Rejoignez-nous

Suisse Romande

Saint-Légier-La Chiésaz va vibrer au son du piano

Publié

,

le

Saint-Légier-La Chiésaz accueillera une semaine durant la fine fleur des touches noires et blanches (photo symbolique). (© KEYSTONE/DPA/A3912/_MARCUS BRANDT)

La 33e édition de la Semaine internationale de piano se tiendra à Saint-Légier-La Chiésaz (VD) du 13 au 20 août prochain. Des musiciens de renom feront le déplacement en terre vaudoise.

En ouverture, la pianiste chilienne Edith Fischer, cofondatrice du festival, interprètera un récital avec des oeuvres de Bach, de Beethoven et de Brahms, ont communiqué lundi les organisateurs. Le public la retrouvera ensuite lors de la soirée de clôture dédiée à Schubert.

Le pianiste russe Boris Berman, le violoncelliste brésilien Matias De Oliveira Pinto et le pianiste hongrois Peter Nagy seront aussi de la partie, entre autres grands noms. Du côté des artistes locaux, le Lausannois Cédric Pescia se produira au festival pour la première fois. Il présentera, en duo avec la violoniste israélienne Nurit Stark, qui n'est autre que son épouse, des oeuvres de Bartok et d'Enesco, après avoir interprété en solo douze Préludes de Debussy.

Les master class, qui n'avaient pas pu avoir lieu en 2020 et 2021 en raison de la pandémie, sont de retour. Vingt-cinq étudiants feront le déplacement des quatre coins de la planète pour apprendre des meilleurs.

www.sipiano.com

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Economie

Bilan "positif" de l'approvisionnement en eau des alpages vaudois

Publié

le

L'opération mise en place par le Canton de Vaud a permis d'alimenter des troupeaux sur environ 200 alpages dans le Jura, comme ici près du col du Marchairuz. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Canton de Vaud tire un bilan "positif" de l'opération mise en place cet été pour approvisionner les alpages en eau et leur permettre de faire face à la sécheresse. Des solutions pérennes sont à l'étude pour l'avenir.

Démarrée le 22 juillet dernier, l'opération visant à mettre des points d'eau à disposition des exploitants des alpages vaudois, baptisée ALPA22, s'est terminée le 15 septembre. Un total de 68 exploitants "en manque aigu" d'or bleu ont pu être approvisionnés, a communiqué lundi le Canton. La collaboration entre les différents partenaires impliqués s'est déroulée "de façon optimale", selon ce communiqué.

L'exploitation d'une station de pompage provisoire au bord du lac de Joux ainsi que de trois points de ravitaillement de deux fois 40 m3 à L'Abbaye, 40 m3 à la Givrine et 40 m3 au col du Marchairuz a permis d'alimenter principalement des troupeaux sur environ 200 alpages dans le Jura. Près de 4,8 millions de litres d'eau ont été fournis.

Pas d'hélicoptères utilisés

Le recours à l'utilisation d'hélicoptères a pu être évité, ce qui était la volonté des autorités pour limiter l'impact écologique et financier de l'opération. Les coûts générés ont été financés par le budget ordinaire de la Direction générale de l'agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires (DGAV).

Engagée du 21 juillet au 16 septembre, la Protection civile vaudoise a assuré le montage, le fonctionnement et le démontage des trois sites d'approvisionnement. Cette mission, exécutée par l'Organisation régionale de protection civile Jura Nord vaudois, a impliqué l'engagement de 94 personnes pour 402 jours de service et plus de 11'000 km ont été parcourus.

La DGAV a conduit cette opération avec le soutien de l'Etat-major cantonal de conduite (EMCC), de l'Etablissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels du canton (ECA) et de la Direction générale de l'environnement (DGE).

Pour l'avenir et dans le cadre du Plan climat de l'Etat notamment, le Département des finances et de l'agriculture (DFA) étudie des solutions pérennes pour augmenter la résilience des alpages vaudois au cas où ce type de situation devrait se répéter ces prochaines années.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Economie

Confiance à Vinzel (VD) avant le début du forage

Publié

le

Après Lavey, un forage va désormais démarrer à Vinzel (archives). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Après le demi-échec de Lavey, où le projet de géothermie a été suspendu faute d'eau suffisante, un nouveau forage va démarrer en terre vaudoise à Vinzel. Directeur d'EnergeÔ, la société en charge du chantier, Daniel Clément estime que "tous les voyants sont au vert", même s'il ne peut exclure de mauvaise surprise.

Dans une interview accordée à 24 heures, Daniel Clément souligne que l'environnement géologique est "drastiquement différent" entre le sous-sol de Lavey et celui de Vinzel. Ce forage est prévu "dans une zone proche d'une faille très favorable à la circulation d'eau, que l'on a pu clairement observer depuis la surface lors de notre campagne sismique en 2021", relève-t-il. Et d'ajouter que la présence de "très nombreuses sources dans la région prouve que la circulation d'eau venant du Jura le long des failles naturelles est bien réelle".

De mauvaises surprises comme à Lavey, où le débit d'eau s'est avéré insuffisant au fond du puits, ne sont toutefois pas à exclure. "On ne peut avoir aucune certitude avant d'aller voir la réalité en profondeur", remarque M. Clément.

Forage moins profond

Le forage à Vinzel, qui devrait démarrer fin octobre, sera également moins profond (2300 m) qu'il ne l'a été à Lavey (2956 m). La finalité du projet est aussi différente: la production d'électricité, comme elle était prévue dans le Chablais, "n'est pas du tout d'actualité pour l'instant", note M. Clément. Il rappelle que le forage de Vinzel vise à exploiter la chaleur de l'eau souterraine pour chauffer des ménages de la région.

Si le succès est au rendez-vous, "des copier-coller" de Vinzel sont envisagés sur d'autres sites de la Côte. Toutefois, "un éventuel échec à Vinzel ne veut pas dire échec sur les autres sites potentiels", précise M. Clément à 24 heures, tout en rappelant que d'autres projets de géothermie sont en cours dans le canton de Vaud, notamment à Yverdon et dans l'Ouest lausannois.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Chantal Prod'Hom, cheffe du mudac, décorée par la Ville de Lausanne

Publié

le

Chantal Prod'Hom dans le nouveau bâtiment du mudac sur le site de Plateforme 10, le 14 juin dernier. Les autorités lausannoises saluent la contribution "majeure" de la directrice du musée au rayonnement culturel de la capitale vaudoise. (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'actuelle directrice du Musée cantonal de design et d'arts appliqués contemporains (mudac), Chantal Prod'Hom, a été décorée par les autorités lausannoises. La Ville lui a décerné la Médaille d'or 2022 pour son engagement "remarquable" en faveur du développement du mudac et du nouveau quartier des arts Plateforme 10, ainsi que pour sa contribution "majeure" au rayonnement culturel de la capitale vaudoise.

Une cérémonie de remise du prix est prévue lundi à 18h30 dans le nouveau bâtiment du musée sur le site de Plateforme 10, en présence de la Municipalité in corpore, a communiqué celle-ci. Alors que Chantal Prod'Hom sera remplacée à la tête du mudac le 1er janvier 2023 par Beatrice Leanza, la Ville écrit que l'occasion était "immanquable d'honorer son riche parcours au c½ur de la culture muséale lausannoise et vaudoise et de l'en remercier."

Née à Lausanne en 1957, Chantal Prod'Hom est historienne de l'art. Elle a été formée à l'Université de Lausanne, où elle a également étudié l'archéologie, ainsi qu'à l'Université de New York, aux Etats-Unis.

Curatrice au Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA), elle devient dans les années 90 directrice du Musée d'art contemporain de Pully (VD), avant de prendre les rênes du mudac, alors institution communale installée dans la Maison Gaudard, en 2000. "Durant 20 ans, Chantal Prod'Hom a développé une véritable identité pour ce musée, plaçant Lausanne sur la carte internationale du design, avec des expositions sillonnant le monde entier", souligne la Municipalité.

Ambassadrice de Plateforme 10

Chantal Prod'Hom a aussi été présidente du conseil de direction de Plateforme 10 de 2015 à 2020. Dans le cadre de cette fonction, "elle s'est engagée sans relâche, portant publiquement, à l'international comme en Suisse, le projet culturel au nom des trois musées (mudac, MCBA et Photo Elysée, ndlr) et de leurs ambitions", poursuit le communiqué.

Regroupant depuis l'année dernière les deux principales distinctions décernées jusqu'alors, à savoir le Prix de Lausanne et la Médaille d'or de la Ville, la nouvelle version de la Médaille d'or a pour objectif d'honorer les personnalités "exceptionnelles" ayant contribué au rayonnement de la capitale vaudoise "dans une juste représentation entre les femmes et les hommes et dans des domaines reflétant plus largement l'ensemble de la population lausannoise".

La remise de la récompense est accompagnée de 10'000 francs. La lauréate pourra offrir cette somme à une association à but non lucratif lausannoise de son choix.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Cinq films en lice pour recevoir le "Marcus d'or" à Aventiclap

Publié

le

Le cinéma suisse et d'ailleurs est à l'honneur cette fin de semaine à Avenches et Payerne (photo d'illustration). (© KEYSTONE/LAURENT GILLIERON)

Le festival Aventiclap revient jeudi pour une cinquième édition au théâtre du Château à Avenches, mais aussi pour la première fois au cinéma Apollo de Payerne. Cinq films sont en lice jusqu'à dimanche pour recevoir le "Marcus d'or", la statuette décernée au meilleur long-métrage de cette compétition nationale.

Présidé cette année par la chanteuse, danseuse et actrice La Castou, le jury devra trancher entre "Nos otages" de Michael Steiner, "Last Dance" de Delphine Lehericey, "Wet Sand" de Elene Naveriani, "Drii Winter" de Michael Koch et "Bang!" de Richard Szotyori. Une compétition de courts-métrages, dont l'inscription est ouverte à tout le monde, est également programmée samedi.

Plusieurs autres films sont à l'affiche du festival, qui propose en parallèle une exposition de photos du chanteur et acteur Carlos Leal, une rencontre/projection avec le réalisateur Michel Rodde ou encore une soirée dédiée à Elvis Presley avec film et concert.

En quatre ans d'existence, dont les deux dernières ont été perturbées par le Covid-19, Aventiclap a réuni jusqu'ici près de 10'000 spectateurs.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Suisse Romande

Lausanne: succès des portes ouvertes au CHUV

Publié

le

Le public a pu visiter le bloc opératoire du CHUV et la salle de cardiologie interventionnelle (archives). (© KEYSTONE/STF)

Près de 1700 personnes ont visité le CHUV à Lausanne ce week-end à l'occasion de Journées portes ouvertes. L'événement était organisé pour marquer les 40 ans de l’hôpital.

Les visites guidées ont connu un grand succès, a indiqué dimanche à Keystone-ATS Catherine Cossy, chargée de communication du CHUV. Durant deux jours, le public a ainsi pu découvrir des lieux emblématiques de soins et d’analyses ainsi que des locaux techniques.

Les blocs opératoires, le chantier du futur hôpital des enfants - qui ouvrira ses portes en 2024 - et la salle de cardiologie interventionnelle ont été particulièrement prisés. Trois expositions étaient aussi visibles durant tout le week-end et un programme de conférences complétait le dispositif.

Le bâtiment principal du CHUV a été inauguré le 7 septembre 1982 après une décennie de travaux. L'établissement est l'un des cinq centres hospitaliers universitaires de Suisse, aux côtés de Genève, Berne, Bâle et Zurich. Il a connu une rapide expansion. En 2021, il a accueilli 51'000 patients et traité 80'000 personnes aux urgences.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture