Rejoignez-nous

Course à pied

Course de l’Escalade: c’est signé jusqu’en 2024

Publié

,

le

La couse de l’Escalade est la plus grande course à pied de Suisse. Ce lundi la Ville de Genève a signé une convention de quatre ans avec le Comité d’organisation de la Course de l’Escalade représenté par Jerry Maspoli et Bruno Fries, respectivement Président et Vice-président de l’Association. La course traditionnelle est donc assurée contractuellement au moins jusqu’en 2024.

 

Sami Kanaan, Conseiller administratif, en charge du Département de la culture et du sport avec Jerry Maspoli et Bruno Fries, président et vice-président de la Course de l’Escalade

Un évènement sportif historique

L’histoire de la Course de l’Escalade, quant à elle, s’inscrit dans le cadre de la révolution du sport pédestre populaire engagée dans les années 1970. Ce rendez-vous sportif a été imaginé par le comité du Stade Genève, club d’athlétisme genevois, afin de donner un nouveau souffle au club et de créer une autre fête, une façon différente de commémorer l’Escalade. Le 16 décembre 1978 le lancement de la première Course de l’Escalade réunit 805 inscrits. On était loin d’imaginer le succès populaire qu’aura cet événement au fil des années. Cette épreuve rencontre rapidement un grand succès auprès du public, qui se masse dans les rues de la Vieille-Ville. Une course à pied doublée d’une fête populaire, qui va devenir très vite le plus grand événement du genre en Suisse, en incluant au fil du temps de nouvelles épreuves, soit des courses enfants (poussin-ne-s, écoliers et écolières et cadet-te-s), des courses adultes (par bloc, mixtes, Escaladélite, Fleximix et Relais), la Marmite costumée et le Walking. A partir de 2018, en raison du nombre grandissant de participant-e-s, la manifestation se prolonge et se déroule dorénavant sur deux jours, en offrant un meilleur confort, une plus grande sécurité et des nouvelles prestations pour les coureurs et coureuses mais également pour ses bénévoles.

Un partenariat quarantenaire

L’an dernier, la 42e édition réunit plus de 46’000 inscrit-e-s, confirmant le succès populaire indéniable de ce rendez-vous sportif.
La collaboration avec le Service des sports de la Ville de Genève débute dès 1979, une année seulement après sa création. A ce soutien logistique viendra s’ajouter, à partir de la 15ème édition, une aide financière, qui n’a cessé de croître pour atteindre CHF 90’000 en 2019. L’organisation conjointe depuis 2018 du Relais de l’Escalade, course symbolique visant à promouvoir des valeurs universelles a également renforcé les liens. Ce solide partenariat de plus de 40 ans a permis de faire face à l’augmentation des charges logistiques liées, d’une part, à l’ampleur qu’a prise la manifestation au fil des années et, d’autre part, à la complexification des demandes administratives, en particulier en lien avec la sécurité. Ce constat permet d’établir que la collaboration avec la Ville de Genève est devenue vitale au bon déroulement de la manifestation, il était donc essentiel de signer une subvention afin de consolider et de pérenniser la qualité de l’événement tel qu’il existe actuellement.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Course à pied

Marathon : Maude Mathys tout près des Jeux de Tokyo

Publié

le

Maude Mathys est passé tout près des minima pour une qualification olympique sur le marathon (© KEYSTONE/Peter Klaunzer/archives)

Maude Mathys rate les minima d’une minute à Seville, mais elle garde toutes ses chances de figurer dans le top 56 mondial. Une place synonyme de qualification pour le marathon des Jeux Olympiques de Tokyo cet été.

Maude Mathys n’est pas passée loin d’une qualification directe pour le marathon des Jeux Olympiques de Tokyo dimanche à Séville. Elle reste toutefois bien placée pour être du voyage au Japon. La Vaudoise a atteint son objectif : elle est passée tout près des minima pour se qualifier directement pour les Olympiades au Pays du Soleil Levant. Quatorzième de l’épreuve chez les dames, la Chablaisienne a été créditée d’une excellente performance chronométrique: 2h30’41 ! Si elle reste en deçà des minima olympiques (2h29’30), elle a néanmoins amélioré son record personnel établi il y a deux ans à Zurich. Trois fois championne d’Europe de course de montagne, elle reste donc bien placée pour être tout de même retenue pour les Jeux nippons. Son temps devrait en effet lui permettre de figurer à l’une des cinquante-six premières places du classement mondial. Au terme de cette course, Maude Mathys pouvait donc avoir le sentiment du devoir accompli, même si tout n’a pas été facile. Julien Trachsel l’a rencontrée.

Maude Mathys Championne d'Europe de course de montagne

 

Pas d’autre marathon

Si la coureuse d’Ollon a manqué les minima pour un peu plus d’une minute, la Vaudoise garde toutes ses chances de figurer dans le « top-56 » mondial. A-t-elle donc gagné son pari, à savoir courir un seul marathon en vue des Jeux ?

Maude Mathys Championne d'Europe de course de montagne

 

Maude Mathys saura le 2 juin si sa performance de dimanche à Séville est suffisante pour être retenue pour le marathon des Jeux Olympiques d’été à Tokyo.

Continuer la lecture

Course à pied

Semi-marathon: pas de nouveau record d’Europe pour Julien Wanders

Publié

le

[KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT]

Julien Wanders n’a pas battu son propre record d’Europe du semi-marathon à Ras Al Khaimah. Le Genevois est resté loin du compte aux Emirats avec un chrono de 1h00’46 ».

L’an dernier, Julien Wanders avait signé un temps de 59’13 » pour battre le record d’Europe. Vendredi, ce chrono de 1h00’46 » lui a toutefois permis de prendre la 11e place avec la consolation d’être le coureur européen le mieux classé d’une course particulièrement relevée.

Julien Wanders est passé en tête au 10e km. Mais au 15e, il n’a pas pu répondre aux attaques de ses rivaux. La victoire est revenue au Kényan Kibiwott Kandie en 58’58 ».

Par ailleurs, Ababel Yeshaneh Brihane a fait coup double chez les dames. L’Ethiopienne s’est imposée en 1h04’31 », nouveau record du monde à la clé.

Continuer la lecture

Course à pied

Course de l’Escalade : une 42e édition réussie malgré le temps

Publié

le

DR © Course de l'Escalade.

Avec 46’602 personnes inscrites, plus de 40’000 au départ, la 42e édition de la Course de l’Escalade s’est bien déroulée malgré un temps froid et pluvieux dimanche. Samedi, en revanche, les conditions ont été idéales notamment pour celles qui ont ouvert les feux avec les courses par bloc d’allure féminine. 

Une participation qui s’est maintenue au niveau de l’année dernière, des participant-e-s enthousiastes, des déguisements nombreux et variés, de Superman aux méduses, en passant par des banquiers ou encore Alice au Pays des Merveilles, la fête a été belle. Tout a commencé par les blocs d’allures féminines samedi à midi. Elles ont été près de trois milles à fouler les pavés de la Vieille-Ville et les chemins du Parc des Bastions. Certaines pour deux tours, d’autres trois. Mais que ce soient Camille, Emeline, Lorelei ou encore Noulia, elles ont tout donné à commencer par Laura qui a terminé en tête de sa série !

Coureuses populaires Blocs d'allure féminine

 

Un parcours aux difficultés nombreuses n’a pas découragé les participantes dont certaines tentent de réaliser une performance chronométriques ou s’essaient sur d’autres courses ou des distances plus longues le reste de l’année.

Coureuses populaires Blocs d'allure féminine

 

Continuer la lecture

Course à pied

Course de l’Escalade: Julien Wanders réussit la passe de trois

Publié

le

Wanders a signé son 3e succès d'affilée dans la Course de l'Escalade (©KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI)

Julien Wanders a décroché avec la manière son troisième succès consécutif dans la Course de l’Escalade. Le Genevois a devancé de 13 »6 son dauphin Telahun Haile Bekele. La série victorieuse de Helen Bekele, battue par Norah Jeruto, a en revanche pris fin chez les dames.

Le duel attendu entre Julien Wanders et Telahun Haile Bekele, 4e du 5000 m aux Mondiaux de Doha, a tourné court. La « faute » au recordman d’Europe du semi-marathon, impressionnant d’aisance sur une chaussée pourtant mouillée: il s’est retrouvé seul dès le deuxième des trois tours du circuit, et a très vite creusé l’écart.

Vainqueur en 20’39 »4, Julien Wanders a amélioré de 6 »6 le record d’un parcours long de 7,323 km. « Ça a l’air facile, mais c’était vraiment dur. Je voulais partir très vite. J’étais cuit après un tour, mais c’était la tactique que je voulais appliquer », a-t-il déclaré à l’issue de la course.

« Je voulais placer le plus d’attaques possible pour voir où en était Bekele. Il a bien répondu dans le premier tour. Mais il était autant dans le dur que moi dans le dernier tour », a poursuivi le Genevois, qui est prêt pour les Européens de cross prévus dimanche prochain à Lisbonne. « Je constate que ma forme est bonne. »

Vainqueur en 2015 et en 2016 dans le Parc des Bastions, l’autre Genevois Tadesse Abraham a accroché la troisième place. Le recordman de Suisse du marathon est parti prudemment, avant d’accélérer la cadence pour terminer à 32 » de Julien Wanders.

Lauréate des quatre dernières éditions, Helen Bekele a été nettement battue. L’Ethiopienne du Stade Genève a été devancée de 15 »9 par la Kényane Norah Jeruto, 5e performeuse de l’histoire sur 3000 m steeple, qui a elle aussi établi un nouveau record (22’56 »2). Meilleure Suissesse, Stefanie Barmet s’est classée 16e, à 3’10 »1.

 

 

 

Source: ATS

Continuer la lecture

Course à pied

La dernière ligne droite avant la Course de l’Escalade

Publié

le

DR © Course de l'Escalade.

Après un dernier entraînement en commun, le compte à rebours avant la Course de l’Escalade a commencé. Les 46’000 participant-e-s se lanceront sur les pavés de la Vieille-Ville samedi dès midi et dimanche dès 9h40 pour inaugurer les nouveautés figurant au programme de la 42e édition.

C’est la dernière ligne droite avant la course de l’Escalade. Les participants se préparent activement pour la quarante-deuxième édition. Le dernier entraînement en commun s’est déroulé dimanche au Parc des Bastions et dans la Vieille-Ville. Au menu, échauffement avec des moniteurs spécialisés, reconnaissance du parcours et enfin, stretching.
Venus seuls, entre amis ou en famille, les participants livrent leurs impressions au terme de cette répétition générale.

Dernier entraînement Impressions des participant-e-s

 

« Un événement unique dont Genève peut être fier! »

A l’issue de ce dernier entraînement, la majorité des participants se retrouvent sous la tente pour se restaurer et parler de leur expérience.

Dernier entraînement Impressions de deux participantes

 

Le succès populaire est toujours au rendez-vous malgré une fréquentation en légère baisse de la fréquentation de ces entraînements en commun. Cette ultime séance avant la course sert une répétition générale pour les organisateurs comme pour les coureurs.

Jerry Maspoli Président du Comité d'Organisation

 

La popularité de la Course de l’Escalade n’a cessé croître ces dernières années, ce qui a incité les organisateurs à repartir les courses sur deux jours. Une limitation du nombre de participant-e-s n’est cependant pas à l’ordre du jour.

Jerry Maspoli Président du Comité d'Organisation

 

Les nouveautés seront nombreuses lors de cette quarante-deuxième édition. Parmi elles, le flexi-mix qui permet aux coureurs d’effectuer deux ou trois tours et de décider de changer d’avis en cours de route, et la course parents-enfants.

Jerry Maspoli Président du Comité d'Organisation

 

Aide au walking

Les épreuves de marche attirent toujours plus de participant-e-s. Le départ étant donné à Veyrier, des déplacements sont organisés pour permettre aux marcheurs de rejoindre la ligne de départ avec plus de facilité.

Jerry Maspoli Président du Comité d'Organisation

 

 

 

Continuer la lecture