschlimann (Davos), Reto Berra (Fribourg-Gottéron)

Défenseurs (8): Dominik Egli (Davos), Michael Fora (Ambrì-Piotta), Lukas Frick (Lausanne), Andrea Glauser (Lausanne), Dean Kukan (Columbus Blue Jackets), Janis Moser (Arizona Coyotes), Simon Le Coultre (Genève-Servette), Romain Loeffel (Lugano).

Attaquants (12): Andres Ambühl (Davos), Christoph Bertschy (Lausanne), Enzo Corvi (Davos), Nando Eggenberger (Rapperswil), André Heim (Ambrì-Piotta), Mike Künzle (Bienne), Marco Miranda (Genève-Servette), Killian Mottet (Fribourg-Gottéron), Damien Riat (Lausanne), Noah Rod (Genève-Servette), Tristan Scherwey (Berne), Calvin Thürkauf (Lugano)

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Trois signatures au LHC

Publié

le

Igor Jelovac, ici contre Davos avec Rapperswil, patinera à Lausanne les trois prochaines saisons (© KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER)

Le Lausanne Hockey Club a confirmé la signature de trois joueurs. Igor Jelovac, Théo Rochette et Nicolas Perrenoud ont tous paraphé une entente avec le club vaudois.

Défenseur au solide gabarit, Igor Jelovac débarque de Rapperswil avec un contrat de trois ans. Formé à Villars puis à Lausanne, le Vaudois est parti s'aguerrir à Bienne, Ambri et enfin Rapperswil lors des deux dernières saisons. A 27 ans, il a connu sa meilleure saison avec 15 points (2 buts) en 46 matches.

Théo Rochette a lui signé pour deux ans. A 20 ans, le centre termine actuellement sa quatrième saison en LHJMQ au sein des Remparts de Québec. Il compte 93 points (32 buts) en 63 rencontres.

Quant à Nicolas Perrenoud, il a signé un premier contrat pro de deux saisons avec son club formateur à 18 ans. Il a inscrit 53 points (28 buts) en 44 matches avec les juniors élite.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Les Zurich Lions toujours aussi diaboliques

Publié

le

La joie de Denis Malgin après son but. Un but qui vaut presque un titre. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Troisième match, troisième victoire pour les Zurich Lions. Cette finale des play-off contre Zoug tourne décidément à la démonstration pour le club du Hallenstadion.

Les Lions se sont imposés 2-1 à Zoug dans l'acte III pour s'offrir quatre balles de titre, dont deux sur leur patinoire. Ils joueront la première ce lundi déjà devant leur public. Comme lors des deux premiers matches, les Zurichois ont forcé la décision dans la dernière période. Ils ont renversé le cours de la partie en l'espace de 92'' avec l'égalisation heureuse de Steve Androghetto qui déviait involontairement un lancer de Maxim Noireau à la 50e. Denis Malgin devait ensuite donner la victoire à ses couleurs sur un service magistral de Denis Hollenstein.

Une fois de plus, la ligne de parade des Zurichois a frappé. Mais le trio formé par Andrighetto, Hollenstein et Malgin doit une fière chandelle à Jakub Kovar. Le gardien tchèque fut une fois de plus éblouissant. Auteur de 28 arrêts, il ne fut battu que par Grégory Hoffmann à la 13e minute alors que les Zurich Lions évoluaient à trois contre cinq.

La roue a tourné

Dominateurs lors des deux premières périodes, les Zougois ont à nouveau lâché prise en fin de match. Ils auraient dû, il est vrai, mener plus largement au score avant l'ultime période. Le brio de Jakub Kovar n'explique pas tout. Le Champion en titre manque vraiment d'efficience dans le dernier geste lors de cette finale.

Pour Zoug, la roue a tourné d'une manière incroyable. Avant cette finale, il restait sur une série de douze victoires de rang dans les séries finales. Maintenant pour conserver leur couronne, les Zougois doivent battre à quatre reprises en quatre matches une équipe qui vient de gagner ses neuf dernières rencontres, dont cinq par un petit but d'écart. Bon courage !

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture