Rejoignez-nous

Suisse

Barbara Frey reçoit l'Anneau Hans Reinhart 2022

Publié

,

le

Barbara Frey a été la première femme à diriger le Schauspielhaus de Zurich entre 2009 et 2019 (archives). (© Keystone/APA/APA/GEORG HOCHMUTH)

Le Grand Prix suisse des arts de la scène/Anneau Hans Reinhart 2022 est décerné à la directrice et metteuse en scène bâloise Barbara Frey. Le prix, décerné par l'Office fédéral de la culture (OFC), est doté de 100'000 francs.

Née à Bâle en 1963, Barbara Frey est metteuse en scène depuis trente ans et jouit depuis de nombreuses années d'une grande reconnaissance dans tout l'espace germanophone. Elle fut la première femme à diriger le Schauspielhaus de Zurich et 2009 à 2019. Elle est "un modèle de directrice avisée dans le milieu du théâtre", écrit jeudi l'OFC dans un communiqué.

Barbara Frey a étudié la germanistique et la philosophie à l'Université de Zurich puis a joué comme batteuse dans différents groupes suisses avant de rejoindre le Theater Basel comme musicienne puis comme assistante de mise en scène. Au début de sa carrière, elle a mis en scène des spectacles indépendants avant de travailler pour de grandes institutions allemandes. Barbara Frey assure actuellement la direction artistique de la Ruhrtriennale pour la période 2021-2023.

Barbara Frey est un modèle à plus d'un titre. En tant que metteuse en scène, "elle tend l'oreille avec une rigueur intellectuelle aux grandes thématiques de la littérature, sonde les abîmes et transpose en grands tableaux les faces sombres de l'existence humaine", relève Markus Joss, membre du jury, cité dans le communiqué.

Et d'ajouter que "celle ou celui qui prétend diriger doit aimer agencer. Pour y parvenir, il n'est pas nécessaire d'y aller au pied de biche; Barbara Frey a eu l'occasion de s'en assurer pendant ses dix années passées à la tête du Schauspielhaus".

Prix de danse et de théâtre

Trois autres prix de danse et six de théâtre, dotés de 40'000 francs chacun, ont également été attribués. Les lauréats sont la marionnettiste socialement engagée Frida León Beraud (ZH), le danseur et chorégraphe d'origine italienne basé à Genève Marco Berrettini, la directrice du Petit Théâtre de Lausanne Sophie Gardaz, la troupe de cabaret musical Geschwister Pfister (BE/Berlin), la traductrice et danseuse de contact improvisation grisonne Paola Gianoli, le danseur genevois Yann Marussich.

L'acteur et satiriste zurichois Mike Müller, rendu célèbre outre-Sarine par l'émission Giacobbo/Müller, a également été distingué, de même que la pédagogue de la danse et chorégraphe bernoise Susanne Schneider et les cinq artistes de Ticino is Burning.

Spectacles de l'année

Un spectacle de théâtre et un autre de danse sont aussi primés et reçoivent l'un et l'autre 25'000 francs. Le jury a retenu parmi 16 candidatures "La Peau de l'Espace" de la Vaudoise Yasmine Hugonnet comme spectacle de danse le plus remarquable de l'année 2021. Parmi les 23 productions présélectionnées dans le cadre de la Rencontre du Théâtre Suisse 2022, le jury a couronné "Manuel d'exil" de la Genevoise Maya Bösch.

Finalement, le prix June Johnson pour les nouveaux venus, doté de 25'000 francs, est attribué au collectif argovien InQdrt, fondé par la danseuse et chorégraphe Isabelle Spescha.

La remise des prix aura lieu le 21 octobre au Théâtre de Carouge en présence du conseiller fédéral Alain Berset.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suisse

Cagnotte proche des records en jeu mercredi à la loterie

Publié

le

Le jackpot n'est pas tombé à la loterie depuis le mois d'août dernier. La somme record de 61 millions attend le chanceux ou la chanceuse qui devinerait mercredi les six bons nombres ainsi que le numéro chance. (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Une des plus grosses cagnottes de l'histoire de la loterie sera en jeu mercredi et devrait attirer des centaines de milliers de joueurs en Suisse romande. Si un seul chanceux arrive à deviner les bons numéros, il décrochera un jackpot record de 61 millions.

"On estime que le nombre de joueurs a augmenté de 30% en Suisse romande depuis début février du fait de ce jackpot exceptionnel", a déclaré la directrice de la communication de la Loterie Romande, Danielle Perrette, à Keystone-ATS. Ainsi, l'entité estime que 300'000 personnes ont tenté leur chance samedi dernier, dont 100'000 joueurs occasionnels.

La plus grande somme empochée par une seule personne à ce jour dans l'histoire du Swiss Loto était de 48,6 millions de francs. Le gros lot avait fini par tomber le 23 août 2014 après 42 tirages.

Le plus gros jackpot jamais accumulé au Swiss Loto se monte lui à 70 millions de francs. Il avait cependant été réparti entre les trois joueurs qui l'avaient décroché en décembre 2016, recevant chacun 23,4 millions.

"Rester fidèle à ses valeurs"

Cette fois-ci, le jackpot a résisté à 52 tirages, faisant monter le pactole en jeu à chaque tentative. La dernière fois qu'un chanceux a coché les six bons nombres et le numéro chance remonte au mois d'août de l'année dernière.

Un conseil à la personne qui décrocherait le pactole? "Rapidement contacter la Loterie romande, prendre le temps de réfléchir et s'entourer de professionnels, tout en restant fidèle à ses valeurs", recommande Mme Perrette.

Le Swiss Loto est le jeu qui fait le plus de millionnaires en Suisse, a rappelé la Loterie romande lundi dans un communiqué. Depuis le lancement du jeu en 1970, quelque 1075 joueurs sont devenus millionnaires.

...sans oublier les impôts

Si le pactole tombe mercredi, la somme effectivement touchée par le gagnant ou la gagnante sera inférieure à 61 millions car les gains de loterie sont soumis à plusieurs types d'impôts. Tout d'abord l'impôt anticipé: le premier million est exonéré, puis 35% du reste sont directement versés à l'administration fédérale des contributions. Sur 61 millions, le chanceux reçoit donc 39 millions.

La totalité de la somme créditée devra ensuite être déclarée comme revenu dans la déclaration d'impôts et sera imposée auprès de la Confédération, du canton et de la commune. Le montant des impôts varie sensiblement en fonction du lieu de résidence. En plus de cela, l'argent qui se trouve encore sur le compte à la fin de l'année devra être déclaré comme fortune.

En Suisse, il existe aussi des jeux de loterie transnationaux, comme l'Euro Millions par exemple qui compte 12 pays participant à travers l'Europe. Dans le cadre de ce jeu, la coquette somme de 70,17 millions de francs a été empochée la semaine dernière par un heureux élu en France.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Swiss Sliding exige la création d'une commission de sécurité

Publié

le

Swiss Sliding veut faire bouger les choses après l'accident dont Sandro Michel a été victime (© KEYSTONE/AP/Oksana Dzadan)

Deux semaines après le grave accident du bob à quatre suisse à Altenberg, Swiss Sliding tente toujours de faire bouger les choses.

La fédération suisse demande à la Fédération internationale (IBSF) de créer une commission de sécurité.

L'accident du 13 février, au cours duquel le pousseur Sandro Michel s'est grièvement blessé, a poussé Swiss Sliding à agir. Elle a constaté de "graves lacunes organisationnelles et de communication" au sein de l'IBSF dans le domaine de la sécurité. "La plus grande protection possible des athlètes doit être la priorité absolue d'une fédération mondiale d'un sport de course", déclare Sepp Kubli, le président de Swiss Sliding, cité dans le communiqué de presse.

Des experts indépendants issus de différents domaines ainsi que des représentants des athlètes doivent siéger dans la commission de sécurité. De plus, un délégué permanent pour les questions de sécurité doit combler les lacunes organisationnelles dans le domaine de la sécurité. "Il ne nous suffit pas que l'on nous affirme que l'on s'en occupe", déclare Sepp Kubli. Les risques pour la sécurité tels que ceux qui ont conduit à l'accident d'Altenberg sont connus depuis des années, sans que la fédération internationale n'ait pris de mesures suffisantes.

Swiss Sliding est intervenu concrètement pour prendre les mesures qu'elle estime nécessaires, en proposant l'ancien pilote Christian Reich comme membre de la commission de sécurité envisagée. Selon la démarche de Swiss Sliding, la commission de sécurité et le délégué à la sécurité devraient être mis en place lors du congrès annuel de l'IBSF à Lake Placid en juin 2024. L'objectif devrait être que tous les aspects relatifs à la sécurité soient réglementés et mis en ½uvre avant le début de la prochaine saison.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Mobilité

Le Parlement vote le crédit pour le tunnel Morges-Perroy

Publié

le

L'aménagement ferroviaire prévu dans le cadre de Rail 2050 bénéficiera de près de 3 milliards de francs supplémentaires (archives). (© KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD)

Le tunnel ferroviaire entre Morges et Perroy (VD) est en bonne voie pour décharger la ligne Genève-Lausanne. Le National a accepté lundi une enveloppe de 1,3 milliard dans le cadre de la stratégie "Rail 2050". D’autres projets concernent la Suisse romande.

Au vote sur l'ensemble, le projet qui porte sur un total de près de 3 milliards de francs pour des extensions ferroviaires dans le cadre de la "Perspective Rail 2050" a été adopté à la quasi-unanimité. Le dossier avait déjà passé sans encombre au Conseil des Etats en décembre dernier.

La stratégie 2050 autour des grands centres urbains est la bonne , a relevé Delphine Klopfenstein Broggini (Verts/GE), rappelant qu'il y avait beaucoup de retard. Les investissements dans les infrastructures doivent répondre à la croissance démographique, a renchéri Andri Silberschmidt (PLR/ZH).

Le National s’est en outre rallié au Conseil des Etats qui a demandé 350 millions de plus pour divers projets. L’un d’eux, de 100 millions, vise à corriger les effets négatifs de l’horaire 2025 en Suisse romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse

Abbaye de St-Maurice: affaire sous la loupe d'un groupe de travail

Publié

le

Un groupe de travail indépendant va scruter le passé de l'Abbaye de Saint-Maurice pour tirer au clair l'implication de certains de ses membres dans des cas d'abus sexuels, commis ces dernières décennies. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L’Abbaye de Saint-Maurice a chargé le procureur général du canton de Neuchâtel, Pierre Aubert, de constituer un groupe de travail indépendant. Le but est de tirer au clair l’implication de certains de ses membres dans des cas d’abus sexuels ces dernières décennies.

L'enquête sera menée selon des critères à la fois juridiques et historiques, a indiqué l’Abbaye de Saint-Maurice dans un communiqué lundi. Le groupe de travail disposera d’un accès illimité aux archives de l’institution et aux témoignages aussi bien des chanoines que des victimes qui souhaiteront se manifester à cette occasion.

Cette enquête n’a pas pour mission de se substituer à celles que pourraient ordonner les autorités judiciaires compétentes, poursuit l'institution, et M. Aubert n’intervient pas en qualité de magistrat mais d’expert. Il s’est adjoint le concours du département d’histoire contemporaine de l’Université de Fribourg.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Les cantons restent responsables de la collecte des déchets

Publié

le

La collecte des déchets en vue de les recycler restera en mains publiques (archives). (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

La collecte des déchets en vue de les recycler restera une tâche publique. Le National voulait ouvrir la porte aux prestataires privés tandis que le Conseil des Etats souhaitait maintenir le monopole cantonal. Les députés ont tacitement rejoint lundi les sénateurs.

Toutefois, une collecte volontaire par des entreprises privées sera possible, mais uniquement si le Conseil fédéral l'autorise spécifiquement pour les fractions de déchets concernés.

Le débat a été plus nourri sur les produits biogènes invendus séparément. La Chambre du peuple avait décidé d'obliger de les déballer et de les collecter, à l'exception des emballages compostables. Celle des cantons ne voulait pas de la disposition. Les députés ont finalement rejoint les sénateurs, par 165 voix contre 26.

Un compromis a été adopté quant aux exigences relatives à la durée de vie et à la réparabilité des produits. Pour le reste, les deux Chambres se sont accordées sur la plupart des points de ce vaste projet visant à développer l'économie circulaire.

Le dossier repart au Conseil des Etats.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture