Rejoignez-nous

Hockey

Ajoie, battu, mais passe son examen d'entrée

Publié

,

le

L'Autrichien de Bienne, Fabio Hofer inscrit le 2-0 face à Tim Wolf. (© KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS)

Au terme d'un match enlevé, Bienne n'a pas permis à Ajoie de fêter son retour en National League avec une victoire. Les Seelandais se sont imposés 3-1 à Porrentruy devant plus de 3300 spectateurs.

Les Jurassiens ont livré un match plein. Le public a pu vibrer dans une partie où le palet passait d'un but à l'autre. Les joueurs d'Antti Törmanen ont dominé dans la possession du puck, mais ils se sont heurtés à un Tim Wolf, parfaitement à la hauteur de sa nouvelle catégorie de jeu.

Hazen (26 minutes) et Devos (28) ont été largement employés par Gary Sheehan mais les Seelandais ont su parfaitement limiter le rayonnement des deux Québécois. Les Ajoulots ont pu entretenir l'espoir après la réduction du score par Eigenmann à la fin de la deuxième période. Finalement, les Biennois ont pu faire la différence dans le but sur leur deuxième but inscrit en infériorité numérique de la soirée après l'ouverture du score par Gaëtan Haas.

Fribourg Gottéron a réussi le bon coup de la soirée avec un succès 6-3 sur la glace du CP Berne. Un doublé de Killian Mottet, deux assists du portier Reto Berra, bien des éléments ont souri aux Fribourgeois. Pourtant, ils se sont fait quelques frayeurs. Ils sont sortis avec un avantage flatteur de 2-0 au terme du premier tiers-temps avec une réussite de Desharnais après seulement 43'' de jeu. Berne est revenu au cours de la deuxième période, mais un but précieux de DiDomenico après 15'' au début de la dernière période a placé Gottéron sur les rails du succès.

Descloux à son affaire

Pour Genève-Servette, ce premier déplacement au Hallenstadion fut loin de ressembler à leurs dernières visites à l'occasion des demi-finales des play-off où les Genevois s'étaient imposés à deux reprises. Les Zurichois ont repris des couleurs (4-2). Avec Malgin, engagé la veille, ils ont largement dominé les débats même s'ils ont dû attendre d'avoir passé la mi-match pour ouvrir le score en supériorité numérique par Simon Bodenmann (32e). Auparavant, les Servettiens n'avaient pas exploité une double pénalité mineure infligée à Andrighetto pour une canne haute au visage de Pouliot.

Malgré un Gauthier Descloux à son affaire, les joueurs de Rikard Grönborg ont doublé la mise 44'' après la réussite de Bodenmann, sur un puck dévié qui a surpris le portier genevois. Puis juste avant la deuxième pause, le capitaine Geering exploitait parfaitement un contre initié par une perte de puck des joueurs d'Emond. La réduction du score de Pouliot à 5 contre 4 n'a pas inversé le cours de la partie. Un autogoal malheureux de Tömmernes a scellé le sort des Genevois. Le but du Finlandais Filppula à 4 contre 4 a montré que le Finlandais avait encore toutes ses jambes.

Zoug a étrenné son titre devant son public avec un succès 5-2 face à Davos. Les champions de Suisse ont pris un double avantage au cours de la première période par Suri et Martschini.

Note:

complété

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Genève

Daniel Vukovic annonce sa retraite

Publié

le

Daniel Vukovic a terminé sa carrière avec les Rapperswil-Jona Lakers. (© KEYSTONE/MARCEL BIERI)

Daniel Vukovic (35 ans) a annoncé son départ à la retraite sur les réseaux sociaux. Le défenseur canado-suisse n'a plus trouvé de club après deux dernières saisons passées aux Rapperswil-Jona Lakers.

Vukovic, déniché par Chris McSorley, avait débarqué à Genève-Servette en 2009. Ce robuste défenseur au sens du sacrifice aigü a passé onze saisons aux Vernets avant de prendre la direction du canton de St-Gall. Il a disputé 659 matches de National League avec une finale perdue contre Berne en 2010 et deux Coupes Spengler (2013 et 2014).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Zoug prolonge son capitaine Jan Kovar jusqu'en 2025

Publié

le

Jan Kovar offrira ses précieux services à Zoug jusqu'en 2025. (© KEYSTONE/URS FLUEELER)

Le CP Zoug a décidé de planifier à long terme avec son capitaine Jan Kovar. Le champion a prolongé le contrat du centre tchèque de deux ans soit jusqu'en 2025.

Kovar (31 ans) joue en Suisse centrale depuis 2019. En 122 matches, il a réalisé 129 points (33 buts/96 assists). La saison dernière, il avait terminé meilleur compteur de la National League.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Actualité

René Fasel se retire et n'est pas encore fatigué

Publié

le

René Fasel est resté 27 ans à la tête de l'IIHF. (© KEYSTONE/AP POOL BelTA/NIKOLAI PETROV)

Samedi à St-Pétersbourg, René Fasel va quitter la présidence de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) après 27 ans de fonction.

Il léguera à son successeur une entreprise saine, souligne le président dans une interview.

Cette année, Fasel s'est retrouvé un peu trop sous les lumières de la rampe à son goût. Lorsqu'il a enlacé le président du Bélarus Alexandre Loukachenko en janvier, un vent de révolte a suivi son geste. Même s'il n'y voyait aucune mauvaise intention, le Fribourgeois a dû finalement se résoudre à retirer le Championnat du monde au Bélarus ce printemps.

Le bilan de son mandat à la tête de l'IIHF repousse cet épisode sur le bas-côté. Dans une interview avec Keystone-ATS, Fasel explique encore une fois qu'il n'avait vu dans ce voyage au Bélarus que la tenue du Mondial serait une chance de réconciliation. Cela n'a pas marché. "Le plan était tout autre", relève Fasel.

Intronisé au Temple de la renommée

Sous la conduite de René Fasel, la Fédération internationale a connu une croissance extraordinaire. Ainsi, l'avenir financier de la fédération est assuré jusqu'en 2033 grâce à un contrat de marketing lucratif. "Je laisse à mon successeur une entreprise en pleine santé", souligne le futur ex-président. Vendredi, un jour avant la désignation de son successeur, René Fasel deviendra le huitième Suisse intronisé au Temple de renommée (Hall of Fame) de l'IIHF.

Dans les points les plus marquants de son mandat, Fasel relève la première apparition des joueurs de NHL aux Jeux olympiques à Nagano en 1998. "Avec les meilleurs des meilleurs comme Gretzky, Jagr ou Yashin." Au contraire du tournoi de basketball aux JO 1992 à Barcelone, "il y avait six dream teams", s'amuse le Fribourgeois. Sa dernière tâche fut d'assurer la participation des professionnels de la NHL aux JO de Pékin en février prochain après leur absence à Pyongchang. "La NHL va interrompre son championnat et sera présente à Pékin", est-il persuadé. Seule la pandémie du coronavirus pourrait contrecarrer ses plans.

Jusqu'à maintenant, il n'a guère eu le temps de vraiment penser à la fin de son mandat. Après l'élection de son successeur samedi à St-Pétersbourg - il y a cinq candidats - il va prendre le temps de faire le point. Mais il n'est en aucun cas fatigué. Il est prévu qu'il accepte une fonction dans le hockey russe. "Ce n'est pas encore décidé, mais la Russie me plaît."

Dans une interview avec Keystone-ATS, l'ancien arbitre évoque son "grand amour" Fribourg-Gottéron. "Un jour, nous serons champions. Nous ne devons jamais y renoncer. Mais peut-être qu'un titre ne serait pas forcément bon. De quoi pourrons-nous rêver une fois que nous aurons atteint le Graal ?".

