Rejoignez-nous

Suisse

Aucun joueur ne devine la bonne combinaison de l'Euro Millions

Publié

,

le

Lors du prochain tirage vendredi, 55 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Personne n'a trouvé la combinaison gagnante à l'Euro Millions mardi soir. Pour gagner, il fallait jouer les numéros 8, 11, 33, 42 et 43, ainsi que les étoiles 6 et 11.

Lors du prochain tirage vendredi, 55 millions de francs seront en jeu, indique la Loterie Romande.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Ralpin revient à l'équilibre mais a encore pâti de la pandémie

Publié

le

Ralpin exploite l'"autoroute roulante" (Rola) entre Fribourg-en-Brisgau (D) et Novare (I, sur cette photo d'archives). La firme d'Olten est propriété du BLS, de Hupac et des CFF. (© KEYSTONE/KARL MATHIS)

L'opérateur Ralpin a renoué avec l'équilibre en 2021, grâce à une nouvelle aide à fonds perdu de la Confédération de 2,8 millions de francs ainsi qu'à la dissolution de réserves pour plus de 2 millions. Mais le Covid-19 a encore fait pâtir la société début 2022.

"En raison d'un décret Covid du gouvernement Italie, aucun certificat de test européen n'a pu être établi dans les terminaux entre janvier et mars", déplore l'exploitant de l'"autoroute roulante" (Rola) entre Fribourg-en-Brisgau (D) et Novare (I) dans un communiqué lundi.

L'introduction mi-octobre de cette possibilité d'acquisition de tests avait notamment permis de redresser la barre fin 2021.

La firme d'Olten estime avoir dû renoncer au transport de quelque 5600 camions sur les trois premiers mois de l'année. La levée des mesures sanitaires a toutefois permis à l'entreprise de retrouver de l'allant et de dégager dès le mois d'avril des résultats positifs.

Propriété du BLS, de Hupac et des CFF, Ralpin a convoyé entre l'Allemagne et l'Italie près de 70'000 poids-lourds en 2021, contre à peine plus de 56'000 en 2020.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

Perspectives optimistes pour l'hôtellerie de luxe en 2022

Publié

le

L'association a tenu vendredi son conclave annuel au sein du Badrutt de Saint-Moritz. (archive) (© KEYSTONE/ARNO BALZARINI)

L'association d'établissements hôteliers Swiss Deluxe Hotels se montre optimiste pour l'exercice en cours, après avoir commencé à remonter la pente l'an dernier. Les 39 hôtels 5 étoiles membres de Swiss Deluxe Hôtel ont repassé le cap du million de nuitées cumulées.

Les recettes ont suivi un rétablissement moins marqué, prenant 20,9% pour atteindre 1,38 milliard de francs. L'alliance souligne dans son communiqué lundi que ce chiffre d'affaires représente 80% des revenus annuels d'avant la crise sanitaire.

La part des clients suisses a représenté plus d'un demi-million de nuitées soit un record historique de 53,2% en un an. "En outre, nous avons le plaisir d'accueillir à nouveau des clients internationaux," souligne Michael Smithuis, président de l'association, cité dans le communiqué.

La saison d'hiver 2021/2022 a profité aux destinations de villégiatures des établissements membres de la faîtière grâce à la levée des mesures sanitaires. Malgré cela, "les tensions géopolitiques en Ukraine constituent un facteur d'incertitude pour la reprise," explique le communiqué.

L'autre grand défi du secteur hôtelier de luxe reste le manque de personnel indique l'association.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

L'aéroport de Zurich prêt à gérer l'afflux de voyageurs

Publié

le

Au cours des prochaines semaines, le plus grand aéroport de Suisse verra défiler certaines journées d'affluence entre 80'000 et 90'000 passagers (archives). (© KEYSTONE/ENNIO LEANZA)

Flughafen Zurich est prêt à affronter la vague estivale, qui s'annonce importante. L'opérateur du tarmac zurichois a suffisamment de personnel pour faire face à la recrudescence du trafic aérien cet été, a-t-il indiqué lundi.

Au cours des prochaines semaines, le plus grand aéroport de Suisse verra défiler certaines journées d'affluence entre 80'000 et 90'000 passagers. La direction recommande de prévoir suffisamment de temps en amont et d'arriver jusqu'à trois heures avant le départ du vol.

"Généralement, nous avons suffisamment de personnel à l'aéroport à disposition", souligne l'entreprise. Toutefois, des retards sont possibles en raison de manque de main d'oeuvre dans les aéroports à l'étranger ou dans le contrôle du trafic aérien dans toute l'Europe. L'entreprise zurichoise et ses partenaires travaillent à limiter l'impact opérationnel de ces difficultés.

Ces derniers temps, les images d'aéroports bondés et les annulations de vols en raison de manque de personnel ont défrayé la chronique, aussi bien en Suisse qu'à l'étranger. La compagnie aérienne Swiss, comme d'autres en Europe, a dû annuler des centaines de vols cet été, car les collaborateurs ne sont pas assez nombreux.

La société spécialisée dans la gestion des passagers et des bagages au sol Swissport, qui offre ses services à plusieurs compagnies au départ de l'aéroport de Zurich, a d'ailleurs déjà émis des doutes dans la presse concernant sa capacité à absorber l'afflux attendu de voyageurs cet été. Des menaces de grève par ses employés ont en outre été rapportées, mais une porte-parole a assuré que le personnel était suffisant.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Economie

CFF Cargo passe commande pour la location de 20 motrices Siemens

Publié

le

Les locomotives Vectron, équipées des options Xload destinées à étoffer leur capacités de traction, doivent permettre d'acheminer à travers les Alpes des convois plus longs sans motrice d'appoint (archives). (© KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER)

CFF Cargo International a passé en collaboration avec le loueur allemand Südleasing commande à Siemens pour 20 locomotives Vectron. L'opérateur de fret ferroviaire entend souscrire un contrat de location sur le long terme pour l'exploitation de ce matériel roulant.

Equipées des options Xload destinées à étoffer leur capacité de tractio, les nouvelles locomotvies doivent permettre d'acheminer à travers les Alpes des convois plus longs sans motrice d'appoint, explique lundi l'industriel allemand dans son communiqué, sans livrer de détail financier sur la transaction. La livraison des premiers engins est agendée à 2024.

Le contrat de location prévu avec Südleasing est assorti d'une échéance variable.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp

Continuer la lecture

Suisse

CERN: le LHC redémarre mardi à une énergie record

Publié

le

Il y a dix ans, le 4 juillet 2012, le CERN annonçait la découverte d'une nouvelle particule présentant des caractéristiques compatibles avec celles du boson de Higgs prédit par le Modèle standard de la physique des particules. (© KEYSTONE/CERN)

Dix ans après l'annonce de la découverte du boson de Higgs le 4 juillet 2012, le CERN s'apprête à aller encore plus loin dans l'infiniment petit. Une nouvelle période d'exploitation du Grand collisionneur de hadrons (LHC), avec une énergie record, démarre mardi.

Après plus de trois ans de travaux d'entretien et d'amélioration, des faisceaux circulent déjà dans le complexe d’accélérateurs de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) depuis le mois d'avril. Les équipes du LHC sont désormais prêtes à annoncer que la machine produit des faisceaux stables, condition nécessaire pour que les différentes expériences puissent mettre en marche tous leurs sous-systèmes.

Le LHC fonctionnera en continu pendant près de quatre ans à l'énergie de collision record de 13,6 milliers de milliards d’électronvolts (TeV), apportant aux expériences une précision inédite et un potentiel de découverte incomparable, a indiqué le CERN lundi dans un communiqué.

Les quatre grandes expériences du LHC ont apporté d'importantes améliorations à leurs systèmes de lecture et de sélection des données, avec l’intégration de nouveaux systèmes de détecteurs et d’une nouvelle infrastructure informatique.

Par rapport aux périodes d'exploitation précédentes, ces modifications leur permettront de collecter des échantillons de données beaucoup plus grands et de meilleure qualité. Les détecteurs ATLAS et CMS s'attendent à enregistrer plus de collisions pendant la troisième période d'exploitation du LHC que lors des deux périodes précédentes réunies.

L'expérience LHCb a été entièrement remise à niveau et prévoit de multiplier par dix son débit d'acquisition de données, tandis qu'ALICE a pour objectif de multiplier par cinquante le nombre de collisions enregistrées.

Précision accrue

Grâce à des échantillons de données plus volumineux et à une énergie de collision plus élevée, cette troisième période d'exploitation permettra d’étendre encore le programme de physique déjà très diversifié du LHC. Les équipes étudieront la nature du boson de Higgs avec une précision sans précédent, et dans de nouveaux canaux.

Elles pourront observer des processus qui étaient jusqu'à présent inaccessibles, et aussi améliorer la précision des mesures de nombreux processus connus en rapport avec des questions fondamentales, telles que l'origine de l'asymétrie matière-antimatière dans l'Univers.

Les scientifiques étudieront les propriétés de la matière à des températures et des densités extrêmes. Ils chercheront également des candidats pour la matière noire et pour d'autres phénomènes nouveaux, soit par des recherches directes, soit de façon indirecte par des mesures précises des propriétés de particules connues.

"Nous attendons avec intérêt des mesures de la désintégration du boson de Higgs en particules de deuxième génération telles que les muons. Ce serait là un résultat entièrement nouveau dans la saga du boson de Higgs. Ce serait la première confirmation que des particules de deuxième génération acquièrent également leur masse par le mécanisme de Higgs", explique Michelangelo Mangano, théoricien au CERN, cité dans le communiqué.

Quelques microsecondes après le Big Bang

Par ailleurs, un programme de collisions d'ions lourds permettra d'étudier avec une précision inégalée le plasma de quarks et de gluons (PQG), l’état de la matière qui prévalait dans les dix premières microsecondes après le Big Bang.

Enfin, diverses petites expériences auprès du LHC se préparent à explorer des phénomènes relevant du Modèle standard ou hors Modèle standard de la physique, comme par exemple les monopôles magnétiques, ou les neutrinos et les rayons cosmiques.

Le lancement de la troisième période d’exploitation du LHC sera retransmis en direct sur les réseaux sociaux du CERN et via une liaison satellite Eurovision mardi à partir de 16 heures.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture