Rejoignez-nous

Suisse Romande

A Lausanne, fin du campement sauvage d'urgence pour les SDF

Publié

,

le

Le collectif avait installé des tentes dans les jardins de la Haute Ecole (archives). (© KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

L'hébergement d'urgence installé sur les hauts de Lausanne dans les jardins de la Haute école de travail social de Lausanne (HETSL) va prendre fin. Après un mois d'occupation illégale, le collectif 43m2 a annoncé qu'il allait lever le camp d'ici lundi.

Le 30 mai dernier, le collectif avait installé par surprise et sans autorisation à la HETSL un campement sauvage pour accueillir les personnes sans solution de logement, suite à la fermeture estivale d'une partie des structures d'accueil de la ville. Des tentes, un salon et une cuisine collective étaient à la disposition des SDF.

Le lieu sera fermé dès la semaine prochaine. Le collectif explique "avoir poussé aussi loin que possible son engagement. Mais sans le relais des institutions, le maintien de cette structure n'est pas possible", écrit-il dans un communiqué.

Epuisement

"Des gens nous soutiennent, mais nous sommes épuisés. On assure une permanence 24 heures sur 24. Et nous n'avons pas envie de normaliser le travail gratuit", a expliqué mardi une militante à Keystone-ATS.

Ce départ ne répond pas à une menace d'évacuation forcée. Dès le début, la Haute Ecole avait demandé au collectif de quitter les lieux, mais elle n'a "jamais donné de date ou fixé d'ultimatum", ajoute la militante.

Pas de réponse concrète

L'intention du collectif était de rendre visible le besoin en places d'hébergement, durant toute l'année, belle saison comprise. "Mais la municipalité de Lausanne et le canton se renvoient la balle. Aucune réponse concrète n'est apportée", regrette le communiqué. Certes, une table ronde sera organisée fin août et des interventions ont été déposées au Grand Conseil et auprès du Conseil communal.

Le collectif tire un bilan "positif" de l'expérience vécue. "Le fait d'avoir un lieu où se reposer, discuter, cuisiner, dessiner en journée a été apprécié grandement par les bénéficiaires". Au final, à peu près 1540 nuitées ont été comptabilisées, et encore plus de personnes y sont passées, notamment pour y rester en journée.

"Ces derniers temps, une cinquantaine de personnes dormaient sur place", a complété la militante. Le collectif explique aussi avoir exploré de nouvelles manières de penser l'hébergement d'urgence, sortant du système de réservation et/ou de priorisation de certaines personnes.

Malgré la fermeture du lieu, les militants de 43m2 ne vont pas cesser leurs engagements. De nouvelles actions sont en discussion. "Nous sommes en train d'y réfléchir", a ajouté la militante.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sport

Vevey battu, Massagno remporte un premier titre

Publié

le

Thabo Sefolosha n'a pu jouer que 13'35 en finale de la Coupe de la Ligue (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Pas de miracle pour Vevey en finale de la Coupe de la Ligue. A Clarens, les Vaudois ont été battus 73-69 par Massagno qui remporte son premier trophée.

Cette fois, les Tessinois n'ont pas craqué. L'an dernier, les Luganais avaient le trophée au bout des doigts avant de perdre complètement le fil en fin de partie et de voir Fribourg Olympic les manger tout cru. L'entraîneur Robbi Gubitosa a expliqué samedi que cette défaite avait fait du mal dans les têtes de ses joueurs.

Mais ce revers a aussi eu pour conséquence de donner une immense motivation aux Tessinois. Alors avec ses joueurs d'expérience que sont les frères Mladjan et Isaiah Williams, Massagno a enfilé le costume de favori pour cette finale. Et même sans le shooteur Roberto Kovac, privé de Final Four pour des motifs disciplinaires, Massagno disposait de suffisamment d'armes pour poser problème à des Vaudois qui ont dû gérer cette présence en finale à quelques kilomètres de leur maison.

Ils sont d'ailleurs entrés dans le match de la meilleure des manières en menant 9-2 après quatre minutes. Seulement les Tessinois n'ont pas paniqué pour prendre les devants 28-18 à la 14e. Le trio Marko Mladjan-Isaiah Williams-Jonathan Galloway a fait le show en première mi-temps. Le meneur américain n'a pas quitté le terrain pour finir avec 19 points, 7 rebonds et 6 assists. En plus de Williams, trois autres joueurs ont dépassé les 12 points.

Sefolosha blessé

En face, Niksa Bavcevic n'a pas tiré sur la corde Thabo Sefolosha comme lors de la demi-finale. Aligné plus de 33 minutes à l'occasion de son match de reprise, le premier Suisse en NBA n'avait pas ménagé ses efforts et l'a sans doute payé dimanche. Après 13'35 sur le parquet et deux points marqués, Sefolosha n'est pas réapparu sur le terrain. Sur le banc, le Veveysan portait un bandage à une cuisse.

Logiquement, en l'absence de son charismatique leader, Vevey a dû se vouer à d'autres saints. Jonathan Dubas a été omniprésent sous les panneaux avec 14 points et surtout 15 rebonds, alors que Michael Williams a inscrit 19 points et Malik Johnson, 13. Insuffisant toutefois pour contrecarrer les plans tessinois.

Mais les Vaudois peuvent se dire qu'ils ont encore à jouer les demi-finales de la Coupe de Suisse et le championnat où ils pointent actuellement au 2e rang derrière Massagno.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Une 7e Coupe de la Ligue pour Elfic Fribourg

Publié

le

Marielle Giroud a brillé dimanche en finale de la SBL Cup (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Elfic Fribourg a remporté dimanche la 7e Coupe de la Ligue de son histoire. Marielle Giroud et ses coéquipières ont dominé Nyon 89-69 en finale à Clarens.

Le basket féminin helvétique est un sport qui se joue à 5 contre 5, et à la fin, c'est Elfic Fribourg qui l'emporte. Les Fribourgeoises ont toujours faim de titres et elles l'ont démontré avec autorité. Plus le match avançait, plus leur emprise sur la rencontre s'étendait.

Les Vaudoises ont plutôt bien tenu le choc en début de match. Elles sont même parvenues à virer en tête après le premier quart (19-20). Mais jouer contre Elfic, c'est aussi savoir qu'il faut se préparer à lutter quarante minutes.

Les Nyonnaises ont donc gentiment cédé face au côté rouleau-compresseur des Elfes. Et que dire de la performance XXL de Marielle Giroud? Auteure de 24 points, 18 rebonds et 3 interceptions, la Valaisanne de 35 ans a une fois encore écrasé la rencontre de toute sa classe.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Culture

Lausanne: la 9e édition de Ciné au Palais prévue les 4 et 5 février

Publié

le

Pour la 9e fois, le Palais de Rumine accueille un petit festival de films documentaires, Ciné au Palais, gratuit et pour tous les âges (archives). (© Keystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT)

Le Palais de Rumine à Lausanne accueille le week-end du 4 et 5 février une série de films documentaires. La 9e édition de Ciné au Palais propose 16 projections gratuites pour tous les âges, sur le thème des animaux avec lesquels la cohabitation n'est pas toujours facile, qui fascinent et font peur. Chaque film s'accompagne d'une rencontre avec le réalisateur ou un spécialiste.

Le public pourra découvrir "Eliott et les loups", racontant une rencontre avec ce prédateur à travers les yeux d'un enfant ou "Lynx", film récent sur ce félin réintroduit depuis les années 1970 en Suisse, présentent les organisateurs dans un communiqué. "Alerte Glaciers" tente de saisir les enjeux climatiques et géologiques du réchauffement.

Les femmes seront aussi à l'honneur avec "Sages-femmes, voir le jour" sur le miracle de la naissance ou, plus sombre, "A mort la sorcière", film sur une persécution de masse qui a mené des milliers de personnes au bûcher.

L'édition 2023 invite aussi au voyage, dans le temps et l'espace, avec des documentaires sur les dinosaures, sur le site de Carnac et ses menhirs ou encore sur l'histoire d'un arbre amérindien qui survit depuis 200 millions d'années.

Organisé par les musées cantonaux de botanique, de géologie, de zoologie, d'archéologie ainsi que par la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, Ciné au Palais se veut être accessible pour tous. Il proposera plus de la moitié des films aux personnes malentendantes.

www.cineaupalais.ch

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Politique

Nyon: six candidats se disputent le siège vacant d'Elise Buckle

Publié

le

L'élection complémentaire de dimanche prochain à la Municipalité de Nyon semble a priori assez ouverte avec six candidats en course, cinq hommes et une femme (archives). (© Keystone/NOEMI CINELLI)

L'élection complémentaire de dimanche prochain à la Municipalité de Nyon va-t-elle définitivement enterrer la crise politique qui secoue la ville depuis plus d'une année? Six candidats - cinq hommes et une femme - se disputent le siège laissé vacant par la Verte Elise Buckle pour tenter au moins de ramener calme et sérénité au sein de l'exécutif et son administration. Un probable second tour est prévu le 26 février.

Le scrutin semble a priori assez ouvert et le suspense reste entier. Une écologiste remplacera-t-elle une écologiste? Présidente sortante du Conseil communal, Valérie Mausner est la représentante des Verts et du Parti socialiste. Elle est la candidate naturelle à la succession de Mme Buckle et part en position de légère favorite. Lors des dernières élections communales au printemps 2021, elle avait échoué lors de primaires écologistes face à... Elise Buckle.

Le président de la section locale du PLR, Olivier Riesen, fait, lui aussi, figure de sérieux prétendant pour cette complémentaire. Il est l'une des voix de droite qui compte au Conseil communal.

Une surprise sportive?

Candidat pour la troisième fois à l'exécutif, Sacha Soldini compte bien remporter enfin la mise. Stratégie nouvelle, il ne se présente pas cette fois-ci sous la bannière de son parti l'UDC, mais sur une liste indépendante. Il est toutefois soutenu par sa formation.

Fondateur et ancien président du festival des Hivernales, Jay Reuter part, lui, sur la liste de Nyon POPulaire. Le candidat de la gauche radicale peut sans conteste se targuer d'être un solide outsider.

Sorti du bois à la dernière minute, l'ancien journaliste sportif Pierre-Alain Dupuis a décidé de se lancer dans cette course serrée. L'ex-commentateur RTS de l'équipe suisse de football, spécialiste aussi de tennis, se présente sous l'étiquette de Noviodunum (le nom de Nyon à l'époque romaine). Il pourrait créer la surprise.

Enfin, Salem Fedal, du Mouvement Citoyen Nyonnais, liste indépendante, tente sa chance pour la deuxième fois après sa candidature discrète en 2016. Ses chances sont minimes.

Un an de bisbilles

Ce scrutin complémentaire fait suite au litige qui a opposé Elise Buckle à la Municipalité de Nyon et qui a défrayé la chronique pendant plus d'un an. Les six autres membres de l'exécutif reprochaient à leur collègue d'avoir fait fuiter des informations confidentielles.

L'élue verte, qui avait débuté son mandat en juillet 2021, avait été suspendue de ses fonctions en février 2022, peu après l'ouverture d'une instruction par le Ministère public. Après de nombreux rebondissements, les deux parties ont annoncé à mi-novembre être arrivées à un arrangement.

Le Conseil d'Etat vaudois a alors levé la suspension de l'écologiste, après le classement de la procédure pénale la visant. Le mandat d'Elise Buckle s'est officiellement achevé le 31 décembre.

Actuellement, la Municipalité de Nyon est composée du syndic Daniel Rossellat (hors parti), Roxane Faraut (PLR), Pierre Wahlen (Vert), Claude Uldry (parti indépendant nyonnais), Stéphanie Schmutz et Alexandre Démétriadès (tous deux PS).

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture

Sport

Thabo Sefolosha: "Je suis content d'avoir pu aider mon équipe"

Publié

le

Thabo Sefolosha sous le feu des projecteurs à Clarens (© KEYSTONE/CYRIL ZINGARO)

Thabo Sefolosha a joué et Thabo Sefolosha a dominé. Le Vaudois a terminé la partie avec 14 points, 10 rebonds, 6 assists, 4 interceptions et un contre en 33 minutes de jeu.

Grâce à sa star, Vevey s'est imposé 75-60 en demi-finale de la Coupe de la Ligue face à Union Neuchâtel. Interview avec celui qui a chaussé ses Air Jordan 45 Welcome Back, comme un symbole.

-Alors Thabo, comment vous sentez-vous après ce premier match et plus de 33 minutes de jeu?

"Ce n'est pas exactement ce qu'on avait discuté avec le coach (il rit). Et là il y a la finale demain donc un petit back to back pour reprendre. Non, c'est allé et je suis content d'avoir pu aider mon équipe. Il y avait de bonnes choses et de moins bonnes choses. Je suis fatigué et je sais qu'il y a des erreurs commises par manque de rythme."

-Quel sentiment avez-vous après avoir vu ce public qui n'avait d'yeux que pour vous?

"C'était incroyable de voir les fans et de voir les bannières dans les gradins. Qui l'aurait cru? C'est magnifique de pouvoir vivre ça avec des joueurs de la région. Comme je l'ai dit l'autre jour en conférence de presse, c'est un beau moyen de boucler la boucle."

-Avez-vous senti le public libéré après votre premier panier?

"Pas spécialement. Mais j'étais content de marquer pour bien entrer dans le match. Seulement je savais qu'il restait encore plus de 35 minutes de jeu."

-Comment jugez-vous votre performance?

"J'ai fait beaucoup d'erreurs sur des jeux. Je me suis mal placé. A l'entraînement je maîtrisais 60% des jeux, là c'est redescendu à 40. J'avais un peu peur de mes jambes sur les déplacements latéraux et j'ai été battu trop de fois. Mais j'ai pu aider au rebond."

-Une finale ça ne se joue pas, ça se gagne, non?

"Exactement! On va préparer ce match comme on peut vu le court laps de temps sans regarder derrière."

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

Continuer la lecture