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

Le portier Merzlikins prolonge 5 ans à Columbus

Publié

le

L'ancien gardien de Lugano, Elvis Merzlikins a fait son chemin en NHL. (© KEYSTONE/FR52593 AP/JAY LAPRETE)

Le gardien Elvis Merzlikins (27 ans) a signé un nouveau contrat de cinq ans avec les Columbus Blue Jackets en NHL.

Le Letton à licence suisse a joué dès les juniors pour HC Lugano avant de devenir titulaire en National League. Il avait rejoint l'Etat de l'Ohio il y a deux ans où il s'est rapidement imposé comme le portier no 1.

A Columbus, il côtoie les défenseurs suisses Dean Kukan et Tim Berni ainsi que l'attaquant jurassien bernois Grégory Hofmann, qui a quitté Zoug cet été.

La saison de NHL débutera le mardi 12 octobre.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Hockey

La simplicité, recette lausannoise du succès

Publié

le

Christoph Bertschy et Lausanne ont su jouer simple (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

En jouant de manière simple, Lausanne a trouvé le chemin des filets à cinq reprises contre Fribourg-Gottéron. A répéter vendredi à domicile contre Davos.

Mais pourquoi se complique-t-il la vie? Mais pourquoi n'a-t-il pas simplement shooté au but en espérant une déviation? Ces questions, des milliers de fans se les posent lors de chaque soirée de National League et même à chaque rencontre sportive.

A croire que jouer simple est finalement difficile, puisque les équipes n'y arrivent généralement pas d'un - simple - coup de baguette magique. C'est pourtant avec cette recette maintes fois exploitée que Lausanne a signé son deuxième succès en trois parties et remporté son deuxième derby romand, après avoir battu Genève-Servette vendredi dernier à Malley. Sauter sur les rebonds, balancer le puck à travers le trafic ou capitaliser sur une erreur de placement, voilà la recette du succès.

Barberio proche des 100%

"On a joué un match beaucoup plus simple, a analysé Mark Barberio. On a amené le puck sur le filet et on a été récompensé." De retour après avoir purgé ses quatre derniers matches de suspension, le capitaine québécois a retrouvé le "C" en même temps que sa position sur l'échiquier lausannois. "Quel plaisir d'être de retour, s'est enthousiasmé le Canadien à l'heure de l'interview. C'est toujours dur de voir tes coéquipiers jouer sans pouvoir les aider. Maintenant mon but, c'est de continuer à aider l'équipe."

Opéré de l'épaule, le Montréalais a enchaîné avec de la rééducation. Alors où se situe-t-il peu après la mi-septembre? "Je dirais que je me sens à 90-95%. En termes de douleurs, il n'y en a pas et c'est vraiment encourageant. C'est juste une question de force mais ça va venir, je travaille beaucoup là-dessus." Privé de glace, Mark Barberio a eu le loisir d'observer ses coéquipiers en ce début de saison. Comment analyse-t-il les performances de ses collègues? "Je pense qu'on travaillait fort, mais qu'il y avait des erreurs mentales qu'on a pu corriger ce soir contre Fribourg. Surtout à la ligne bleue et des deux côtés de la glace. On a offert trop de pucks à l'adversaire."

Provoquer la chance

John Fust a-t-il trouvé la formule magique avec cette option à deux défenseurs étrangers et deux importés en attaque au lieu de ce 1+3 du début de saison? "Hormis les deux premiers tiers à Rapperswil, je suis content de l'équipe, note le coach des Lions. Au final, ce n'est qu'une question de confiance et de créer la chance. Ce qu'on a su faire ce soir. On a été récompensé par certains buts, parce qu'on a accepté d'aller provoquer cette chance. Il est donc fort probable que l'on conserve le même alignement contre Davos."

Concernant le retour de Barberio et la mise en tribunes de Phil Varone, John Fust n'a pas tourné autour du pot: "Mark est notre leader et notre capitaine. Sekac et Varone ont connu des débuts difficiles, ils doivent encore s'adapter. Sekac a mieux jouer même s'il n'a pas marqué. Quant à Varone, il a des qualités, ça va venir. Il lui faut faire des ajustements."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture